Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - jinrho78

Pages: [1]
1
Séries TV - OAV - Films / TOWER OF GOD
« le: 18 avril 2020, 23:03:07 »



TOWER OF GOD


Support: série
Provenance: webtoon Tower of God par SIU.
Première diffusion: 1er avril (13 épisodes)
Studio: Telecom Animation Film ( Lupin the IIIrd: Chikemuri no Ishikawa Goemon, Lupin the Third Part V, Lupin the Third: l'aventure Italienne, Cybersix, Chiko l'Héritière aux 100 visages.)

Réalisateur: Takashi Sano (Sengoku no Basara: Judgement End)
Scénario: Erika Yoshida (Trickster)
Musique: Kevin Penkin (Made in Abyss)
Chara-design: Masashi Kudô (Bleach) et Miho Tanino.


Entreprendre l'ascension, gravir la pente, arriver au sommet.
Tower of God ne parle pas d'escalade pourtant mais la symbolique est tout aussi forte.
Après les efforts la récompense, celle de voir ses rêves les plus fous devenir réalité, du moins pour ceux qui parviennent au sommet de la tour en vie.
Rachel a décidé de tenter sa chance, Bam a choisi de suivre Rachel.
Mais Bam a-t-il choisi de défier le sort ou de rencontrer son destin.



"Y'a une tour qui sort de nulle part où faut rentrer dedans parce qu'on sait pas ce qui y'a en haut mais ça doit être cool puisqu'on va risquer nos vies."
Je réfléchis encore au bon acronyme pour qualifier ce genre d'oeuvre plus prétexte à faire du Hunger Games ou du Harry Potter et la Coupe de feu pour le bon plaisir du public plutôt qu'à tenter de bâtir quelque chose de réellement convaincant derrière.

Toutefois je veux bien laisser le bénéfice du doute à Tower of God car je pense que l'intérêt est ailleurs:

Des contours gras, épais et nets, des tons unis, une palette de couleurs réduite, peu de détails, des caractéristiques facilement identifiables et une absence assez relative des ombres/lumières, tout pour faire la part belle à l'animation 2D en somme. 
Même les arrière-plans ont une âme, visuellement Tower of God est aisément identifiable et se propose apparemment de faire dans le tradi' mais contemporain à l'instar d'un Megalobox.

Du reste j'ai apprécié que l'anime rentre dans le vif du sujet sans chercher à broder car je trouve que ce type d'oeuvre s'apprécie davantage quand elle enchaîne que quand elle nous laisse des temps de pause pour cogiter.
Maintenir tout ce train de vie me semble ambitieux ce en quoi on peut se demander si Tower of God tiendra la distance...
toutefois Telecom Animation semble décidé à nous prouver que peu importe l'oeuvre, le studio n'hésitera pas à faire tapis pour ne pas faire baisser un niveau graphiquement plutôt élevé jusqu'ici.
La grande question étant donc: est-ce qu'être joli sera suffisant?

2
Séries TV - OAV - Films / Black Fox
« le: 07 février 2020, 15:25:38 »


 Black Fox

Support : film
Provenance : création originale
Première diffusion : 5 octobre 2019
Studio : Studio 3Hz (Dimension W, Flip Flappers, SAO Alternative Gun Gale Online, etc)


Réalisateur : Shinohara Keisuke
Scénariste : Hayashi Naoki
Musique : Yokayama Masaru


Rikka Isurugi est la dernière descendante en date d'un clan ninja presque éteint et le dernier espoir de son grand-père de perpétuer la tradition.
mais Rikka est aussi passionnée par la science, notamment par le travail de son père, chercheur qui a préféré délaissé la voie du sabre dans un monde technologiquement avancé.
C'est ainsi que le fruit des recherches de ce dernier va intéresser une puissante organisation marquant un tournant dans la vie de Rikka plus tiraillée que jamais entre son devoir et ses espoirs.



Bon c'est plus vraiment de l'actu' pour 2020 mais j'avais envie de parler un peu de ce long-métrage de l'ombre sans pour autant en faire une critique.
Tout simplement parce qu'il n'y a pas tant que ça à en dire.
Car Black Fox n'était pas censé être un long-métrage à l'origine mais une série.
Hélas les aléas de planning et d'agenda ont fait que le projet s'est finalement transformé en un spin-off en lieu et place de la série.
Apparemment c'était tellement inattendu que même le staff a été prévenu au dernier moment par les hautes instances, toujours est-il qu'au lieu d'un projet complètement avorté on a eu droit à 4 épisodes compilé en un film de 1h30.

L'aspect négatif étant que ça ne dupera personne, l'histoire et son développement s'en ressentent laissant un petit goût d'inachevé annonçant quelque chose qui aurait pu être grand et le sera peut-être un jour...
L'aspect positif est que l'équipe a pu bosser sur le projet sans un flingue braqué sur la tempe et ça donne un produit hybride plutôt fignolé.
Une méthode dont la Japanime devrait s'inspirer mais c'est une autre histoire...

Du reste c'est du grand 3Hz quoi: des adolescentes kawayiiii avec des yeux immenses qui entre tirades et engueulades girly à la sauce Kyoani' - notamment en terme d'expression faciales - sautent partout et cognent les types qui sont pas gentils avec leur attitude de lycéenne hors norme.

Ce qu'il y a à retenir: l'aventure est trépidante mais n'est pas franchement passionnante par contre on se laissera volontier tenter par la bagarre qui dans le style 3Hz fait la part belle à l'animation dynamique à grand renfort d'étincelles flashy.
C'est un peu à l'image du film en définitive, on comprend pas toujours tout mais c'est joli.








Pages: [1]