Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - jinrho78

Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 ... 75
1
Séries TV - OAV - Films / Re : Jujutsu Kaisen
« le: 26 novembre 2020, 01:37:53 »
Ah je parlais du fait que j'aurais peut-être dû poster mon engouement pour l'ending sur une rubrique plus appropriée comme tu pensais le faire toi-même, ce qui aurait "allégé" la taille de mon post, une vraie pipelette que veux-tu^^.


Ummm peut-être que je bug parce que Jujutsu Kaisen me donne le sentiment de vraiment pas se fouler en terme d'exposition et de narration mais p'tet que c'est idiot de ma part de m'en étonner vu le genre.
C'est là que je me rends compte que j'avais finalement plutôt apprécié Dr Stone dans l'idée d'essayer de changer la donne sans renoncer à sa dynamique très Shônen mais faut dire aussi que le scénario "sans baston" le permettait justement.

Et puis ce côté développement en ligne droite de Jujutsu Kaisen a aussi ses atouts, le rythme est efficace, on ne nous pas tant saoulé avec le blabla explicatif, on apprécie sur le tas quoi.

Sinon j'aime assez l'idée de lutte intestine, ça permet un développement qui ne serait pas unilatéral et ça justifie de temporiser en attendant que le héros trouve sa place en même temps que ses skills.
ça reste moins procédurier que le héros qui doit se coltiner tout le boulot sans raisons et qu'on attend de voir franchir les paliers.
De plus l'idée d'un All Might me plait car la chute d'un tel personnage viendra tôt où tard, du coup on a un effet compte à rebours qui ajoute de la tension en plus de cultiver une aura de mystère et d'être une carte valable pour épater la galerie.
Cette idée d'affrontements quasi constants qui introduit par la même occasion les différentes individualités est cohérente avec ce que propose l'anime qui se repose beaucoup sur l'aura de personnages forts.

Reste le cas Sasuke qui se fait discret pour le moment mais qui annonce un changement de donne qui pourrait être intéressant, je reste curieux de voir quelle formation le trio va adopter.

Je suis donc peu investi emotionnellement mais l'aspect brut à ses avantages et inconvénients.
sans avoir lu le manga, j'ai l'impression que ça reste une adaptation de qualitey.

2
Séries TV - OAV - Films / Re : Jujutsu Kaisen
« le: 25 novembre 2020, 23:37:44 »
j’attendais juste le moment où je me sentirai de me poser sur le topic « que écoutez-vous en ce moment » ;) 

Effectivement ça aurait fait moins pâté...

episode 8:

En fait du coup j'avais maté le début du 6 avant de m'endormir, j'avais complètement zappé  =D.

Umm je pense aussi que c'est parce que ça ne s'est pas fait graduellement pour remporter mon adhésion,
Cliquez pour afficher/cacher
Même les motivations des personnages glissent comme une lettre à la poste, c'est clairement une volonté de l'auteur et puis on parle d'un manga Shônen, d'ailleurs je respecte le pragmatisme mais ça m'ôte quelque peu l'envie d'y croire.

P'tet aussi que c'est dû au fait qu'on ne connait pas la place des exorcistes dans la société, est-ce que c'est censé surprendre? est-ce que c'est le quotidien? est-ce que c'est un truc secret?
J'ai plutôt l'impression qu'il se passe des trucs de ouf très rapidement et que personne n'est au courant ni se pose de questions... au moins dans Fire Force, le peu que j'en ai vu il y avait cette volonté d'encrer les pompiers comme une institution, ce qui "justififie" leurs interventions (buter des gens à grand renfort d'explosion avec une p'tite prière à la con pour faire passer la douille).
Même SnK est crédible face à l'horreur dès le départ, on sens le malheur et le désarroi, après c'est juste qu'en 3 S Eren aurait normalement dû chialer un peu moins et agir un peu plus
Et même les monologues de Tanjiro si ils finissent par devenir insupportables, ont au moins le mérite d'annoncer la couleur.

d'un autre côté LA BASTON EST JUSTE DEMENTIEL pour que je m'arrête en si bon chemin, pas le temps de niaiser, la maitrise transpire de partout de l'op jusqu'à l'endning et vu qu'on a des persos' bien gras et charismatiques, je commence à capter l'angle sous lequel je vais mater cet anime, l'angle 0 questions.

3
Général Blabla / Re : Une interrogation, c'est ici !
« le: 25 novembre 2020, 22:46:13 »
Oui moi j'aimerais voir!
j'veux dire... juste pour vérifier bien sûr, mes raisons sont tout à fait nobles et honorables d'ailleurs je sais pas ce que c'est que le porno, j'en ai jamais entendu parler de toute ma vie même quand j'étais au collège et que j'attendais que mes parents dorment pour aller regarder en s'cret' Emmanuelle à Paris et les épisodes de Golden Boy.

4
Général Blabla / Re : Animation en Dehors du Japon
« le: 25 novembre 2020, 22:40:48 »
Enfin un trailer pour Onyx Equinox, ça promet!

https://youtu.be/GQLdc82f5a8?list=PL3uxflrAzLEa9mYmm9yVxlfQr6J1MUdRf



Bon ça c'est définitivement de la lourdeur lourde, (c'est Japonais mais comme j'sais pas vraiment si on peut considérer ça comme un Sakuga je le poste là.)

https://youtu.be/CWnqX41JHuM?list=PL3uxflrAzLEa9mYmm9yVxlfQr6J1MUdRf


Un p'tit court métrage des Gobelins, j'ai toujours eu le béguin pour ce genre trait qui va à l'essentiel sans essayer de cacher les imperfections propre au dessin, la palette de couleur, joli mélange de couleur froide et chaude mais souvent dans l'entre-deux, fait vraiment sens par rapport au sujet de l'anime en plus d'être assez joli!

https://youtu.be/jKh-DP89FPY?list=PL3uxflrAzLEa9mYmm9yVxlfQr6J1MUdRf


et enfin le dernier et non des moindres, le nouveau d'Alethrion, toujours aussi qualitatif.

https://youtu.be/qCykJhDRJWw?list=PL3uxflrAzLEa9mYmm9yVxlfQr6J1MUdRf

5

Echo


Dont j'ai particulièrement kiffé ses nappes du turfu profondes et lancinantes qui font planer, tout à fait ma came .



River City Girls



Beat pop inspirée des chiptune.


en plus gras et plus fâché

en plus garage

en plus langoureux étrangement j'ai particulièrement kiffer rosser les gens sur cette musique, c'est p'tet dû à la discrépance.

6
Jeux-vidéo / Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« le: 24 novembre 2020, 22:01:52 »
Echo
   
Le joueur incarne En, qui dans sa quête désespérée de la dernière chance a fini par atterrir aux confins inexplorés de la galaxie pour y trouver un étrange complexe du turfu.
Seulement ce complexe accueille ses visiteurs d'une façon étrange...
En gros il crée des clones de En, des Clones qui apprennent donc des actions du joueur (En) et s'ils ont l'air un peu débiles au début on finit par se rendre compte qu'ils veulent pas être copains avec la version original et plus vous leur montrerez  l'étendue de votre savoir plus ils deviendront relous ne l'utilisant contre vous.



Dans les faits on parcourt les niveaux tout en cherchant un moyen souvent peu passionnant, de débloquer l'accès au niveau tout en composant avec nos copies.
Ça plus le fait que l'exploration est du genre "couloir", avec des interactions limitées en conséquence, l'expérience de jeu en devient quelque peu linéaire par moments.
Cela dit Echo sort un peu du lot car s'il se présente comme un jeu d'infiltration, le jeu propose différents gameplay pour composer avec vos clones, en résulte un jeu hybride dont l'appréciation se fera plus au travers des exigences qu'a le joueur envers qu'au jeu proprement dit.

Cela étant la force d'Echo, c'est en fait son immersion, les doublages sont très bons (la sauvageonne rousse de GOTS je crois, timbre légèrement grave, mi fumeyy mi casseyy, plutôt styleyy), l'intrigue auréolée de mystères, on assistera régulièrement à des dialogues entre En et une I.A dont les rapports vont évoluer à mesure que les raisons qui ont amenées En sur ces lieux oubliés nous seront dévoilées.
C'est vraiment qualitatif jusque dans la bande sonore minimaliste et sybilline qui a même reçu un prix.

On appréciera l'élégance Nordique (Ultra Ultra le studio est basé à Copenhague) qui au lieu de mouler le cul de l'héroïne en combinaison, a choisi de lui faire un espèce de sarouel dont l'allure "j'me suis chié dessus", si elle est esthétiquement discutable, tend au moins à quelque chose de moins sexué par rapport aux standards habituels.

Autre note positive, Echo possède une véritable aura.
 D'abord En ressemble à un top modèle Scandinave physiquement et dans sa démarche. ensuite le "complexe" qui oscille entre le Néo-Baroque et l'Art Déco ressemble à une utopie d'architecte avec tout le sens de la démesure que ça implique.
Assez vite donc, vient l'impression de se balader dans un Château de Versailles du turfu' complètement vide et avec la seule compagnie de vos clones qui ressemblent à des mannequins macabres qui déambulent dans les couloirs sans but ni conscience en vous singeant dangereusement.
Expérience originale  s'il en est.

Dommage que le jeu n'ayant pas trouvé son public, le studio Ultra Ultra ait été obligé de mettre la clef sous la porte.
Après j'ai ouï-dire que Echo sortirait peut-être en film un jour... quelque part... bref c'est un peu comme l'adaptation de Cowboy Bebob sauf que j'aimerais vraiment voir Echo dans une adaptation live, parce que ça fait longtemps que j'ai pas vu un film de SF qui ne soit ni bancal, ensuite parce que le matériau s'y prête foutrement bien.



River City Girls


Quand leurs petits amis sont kidnappés, Misako et Kyoko troquent le vernis à ongle pour la batte de base-balle et désertent leurs heures de colle avec les cassos pour aller sauver leurs boyfriends.

Un beat them'up pixelisé où l'on se balade toujours de profil comme sur les vieilles bornes d'arcade.
On va d'un point A à un point B en niquant la race de tout le monde avec tout ce qui passe à portée de main quand les poings ne suffisent pas à calmer les récalcitrants.
possibilité également de recruter les plus lâches (ou les plus clairvoyants) d'entre eux qui viendront demander grâce, libre ensuite au joueur de se montrer magnanime (ou rancunier).

On pourra acheter tout un tas de trucs aussi inutiles que nécessaires, le défi étant que pour s'acheter des trucs de ouf y faudra économiser, seulement plus on a d'oseille plus on risque d'en perdre si on se fait hagar salement dans une cage d'escalier en cours de route.
C'est comme ça que je me suis retrouvé à transpirer la morve au nez à 2 hp en voulant sortir d'un centre commercial remplis de gens beaucoup trop agressifs à mon goût.

 J'ai adoré cette tension mais j'ai l'impression que le fait d'avoir un peu trop "farmer" alors que le jeu se prêtait plutôt à un run spontané a un peu faussé la donne en terme d'équilibrage, résultat vers la fin, trop de thune, ce qui a cassé un peu la dynamique de la découverte d'item surprise dans les échoppes croisées en chemin puisqu'il me suffisait d'acheter tout ce que je voyais.

Sinon le manque d'effusion auquel je m'attendais vu le genre de titre, m'a un peu gêné notamment dans les interactions avec le décors et c'est dommage car les arrières plans sont très fournis en détail comme souvent dans ce genre de jeu, c'est vraiment léché.
'fin v'là quoi, pour les envies de vandalisme et de violence brute on repassera.

Après ça reste fun à jouer, surtout en coop locale - un truc presque anachronique - et casser des bancs sur des cheerleaders vindicatives est assez jouissif.
Quant aux boss ils ont du swag, les dialogues sont aussi cons que drôles même si faire des clins d'oeil à une communauté ne m'a jamais paru être une qualité en-soi, une VO qui déchire et qui rend plus attachant encore notre duo de choc et puis surtout... un univers patchwork qui rend plutôt bien.
Entre Scott Pilgrim et le folklore du high school Japonais fantasmé dans les vieux OAV avec ses boss improbables le tout sur une OST New Retro Wave à la Drive.

Reste cette fin polémique assez lourde de sens et qui divise les focking neuwds puisqu'apparemment le jeu serait une adaptation de Nekketsu Koha Kunio-Kun, une série de jeux vidéos qui compte au moins autant d'opus que les Gundam et dont j'ai pas grand-chose à foutre.
Cela dit la conclusion a été modifiée par les Dev, il est donc inutile d'en disserter ici mais c'est suffisamment atypique pour être cité.

7
Séries TV - OAV - Films / Re : Jujutsu Kaisen
« le: 24 novembre 2020, 19:52:38 »
Et donc... personne ne va parler de cet ending qui déchire sa race??!!!!

Sérieux, ça fait une éternité qu'un ending m'avait pas donné envie de rester jusqu'au bout et encore moins de faire ça à chaque fin d'épisodes.

Le coups de la couleur par coups de brosse qui déborde sur des aplats, c'est bien vu!
 et cette colorimétrie qui sent bon la fraîcheur avec ses teintes désaturées et sa touche épurée!
La p'tite mise en scène des persos' face caméra qui avance en dansant et les portes qui permettent d'introduire chaque perso avec la gamme de couleur qui lui correspond permet de mettre en valeur l'aura des persos' en faisant ressortir leur charadesign.
Et la musique - ptit mélange d'actualité dans la fusion des genres - vient parfaitement marquer l'emphase:

 l'intro' HipHop dynamique pour Itadori, le refrain RnB avec touches de piano qui permet de respirer pour Fushiguro (qui permet de garder la séquence dans le rythme même si le perso en bon Sasuke, ne danse pas), le second couplet funky par ses cuivres avec Kugisaki glam' et pétillante en fashionista Tokyoite, et la dernière partie Jazzy qui apporte le groove avec Kakashi le patron bien sûr, et qui achève l'ensemble avec un putain de swag irresistible.

J'ai toujours apprécié cette tendance à sortir les personnages de leur "contexte Shônen" pour les mettre dans une bulle tranche de vie en "habits de ville" au lieu de leurs panoplies habituelles.
De Jojo's Bizarre Adventure en passant par Bleach et jusqu'à Kekkai Sensen, c'est maintenant à Jujutsu Kaisen de jouer le jeu.

Par dessus le marché Mappa a choisi de pousser la démonstration de skills jusque dans ces génériques en animant les personnages en train de danser, si ça! "ça veut pas dire c'est nous les boss du rap-game t'as vu" j'sais pas s'ke ça veut dire.


En tout cas les "nouveaux" Shônen qui sortent depuis quelques temps ont la question esthétique à coeur, on a le droit à une patte vraiment étudiée et ils sont de plus en plus beaux à regarder années après années!
Et en plus la technique d'animation de ces 5 dernières années a crevé le plafond!
Dommage que niveau trame et scénario par contre ba ça stagne... enfin bon normal quand on encourage la culture de trucs très codifiés qui vont dans des boites qui vont dans des casiers qui vont dans des Kallax qui vont dans des hangars...

Sinon episode 5:

je trouve la série assez peu éloquente dans l'ensemble, trop peu peut-être?, ça dénote un peu avec les habitudes de beaucoup de Shônen qui pensent que pour être crédible il faut être bavard.
Le bordel désamorce quasi systématiquement l'envie de croire aux enjeux par l'attitude à côté de la plaque de ses personnages... les mecs ne haussent jamais un fucking sourcil dans cette série, crari j'bouffe des trucs chelous et je casse des murs normal quoi.
Cliquez pour afficher/cacher
Puis l'humour ça me dérange pas mais pourquoi se faire chier à essayer de créer un climat creepy si c'est pour  le sapper systématiquement ensuite?
 enfin bon ça reste toujours plus naturel que l'humour de KnY qui ressemble au drageur forcé archi bourré qui essaye avec toutes les mefus de la résoi' et qui s'fait rembarrer systématiquement.

Bref l'ending est cohérent vis à vis de l'anime, grosse dégaine, complètement détaché, tout en charisme, dans l'ère du temps quoi mais émotionnellement je suis absolument pas investi, l'impression de regarder la télé depuis l'extérieur, ça bouge mais y'a pas le son.

8
Généralités animes et mangas / Re : Vos Critiques - V2
« le: 22 novembre 2020, 18:02:48 »
Et moi juste au passage, je viens juste dire que GTZ m'impressionera toujours, dans ses écrits, par sa capacité à passer du style vieux français populaire à la Celine au troubadour solennellement ému.

Voilà, voilà.

Tiens cadeau
Cliquez pour afficher/cacher

9
Mangas / Re : Incandescence
« le: 22 novembre 2020, 17:44:46 »
Que de mystère, là tout de suite ça me fait penser à...

Cliquez pour afficher/cacher

10
Général Blabla / Re : Débats
« le: 11 novembre 2020, 15:51:28 »

11
Général Blabla / Re : Animation en Dehors du Japon
« le: 09 novembre 2020, 22:05:35 »
 POw POw POOOOw!!!

Voilà donc ce que font les studios Chinois, pourquoi se faire chier avec la production d'un anime quand on peut décrocher le cocotier avec 10 mn de cinématique pour l'un des plus gros succès mondial de ces 10 dernières années.


Sinon une saison 2 pour Primal l'anime de Genndy Tartakovsky, qui dépeint une fresque de l'ultraviolence sur fond de préhistoire mais pas le genre chiant et authentique plutôt celle ou les hommes se battent contre des dinosaures parce que c'est ce que font les homo-badass!
Paradoxalement, l'absence de dialogues rend l'anime très parlant, le visionnage en devient viscéral, limpide dans ses silences et intense en sensations lors de ses passages à l'acte.
Cet aspect retour à l'essentiel en animation est plutôt à contre-courant, la prouesse n'en reste pas moins appréciable.


Reste ce truc là, Blood of Zeus

Zeus le plus grand queutard tapi parmi les hommes, sème des batards à droite à gauche entre deux coupes d'hydromel et quand sa go l'apprend elle kiffe pas et sa go ba c'est pas trop le genre à qui on souffle des douilles comme une boloss.
Ainsi vient au monde Heron qui n'a pas le CV d'un Persée mais qui en gros doit quand même nettoyer les traces de crasse laissés par les dieux dans la cuvette de l'humanité.

Apparement par les mecs kont bosser sur Castlevania.
même s'ils étaient pas les seuls et ça se voit techniquement malgré des similarités comme cet aspect  figé "Penseur de Rodin" des personnages entre chaque poses clefs.
Sinon au-delà du fait qu'utiliser le requiem de Mozart dans un trailer soit plutôt désuet, la direction artistique a des idées de mise en scène plutôt pertinentes, largement inspirées de ses fameuses scènes de la mythologie racontées sur des vases.
Mais dans l'ensemble ça manque quand même de swag, surtout parce que le traitement des personnages y compris des divinités à quelque chose de très... plat? l'aura mythique s'écorne quelque peu quand quelqu'un ouvre la bouche dans cet anime.
Pour autant on retrouve cet aspect proprement mesquin dans les relations divines qui comme chacun sait, ne sont pas dépourvues de...piquant?
Du reste l'histoire se tient même si ses relents mythologique ont quelque chose d'assez cliché à force d'avoir été vandalisés et vulgarisés par des centaines d'oeuvres du sicèle dernier jusqu'à nos jours.
M'enfin je n'en suis encore qu'aux 2 premiers épisodes, on verra bien Inch'Allah.

12
Général Blabla / Re : Débats
« le: 09 novembre 2020, 20:12:09 »

13
Séries TV - OAV - Films / Re : Fire Force
« le: 08 novembre 2020, 13:42:14 »
N'empêche si y'a bien un truc mortel sur cette série c'est le sounddesign c'est pas forcément le genre de truc auquel on fait forcément gaffe dans un anime mais ça apporte une vraie plus-value aux combatsdans ce cas précis.

Cette façon d'appuyer la violence à chaque patate de forain avec des petits effetes de ralenti me rappelle OPM et faut dire que vu qu'on parle de pouvoir autour du feu, le staff peut s'en donner à coeur joie, entre les bruits métallique stridents qui ont l'air d'amorce avant un tir de révolver, les "boums" supersoniques et autres décollage de fusée ça envoie du lourd.

Je suis tombé sur l'épisode 19 en mode random en jouant à la zapette et le cas du fight de Maki me paraît encore plus probant que celui de Rekka, sérieux je suis même aller remater ça sur Youtube avec le son des enceintes au max et putain quelle violentation violente!

14
Séries TV - OAV - Films / Re : Great Pretender
« le: 08 novembre 2020, 13:32:09 »
Episode 6:

Ummm dommage que le protagoniste soit un lycéen, pour le coup y'avait aucune raison d'imposer un perso' "balise" qui brille dans la nuit et en plus l'anime nous la joue Black Lagoon avec son Japonais aux manières de vierge effarouchée et sa pseudo Levy sans Berettas (on pourra l'ajouter à la liste pour les innombrables requêtes sur les meufs garçons manqués qui ont des cheveux courts.)

Du reste l'anime est plutôt prenant dans son écriture, qui en fait est un condensé de gimmick des grands films d'escrocs, depuis l'Arnaque en passant par la licence des Ocean's jusqu'à un hommage à voix haute à Breaking Bad.
Difficile pour le coup de surprendre réellement le spectateur averti qui peut jouer à trouver de quelle oeuvre le prochain twist sera tiré, un peu comme les films d'horreur quoi.

Finalement l'élément le plus original là encore est la direction artistique, pomper la patte graphique d'Eizin Suzuki pour les arrières-plans mais avec les couleurs surréalistes de David Hockney est une bonne idée, ça étoffe et donne l'illusion d'un caractère un peu plus personnel à l'anime. 

J'ai l'impression que la ligne de conduite va être un arc, un perso', si c'est ça j'ai hâte de voir pourquoi Laurent ne veut pas se taper la rousse.

15
Général Blabla / Re : Débats
« le: 08 novembre 2020, 13:13:40 »

Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 ... 75