Auteur Sujet: Gunslinger Stratos  (Lu 2712 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Leaf

Gunslinger Stratos
« le: 06 avril 2015, 12:35:27 »


Staff Animation :

Studio d'animation : A-1 Pictures
Réalisation : Ezaki Shinpei
Scénario : Gen Urobuchi
Auteur : Square Enix
Musique : Kobayashi Tetsuya
Chara-design : Yokota Shin'ichi

Synopsis :

"Année 2115 – l'archipel, un jour connue sous le nom 'Japon', est désormais appelée 'la 17e Administration de la Zone Extrême-Orient'. Une vie paisible fut promise aux citoyens en échange d'une partie de leur confort. Le peuple croyait alors que rien ne changerait jamais et que le lendemain serait identique à la veille. Personne ne se doutait de l'ampleur de la catastrophe qui allait s'abattre sur la société."

Wakanim

Avis Personnel :

Et bien que dire ? Quoi que l'on en pense, indéniablement le matériel est parfaitement géré. Et cela donne un premier épisode d'introduction efficace, très bien mis en scène, et qui laisse place à une animation délicieusement sympathique lors des combats. Très sincèrement, peu de critiques à faire sur cet aperçu, qui s'avère presque un sans-faute.

Tout d'abord, dès l'opening, une seule chose saute aux yeux: l'animation des combats. C'est fluide, excellent et inventif. On sent sur ce point là que le support de base a été respecté dans l'âme. Néanmoins, en dehors de ces séquences de combats, si l'animation n'est pas en berne, on la sent un peu flemmarde. Mais passons sur ce point, cela importe peu. Le tout est que la série semble vouloir nous offrir cinq grosses minutes de très belle animation à chaque épisode.
Après, il y a quelques petits détails qui me chiffonnent. Le character design est par exemple juste horrible sur certains plans. Je ne sais pas d'où leur est venu également ces grands yeux dégoûtants avec ces airs niais tirés d'un Pokemon. Mais bon, on fait avec. Car ce n'est finalement pas aussi gênant que je le présentais. Le character design se fait plus ou moins oublier, au profit de l'action rythmée.
J'ai beaucoup aimé le côté post-production, avec ces effets. C'était correctement dosé, et la recette fonctionne. Rien à ajouter particulièrement quant aux arrière-plans: on est au départ sur un basique totalement assumé, et qui finalement n'est pas si dérangeant. Mais là où la surprise prend, c'est que dans la seconde partie de l'épisode, le parti pris par rapport à ces arrière-plans change. Ceux-ci se métamorphosent. Et ce second trait de la direction graphique m'a beaucoup plu.

Par rapport au son, les musiques sont sympathiques dans la globalité. Quelques sonorités intéressantes se dégagent de certaines pistes - notamment dans la seconde partie de l'épisode -, et je pense que cette soundtrack va montrer l'étoffe nécessaire à soutenir un tel projet.
Pour toucher un mot quant aux doublages: satisfaisants, mais un peu communs. A voir sur la durée, comment les doubleurs vont gérer la chose.

Concernant l'histoire en elle-même. Ce qui est très rassurant et très inquiétant à la fois, c'est que c'est notre cher Urobuchi qui est aux commandes. Et donc soit c'est génial, soit il se plante totalement et/ou laisse tomber l'équipe en cours de route. En tout cas, il fait reconnaître que ce premier épisode, sur le plan de la composition, est particulièrement bien monté. C'est un épisode d'exposition très efficace, qui présente un ensemble, sans paraître lourd, redondant et inutile.
Certes, il faut que j'avoue que je ne suis pas adepte du héros. Le héros type "basique commun qui veut se fondre dans la masse", on a vu plus original. Il est peut-être un peu trop dans l'extrême. Mais passons. Globalement, c'est la toute fin de l'épisode qui va montrer des personnages intéressants. Sur les derniers plans, l'intrigue gagne finalement une profondeur très intrigante. C'est un classique, mais finalement, on ne s'y attend pas vraiment. Tout cela pour dire que l'ensemble est bien amené. Et sinon, j'ai bien aimé le personnage de la petite fille.

La réalisation oscille entre le commun et le très bon. La première scène est particulièrement bien montée. La dernière également. Le reste est un peu plus banal, mais est parfaitement correct.

En somme, un bon premier épisode, et une série qui pourrait rapidement devenir un peu plus que de la simple baston. ;)

Isindu

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #1 le: 06 avril 2015, 20:50:46 »
Ça m'apprendra à ne pas faire de fiche, passer derrière les pavés introductifs de Leaf fait toujours peur ^^ Mais comme souvent dans ce genre de diatribes, on a l'impression de certains déséquilibres.

Citer
Et sinon, j'ai bien aimé le personnage de la petite fille.
Moi je commence par elle, car elle ressemble à Pino, à bien des égards :
  - Une petite fille, dans son monde, occupée à faire des trucs enfantins bien particulier. Dès que je l'ai vue, je me suis dit tiens c'est Pino !
Cliquez pour afficher/cacher
  - À la comparer avec la vraie Pino d'Ergo Proxy, c'est vrai qu'elle lui ressemble beaucoup
Cliquez pour afficher/cacher
  - La vraie Pino est un robot, celle de Gunslinger est pour l'instant qu'un hologramme.
  - Pour l'instant Pino n'est que le lapin blanc d'Alice au Pays des Merveilles, on ne sait pas à quoi elle sert, mais on la suit.

Je ne connais pas l'histoire du jeux vidéo, et que va être le background de tout ça, mais ça a l'air d'être bien plus que des combats livrés au hasard au milieu d'un fourre-tout sans queue ni tête, comme par exemple Tokyo ESP (je ne parle que de l'histoire). Donc oui on a de l'animation de très bonne facture du côté des combats, c'est quand même l'accroche de la série, mais cet épisode d'introduction me donne l'impression plus que de la bonne action pour ceux qui en veulent.

D'ailleurs je me méfie plus de la qualité de l'animation et de la densité des scènes d'actions présentés dans l'épisode pilote que du scénario.



Vu le générique, les corbeaux n'ont pas l'air d'être des figurants pour seulement ce premier épisode. Ils donnent une sacrée ambiance. Certains sont numériques, et d'autres le doute est permis vu qu'ils interagissent avec le héros réel qui n'a pas l'air d'avoir d'interface numérique style Dennou Coil.

J'ai confiance dans la suite de l'histoire.

Citer
Globalement, c'est la toute fin de l'épisode qui va montrer des personnages intéressants
La toute fin ? À partir de 17:30 on ne voit que les deux héros de la première partie, plus la deuxième tête d'affiche qui inaugure ce sujet. Tu parles de qui exactement Leaf ?

Leaf

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #2 le: 06 avril 2015, 23:50:24 »
Cliquez pour afficher/cacher

Et désolé de t'avoir fait peur. :-[

Isindu

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #3 le: 07 avril 2015, 00:03:10 »
Ah tu parles donc d'eux. Je trouve bizarre que tu en parles dans la section de l'histoire alors que ce sont les personnages qui sortent le plus d'un catalogue de cirque de japanimation.

Bon vu les hologrammes qui se baladent juste pour l'ambiance, cette partie de la ville a plus l'air d'un grand centre de jeux qu'autre chose. Ça ne m'intrigue pas plus que cela.

Leaf

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #4 le: 11 avril 2015, 21:47:53 »
Second épisode.

Moins de combat, plus de blabla explicatif. C'est un peu lourd, et je ne suis pas forcément convaincu par toutes les idées et concepts abordés. Il faudra voir comment tout ça sera traité au fur et à mesure de l'avancement de la série.
En tous cas, l'animation a littéralement chuté de plusieurs niveaux, d'un seul coup. Certains plans font vraiment pitié ; j'ai l'impression parfois de me retrouver devant Dramatical Murder. Graphiquement certes, mais plus généralement aussi. Le héros aux cheveux bleus n'aidant pas, bien entendu.

Oh wait ~. Nitro+.

Cliquez pour afficher/cacher

Du moins bien, mais j'espère tout de même un regain d'intérêt par la suite. La série a encore un épisode pour me convaincre. ;)

Isindu

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #5 le: 11 avril 2015, 22:38:22 »
Le sort de la population civil fait penser à Zetsuen no Tempest.

Le coup des flingues, c'était un petit souvenir pour Psycho-Pass... :P


Certes il y a toujours un peu d’esbroufe dans l'épisode pilote, et je suis moins convaincu que la semaine dernière. Mais je ne peux parler de déception. Il y a aussi de très bons moments, des mises en scène intéressantes. Même si l'animation n'est pas au top, il y a de la bonne volonté.

Hei

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #6 le: 13 avril 2015, 12:32:59 »
Episode 1 : Hé, mais... C'est l'outsider de la saison printanière !  :o


Faut y mettre du sien les gars, il y a de quoi donner envie quand même. D'entrée de jeu, on peut dire à tous ceux qui ont interagi sur le topic Seraph of the End de venir y jeter un coup d’œil. Parce que c'est mieux déjà x)


Pour donner de vraies raisons de venir prendre le thé par ici, on va mouiller la chemise. De manière globale, ce pilote est formater pour être efficace et attraper le maximum de spectateurs de ceux qui veulent se détendre sans prise de tête, à ceux plus soucieux du détails. Et on sent la volonté de faire quelque chose d'artistique dès les premières minutes avec une ambiance pesante, prenante qui ne peut laisser indifférent !
On voit d'ailleurs dès cet instant une gestion réfléchit du matériel sonore créer pour cet anime, pour l'instant c'est un facteur non négligeable du bon rendu de l'oeuvre. Le pilote bénéficie sans doute d'une animation plus haute que le reste de la série vu les quelques scènes d'actions, loin d'être mal foutues. Le facteur X ça va être Urobuchi et vu la fin de l'épisode pilote, c'est forcément quitte ou double... Mais j'ai foi. Pis je vais bien voir ce que l'épisode 2 réserve mais il suffit qu'on me laisse encore quelques moments sympathiques et sans grossièretés, avec le couple principal et je devrais m'y attacher. Parce que oui, le moment où il la rattrape au vol, sans ecchi, sans âneries inutile mais juste avec des petites pommettes rouges : C'est très bien et ça suffit !



Episode 2 :

Mais non... Non, pas le questionnement de pourquoi on se bat sur 80% de l'épisode, pour combler le reste avec 10% de "Je suis insensible à la mort de mes proches mais je ne peux m'empêcher d'avoir envie de les revoir si l'occasion se présente", pour seulement 10% d'animation un peu plus cool avec enfin une scène utile...
En plus, il avait très bien traité ça dans Psycho Pass au niveau des raisons qui anime le héros. Roh, c'est bête franchement.


On, m'a rarement aussi bien retiré l'espoir qui venait tout juste de naître en moi. Sans compter que les histoires de voyages dans le temps, dès qu'on rentre dedans, c'est la porte ouverte aux bêtises scénaristiques... Ca ne me met pas en confiance mais bon, je regarderai le prochain au cas ou.

XenRoxas

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #7 le: 19 avril 2015, 20:03:47 »
Je sais pas pourquoi mais je partais avec un mauvais à priori sur Gunsliger Stratos et en 2 épisodes ça ne m'a pas convaincu (même si je lui laisse encore quelques épisodes pour se rattraper).

Je trouvais l'animation pas terrible par moment dans l'épisode 1 mais dans le second c'est tellement flagrant sur certains plan (et uniquement sur certains plan, je comprends pas comment on peut laisser passer ce genre de chose alors que ça jure atrocement avec le reste...). Que je remarque ce genre de chose c'est rarement bon signe, en général je verbalise pas l'animation moyenne, faut vraiment que ce soit hideux pour que je le remarque ce qui n'est pas non plus le cas ici).

Les chara-design sont vraiment moyen, trop enfantin pour les thèmes et le scénario que revendique l'anime (ça manque un peu de badassitude je dirai et y a trop de gosse (à part Pino bien sûr))
La musique est plutôt sympa par contre.

Je ne suis clairement pas rentré dans l'histoire, donc ce sera vraiment quitte ou double pour la suite. Sois le scénario décolle, l'histoire démarre/surprend sois je drop (vu que pour le moment techniquement y a pas grand chose à sauver...).

Citer
D'entrée de jeu, on peut dire à tous ceux qui ont interagi sur le topic Seraph of the End de venir y jeter un coup d’œil. Parce que c'est mieux déjà x)
Mince alors je pensais essayer celui-là juste après mais si c'est moins bon...
« Modifié: 19 avril 2015, 20:05:38 par XenRoxas »

Isindu

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #8 le: 19 avril 2015, 20:33:26 »
La semaine dernière, j'ai décidé de dropper Seraph of the end et Arslân, au moins pour l'instant, j'essaye donc de continuer Gunslinger Stratos, qui m'avait donné une bonne impression au début.

L'épisode pilote m'avait convaincu que c'était un anime qui avait su sortir du média d'origine, le jeu vidéo. Mais en fait ce troisième épisode puait le jeu vidéo, c'était affreux. La combinaison pour voler (ah non, manipuler la gravité), le mode Néo pour éviter les balles (ah non, l'activation du pouvoir spécial), et le jargon pour le transport dans le temps, mais pourquoi ??!!!??


Le pilote était vraiment bon, et Pino est toujours là, donc je poursuis encore quelques épisodes.

azy

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #9 le: 20 avril 2015, 20:06:39 »
Pour ma part, j'ai aimé le premier épisode mais je pense que je vais l'abandonner parce que je trouve que le deuxième épisode est vraiment nul. Pensez-vous que j'ai pris la bonne décision ? parce que, pas mal de fois, j'ai regretté d'avoir abandonné un anime qui devient intéressant aux prochains épisodes.  :)

Isindu

Re : Gunslinger Stratos
« Réponse #10 le: 11 mai 2015, 20:10:11 »
Après cinq épisodes beaucoup trop bourrins à mon goût, on arrive enfin à :
  - Un épisode bien comme il faut.
  - Un plot twist me permettant de justifier les quatre épisodes à supporter.


Finalement je réponds à azy.

:P