Auteur Sujet: Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury  (Lu 988 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Deluxe Fan

Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« le: 02 octobre 2022, 14:30:18 »


Support : série télé
Format : ??? épisodes + 1 prologue
Parenté : série originale
Date de première diffusion : 02 octobre 2022

Studio d'animation : Sunrise
Réalisateur : Hiroshi Kobayashi
Scénariste : Ichiro Okôchi
Musique : Takashi Ômama

Lien vers la fiche AK
Lien vers la fiche AniDB

Épisode "Prologue" : https://www.youtube.com/watch?v=5YGW2JRxWUU

The Witch from Mercury - épisode 1

Harry Potter à l'école des Mobile Suits. Autant le prologue diffusé il y a quelques semaines laissait entendre un ton relativement sérieux où les conflits politico-économiques rencontrent la technologie transhumaniste, ce premier épisode "principal" se situe plutôt dans une tendance light novel où l'héroïne et son Gundam flambant neuf se retrouvent dans des histoires de coucheries adolescentes et autres drama scolaires. On suppose que cela évoluera dans la suite mais la première impression laisse sur la méfiance ; il faut quand même rappeler que Okouchi est le scénariste de Valvrave the Liberator, je sais que vous avez tout fait pour l'oublier mais se souvenir des horreurs du passé fait partie du devoir de mémoire.

Artistiquement j'aime bien cet aspect résolument futuriste, je pense que ça doit être le Gundam le plus "lointain" en terme de science-fiction.
« Modifié: 02 octobre 2022, 14:39:31 par Deluxe Fan »

shadow8

  • Legend Member
  • ******
  • Messages: 12985
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • profil MAL
  • A-theque M-theque
  • Berserk et moi c'est pour la vie! Je suis Idea
Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #1 le: 02 octobre 2022, 14:57:58 »
Je ne suis pas enthousiaste par les personnage et  ce chara-design, je suis pas fan pour du Gundam. Tu vois le ton des adulte et des adolescent, on ne croyais pas dans la même série. Je peux me tromper, mais si cela continue comme cela, je vais vite abandonné.

Il y a trop de compétition cet automne , il va falloir que ce Gundam fasse vite pour se démarquer, mais bon j'étais déjà négatif dès le premier trailer et la révélation du chara-design qui fait vraiment série pour ados.
« Modifié: 02 octobre 2022, 15:05:53 par shadow8 »

Matchoss

Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #2 le: 02 octobre 2022, 16:38:21 »
Le prologue était excellent et très engageant. Le premier épisode, c'est une sacrée douche froide en comparaison.
L'univers a l'air vraiment naze. Centrer son histoire autour d'une académie où le meilleure élève-pilote épousera la fille de l'homme qui contrôle le plus grand consortium du système solaire, c'est pas dingue. Le concept est pas bon. Je suis pas pressé de voir des duels pour savoir qui c'est qui aura le droit d'avoir de la glace au dessert. Les enjeux sont vraiment faible comparé au prologue. Va falloir embrayer rapidement vers quelque chose de plus intéressant.
Puis, le perso principal qui subit l'action à ce point où on a l'impression qu'elle se retrouve aux endroits nécessaires pour le scénario sans qu'elle prenne la moindre décision, m'exaspère. Ce côté fleur bleue avec le lourd passé qu'elle se traîne, ça marche pas. Espérons que ce soit une façade.
Sinon, c'est beau, bien animé, les designs ne me dérangent pas plus que ça.

Deluxe Fan

Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #3 le: 02 octobre 2022, 17:45:10 »
Ce n'est pas que l'univers soit naze, au contraire le prologue laissait entrevoir des pistes intéressantes en termes de science-fiction. Le souci c'est l'intrigue de ce premier épisode et, comme tu l'as bien dit, les enjeux complètement OSEF de l'école des Gundam et des chamailleries entre élèves.

Sinon, pour respecter une vieille tradition :



HQ ver : https://www.sakugabooru.com/post/show/206362
« Modifié: 02 octobre 2022, 17:47:31 par Deluxe Fan »

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8469
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #4 le: 11 octobre 2022, 11:39:53 »
Je vous trouve bien défaitistes. Le prologue est justement là pour rassurer les vieux cons en cochant toutes les cases de la licence:
- des grorobots qui font pioupiou
- la guerre froide/tiède entre Terre et Colonies Spatiales
- l'opposition entre les transhumanistes et traditionalistes

On redescend de plusieurs crans pour le vrai début mais c'est logique : chaque nouvelle chronologie veut rameuter un nouveau public (et vu Reddit ça a l'air de marcher). Commencer sur un cadre scolaire familier c'est le piège idéal et une bonne idée quand on veut introduire un large cast de personnages.

Surtout qu'on voit déjà poindre de bonnes idées notamment cette ambiance cyberpunk bien plus marquée que sur les autres chronologies. Avec 25 épisodes d'annoncés (en croisant les doigts pour une deuxième saison), y'a la place de mettre une bascule à propos (je table sur décembre à la fin du split)

Du côté des mauvaises surprises je citerai le personnage principal que je peux pas piffrer mais c'était aussi le cas pour Mikazuki dans IBO. En revanche, je découvre le compositeur Takashi Ômama et j'aime vraiment beaucoup. Hate de voir quand les combats et la tension prendront de l'ampleur.

Sans signer de chèque en blanc, je veux laisser sa chance au produit. Tous les ingrédients sont là pour faire un bon opus. Déconnez pas.

shadow8

  • Legend Member
  • ******
  • Messages: 12985
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • profil MAL
  • A-theque M-theque
  • Berserk et moi c'est pour la vie! Je suis Idea
Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #5 le: 11 octobre 2022, 11:51:08 »
Et la fameux yuri click bait qui va amener du monde
Citer
Surtout qu'on voit déjà poindre de bonnes idées notamment cette ambiance cyberpunk bien plus marquée que sur les autres chronologies.

Je sais pas où tu as vu qu'il y a une ambiance de cyberpunk, mais ce n'en est pas du tout.

Citer
Sans signer de chèque en blanc, je veux laisser sa chance au produit. Tous les ingrédients sont là pour faire un bon opus. Déconnez pas.

En ayant vu beaucoup de Gundam, ça part assez mal. Ça s'annonce du Gundam bas de gamme.

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8469
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #6 le: 11 octobre 2022, 14:40:39 »
Je sais pas où tu as vu qu'il y a une ambiance de cyberpunk, mais ce n'en est pas du tout.
Le cyberpunk c'est pas juste la pluie la nuit. =D J'en vois au mois deux éléments:
- On ne parle même plus d'état, c'est une entreprise privée tentaculaire, le groupe Benerict, qui contrôle jusqu'à l'éducation des enfants du personnel.
- Les implants mécaniques : c'est toute l'idée des GUND-arm, aka gundam dans cette chronologie. On apprend même que les gundams ont été interdits parce que leurs pilotes humains font un rejet physiologique (sauf visiblement la protagoniste) alors que pour les disciples de Ochs Earth (ceux du prologue) c'est au contraire la clé de la survie de l'humanité parmi les étoiles, un discours transhumaniste classique.

Red Slaughterer

Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #7 le: 11 octobre 2022, 15:33:11 »
Une histoire d'une gamine née dans une exploitation minière qui se confronte à des corporations toutes-puissantes sur le sort d'une technologie trans-humaniste, je vois mal comment essayer de plus évoquer le cyberpunk que ça.

Très mauvaise angle aussi de vouloir descendre la série sur cette histoire de duel dans une école, il n'y a même pas à avoir un avis là-dessus alors que la preuve factuelle que ça marche existe et elle s'appelle Utena. Et on est pas sur une petite ressemblance, tout ce que la série a montré jusqu'à maintenant se déroule de la manière jusqu'au fait que le premier duel soit contre le connard arrogant qui maltraite sa "fiancée". La formule fonctionne bien, y'a pas vraiment de soucis là-dessus.
Alors oui c'est dans école militaire, comme Gundam Seed, mais est-ce que ça change vraiment tant que ça de la majorité de Gundam où le récit de guerre finit entre les mains d'une bande d'ados ? C'est même plus crédible que des jeunes pilotes soient en cours de formation plutôt que de se voir régler le conflit à eux tout seuls comme d'habitude. De ce point de vue, l'épisode pilote avec sa gamine de 4 ans qui détruit des pilotes entrainés en jouant avec la télécommande est bien plus racoleur. Tout ça pour faire encore des new type, est-ce ça vaut vraiment le coup.

Du coup j'ai un peu l'avis inverse j'ai l'impression, on se retrouve avec Gundam 2022 tel qu'on pouvait l'attendre, c'est vraiment joli, j'aime bien ce petit air SF technophile qui veut parler de mécanique, étrangement c'est pas si courant dans les séries de robots géants. Le fait même de parler de la fabrication des machines est plutôt malin et ce sera mais fumeux quand des personnages viendront faire des discours pacifistes à bord de leur machine de guerre vu qu'on parle déjà de la militarisation des nouvelle technologies, par des compagnies privée pour faire de la vente d'arme en plus. Mais passé ça, on va pas s'en relever la nuit.

Déjà ça se prend largement trop au sérieux pour ce que c'est. Mes doigts trainent sur les clavier à la simple idée de penser à des métrosexuels de l'espace qui murmurent "c'est donc ça le Gundam..." dans la pénombre. Oui je sais c'est important la marque Gundam, y'a des Gunpla à vendre et tout mais on désolé on s'ennuie ferme. Cette obsession d'avoir tout le monde en pâmoison (ou dans une haine viscérale) du Gundam et de son pilote je trouve ça toujours autant tiède. De base ça se prend beaucoup trop au sérieux, mais en plus on rajoute par-dessus cette histoire de Gundam maudits et des sorcières de l'espace, tout ça juste pour avoir une chasse aux sorcières. Et tout ça par-dessus y'a les prothèses, les drones, les connexions entre des personnes et des machines, le racisme de l'espace, l'aristocratie patriarcale et tout ça, c'est trop. Je parlais d'Utena plus haut, mais la qualité d'Ikuhara c'est pas d'aligner tout la misère du monde, Il y a aussi un recherche visuelle, il sait rester plus léger pour revenir appuyer le drame plus tard. Là c'est de la SF froide dans l'espace, une fois qu'on a enlevé toute la mise en scène théâtrale sur-stylisée évidement qu'on comprend pas où sont les enjeux de cette histoire de duels d'aristocrate.

L'ironie c'est qu'une version gros robots d'Utena avait déjà été faite avec Star Driver mais c'était exactement l'inverse : très stylisées, avec ses robots rococos et son organisation secrète dont les membres sont habillé comme un bal masqué, mais ce que la série essaie de raconter c'était un vague truc sur la libido d'un bande d'ado coincé sur une île, ça n'avait aucun sens. Et c'est peut-être la démonstration la plus pertinente qu'il n'y a pas de distinction entre le fond et la forme : ce qu'une série raconte et la manière dont elle le fait dépendent l'un de l'autre.

Mais vraiment, je sais pas trop quoi attendre de plus de Gundam, si ça reste divertissant au moment où tout les personnages vont commencer à hurler, pleurer et s'entretuer, on sait déjà que le combats seront au moins bons.

Deluxe Fan

Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #8 le: 11 octobre 2022, 21:29:40 »
Du coup j'ai un peu l'avis inverse j'ai l'impression, on se retrouve avec Gundam 2022 tel qu'on pouvait l'attendre.

Utena ça parle à qui exactement en 2022 ?

Pour moi c'est le contraire, ça se prend pas suffisamment au sérieux par rapport à ce que ça essaie de raconter. Le grand défaut de Gundam à travers les âges c'est que les bonnes idées sont placardées dans des databooks, des "prologues" et autres annexes tandis que les animes eux-mêmes c'est généralement du grand n'importe quoi raconté à coups de twists ridicules et dialogues étranges. Le seul qui soit parvenu à réconcilier le potentiel de Gundam avec la réalité c'est Yasuhiko avec The Origin et ça lui a pris dix ans de travail.

Tu dis qu'il y a trop d'éléments de contexte dans la série, mais c'est justement ça qui est intéressant. La science-fiction c'est une question de détails. La raison pour laquelle Cyberpunk Edgerunners marche c'est parce que l'histoire personnelle de David est une fenêtre sur le vaste univers proposé par la licence, l'intrigue ne sort pas de nulle part elle est propulsée par le contexte mis en place et en découle logiquement. Ici c'est quoi la logique de se faire combattre en duel des Mobile Suits pilotés par des gosses pour des questions de fierté ?

Et oui je sais la "logique" et la "cohérence" ça te fait chier mais c'est aussi un peu pour ça que les gens viennent regarder de la SF en général. Ikuhara est un des plus grands stylistes du média mais tu peux pas prendre un style aussi personnel et le mettre à n'importe quelle sauce. Mobile Fighter G ça fonctionne parfaitement même aujourd'hui, en revanche Code Geass tu conviendras que ça a pas super bien vieilli.

L'épisode 2 de Suisei no Majo fonctionne d'ailleurs mieux que le premier parce qu'on évacue la théâtralité et le style opératique, tandis que le climax de l'épisode ce sont des hommes politiques qui discutent des affaires du monde. On dirait presque... du real robot c'est bizarre hein.

Red Slaughterer

Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #9 le: 12 octobre 2022, 03:41:06 »
Bien sur que si ça intéresse tout le monde Utena en 2022. Largement plus que Mobile Fighter G Gundam, même toi t'as du mal à suivre Imagawa jusqu'au bout vu que tu fais la fine bouche devant Giant Robo. Et y'a rien qui a mal vieillit dans Code Geass, tout ce qui était bien ou débile en 2007 est toujours bien ou débile maintenant. Y'a des tas de personnes qui n'ont vu que Code Geass et aucun Gundam. D'ailleurs t'as vu Code Geass, mais toujours pas Full Metal Panic ou Eureka SeveN.

Et moi je veux bien une série sérieux et tout ça, mais je sais aussi faire la différence avoir l'air sérieux et l'être vraiment. Genre là tu me dis que l'épisode 2 ressemble enfin à du real, moi je le trouve plus ridicule que le premier. A quel moment du grand procès contre une sorcière où un personnage déclare "oui, je suis le Roi" tu trouves que la théâtralité a été évacuée ? Il suffit qu'un type un costard débarque pour que tu trouves ça réel même si y'a pas de substance finalement. C'est d'autant plus étrange que défendes ça vu que tout finit par tourner autours des daddy issues plus que de la politique. Quitte à faire ça, autant que ce soit divertissant et un peu stylé, là c'est juste plat.

La vraie politique c'est la situation de Mercure et on sait déjà que la série a choisit l'angle du pathos et du misérabilisme à ce sujet. Dès que la série à choisit de faire du pathos autours de la famille de l'héroïne plutôt que de nous montrer clairement quelle est la situation réel sur Mercure c'est terminé y'a rien à attendre. Là a priori on nous propose le patriarcat des vieux bourgeois des colonies contre la Terre qui va être la libéralisme plus doux incarné par Micheline (ne comptez pas sur moi pour faire le moindre effort pour retenir tous les noms à coucher dehors des personnage) avec Mercure qui va être les vrais pauvres vraiment malheureux qui ont jamais mangé de tomates (par contre ils peuvent faire de fraisiers, va savoir). Tout est tiède là-dedans, une des qualité d'IBO c'était que son postulat était pas tiède du tout, les personnages étaient un groupe de mercenaires qui font ce qu'ils font parce qu'ils doivent survivre, Suletta qui vient de défendre le Gundam à sa maman, on s'en fout un peu.

Là tu fais le malin parce que c'est assez simple de parler d'un concept ou d'une idée de real robot super sérieux mais tu te rends bien compte que ça va pas quand tu dis "ça marche jamais sauf quad un seul gars prend des années pour faire ça dans un autre format". Oui donc ça marche pas, ça sert à rien d'attendre ça. Quand ton idée fonctionne qu'en databook ou dans une séquence d'intro, c'est qu'elle fonctionne pas. Et ça fonctionne pas parce que la réalité c'est pas des gars dans des bureaux qui prennent des décisions, ça fait deux épisodes et on sait pas ce qu'est la vie civile dans cet univers, juste 8 seconde de flash info dans le pilote. Si tu veux poser le contexte c'est de là qu'il faut partir, tu ouvrais la série sur Suletta qui découvre la colonie et voit un duel de robots sponsorisé sur grand écran et voilà c'est bon, c'est contextualisé.

C'est qu'un artifice ça va pas faire ou briser ton récit. On s'en fout qu'il y ait une école militaire, la vraie question c'est pourquoi les personnages ont 16 ans. On s'en fout des duels, pourquoi est-ce qu'on vient nous parler des fiançailles de Micheline ? Pourquoi on vient nous casser les couilles avec des sorcière et des malédictions, je sais c'est qu'est le transhumanisme en 2022 mais les gens de l'espace de 5268 eux sont des gros débiles qui doivent formuler ça en terme d'occultisme ? Et c'est quoi cette histoire de racisme envers les terriens ? On a vu aucune trace des idéologies typiques sur l'humanité supérieure qui vit dans l'espace, la série n'a fait que déblatérer sur blablabla les sorcières, le Gundam c'est illégal. Je sais pas quoi, Micheline veut retourner sur Terre, qu'est-ce qu'on s'en fout.

Ca me parait évident que la série ne fait que créer du pathos et qu'elle essaie juste de mettre en place son drama. Ce que je pense c'est surtout qu'elle essaie d'avoir un une thématique moderne de lutte social et que le but c'est de montrer Suletta la plouc qui détruit la bourgeoisie avec son robot de minage high-tech et puis je sais pas, ça devient une girls boss lesbienne à la fin. C'est qui est vraiment intéressant, c'est la thématique de devoir faire une arme pour pouvoir financer une nouvelle technologie mais il fallait s'engager un peu là-dedans pour de vrai plutôt que de faire du Gundam le robot persécuté alors que c'est lui qu'il a été construit pour le bien pendant que les autres sont des méchants aristocrates de l'espace.

Je sais pas pourquoi tu viens me chercher sur la cohérence, mon dada sur les récit déstructuré appartient à d'autre format c'est pas le genre de chose que je vais attendre dans Gundam. Mais si tu veux jouer à ça, je vais venir chaque semaine parler de ta passion déviante pour les quinquagénaires en costard dans des bureau.

Deluxe Fan

Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #10 le: 31 octobre 2022, 12:15:16 »
Épisode 5 : bon pour l'instant ça reste sympa mais c'est pas fameux.

On en est à pas loin de 20% de la série et tout ce que l'on a eu pour le moment c'est du world-building très bancal et une "intrigue" qui n'a pas vraiment de sens. Il s'agit d'une histoire de corporations qui s'affrontent pour la suprématie technologique en construisant des armes de plus en plus puissantes... Pour quoi faire ? C'est quoi l'utilité de ces robots ? Dans quel conflit sont-ils utilisés ? Qui sont les clients de ces corpos ? On a quelques bribes de contexte sur la discrimination entre les Spaciens et les Terriens mais c'est totalement déconnecté du récit, les personnages regardent ça à la télé puis ils passent à autre chose. Il aurait suffi d'une séquence où les combats dans l'école seraient montrés à des potentiels investisseurs pour expliquer leur utilité mais la série n'est même pas allée jusque là.

Pareil pour les duels eux-mêmes, ça ne veut absolument rien dire dans le contexte. Si j'ai bien compris la raison pour laquelle les Gundam sont bannis c'est parce que leur utilisation met en danger la vie des pilotes, par contre quand il s'agit de se faire affronter des adolescents dans des combats de robots à armes réelles pour des motifs tels que "Machin m'a piqué mon goûter à la récré" là ça ne pose pas de problème. Et puis les règles sont étranges, les élèves peuvent participer avec n'importe quel robot sans limite de performance, évidemment que le Gundam qui est pété va l'emporter à chaque fois, il n'y a pas d'enjeu. Ou alors c'est peut-être ça le propos de la série, que la compétition est truquée dès le départ, mais dans ce cas tous leurs rituels et leurs serments qu'ils récitent avant le combat c'est bidon et une perte de temps.

Du côté des personnages c'est inégal, pour l'instant les deux seuls personnages vraiment intéressants c'est Suletta et Elan parce qu'ils sont dans la thématique de la série (le garçon qui a été manipulé pour piloter le Gundam au point de perdre son humanité alors que la fille a une vision beaucoup plus naïve et positive). Guel est caractérisé comme un crétin total, et Miorine est assez insupportable, elle ne peut pas dire une réplique sans insulter ou gueuler sur quelqu'un en fronçant les sourcils, et ses problèmes de fille à papa sont sans intérêt. Du côté de Prospera je suis très curieux de comprendre ses motivations parce que là tel que c'est présenté elle envoie sa fille et le Gundam qu'elle a mis des années à développer risquer leurs vies dans cette école débile, elle doit avoir sa carte au club des parents indignes de la japanimation avec Gendô Ikari et quelques autres.

Tout cela pour dire que pour le moment ce qui ressort de cet anime c'est qu'il est très artificiel dans son développement. Les producteurs voulaient un résultat précis (un anime dans une école pour attirer les jeunes spectateurs) et du coup les auteurs doivent se tortiller dans tous les sens pour écrire un truc qui se passe dans un école tout en incorporant les thématiques propres à ce genre de série, ce qui rend un résultat bizarre et conceptuellement boiteux.

Mais dans le même temps tu as ce plan superbe avec la caméra qui fait une rotation dans le cockpit :

« Modifié: 31 octobre 2022, 12:17:39 par Deluxe Fan »

Deluxe Fan

Re : Mobile Suit Gundam - The Witch from Mercury
« Réponse #11 le: 27 décembre 2022, 19:23:44 »
Épisode 11 : avant-dernier épisode de la saison pour ce nouveau Gundam qui passionne les foules comme on peut le constater sur ce topic.

Blague à part, la série a vu ses épisodes plusieurs fois repoussés et accuse désormais de trois semaines de retard sur le planning saisonnier ce qui ne va pas s'arranger - le dernier épisode sera diffusé dans quinze jours. En coulisses la situation semble délicate avec des méthodes peu reluisantes, surtout quand on se souvient du nombre de studios que Bandai a récemment racheté précisément pour augmenter la production d'animes de mecha en général et de Gundam en particulier.

Heureusement ça ne se voit pas à l'écran, ça reste très propre et on a même eu droit à Hiroyuki Okiura cette semaine en guest.

Concernant l'épisode, pour la première fois depuis le début de l'anime on a quelque chose qui commence à vaguement ressembler à un scénario. Le script a momentanément quitté l'école et d'un seul coup cela devient sérieux avec l'émergence d'un réel conflit avec possiblement de réels enjeux. Dommage que cela n'arrive qu'au milieu de l'anime et sans effacer l'ardoise des dix épisodes précédents avec leur teenage drama soporifique et ces duels complètement débiles.

Pour le coup j'attends de voir où ça va aller, à mon avis connaissant Okouchi on va avoir du plotwist bien putassier pour marquer le coup avant la césure.
Cliquez pour afficher/cacher