Auteur Sujet: Shigatsu wa Kimi no Uso / Your Lie in April  (Lu 29579 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Japonpoko

Re : Shigatsu wa Kimi no Uso / Your Lie in April
« Réponse #165 le: 17 mai 2015, 06:40:41 »
Selon moi, le succès de cet anime s'explique en grande partie (outre ses graphismes vraiment excellents) par l'évolution de son personnage principal.
Kôsei passe par de nombreuses étapes, et apprend à surmonter les difficultés (un peu trop nombreuses à mon goût, ils auraient pu y aller un peu plus mollo à ce sujet). C'est vraiment cette évolution, la façon dont il a trouvé les réponses à ses questions (en grande partie grâce à l'héroïne), qui apporte une touche unique à la série, car c'est rondement bien mené.
J'aurais juste aimé qu'ils mettent un peu plus l'accent sur la difficulté de ses entraînements. Il s'entraîne comme un fou, mais on ressent beaucoup plus sa détresse sentimentale que la fatigue qui ressort de ses entraînements intensifs.
On a un peu l'impression que pouvoir s'entraîner autant est normal, et que les seules difficultés qu'il rencontre viennent de sa situation personnelle.

Spoiler fin :
Cliquez pour afficher/cacher
Chihayafuru IRL, c'est possible !

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8244
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Re : Shigatsu wa Kimi no Uso / Your Lie in April
« Réponse #166 le: 17 mai 2015, 08:08:03 »
J'aurais juste aimé qu'ils mettent un peu plus l'accent sur la difficulté de ses entraînements. Il s'entraîne comme un fou, mais on ressent beaucoup plus sa détresse sentimentale que la fatigue qui ressort de ses entraînements intensifs.
On a un peu l'impression que pouvoir s'entraîner autant est normal, et que les seules difficultés qu'il rencontre viennent de sa situation personnelle.
Dès le début, il est décrit comme un génie, seulement bloqué par son trauma. Du coup, je trouve que ça passe.

Hei

Re : Shigatsu wa Kimi no Uso / Your Lie in April
« Réponse #167 le: 17 mai 2015, 11:52:05 »
Il est quand même retrouvé allongé sur le sol à plusieurs reprises par l'amie d'enfance et la grande amie de sa mère donc on voit de temps à autre l'épuisement, de manière succincte.

Japonpoko

Re : Re : Re : Shigatsu wa Kimi no Uso / Your Lie in April
« Réponse #168 le: 12 juin 2015, 14:22:07 »
Dès le début, il est décrit comme un génie, seulement bloqué par son trauma. Du coup, je trouve que ça passe.

Qu'il ait un niveau de fou, ça me dérange pas, mais s'entraîner jusqu'à l'épuisement, c'est pas donné à tout le monde. Perso je serais incapable de m'investir autant quel que soit le domaine. J'aurais trouvé l'anime plus captivant encore s'ils avaient justement montré à quel point il peinait, mais qu'il tenait grâce à sa conviction.

J'avais trouvé que Baby Steps avait bien géré cet aspect là au moins (dans un genre complètement différent).
Chihayafuru IRL, c'est possible !

Hei

Re : Shigatsu wa Kimi no Uso / Your Lie in April
« Réponse #169 le: 12 juin 2015, 14:36:53 »
La différence entre Shigatsu et Baby Steps tient en un mot : Passion. L'un est passionné, l'autre découvre une nouvelle manière de vivre. Leur situation n'ont strictement rien à avoir en communs ^^'
Le fait que Kosei s'entraîne jusqu'au bord de l'épuisement est presque inévitable dans cette situation. Au contraire, le voir se tourner les pouces en regardant son piano me paraîtrait insensé...

Choub

Re : Shigatsu wa Kimi no Uso / Your Lie in April
« Réponse #170 le: 02 juin 2016, 00:41:06 »
J’ai commencé cette série en piochant à l’aveugle dans ma wishlist et quelle belle pioche !!
Je suis au 11 ieme épisode et je fonds complètement alors je passe par ici m'extasier un p'tit coup =D.

C'est tellement frais et émouvant, avec la petite dose d'humour bien sympa et qui fait soupape. Parfois c'est un peu chargé en rose, étoiles et paillettes mais c'est largement compensé par l'intensité de certains moments.
Je suis sous le charme, c’est vraiment trop mignon-choupinou-tout-plein.

J’espère que ça ne va pas trop partir en drame-dépression, pour le moment le drame est là mais la vie et l'insouciance de ces jeunes gens prédominent. Pourvu que ça dure.