Auteur Sujet: Death Parade  (Lu 25158 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Dregastar

Re : Death Parade
« Réponse #135 le: 29 juillet 2015, 10:14:34 »
Bon, croyez le ou non, mais j'ai relu TOUS vos messages sur Death Parade depuis le début, et il s'agit d'une des rares fois où je regrette de ne pas avoir suivi la série dès sa sortie, tant j'aurais eu des choses à dire et à rajouter à l'époque. Mais bon, tant pis pour moi, je vais juste me contenter de déterrer tout cela comme à mon habitude.


Je dois avouer avoir eu énormément de mal à comprendre ce que les gens reprochaient à cette série, d'où ma relecture intégrale du sujet. Plusieurs de vos réactions m'ont donné un premier élément de réponse: beaucoup d'entre vous ont voulu voir en Death Parade une mise en avant de la noirceur humaine dans toute son horreur, d'où la valorisation des épisodes 1, 4, 8 et 9, qui présentent les intrigues les plus macabres de la séries. Je pense qu'il ne s'agit foncièrement pas du sujet de la série. Son but premier est plutôt au contraire de mettre en avant l'empathie et la compréhension de la nature humaine dans toute sa diversité: pour cela, le glauque n'est pas nécessaire, et des jeux plus calmes suffisent à illustrer un panel d'émotions bien plus larges mais tout aussi intense, comme dans les épisodes 3, 6 et 10. D'autres y ont aussi vu à l'origine une sorte d'anime épisodique où se succèderaient des jeux les plus malsains les uns que les autres. Là encore, je pense que les jeux en eux même ne sont pas le point d'orgue de cette série: d'ailleurs, ne sont ils pas juste un prétexte en eux même pour mettre les gens dans des situations de compétition où se révéleront au fur et à mesure leur nature? Notons d'ailleurs que Death Billard, l'OAV d'origine bizarrement adulé alors qu'à lui seul il n'offre pas grand chose et aucune véritable réflexion, ne propose pas un jeux lui aussi très palpitant. Death Parade à ce niveau fait preuve de beaucoup plus d'originalité, et que ce soit la calme partie de carte ou la terrifiante compétition de lancer de fléchettes, les jeux je trouve sont mieux liés au personnalités de chaque protagonistes.


Une autre critique récurrente est celle d'un Decim "démystifié"...oui, et alors? Oui, il n'est plus ce juge impassible qui ne lâche pas plus trois phrases comme dans Death Billard, mais à la place, il fait partie d'un système foncièrement inique car défectueux, et s'en rend progressivement compte avec l'aide Chiyuki. Ça s'appelle du développement de personnage, qui là encore sert à mes yeux le message de la série: le jugement juste et objectif est un mythe. Les fameuses incohérences que divers personnes ont soulevés, notamment avec cette contradiction entre l'arbitre omniscient mais qui pourtant truque les jeux pour faire ressortir le pire de nous même, le prouvent: dans l'épisode 9 justement, Chiyuki démontre que n'importe qui possède une part d'ombre en lui, qu'aucune vie n'est parfaitement noire ou blanche, et que c'est par l'expérience des émotions que nous pouvons arriver la compréhension, comme dans l'épisode 4 où la vedette, bien qu'ignoble, n'est que le pur produit d'une vie faite de foyers brisés et de maris abusifs. Cela bien évidemment n'excuse pas, mais la posture du juge sur son trône au dessus de la mêler qui contemple les rats s'entredéchiraient est à la fois inhumaine et injuste, car dès l'épisode 1, on peut ainsi en voir les imperfections d'un système froid et sans humanité.


Alors oui, Decim n'est plus le même que l'OAV, et tant mieux. Avec 12 épisode, la série parvient à nous offrir beaucoup plus, et à satisfaire certaine questions subsidiaires, notamment sur l'organisation de cet étrange univers. Ici, vos commentaires étaient assez divisés, entre les "on s'en fout, ça prend du temps d'antenne pour pas grand chose" et les "j'aimerai en savoir plus, mais ça ne mêne à rien". Encore une fois, je pense que les gens ont ici louper le sujet principale de la série, son véritable fil rouge. Même si j'adore ce personnage, il ne s'agit nullement de l'affrontement entre Occulus et Nonna qui ne sert au final que de toile de fond pour un des aspects de la réflexion, mais bien plus la relation entre Decim et Chiyuki. De la même manière que le jugement n'est plus important que la compréhension, la lutte entre les deux principes de justice n'est en elle même pas plus important que l'humain et ses relations. Une solution qui évite certes à la série de prendre des risques en tranchant nettement le débat, mais qui demeure cohérente thématiquement et subtil à mes yeux. Et pour ce qui reproche à la série de n'aboutir sur aucune véritable conclusion, là encore, je renvoie à cette fabuleuse relation entre ces deux excellents personnages qui donne lieu à des scènes d'une beauté époustouflante (le patinage sur glace de l'épisode 11), et qui elle possède une véritable fin digne de ce nom, une fin qui même sans être explicite, donne plus au moins une réponse aux autres thématiques de la série: elle illustre se besoin de connaitre quelqu'un et de partager des choses avec ne serait ce q'un instant, même si ce dernier conduit inévitablement à la souffrance puisque nul ne peut comprendre parfaitement quelqu'un. Alors oui, le monde est cruel, une phrase que Decim en tant qu'arbitre répète souvent, et nous sommes souvent les jouets (ou plutôt mannequin en l'occurrence) de forces ou de pulsions que l'on ne maitrise pas, mais cela ne nous empêche pas de faire de notre mieux, quitte à se donner un but relativement futile dans la vie comme la fille dans l'épisode 6. Mais cela, on ne peut s'en rendre compte que par l'a compréhension, l'empathie au sens premier du terme, rendue possible uniquement par l'expérience des émotions.


Voilà en tout cas ce que j'ai vu dans Death Parade, et ce qui me permet de dire qu'il s'agit d'une excellente série, aussi bien au niveau de l'histoire que du graphisme ou de la musique. Je mentirais si je déclarais qu'il n'y a dans cette série aucun défaut cependant: je pense que nous sommes tous d'accord pour dire que l'épisode 2 est assez maladroit et respire le récapitulatif forcé. Mais en dehors de ce problème de rythme, avec son final en apothéose et ses personnages marquants, il s'agit vraiment d'une des excellentes pioches de 2015 à mes yeux, et de savoir d'après ce que j'ai pu lire de Deluxe que l'équipe au commande est assez jeune me donne confiance dans le futur de Madhouse mais aussi de l'animation. C'est pour toutes ces raisons que j'ai aussi du mal à comprendre vos réactions, comme si nous avions regardé une série différente. Peut être que d'y être aller sans avoir vu au préalable l'OAV (totalement obsolète à mes yeux au vue de la série) et sans non plus m'attendre à quoi que ce soit m'a permis de développer un regard différent. Dans tous les cas, je ne regrette pas du tout ce visionnage, et Death Parade a désormais une bonne place dans mes animes favoris.


(PS: le topic de Death Parade n'est pas relié à sa fiche anime, il faudrait peut être résoudre ça)


Topic relié à la fiche ! Sankyū Alice. :)
« Modifié: 29 juillet 2015, 11:10:07 par Dregastar »
★★★★★

Deluxe Fan

Re : Death Parade
« Réponse #136 le: 31 juillet 2015, 05:22:54 »
L'erreur de Death Parade c'est d'avoir choisi de se concentrer sur ses personnages alors que la vraie star du show, c'est son décorum. Death Billards l'avait bien compris et c'est pour ça que malgré ses efforts la série ne sera jamais parvenue à recapturer l'étincelle du court-métrage, hormis peut-être dans l'épisode 1.

C'est pas dramatique, mais c'est quand même assez dommage car ce genre de format semi-épisodique est devenu extrêmement difficile à produire dans l'industrie actuelle de la japanime, surtout pour une série originale - suffit de voir l'accueil réservé à Space Dandy par exemple. Death Parade avait avant tout quelque chose d'assez vintage dans la forme, ce qui rendait la série sympathique avant qu'elle ne cède vers la fin aux sirènes du mélodrame moderne - qui atteint son apogée avec cette scène de patinage digne d'un téléfilm américain de fin d'après-midi.

C’est pour ça que je préfère personnellement retenir de cette série ce qui m'y intéresse, et laisser le reste là où il est ; comme ça tout le monde est content. Cela dit, si cet anime t'a tant plu je te conseille vivement de regarder Pet Shop of Horrors, réalisé à l'époque du grand Madhouse de la fin des années 90 avec un staff de fou (Kawajiri, Imagawa, Rintaro), et qui est le genre de production à laquelle Death Parade aurait pu ressembler.

Alice Devil

Re : Death Parade
« Réponse #137 le: 31 juillet 2015, 14:35:04 »
Je comprends ta déception au regard de tes attentes, mais je ne suis pas certaine qu'une série épisodique aurait contribué à renforcer la série. Au contraire, et comme tu le soulèves clairement, cela aurait été assez casse gueule: cela marche principalement pour Space Dandy grâce à la variété des animateurs et réalisateurs qui changent à chaque épisode, mais pour Death Parade, je crains que la formule ce soit vite épuisée, ou pire, devienne assez lourde pour pas grand chose. Il aurait fallu des changements de tons pour briser la monotonie, comme à la limite dans l'épisode 6, mais là encore, je ne suis pas certaine que cela aurait été en faveur de l'anime, ou que cela répondent aux attentes des spectateurs. De plus, un decorum seul, pour reprendre ton expression, peut certes convenir pour un groupe d'OAV, mais pour un anime, je n'en vois pas l'intérêt: le format ne s'y prête pas, et la série n'aurait aucune véritable raison d'être.


Donc oui, peut être qu'ils ont pris une route plus sûre et moins difficile à produire, mais je persiste à dire que ce qu'ils nous offrent est de très bonne qualité. Encore une fois, je pense que le gros problème de cette série vient des aprioris que les gens peuvent avoir dans les premiers temps sur son contenu. Après, ta critique sur l'anime se tient, même si je te trouve dure dans certains termes: plus qu'un mélodrame, je trouve que Death Parade met l'accent sur la réflexion et ses problématiques au travers de ses personnages qui sont en effet au centre de la série.

Merci pour la recommandation dans tous les cas.
« Modifié: 31 juillet 2015, 14:39:32 par Alice Devil »

neOwx

Re : Death Parade
« Réponse #138 le: 19 août 2015, 17:50:47 »
Je fini seulement la série, et je suis heureux de l'avoir finalement regardé.

J'avais beaucoup apprécié l'OAV, mais c'est justement celui-ci qui ma continuellement fait repousser le visionnage de Death Parade.
Je craignais un enchaînement répétitif, de nouvelles personnes arrivent, jouent, sont jugées. 
Ce n'est heureusement pas le cas, une trame ce met en place avec la jeune fille qui arrive en début d'anime.

Je trouve par contre le changement dans la personnalité de Decim un peu dommage, mais cela était nécessaire à l'histoire, j'ai donc fait avec.

Bref une bonne petite surprise pour moi.

Nakei1024

Re : Death Parade
« Réponse #139 le: 05 mars 2017, 11:25:57 »
Je viens d'attaquer la série, et ai regardé les 3 premiers épisodes.

Avant tout, j'aimerais clarifier une chose:
Cliquez pour afficher/cacher

Selon la réponse à cette interrogation, le concept de l'anime me semblera relativement intéressant, ou au contraire totalement injuste.
Imaginez qu'on ait affaire à 2 enfoirés complets, pourquoi au moins l'un des 2 aurait droit à la réincarnation? L'inverse est également vrai avec 2 personnes sympas.

Cliquez pour afficher/cacher

Au final, l'anime pourrait finalement rappeler la pièce de théâtre "12 hommes en colère", et mener à cette simple (et terrible) interrogation: "Quand la vérité ne peut être clairement établie, quel est le risque préférable? Condamner un innocent, ou libérer un criminel?"

Graphiquement c'est pas dégueux non plus, en tout cas pour l'instant, j'ai trouvé le style sobre et un peu dark plutôt agréable à regarder.

Une dernière question au passage, les personnes jugées doivent-elles forcément être proches et de sexes opposés? Parce que pour l'instant, c'est ce qu'on a vu, et c'est ce qui s'annonce pour l'épisode 4, au vu du trailer.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Deluxe Fan

Re : Death Parade
« Réponse #140 le: 05 mars 2017, 11:29:45 »
Si mes souvenirs sont bons, toutes les questions que tu te poses ont une réponse dans les épisodes suivants.

N'oublie pas de regarder Death Billards, le court-métrage qui a servi de pilote à la série télé.

Nakei1024

Re : Death Parade
« Réponse #141 le: 08 mars 2017, 21:35:22 »
Episode 4:

Cliquez pour afficher/cacher

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Death Parade
« Réponse #142 le: 19 mars 2017, 11:15:18 »
Fin de la série, et pour ma part j'ai apprécié.

La conclusion était un peu triste, mais finalement relativement logique (quels que soient les personnages). Et puis ce système de jugement n'est peut-être pas aussi figé qu'on pourrait le croire. :)

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...