Auteur Sujet: Prince of Stride - Alternative  (Lu 1601 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hei

Prince of Stride - Alternative
« le: 09 janvier 2016, 04:02:50 »
Fiche AK

Staff :

Studio d'animation : Madhouse
Réalisation : Ishizuka Atsuko
Musique : Fujisawa Yoshiaki
Composition de la série : Kishimoto Taku


Synopsis :

Fujiwara Mikoto et Nana Sakurai rejoignent tous deux le lycée Honan en visant un but bien précis, le club de stride (Parkour). Le club de ce lycée a une grande réputation dans les compétitions lycéennes et pourtant, ils sont bien étonnés de trouver la salle au bout d'un couloir encombré par des cartons de rangements et toutes sortes de bric-à-brac. Le club n'a plus assez de membres pour concourir mais il semblerait qu'un étrange premier année fasse parler de lui...


Commentaire :

Déjà, on peut se demander ce qui se passe avec Maddhouse? Down? T'as pas un Dessous des cartes de prévu pour expliquer la qualité d'animation et surtout les quelques séquences de full animation que se premet régulièrement le studio?
Ça fait plaisir en tout cas. J'avais vu l'annonce de cet anime et je me disais qu'il y avait moyen de nous en mettre pleins la vue. Ils ne s'en sont pas privé. Si l'animation elle même offre une séance de 20min très agréable visuellement, l'ambiance en est dynamisée et ça donne la pêche. On sent que c'est une nécessité de bouger et qu'il faut que soit mouvementé. Pour peu qu'on aime un peu le parkour, on se sent pris dans la course en un instant et l'accroche est parfaite. C'est millimétré car on se sent proche du personnage qui recouvre ses sensations pour se plonger comme une première fois, en nous emmenant avec lui, dans sa passion.

J'ai retrouvé des sensations très similaires à mon visionnage de Free! Très rapidement je me suis rappelé du ton qui était insufflé dans cet anime, pour finalement voir que Stride essaye d'être simple. Je dirai même simplet en réalité. Le côté bon enfant ressort bien avec le choix de colorisation très marqué, j'imagine que la série a cherché à atteindre un certain publique. Il y a toutes les caractéristiques qui vont avec le sport en question, la fougue de la jeunesse et de la liberté si l'on devait synthétiser. Il les apporte avec simplicité, sans se prendre la tête juste pour le kiff d'animer un sport décontracté avec même un côté un peu décalé, quand j'y pense.
Cliquez pour afficher/cacher
Je m'attends pas vraiment à voir apparaître des passages où le ton sera grave pour une raison liée aux personnages où leur background. C'est une atmosphère pleines de positive vibes qui se dégage de ce pilote. Mon premier de 2016, au passage ~

En tout cas, l'année commence bien. Il y a une bonne ambiance et la ferveur des animes sportifs qu'on aime tant donc c'est tout bénef' !
L'opening que je n'apprécie pas spécialement mais qui cristallise bien l'ambiance dont je parlais plus haut :

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10526
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Prince of Stride - Alternative
« Réponse #1 le: 09 janvier 2016, 23:26:39 »
Prince of Stride #01:  Le produit alimentaire de circonstance.

Le contenu est insuffisant et peu engageant pour un premier épisode, censé en mettre plein la vue.
L'animation fait juste le minimum lorsqu'elle est requise. Je n'ai en aucun cas perçu avec excitation les sensations de vitesse. Dur de passer après un OPM...
Autre élément déplaisant: la colorisation. Bien trop saturé à mon gout, elle n'en était plus que déplaisante.
En terme d'exposition, j'ai trouvé l'exécution mauvaise: les dialogues semblent tout droit déportés du support original sans aucune adaptation et le Stride, matière principale de la série, est un peu beaucoup présenté en abrégé. Ce qui ne facilite pas la compréhension de la discipline et ses règles. Le mec (ou plutôt la nana) aux commandes est dores et déjà une feignasse ou une simple exécutante.
Le casting quant à lui est une sorte de resucée de profils à cocher dans un formulaire dont les stéréotypes sont connus d'avance.

Bref, c'est mal parti.
« Modifié: 09 janvier 2016, 23:30:24 par allbrice »
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."