Auteur Sujet: Darling in the FranXX  (Lu 7958 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Red Slaughterer

Re : Darling in the FranXX
« Réponse #60 le: 21 juin 2018, 20:38:30 »
Citer
Mais Kill la Kill ne prônait pas l'hétérosexualité.

Oui, c'est ce que je voulais dire.
Kill la Kill est plus abstrait dans son sujet, c'est plus universel.

Mais je sais pas si DarliFra est vraiment si drôle malgré lui. Essaie plutôt Mayoiga ou Caligula si tu veux ce genre d’expérience. Parce que eux ont en plus une animation dégueulasse et des scriptes sans queue ni tête.
C'est très énervant et très drôle en même temps.

Mahesvara

Re : Darling in the FranXX
« Réponse #61 le: 21 juin 2018, 21:20:23 »
Citer
Mais finalement, ma question, Darling, ça fait du mal ou pas ? Comme un Irregular qui est une anime fasciste.
Si tu t'amuses à essayer de relever chaque "référence" à un anime de Gainax tu peux vraiment passer un bon moment, et t'auras de quoi t'occuper.

J'ai beaucoup de respect pour toi Red, t'arrives à t'amuser devant Caligula et Mayoiga. Serais-tu un übermensch?

Je valide d'ailleurs la pub pour Umineko. Allez-y les gars, vous ne perdez rien.

RadicalEd

Re : Re : Darling in the FranXX
« Réponse #62 le: 21 juin 2018, 21:25:02 »
Pour Darling Machin, plus je vous lis plus au contraire j'ai envie de la regarder. Ca m'a l'air d'être une série poilante, ou il y a de quoi Facepalm et se taper des barres. En plus y a de l'action.

Mais finalement, ma question, Darling, ça fait du mal ou pas ? Comme un Irregular qui est une anime fasciste.
Non c'est pas du Irregular qui en plus était assez raciste si j'ai bien suivi les spoilers sur la fin.
En terme d'action, il y en a mais ça manque d'enjeux/contexte pendant les 3/4 de la série car ça reste focalisé sur du teen drama, l'action et les mechas passant même au second plan à plusieurs reprises (ça ne suit pas le schéma de "monster of the week"). Cependant en terme d'animation, direction artistique, cadrage et doublage, la série est de bonne facture et le divertissement est présent.

Certains twists, quiproquos,  personnages et dialogues foireux te feront effectivement facepalm à plusieurs reprises mais je ne sais pas si ça vaut la peine de regarder la série pour ça.

En fait, j'ai suivi la série au début en espérant du world building (c'était une erreur) et ensuite c'était pour me bidonner devant les polémiques ANN qui ont, eux, fait l'erreur de donner beaucoup trop de crédit à DitF en croyant qu'il y avait un message politique derrière et non pas juste de l'incompétence.

Red Slaughterer

Re : Darling in the FranXX
« Réponse #63 le: 21 juin 2018, 22:17:54 »
Citer
J'ai beaucoup de respect pour toi Red, t'arrives à t'amuser devant Caligula et Mayoiga. Serais-tu un übermensch?

Ce sont de vrais nanards pur jus en fait, ils sont dysfonctionnels à tous les plans alors que c'est une évidence qu'ils se prennent à 3000% au sérieux.
Caligula est écrit par le mec qui a fait les deux premier Persona, c'est évident qu'il essaie sincèrement de raconter quelque chose après le succès de P5 et pris en dehors de tout le reste y'a quelques trucs qui pourraient bien fonctionner. Mais c'est évident que l'histoire n'a pas été pensé pour le format dans lequel elle est racontée et il manque la moitié de l'histoire, du coup c'est incompréhensible.
Mayoiga c'est surtout une question de planning, Mari Okada était créditée sur Kiznaiver au même moment et le résultat est glorieusement mauvais. Et se permet de lâcher de morale ronflante et nocives en plus. Mais c'est tellement aléatoire qu'il y a forcément à un moment où on passe de l'indignation au rire en fait, c'est obligé.

Benja6910

Re : Re : Darling in the FranXX
« Réponse #64 le: 22 juin 2018, 15:34:36 »
Plutôt bien résumé.
C'est pas une série sur la sexualité, c'est une série sur l'hétérosexualité.

Je suis pas spécialement en désaccord toutefois je tiens à préciser qu'il y a un personnage à tendance homosexuel. Ce seul personnage refute ce principe de pure hétérosexualité.

Ça serait un exercice intéressant de chacun en faire une critique, exposant nos poinrs de vues. Ca me tente bien

Like I beat Heatcliff, We'll beat this fucking Covid-19.

Red Slaughterer

Re : Darling in the FranXX
« Réponse #65 le: 22 juin 2018, 16:18:21 »
Oui enfin, encore un personnage instable qui est présentée dès le début comme la froide mal baisée du groupe, ça me dit vaguement quelque chose ce genre de représentation.
Personnage qui a en plus à l'air d'être lié à une tentative de viol, forcément. Ca aurait finalement été moins gênant que Nishigori évite le sujet, je pense.

Benja6910

Re : Re : Darling in the FranXX
« Réponse #66 le: 22 juin 2018, 16:44:41 »
Oui enfin, encore un personnage instable qui est présentée dès le début comme la froide mal baisée du groupe, ça me dit vaguement quelque chose ce genre de représentation.
Personnage qui a en plus à l'air d'être lié à une tentative de viol, forcément. Ca aurait finalement été moins gênant que Nishigori évite le sujet, je pense.

Effectivement vu sous cet angle  =D

Like I beat Heatcliff, We'll beat this fucking Covid-19.

AyanamiRei

Re : Re : Re : Darling in the FranXX
« Réponse #67 le: 22 juin 2018, 22:52:32 »
Merci à tous d'ôter une série de mes "devoirs de vacance". Et probablement d'ajouter un scénariste/auteur à ma liste noire.

En fait, j'ai suivi la série au début en espérant du world building (c'était une erreur) et ensuite c'était pour me bidonner devant les polémiques ANN qui ont, eux, fait l'erreur de donner beaucoup trop de crédit à DitF en croyant qu'il y avait un message politique derrière et non pas juste de l'incompétence.

Il semblerait qu'ils aient eux-même abandonné cette thèse:
https://www.animenewsnetwork.com/this-week-in-anime/2018-06-19/.133087

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1098
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Darling in the FranXX
« Réponse #68 le: 23 juin 2018, 03:54:10 »
En gros ça me donne le sentiment qu'on ose encore tellement peu l'éducation sexuelle face aux ados' que certains anime se sentiraient presque une légitimité pour aborder le sujet, vu la puissance de l'industrie anime qui table quand même sur un jeune public de base, ça relèverait presque de la suite logique...
Sans parler du fait que ces anime là sont presque méritants de ne pas faire passer les hormones qui titillent lors des premiers émois pour une illusion de la Matrice.

En même temps ce défaut de communication sur le sujet se retrouve partout ailleurs, la différence avec le Japon c'est juste qu'eux ils envisagent le sexe avec le robots et le mariage avec les poupées depuis un bail, ça et le fait de malmener l'employée de bureau  parce qu'elle est tombée enceinte).

En vrai quitte à livrer une vision, autant intéresser son sujet; l'ennui c'est que le soucis de norme en vigueur viens toujours flinguer ne serait-ce qu'un début de concept émergeant.
Genre l'idée du troisième sexe dans Knight of sidonia qui était vraiment cool mais qui a été assez peu exploitée à l'arrivée sans compter le fait qu'elle confortait inconsciemment une vision qui désobligeait la valeur de son sujet initial.

Mahesvara

Re : Darling in the FranXX
« Réponse #69 le: 23 juin 2018, 06:25:47 »
Tu surestimes cette série. Darlifra n'a aucun but éducationnel sur le sujet. C'est traité d'une manière racoleuse, à la vitesse de la lumière, et très mal.

Darlifra ça raconte pas grand chose je dirai, c'est une série qui passe le plus clair de son temps à se répéter, et quand elle change de disque tu as davantage l'impression qu'elle vient de te gueuler "KAMOULOX" plutôt que de te donner quelque chose de satisfaisant. Au moins ça reste divertissant vu que la forme est assez propre, même si la tatanne du début a bien disparu, dommage je l'aimais bien moi.

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1098
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Darling in the FranXX
« Réponse #70 le: 23 juin 2018, 19:11:50 »
Ah mais je ne dis pas que c'est un exemple de référence dans l'idée, loin de là mais j'essaye juste de contextualiser car chaque partis-pris trouve sa source quelque part dans son milieu et que je me refuse à croire que ce genre de bordel ultra tendancieux est sorti d'un chapeau.

Où p'tet que si parce qu'en fait les mecs envoient leurs cannes à pêche au p'tit bonheur la chance et qu'ils ont juste pas le temps comme ça a été dit plus haut et dans ce cas c'est la fin des haricots car la démarche n'est même plus révélatrice de l'intention de départ.

D'autant plus que l'idée de se pencher sur les premiers émois est un truc qui devrait vraiment arriver plus souvent en animation et que l'idée de mettre l'homme et la femme dans le robot pour faire fonctionner le truc est vraiment tripante en-soi à l'instar de la fusion de Steven Universe.

RadicalEd

Re : Re : Re : Re : Darling in the FranXX
« Réponse #71 le: 25 juin 2018, 23:55:16 »
Il semblerait qu'ils aient eux-même abandonné cette thèse:
https://www.animenewsnetwork.com/this-week-in-anime/2018-06-19/.133087
Pas grave, ils savent toujours faire de la critique/troll sur ANN, ça me permet de continuer à consommer du popcorn en lisant les réactions sur leur forum.
Ex.
Cliquez pour afficher/cacher

Benja6910

Re : Darling in the FranXX
« Réponse #72 le: 01 juillet 2018, 23:39:33 »
On en parle de.....

Cliquez pour afficher/cacher

Like I beat Heatcliff, We'll beat this fucking Covid-19.

Mahesvara

Re : Darling in the FranXX
« Réponse #73 le: 02 juillet 2018, 00:30:01 »
J'me contenterai juste de rappeler la fin de The end of Evangelion avec une certaine figure gigantesque, qui tiens quelque chose dans ses mains de la même manière que 02.

Pour aller plus loin dans la paranoïa 02 c'est quand même assez similaire à 01.

Sirius

Re : Darling in the FranXX
« Réponse #74 le: 07 juillet 2018, 19:26:00 »
J'ai vu le dernier épisode à l'instant, c'était bien géré. J'ai passé un bon moment globalement devant cette série même s'il y a eu des creux comme cette période passée à Misteltein et les "minauderies" entre garçons et filles. Les personnages n'étaient pas très charismatiques faut avouer mais ce qui porte la série vers l'avant, c'est la dystopie qui est décrite et le lien avec le livre illustré.