Auteur Sujet: Banana Fish  (Lu 2089 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Banana Fish
« le: 05 juillet 2018, 21:25:34 »
Banana Fish


Format : Série TV
Réalisatrice : Utsumi Hiroko
Character design : Hayashi Akemi
Scénaristes : Seko Hiroshi

Synopsis :

Ash, un jeune chef de gang, découvre un soir un homme agonisant. Ce dernier lui confie un étrange collier et prononce deux mots étranges : "Banana Fish". Des mots que Ash ne connaît que trop bien même s'il ignore tout de leur sens.
Alors qu'Ash commence à mener des recherches, un jeune japonais, Eiji, débarque à New York pour l'interviewer. Une intrigante complicité naît entre les deux garçons ; mais c'est à ce moment que tout bascule.


Commentaire :

Dois-je conserver un peu de réserve ? Un peu de retenue ? Arf. Je ne tromperais personne. J'attendais cet anime plus que le père Noël un gamin. Et quelle animation ! Quelle verve ! Quel style ! Difficile de ne pas être sous le charme : c'est intelligent, propre et efficace. Le character design est aux petits oignons, la musique suit le rythme, et on salue bien bas le storyboard inventif.
Pour l'instant, j'ai été charmé de voir que tout avait été réadapté (le Vietnam devient l'Irak par exemple) ainsi que tous les quelques éléments modernes (téléphones portables) avaient été utilisés à bon escient. Un très bon travail d'adaptation, même si je me demande toujours si cela était véritablement nécessaire à la série. Mais qu'importe ! Banana Fish est là, et c'est déjà le meilleur anime de l'été ; sinon de l'année.

Et je n'ai qu'une chose à dire pour résumer cet épisode : Dis, tu veux toucher mon gros pistolet ? c:

Deluxe Fan

Re : Banana Fish
« Réponse #1 le: 06 juillet 2018, 01:45:28 »
Épisode 1 : j'ai rarement vu un premier épisode aussi rushé de partout, aucune scène ne dure plus de deux minutes et une bonne douzaine de personnages sont introduits au pas de course sans que l'épisode ait le temps de respirer. Je comprends qu'adapter 19 volumes en deux cours soit un défi mais si c'est au détriment de l'ambiance et du rythme ça rend l'anime sec et désagréable à regarder. Ce qui est bien dommage car pour le reste c'est du solide, j'aime bien le blondinet même pas majeur qui règne sur la pègre New-Yorkaise, il n'y a que les animes pour nous raconter ça en espérant qu'on y croie.

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Banana Fish
« Réponse #2 le: 06 juillet 2018, 09:47:57 »
L'introduction du manga est également particulièrement rapide, il faut dire. S'il y a quelques détails qui me chagrinent, le rythme n'en fait (pour le moment) pas partie. De toute manière, le manga est un enchaînement de rebondissements dans tous les sens et à un rythme effréné, au moins jusqu'à ses deux tiers.

Cliquez pour afficher/cacher

S'il y a vraiment quelque chose que l'on veut critiquer de cette adaptation pour le moment, c'est d'être un peu trop sage ; Ash n'est pas assez impertinent. J'espère sincèrement qu'ils ne vont pas couper certaines scènes du manga avec ce polissage.

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Banana Fish
« Réponse #3 le: 13 juillet 2018, 01:02:25 »
Deuxième épisode :

Toujours très solide. Ash devient finalement, après un épisode de crainte, le teigneux mélancolique qu'il devait être. Rarement dans l'animation japonaise on aura pu lancer de manière aussi pertinente : "T'as de beaux yeux tu sais". Car Ash a des beaux yeux, de très beaux yeux ; l'anime embrasse le passé d'Ash et ses relations... intimes avec la mafia avec bien plus de vivacité que le manga. Et moi qui craignait un anime en demi-teinte ! Me voici rassuré.
On commence à voir quelques petits changements par rapport au manga. Rien de très important, mais pour celui qui connait bien (sinon par cœur) le manga les relèvera sans pour autant juger de leur pertinence. Bien souvent, il s'agit de gagner du temps en épurant certaines scènes de quelques détails. Très déçu par contre de ne pas avoir eu la scène de course poursuite en voiture animée. Question de budget plus que de temps, sans doute. Ce n'est pas une scène importante dans le manga, mais j'avais l'espoir d'un beau morceau d'animation.
Enfin, ce qui est très drôle, c'est le changement de style dans le storyboard ; je préférais personnellement le style du premier épisode, plus libre et moins figé, celui-ci abusant trop à mon goût des plans en pseudo (et pas du tout pseudo) perspective cavalière, un type de plan que je n'aime généralement pas du tout en animation.

Deluxe Fan

Re : Banana Fish
« Réponse #4 le: 21 juillet 2018, 09:19:05 »
Épisode 3 : bien meilleur que les deux premiers. La série se décide enfin à se poser en un lieu et à raconter quelque chose plutôt que de courir d'une péripétie à l'autre sans laisser souffler son intrigue.
Néanmoins pour le moment l'histoire en elle-même fait plus penser à une fanfiction gay dans l'univers de Tintin et Milou qu'à une série de mafieux proprement dite.

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Banana Fish
« Réponse #5 le: 07 août 2018, 15:06:25 »
Troisième, quatrième et cinquième épisode :

L'anime commence très sérieusement à prendre des libertés avec le support original. Si ce n'est pas spécifiquement déplaisant, la pertinence des choix s'étale en un large spectre. Quelques ajouts sont très pertinents et participent au développement des personnages, d'autres ont un fondement trop explicatif (scènes de flashback, dernière scène de l'épisode cinq).
Ce qui est plus étonnant, c'est le ton de ces trois derniers épisodes, qui tranche très franchement avec ce que propose le manga. L'anime s'offre une sorte de pause, donne du temps de développement à des personnages qui ne sont pas censés en avoir, ou du moins pas autant, à ce stade de l'histoire. Le manga est certes très (trop ?) galopant, n'est jusqu'à sa moitié qu'un enchaînement survitaminé de péripéties, mais ce rééquilibrage me semble trop poussé. On perd en dynamisme dans le passage de la prison, avec un Ash toujours trop en demi-teinte, pas assez cynique et sarcastique pour jamais ressembler à son homologue de papier. Et ne parlons pas d'Eiji, qui est une caricature de passif.

Cliquez pour afficher/cacher

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Banana Fish
« Réponse #6 le: 11 août 2018, 02:18:11 »
Sixième épisode :

Et booooom ! Disparition du road trip, ou du moins évacuation du passage en un épisode. Décidément, je ne comprends pas la construction de l'anime.

Les deux premiers épisodes suivaient assez fidèlement le rythme du manga, puis nous avons eu trois épisodes de pause et de développement de personnages qui n'étaient pas prévus, et nous voici désormais avec un rythme bien trop rapide pour ce dernier épisode.
Comble du comble : le road trip est censé dans le manga être le passage durant lequel les personnages se découvrent les uns les autres. Plutôt que de consacrer le temps qu'il fallait au moment où il le fallait, on a préféré rajouter un peu maladroitement des explications à des moments de l'intrigue qui n'étaient pas pertinents. Le résultat est franchement un brin bancal.

Mais encore, ce n'est pas le plus fâcheux. Je regrette davantage certains ajouts malheureux à l'intrigue, qui donnent l'impression que les protagonistes savent un peu magiquement ce qu'ils doivent faire, où ils doivent aller alors qu'ils sont normalement dans une période de tâtonnement. À force de trop vouloir guider le spectateur, on dénature totalement la perception des personnages de l'évolution de l'intrigue.

Puis aussi, peut-on parler du personnage d'Eiji ? J'ai honte pour lui. Il fait caricature de petit minet effarouché. C'est désolant. Ce genre de personnage, c'est bon pour les amourettes à la Clamp. Le Eiji de Banana Fish n'est tout de même pas aussi inconsistant. C'est à peine s'il a la parole dans l'épisode, à part pour se faire câliner en essayant de tirer avec son arme à feu ou pour bondir à la vue d'un rat.
Le personnage est tellement mal géré que quiconque n'a pas lu le manga est incapable de comprendre les allusions et commentaires à son sujet, notamment entre Shunichi et Max.

Feyrie

Re : Banana Fish
« Réponse #7 le: 13 décembre 2018, 20:13:02 »
Ca tourne grave en rond l'anime. Je le suis depuis le début mais plus ça dure plus je me demande qu'est-ce que je fais dessus.

AyanamiRei

Re : Banana Fish
« Réponse #8 le: 14 décembre 2018, 03:03:28 »
Pour une adaptation événementielle d'un célèbre manga, je trouve ce sujet bien vide de réactions.

En pause depuis l'ép.21 faute de temps, j'ai juste l'impression d'assister à une suite d'evenements/p´ripéties s'enchaînant si facilement (merci l'Internet et le téléphone cellulaire notamment) et vite qu'aucune "difficulté" ne semble être une épreuve, que les personnages apparaissent comme invincibles face à des micro-moments de doute/peur/etc et que le potentiel aspect suspense/thriller est annulé. Sans compter l'intrigue classique mais sympathique (l'une des seules raisons pour laesquelles je suis encore là avec le regret d'avoir manqué le manga à l'époque de Gén.Comic) qui fait office de maigre squelette ne justifiant pas une série TV complète.

Je vois pourtant clairement l'ombre d'un truc que j'aime bien.


Bref, noitaminA, cette case supposément grd public, ce n'est pas fait pour moi, je pense.
« Modifié: 14 décembre 2018, 03:05:00 par AyanamiRei »

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Banana Fish
« Réponse #9 le: 14 décembre 2018, 13:44:31 »
L'anime est foireux, y'a rien d'autre à dire dessus. Ils ont décidé de passer sous silence toute la construction des personnages et de leurs relations. Il n'y a qu'à voir comme le road trip a été résumé en un demi-épisode. Les enchaînements de péripéties sont sympathiques, mais ça n'a jamais été le point fort de Banana Fish. Si on lit Banana Fish, c'est pour les personnages et pour avoir le fin mot de l'histoire. L'adaptation a juste raté le premier point et s'avère incapable de gérer l'intrigue.

Utsumi Hiroko a juste importé la manière de faire de KyoAni avec ses points forts et ses défauts. Sauf que les points forts de la méthode, qui reposent notamment sur l'animation de haute volée et la grande souplesse des plans, se sont transformés en véritables écueils pour MAPPA qui consacre davantage d'effort et de pognon à maintenir le niveau graphique de la série qu'au reste. Ce dont la série manque, ce n'est pas de fric (les fujioshis sont en vogue) mais d'un réalisateur qui ne soit pas autant soumis à un microcosme de production. Et puis Seko Hiroshi s'est foiré sur ce coup ; mais ça on pouvait pas spécialement le prévoir.

Gally@

Re : Banana Fish
« Réponse #10 le: 09 mars 2019, 20:38:17 »
Je n'ai pas eu l'honneur de lire le manga.
L'histoire sort des sentiers battus et le moins que l'on puisse dire c'est que l'on a pas ce genre de plat tous les jours en japanimation, drogue (même si elle est délaissé à la moitié de l'anime pour laisser place aux règlements de compte) et viols pédophiles sur fond de cartels. C'est plutôt bien mené et ça tient la route jusqu'à la fin même si j'ai trouvé qu'on était souvent dans le schéma de celui qui va sauver l'autre.
Beaucoup de morts, de violence, beaucoup d'actions c'est un western urbain.

La relation entre Ash et Eiji est traité avec maturité même si Eiji m'a agacé par moment par son manque de jugeote ce qui change dans le dernier tiers de la série. Eiji, heureusement évolue mais reste tout de même innocent et fragile, ce qu'affectionne Ash, cette lueur dans son cœur. Je ne suis pas une Fushoji, leur relation ambiguë reste platonique, tant mieux.

Les personnages comme Max, Sing, Yut (qui m’agaçait, comme le soldat en chef à la fin de la série, antagoniste faisant leur job en gros ) et blanca sont relativement bien travaillés.

Un paysage américain plutôt bien rendu et une animation correcte.

Par contre, j'ai pas saisi mais la fin, la toute fin...
Cliquez pour afficher/cacher






« Modifié: 09 mars 2019, 22:02:29 par Gally@ »

AyanamiRei

Re : Re : Banana Fish
« Réponse #11 le: 10 mars 2019, 09:43:49 »
J'ai pas saisi mais à la toute fin... Il meurt ou il dort?
Ash est décédé. (c'est le point contentieux qui était répété partout sur l'Internet depuis l'annonce de la mise en chantier d'une adaptation)
« Modifié: 10 mars 2019, 09:45:20 par AyanamiRei »

Gally@

Re : Banana Fish
« Réponse #12 le: 10 mars 2019, 09:45:49 »
Arf tu devrais mettre en spoil Aya.

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Banana Fish
« Réponse #13 le: 10 mars 2019, 11:31:27 »
Si tu as aimé, prends le temps de lire le manga. Il est dix fois meilleur.

Cliquez pour afficher/cacher

Gally@

Re : Banana Fish
« Réponse #14 le: 10 mars 2019, 12:16:08 »
Au vu de tes commentaires, je vois que tu as tout rejeté en bloc.
Je pense qu'avoir Banana Fish dans ma petite mangathèque serait bienvenue, cela dit je doute de le trouver (parution 2002) et je ne suis pas assez dégourdie en anglais pour lire les scan. Dommage.