Auteur Sujet: Maquia - When the Promised Flower Blooms  (Lu 810 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Sirius

Maquia - When the Promised Flower Blooms
« le: 03 janvier 2019, 20:25:35 »

Citer
Dès le lever de rideau on assiste au massacre d'un peuple légendaire, les Iolphs, qui ont la particularité de vivre presque éternellement. L'ennemi convoite ce pouvoir et enlève Leilia, une amie de la petite Maquia. Celle-ci parvient à s'enfuir et trouve refuge dans un camp décimé par des bandits. Elle arrache à son sort le seul survivant, un nouveau-né qu'elle nomme Ariel...

J'ai pas trop envie d'en faire une critique car c'est difficile de dire ce que j'en pense et surtout d'en parler sans spoiler... Donc pourquoi pas un topic? Le premier depuis des années... J'ai passé un bon moment devant ce film. A mon âge avancé, on prévoit souvent de voir en deux parties un film de deux heures et pourtant j'ai été jusqu'au bout. C'est dire que l'action m'a facilement tenu en haleine. En revanche je savais pas trop s'il fallait s'émouvoir devant tout ça car Mari Okada (Nagi no Asukara, Ano Hana) qui se retrouve pour la première à diriger un projet fait un peu trop dans l'excès à mon sens pour nous tirer la larmichette. Tout le message du film se résumerait en réalité à la mort du chien au début du film. Il y a certes quelques réflexions sur le lien mère-enfant, avec des paysages distillés au fil d'un récit qui passe aussi vite qu'une goutte d'eau dans l'existence de Maquia. L'histoire était un peu dure aussi et le film a eu peu d'audience dans les salles car il n'est pas accessibles aux plus jeunes. (Sorti dans 11 cinémas en France.)
Cliquez pour afficher/cacher
J'en garderai néanmoins un très bon souvenir, ne serait-ce en raison des décors enchanteurs du village d'origine de Maquia ou par le rythme soutenu de l'ensemble.

Kilddra

Re : Maquia - When the Promised Flower Blooms
« Réponse #1 le: 03 janvier 2019, 22:16:46 »
Personnellement, je l'attendais depuis un moment. Le pitch fantasy sans être un énième isekai, les graphismes du trailer, la potentielle musique, de l'amour... Toussa me semblait fort alléchant.
Eh beh, ma déception a été à la hauteur de mon attente.
J'ai trouvé ça long, j'ai trouvé ça chouinant, j'ai trouvé pleins de choses tellement anecdotiques, tellement de d'éléments sous exploités, et j'ai rarement eu autant envie de distribuer des coups'd'boules à des personnages en 2D...
Cela dit, on peut lui octroyer le fait que c'était joli, et qu'il y avait quelques bonnes idées dans l'histoire.
Mais de là à dire que cela valait le coup de passer deux heures à regarder ce film, en ce qui me concerne...
Humpf...  Bof, bof, bof.  :-\