Auteur Sujet: Dororo  (Lu 8781 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

AyanamiRei

Re : Dororo
« Réponse #15 le: 23 janvier 2019, 07:14:19 »
Ep.3: Du coup, Hyakkimaru avait deja un membre en début de série. Cela explique peut-être l'absence de jambe piégée.

J'apprécie la tentative de donner une histoire ("sérieuse") au médecin. Mais alors qu'on peut remarquer une volonté de retirer certains éléments explicatifs tirés par les cheveux de la b-d et/ou 1e série TV (un peu comme celle-ci semble avoir fait á son époque) comme la découverte des´bouts de corps volés, ils nous insèrent des justifications/explications du même acabit pour d'autres trucs (les super prothèses? elles viennent d'Asie). Parfois, il vaut mieux ne pas chercher à epliquer, car cela attire l'attention et accentue l'incrédulité contrairement à qqch laissé à la liberté du spectacle.

A propos, c'était du "vrai" N&B ?Cela m'a semblé bizarre du début à la fin alors que la plupart des films N&B actuels ne font pas autant "non-N&B".

Je sais que je suis insensible mais le rapport père-fils m'a semblé inexistant malgré la caresse d'adieu pour la souligner. Peut-être`etait-ce trop muet pour moi.


Mention spéciale pour le bâton du jeune Hyakimaru qui a detr^oné celui de Shû en terme d'efficacité.


H.S: marre de lire des commentaires étrangers soulignant tous le caractère "plus mature et réaliste", "plus sérieux et violent", "plus sanglant" et "more dark"(quoi que cela signifie) de cette série par rapport aux 2 premieres incarnations.


QUESTION: est-cevrai que le manga est non terminé? Que son histoire a èté modifiée entre pré-publication, publication et réedition (un truc autour de Dororo contenant ts les organes/membres) ? La 1e série animée est-elle complète? Y'a-t-il de grdes différences entre séries TV et papier d'époque?
« Modifié: 23 janvier 2019, 07:17:46 par AyanamiRei »

shadow8

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 9725
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • profil MAL
  • A-theque M-theque
  • Berserk et moi c'est pour la vie! Je suis Idea
Re : Dororo
« Réponse #16 le: 23 janvier 2019, 10:12:10 »
Citer
H.S: marre de lire des commentaires étrangers soulignant tous le caractère "plus mature et réaliste", "plus sérieux et violent", "plus sanglant" et "more dark"(quoi que cela signifie) de cette série par rapport aux 2 premieres incarnations.


QUESTION: est-cevrai que le manga est non terminé? Que son histoire a èté modifiée entre pré-publication, publication et réedition (un truc autour de Dororo contenant ts les organes/membres) ? La 1e série animée est-elle complète? Y'a-t-il de grdes différences entre séries TV et papier d'époque?

Bien, cela reste quand même  un bon point pour cette adaptation pour le truc plus mature et etc... Dororo a eu des changement pour  que cela nous représente plus parce que bon,la mentalité dans les années 60 est vraiment différente. D'ailleurs,  Hyakkamaru dans le manga d'origine, il parle pas mal et n'a pas la même personnalité et il reste beaucoup plus petit . Et si tu regardes le vidéo de comparaison, la série de de l'époque était plus fidèle  et tu vois qu'il y a des changements dans cette anime actuel. Genre, ce sont les parents qui vont mettre Hyakkamaru dans le lac et dans l'épisode 1 de l'anime  de 2019, tu vois la vieille femme se faire bouffer par un démon.


Tezuka a eu la pression de finir le manga et surtout que c'était très violent pour l'époque et il était publié dans un magazine  shonen. Il a fini son manga assez vite. Si je souviens bien, les mangaka se sont un peu  rebellé à l'époque en nous mettant des truc plus osé pour l'époque, genre Go Nagai qui fait le premier manga ecchi dans les années 60.  Il y avais les parents qui se plaignais de la violence et tout et bien les mangaka se sont soutenu et il ont dit fuck you, on fait ce qu'on veut.
« Modifié: 23 janvier 2019, 10:17:31 par shadow8 »

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1040
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Dororo
« Réponse #17 le: 23 janvier 2019, 14:02:02 »
Le fait que ce soit soit-disant plus darkos et violent n'est qu'un prolongement de l'état d'esprit de la série initiale à ceci près que maintenant on est en 2019 et que ça n'aurait aucun intérêt de présenter les choses comme un calque immuable d'il y a 50 ans comme ça n'a aucun intérêt de faire littéralement des copiés-collés d'un manga en général.

Dregastar

Re : Dororo
« Réponse #18 le: 23 janvier 2019, 14:08:06 »
Ep 2 : beaucoup aimé le groupe atypique de trois qui s'est formé : le vieil aveugle, Hyakkimaru et Dororo.
Ep 3:  Un épisode au top, où j'ai beaucoup apprécié le flash back en nb, les remords du prothésiste ainsi que l'enfance "si on peut appeler ça une enfance" de Hyakkimaru.

Content que ça plaise au plus grand nombre, dont même à ceux moins habitué à ce genre et/ou à type de récit. C'est formidable ! Pourvu que ça dure...

2019 commence fort avec cette série qui place déjà la barre très haute (série de la saison ok, mais aussi partie pour être la série de 2019, ou du moins l'une d'entre elles).
★★★★★

AyanamiRei

Re : Re : Dororo
« Réponse #19 le: 23 janvier 2019, 19:26:08 »
Uhhm...

Désolée de m'être mal exprimée. En fait, je ne comprend pas dans ces comparaisons le fait que cette série-ci le soit "plus" (ou selon certains, le soit contrairement aux versions d'époque). Je trouve qu'à ce niveau, tout cela se vaut. Je n'ai nullement eu l'impression que cette série se concentre plus sur des carnages ou bien qu'elle se prétende plus sérieuse/ "adulte". En feuilletant le manga, je n'avais pas l'impression d'être (moi ou un enfant) pris pour un idiot. Je ne sais pas comment dire cela mieux.

D'ailleurs, dans une réponse pour moi, je lis "'était très violent pour l'époque". Je ne sais pas pour les manga pour jeunes garçons aujourd'hui mais en ce qui concerne la série TV (à la violence sûrement diminuée pour passer à l'antenne), la quantité de sang, meurtres, cadavres voire tueries me paraît assez importante pour être considérée comme "violente" et indiffusable aujourd'hui en journée. (mais je me trompe probablement)

Bref, je n'ai rien contre le regard apporté par cette ré-adaptation. C'est seulement ces réactions typiques qui m'agacent. Moi qui adore les OAVs créées durant l'âge d'or de ce format, je rigolais devant ces mêmes réactions d'autres enfants qui parlaient ainsi de ces vidéos (que je "distribuais"). D'ailleurs, les "jeunes" qui parlent ainsi de Dororo sont les mêmes qui tournent en ridicule la pseudo-maturité (digne d'un enfant se voulant adulte) de ces anciens festivals du sang, de la drogue et du sexe.

Ensuite, le changement de personnalité du personnage titre, pourquoi pas. Il faudrait encore que je distingue cette nouvelle "personnalité". Là, pour le coup, je ne suis clairement pas convaincue.


Pour l'info sur le manga, tant mieux. Je craignais que ce ne soit une mini-série non-achevée. Mais si elle a été ouclée, elle a une fin (même si je peux imaginer sans mal Hyakkimaru partir au loin sur la dernière image), et c'est le plus important.

PS: désolée pour le hors-sujet, je m'arrête là.
« Modifié: 23 janvier 2019, 19:28:18 par AyanamiRei »

Red Slaughterer

Re : Dororo
« Réponse #20 le: 24 janvier 2019, 13:25:30 »
Citer
PS: désolée pour le hors-sujet, je m'arrête là.

T'as aucune raison de t'excuser, tout ce que tu dis dans ton message est très pertinent.

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1040
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Dororo
« Réponse #21 le: 24 janvier 2019, 14:18:17 »
Nan nan je pense que tu t'es bien exprimée, je ne te faisais pas le reproche à toi mais me rangeait plutôt à ton sentiment parce que les comparaisons aveugles me saoulent aussi.

Elles sont relativement légitimes mais jusqu'à un certain degré seulement.

C'est le même genre de personnes qui te diront que dans Batman le comics c'était pas comme ça et que ce perso' n'existait pas dans Le Seigneur des Anneaux et blablablablabla...



Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Dororo
« Réponse #22 le: 24 janvier 2019, 15:50:12 »
J'abonde tout à fait dans ton sens, Rei. J'irais même plus loin peut-être que toi, en pointant du doigt un polissage de la série qui, associé à un character design plus moderne, quelques prétentions ici et là, et des teintes grisâtres, donne l'impression de s'adresser à un public plus mature, peut-être plus adulte, mais qui s'éloigne en réalité la cruauté abjecte et symbolique du manga.

Mais comme le dit Jin, l'adaptation était nécessaire. Elle est nécessaire, mais cela ne signifie pas que l'on doit être d'accord avec elle. Il y avait des choix à mon sens plus judicieux et respectueux de l'identité de l'oeuvre originale. Je le ressors, mais une des adaptations les plus intelligentes et puissantes d'une oeuvre de Tezuka est Metropolis, qui faisait d'autres choix, plus intéressants selon moi, mais aussi plus difficiles à assumer et moins vendeurs de prime abord.

Un commentaire enfin sur une remarque très juste et qui n'a pas été relevée à sa juste valeur : Rei soulignait à juste titre que le fait de retirer une part des explications merveilleuses pour privilégier davantage de rationalité est problématique. Je la rejoins tout à fait, et je rattache ce constat à l'incompréhension partielle du projet de Tezuka, ou s'il ne s'agit pas d'une incompréhension, d'un échec du dispositif choisi pour l'adaptation.

Pour le reste, la série est de qualité égale. C'est propre et efficace. Malgré certains choix contestables, l'adaptation est intelligente et cohérente dans son projet.

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1040
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Dororo
« Réponse #23 le: 24 janvier 2019, 16:39:52 »

Un commentaire enfin sur une remarque très juste et qui n'a pas été relevée à sa juste valeur : Rei soulignait à juste titre que le fait de retirer une part des explications merveilleuses pour privilégier davantage de rationalité est problématique. Je la rejoins tout à fait, et je rattache ce constat à l'incompréhension partielle du projet de Tezuka, ou s'il ne s'agit pas d'une incompréhension, d'un échec du dispositif choisi pour l'adaptation.


C'est ce qui me gonfle dans les adaptations récentes d'oeuvres, l'aspect didactique doit primer sur le reste comme un putain de codex énonçant dans l'ordre les tables de la loi et qu'il faut exactement s'en tenir à cette matrice afin de conforter le regardeur dans ses habitudes de lisibilité auto-guidée.

C'est comme d'avoir un Open World ou dès que tu t'éloignes du chemin tu te cognes contre les murs invisibles.
ça suppose qu'il n'est possible de raconter une histoire que d'une seule manière ou alors de brider ton imagination afin qu'elle rentre dans le couloir et donc émasculer les joies de l'interprétation personnelle.

L'errance ou plutôt la "flânerie" dans la compréhension d'une oeuvre est un procédé qui encourage "l'expérience sensible" au lieu de tout étiqueter dès le départ pour avoir le nom du meurtrier dès le premier épisode.

Est-ce que les prods' pensent que le regardeur est trop impatient pour laisser place à des mécanismes plus subtils (ou trop con )?
ou est-ce le public qui est devenu trop impatient dans ses habitudes de lecture pour permettre autre chose que des méthodes immédiates et effectives, typiques finalement de son mode de consommation qui pousse au tout instantané?

shadow8

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 9725
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • profil MAL
  • A-theque M-theque
  • Berserk et moi c'est pour la vie! Je suis Idea
Re : Dororo
« Réponse #24 le: 24 janvier 2019, 17:25:44 »
Citer
D'ailleurs, dans une réponse pour moi, je lis "'était très violent pour l'époque". Je ne sais pas pour les manga pour jeunes garçons aujourd'hui mais en ce qui concerne la série TV (à la violence sûrement diminuée pour passer à l'antenne), la quantité de sang, meurtres, cadavres voire tueries me paraît assez importante pour être considérée comme "violente" et indiffusable aujourd'hui en journée. (mais je me trompe probablement)

Bien, d'où le fait que Tekuza à eu la pression de finir son manga. Pour le reste je parle juste de changement et j'adhère à cette idée parce que j'adore cet anime pour l'instant. Si Non, je n'ai jamais parler de carnage non plus. ;)

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Dororo
« Réponse #25 le: 24 janvier 2019, 19:34:41 »
ou est-ce le public qui est devenu trop impatient dans ses habitudes de lecture pour permettre autre chose que des méthodes immédiates et effectives, typiques finalement de son mode de consommation qui pousse au tout instantané?
Tu poses ici une question aussi passionnante que complexe. Nous manquons de beaucoup de recul pour la traiter bien, mais nous disposons de quelques éléments dont certains amènent des semblants de réponse.

D'abord, il existe toute une littérature scientifique très convaincante au sujet de l'abandon du merveilleux ; j'entends ici le merveilleux au sens large et noble. Car le merveilleux, comme le terme lui-même, a subi une resémantisation l'infantilisant et qui lui prête un sens borné à sa seule valeur positive et naïve.

Outre ce glissement sémantique, on note une volonté de se réapproprier le réel. Non pas sous un jour métaphorique comme le faisait le XIXe siècle, en multipliant les détails chacun signifiants, mais en proposant une image de la réalité brute. Les mouvements qui abondent dans ce sens sont nombreux, le plus connu est peut-être la nouvelle vague, au cinéma. On trouve cependant beaucoup d'équivalents occidentaux à cette pensée dans d'autres media ou d'autres teintes. Le renouveau de la mimesis, de sa valeur particulière, a réorganisé l'approche du réel.
On pourrait opposer que le Japon est une toute autre ère culturelle. Cela n'est pas vrai. La porosité entre la France et le Japon, au tournant de mai 68, est extrêmement appuyée. Le gekiga montre déjà des influences françaises, le shoujo des années 1970 encore davantage. A cette époque s'élabore une tonalité particulière, qui deviendra, entre d'autres influences, ce ton grave, dramatique qui possède encore une part de la production ; malheureusement sans en avoir bien souvent conservé la richesse.
Ajoutons à ceci des données essentielles liées à la globalisation et aux avancées scientifiques et nous avons peu de mal à comprendre la rationalisation excessive qui touche tous les arts.

Peut-on alors blâmer des adaptations, comme celle de Dororo, qui embrassent ces courants ? A mon sens, ce serait très difficile. Je n'y vois que très mal une intention populaire ou commerciale, mais je crois qu'il s'agit d'une influence plus profonde et plus grande, à laquelle les artistes adhèrent presque inconsciemment. Le merveilleux se trouve d'autres codes, ce n'est pas un mal en soi. C'est un mal seulement lorsque cette réappropriation du merveilleux en aplatit les différentes strates.
Les revendications pour un retour du merveilleux symbolisant et signifiant sont assez récentes. Bien entendu, et heureusement, il a toujours resté des niches dans lesquelles le merveilleux a conservé la multiplicité de ses sens. Mais les manifestes, les intentions groupées ne font que péniblement surgir ces dernières années. Notamment dans le cinéma où il s'élève (enfin !) une voix forte et prétentieuse contre le naturalisme ; et je veux là parler, en France, de Mandico et ceux qui, de près ou de loin, le suivent.

Aussi je ne prétends pas répondre à la question que tu soulèves ; je le répète encore, nous manquons de matière. Mais je crois sincèrement qu'il s'agit ici de quelques éléments, parmi beaucoup d'autres, qui pourraient expliquer ce penchant.

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1040
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Dororo
« Réponse #26 le: 24 janvier 2019, 23:43:39 »
T'as pas posé plus de questions que donner de réponses là?  :wacko:

shadow8

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 9725
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • profil MAL
  • A-theque M-theque
  • Berserk et moi c'est pour la vie! Je suis Idea
Re : Dororo
« Réponse #27 le: 24 janvier 2019, 23:48:44 »
Citer
QUESTION: est-cevrai que le manga est non terminé? Que son histoire a èté modifiée entre pré-publication, publication et réedition (un truc autour de Dororo contenant ts les organes/membres) ? La 1e série animée est-elle complète? Y'a-t-il de grdes différences entre séries TV et papier d'époque?

Je viens de finir l'anime de 69 et la fin est différente. Je dirais que  les deux ont eu des fins assez rushé, mais  la morale est différente, mais cela reste une fin tragique surtout celle de l'anime.
Cliquez pour afficher/cacher

Mais, bon j'ai hâte voir comment cette adaptation va se débrouillé surtout que Hyakkamru est sourd et muet. Cela va changé la donne  dans les rencontre.

L'anime de 69 se trouve facilement sur le net si vous cherchez.

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Re : Dororo
« Réponse #28 le: 24 janvier 2019, 23:59:50 »
T'as pas posé plus de questions que donner de réponses là?  :wacko:

Moi ? Jamais. c:
La preuve : y'a pas un seul point d'interrogation dans mon message (à part pour une question rhétorique, mais ça compte pas). c: c: c:

Et oui, c'est bien une auréole, au-dessus de ma tête. c:

Deluxe Fan

Re : Dororo
« Réponse #29 le: 30 janvier 2019, 18:02:18 »
Épisode 4 : excellent épisode, probablement le meilleur depuis le départ, sans doute en raison d'un aspect surnaturel "gros monstres" en retrait par rapport au précédents pour une approche du fantastique un peu plus subtile.
Bon certes la coïncidence de la fille qui retrouve son frère juste au bon moment pour que l'histoire se lance est un peu facile mais le reste est suffisamment bon pour compenser, les histoires de tsujigiri ça marche toujours de toute façon.