Auteur Sujet: Comment sont rémunérés les mangakas sur leurs ventes à l'internationale ?  (Lu 1004 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Faustt

S'il est assez facile d'obtenir des réponses concernant le salaire moyen d'un mangaka, c'est plus difficile concernant la part qui leur revient lorsqu'un manga est vendu à l'étranger.

En réalité, je ne sais pas trop comment fonctionne ce marché. L'éditeur français paye t'il le droit de publier une licence en France ? Si c'est le cas, est-ce que tout l'argent généré par les ventes revient à l'éditeur français ou une partie va t'elle dans les poches de l'éditeur japonais, voir du mangaka ? Et quelle serait cette somme ?
Pour prendre un cas précis, si j'achète un tome d'Hajime no Ippo à 7€, quelle part revient au libraire, à Kurokawa, à la Kōdansha et/ou à Morikawa ?

La même question se pose pour les ventes de DVD/BR. Sur un Blue Ray à 60€, le studio japonais touche t'il quelque chose ? J'imagine que oui mais je n'ai AUCUNE idée de la proportion...

J'ai essayé de trouver des réponses sur internet mais je reviens vers vous car j'ai fais choux blanc. Et désolé si le topic parait un peu foutoir, ce sont des questions que je me pose depuis longtemps.

shadow8

  • Legend Member
  • ******
  • Messages: 12621
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • profil MAL
  • A-theque M-theque
  • Berserk et moi c'est pour la vie! Je suis Idea
Pour le reste, je connais pas trop la réponse. C'est peut-être la même chose que pour un auteur qui vend ces livres à l'étranger dans une autre langue.  IL y a toujours un pourcentage qui vas à l'éditeur, auteur, imprimeur et etc.. Cela doit être assez similaire. Après, il y a des gens dans le milieu pourrait en savoir plus

Ça parle du milieu d'éditeur dans ce manga : http://www.anime-kun.net/mangas/fiche-hibiki-sh-setsuka-ni-naru-h-h-8590.html

Après, ça pousse pas trop.
Citer
La même question se pose pour les ventes de DVD/BR. Sur un Blue Ray à 60€, le studio japonais touche t'il quelque chose ? J'imagine que oui mais je n'ai AUCUNE idée de la proportion...

Après, je me dit aussi qu'il y a une baisse sur les ventes Blu-ray/DVD sur les anime au  Japon à cause des streaming qui rapporte pas mal d'argent maintant. Comme Ousama Ranking, suffit de voir le marché Chinois et ailleurs qui adore le trucsé Cela fait des années que les ventes sont en baisse, ce n'est plus suffisant de voir le nombre de vente BD pour savor si la série est populare. Enfin, ce n'est plus suffisant de ce fier juste aux ventes BD maintenant comparer au passé
« Modifié: 07 février 2022, 20:59:51 par shadow8 »

Isindu

J'ai des vieux souvenirs, mais aucune ressource à fournir.

En France, si l'auteur laisse ce droit à l'éditeur, l'éditeur négocie un droit à d'autres éditeurs (poche, club, étrangers, autres). Le plus souvent c'est un forfait, donc c'est jackpot dès la négociation pour l'auteur, mais après si ça marche bien pour lui, c'est bof. Mais inversement, si ça se vend mal, il gagne. Mais les contrats d'éditeurs bougent tout le temps, et plus tu vend, plus tu as de marges de négociation. L'exemple d'Eric Zemmour dans le domaine de l'édition est assez exemplaire pour le coup (il a été jeté par tous les grands noms de l'édition, du coup, au lieu d'aller chercher l'aumône, il s'est mis à l'auto-édition, et il reçoit donc aussi la part de l'éditeur, ce qui lui fait un gros paquet de pognon, il n'aura pas besoin d'aller faire financer sa campagne en Russie ou en Libye lui...)

Mais le cas de la France est à part, car dans bien d'autres pays les auteurs ont un agent, ça se passe donc différemment.

Le cas du manga doit aussi être à part, car l'adaptation anime est plus facilement en ligne de mire que pour un BD en France par exemple.


Pour le cas du Japon, j'ai plutôt entendu que tout ce qui est argent des animes, tout va dans la poche du producteur. Mais ce ne sont que des rumeurs, je n'ai jamais eu d'échos directs de personnes du métier.


Par contre, sur cette question, approcher un professionnel à un salon manga devrait être intéressant. D'ailleurs anime-kun a des entrées au salon pro des négociations de droits internationaux d'Angoulême.

Faustt

Ok merci de tes réponses.
Par contre, sur cette question, approcher un professionnel à un salon manga devrait être intéressant. D'ailleurs anime-kun a des entrées au salon pro des négociations de droits internationaux d'Angoulême.
Alors là, si quelqu'un pose ces questions à un éditeur, y a de quoi faire un rapport/dossier hyper intéressant !