Critique de l'anime B Gata H Kei

» par Izanami le
27 Septembre 2010
| Voir la fiche de l'anime

Yamada est une jeune lycéenne qui a tout pour elle : idole de son lycée, son arrogance n’a d’égale que son succès, et cela se vérifie auprès de tous les garçons en chaleur comme des filles en recherche de modèles. Un seul, un unique problème hante son esprit et son ego démesuré, et la fait douter de sa perfection : eh oui, Yamada est encore vierge. Dès lors, Yamada n’a plus qu’un seul but, perdre sa virginité pour devenir la femme fière et attirante par excellence, et accumuler les conquêtes sexuelles.

Mais voilà cette héroïne a un caractère et un complexe de supériorité digne de la plus exigeante des princesses, et estime donc mériter la plus admirable façon de faire le premier pas vers le sexe : avec un garçon innocent, timide et aussi inexpérimenté qu’elle. Bref, elle se pose un obstacle de taille en totale contradiction avec ses pulsions de nymphomanes et son rêve de collectionner les partenaires.

Car aussi parfaite qu’elle puisse se croire être, quoiqu’elle en dise, Yamada n’a aucune expérience tant en sexe qu’en amour. Nous assistons alors à l’irrésistible évolution d’une gamine obsédée sans complexe, sans gêne, sûre d’elle-même, mais qui en vient progressivement à découvrir l’amour et la fragilité de son cœur.

Avant tout, B Gata H Kei est une comédie, et une de première qualité. L’humour ne manque pas, l’objectif de l’héroïne est aussi choquant que mignon, les encouragements et conseils du « Dieu du Sexe » sont hilarants, le caractère plus qu’original de Yamada est étonnamment attachant.

Puis bien entendu B Gata H Kei est une romance, qui conte la lente désillusion d’une fille qui pensait pouvoir vivre de manière totalement froide et rationnelle, en ignorant ses sentiments.

C’est aussi une sorte de leçon pour les mecs à qui on reproche souvent de ne pas comprendre la complexité des filles ou ne pas savoir interpréter correctement leurs réactions, puisqu’ici c’est une facette inaccoutumée de la gent féminine qui est proposée. A eux de s’identifier au personnage de Takashi qui essaie désespérément de comprendre Yamada, le pauvre...

Enfin une héroïne décoincée, belle sans pour autant décrocher un bonnet F. Enfin un anime qui lie l’humour au sexe, sans jamais abuser de l’omnipotence insoutenable de l’ecchi. Un shoujo qui, s’il met effectivement en scène l’indétrônable héroïne très belle et très cruche, ne fait pas intervenir le beau brun ténébreux aux innombrables talents, loin de là.

Malheureusement des clichés viennent parfois prendre le dessus pour gâcher la bonne surprise, et je pense en particulier à l’élève transférée qui n’est qu’un personnage bateau vu et revu de ce type d’anime.

On note aussi une certaine lenteur et répétition, puisque chaque épisode se base un peu sur le même schéma : 80% du temps pour des tentatives désespérées de l’héroïne d’obtenir sa nuit de folie, et 20% pour une lueur d’espoir, où les personnages se raccommodent et où tout finit bien.

Malgré cela, B Gata H Kei reste un très bon moment à passer, une bonne tranche de rire et d’émotions. Vivement une seconde saison, si celle-ci parvient à maintenir l’anime dans son originalité.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Izanami, inscrit depuis le 27/09/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.049 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.221956 ★