Une série solide sur un jeu insolite

» Critique de l'anime Chihayafuru (TV 2) par Tyra le
10 Mars 2015
Chihayafuru (TV 2) - Screenshot #1

Quand j'ai commencé cette série, je dois dire que j'étais dubitatif. Un anime sur un sport qui est une sorte de mélange entre la versification et le quizz, il faut bien avouer que c'est assez difficile à vendre. Pourtant, j'ai été agréablement surpris de la manière dont les réalisateurs de cette série sont parvenus à faire de ce concept une bonne série de sport. La grande force de Chihayafuru réside sans doute dans la simplicité des règles : on prend vite le pli, ce qui permet de développer davantage les différentes manières de jouer à un jeu somme toute simple dans sa définition. J'ai vraiment aimé la variété des combats : aucun ne se ressemble. Chaque adversaire de Chihaya a sa propre façon de jouer au jeu, ce qui fait que j'ai très vite succombé au charme de ces compétitions endiablées où tout peut arriver.

Une autre qualité de cet anime est le réalisme des situations et la progression des personnages sur le plan compétitif. Ici, il n'y a pas d'héroïne toute-puissante qui réussit à vaincre des vétérans comme si de rien n'était. Ici, Chihaya perd. Elle perd souvent. Mais chacune de ces défaites la pousse à se remettre en question. Le principe n'est en soi pas original, mais ça a au moins le mérite de limiter l'abus de power-ups sortis d'on ne sait où. La première leçon que nous enseigne Chihayafuru, c'est que rien n'est acquis et que le talent en soi ne mène à rien. Au niveau des différences entre la première et la seconde saison, j'ai vraiment trouvé que la seconde gagne en intensité par rapport à la première. Les combats sont de plus haut niveau et durent plus longtemps : nos héros sont devenus plus forts, mais ils affrontent des adversaires qui le sont tout autant ce qui évite de déséquilibrer l'ensemble. Le choix qui a été fait de prendre le temps de développer suffisamment chaque combat, quitte à leur accorder plusieurs épisodes, donne un souffle épique à la saison qui manquait à mes yeux dans la saison précédente. L'action est plus concentrée, nerveuse, et c'est une très bonne chose.

Chihayafuru (TV 2) - Screenshot #2Si les compétitions et les combats de karuta plus largement sont clairement les points forts de cette oeuvre, j'aurais toutefois des choses à reprocher au niveau des personnages. Je pense notamment au trio de départ qui promettait de grandes choses dans les premiers épisodes et qui passe au final à l'arrière-plan tout au long de la série. Le triangle amoureux est à peine esquissé : à vrai dire, je me demande même s'il existe vraiment.

C'est sans doute dû au personnage de Chihaya, qui est complètement obsédée par le karuta. Je trouve que cette obsession empêche l'histoire de se développer au niveau des personnages. Pour moi, c'est clairement un défaut. Si l'intérêt unique de l'histoire est d'assister aux progrès sportifs de Chihaya, quel est l'utilité de sous-entendre en permanence une romance qui n'avance jamais ? J'ai vraiment trouvé ça frustrant. On voudrait que les choses avancent, mais au final à la fin de la seconde saison on en est globalement au même point qu'au début. J'aurais préféré que les réalisateurs prennent ouvertement le choix d'une orientation action ou d'une orientation romance au lieu de donner cette impression de ne pas savoir sur quel pied dancer. Clairement, si vous recherchez une histoire avec des interactions fortes entre les personnages, cet anime n'est pas pour vous. Tout est esquissé mais rien n'est mené à son terme. Il est possible qu'une éventuelle saison 3 corrige cette lacune, mais en l'état je trouve que c'est un élément qui est complètement écrasé par les combats de karuta.

Chihayafuru (TV 2) - Screenshot #3Pour ce qui concerne les personnages secondaires, je dirais que le meilleur côtoie le pire. D'un côté, on a des personnages qui frisent le cliché à la fois physiquement et mentalement. Je pense notamment au binoclard qui accompagne Chihaya dans ses tournois : on ne peut pas vraiment dire qu'il ait une personnalité et un charadesign particulièrement fouillés. C'est vraiment l'intello de service. Je ne déteste pas le personnage pour autant, entendons-nous bien : simplement, je trouve qu'il manque de profondeur. En dehors du trio de personnages principaux, les autres protagonistes me sont apparus assez convenus. A l'inverse, j'ai beaucoup aimé les antagonistes. Il faut dire que le scénario l'exigeait : comme il s'agit de joueurs de karuta, leur personnalité se devait d'être développée un minimum pour expliquer d'où vient leur façon de jouer. Je pense notamment à Sudo, ce sadique que j'ai adoré détester ou encore la Reine actuelle du karuta, froide comme une nuit d'hiver. Il s'agit sans doute de mes deux antagonistes favoris de la série : l'un comme l'autre compensent largement la banalité de certains des amis de Chihaya.

Venons-en au bilan : que vaut Chihayafuru ? A titre personnel, la grande force de la série réside sans doute dans le fait qu'il s'agit d'une des très rares séries de sport avec une héroïne et non pas un héros. Le fait que le karuta soit un jeu qui n'handicape pas un sexe par rapport à un autre est vraiment quelque chose que j'ai apprécié : cela donne de la diversité à l'ensemble. Au fond, c'est ça que je retiendrais de cette série : la diversité. On ne s'ennuie pas devant Chihayafuru. Certes, certains personnages sont d'une banalité affligeante et la romance est quasiment inexistante, mais cela n'a aucune importance. Car même les personnes banales peuvent briller au karuta. Quant à la romance, ce n'est de toute façon pas pour elle que l'on regarde un anime de sport. Ne serait-ce que pour le côté insolite de ce jeu, je conseille l'anime et lui attribue la note de 7.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (6)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
8 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Tyra, inscrit depuis le 17/11/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.204686 ★