Critique de l'anime Higurashi - Hinamizawa, le Village Maudit

» par spinster le
08 Juin 2009
| Voir la fiche de l'anime

Higurashi no naku koro ni ou l'art de mélanger du style Kawai avec un suspense et un gore indéniable.

Dans la lignée de Elfen Lied et de la dernière partie de School Days, Higurashi est un de ces animes qui marque un spectateur. Non pas comme Eiken ou autres navets, mais plutôt un peu comme un Stephen King.

En fait, Higurashi adopte le style très kawaï des personnages avec des demoiselles barioler façon Dragonaut et des caractères tout à fait stéréotypé. Cependant, derrière cette façade on ne peu plus jeune publique et autres amateurs de Hamtaro se cache en fait un véritable cauchemar.

En fait, le scénario fait tous pour que l'on se retrouve dans un état de névrose, découper en plusieurs "arcs" de 4 ou 5 épisodes, l'histoire semble recommencer encore et toujours mais en prenant une direction différente mais en arrivant toujours aux mêmes points culminants : le meurtre, la folie et la descente aux enfers. Chaque personnages cache un passé lourd qui seront révélé petit à petit par les différentes intrigues, ainsi, les apparences sont trompeuses et l'image que l'on voit n'est pas forcément la réalité.

D'ailleurs, nombres de questions se lèvent durant cette première saison. Pourquoi tel événement se passe ici ? Pourquoi l'histoire recommence mais change de direction a chaque fois ? Pourquoi ces jeunes gens utilisent les moyens les plus extrême ? Pourquoi, à la manière des tragédies théâtrales, le destin rattrape t-il le personnage "pilier" de l'histoire ? En plus de nombreuses questions, le fait que chaque histoire amène un nouvel événement perturbateur entraine irrémédiablement un changement de le caractère et la psychologie des personnages qui semble vouloir nous confondre dans nos choix et conviction.

A l'image de ce flot de question de faux-jugement ( car oui, vous allez vous tromper nombre de fois sur les personnages ), l'opening lui même en devient stressant. Mélange habile entre le reverse et les sons psychédéliques. Quant à la bande son, elle rejoint le côté Kawaï des personnages. C'est à dire qu'elle nous apparait fruité, énergique et très bariolé tandis qu'elle dépeint un tableau funeste.

Surtout, ne vous attendez pas une révélation complète lors des 4 derniers épisodes, comme c'est souvent le cas dans ce genre d'entreprise. Higurashi vous donne deux choix : celle de croire en VOTRE version et de laisser de côté une saison 2 qui apporte un nombre de réponse incroyable ou bien de vous laissez aller au travers de cette même saison 2 afin de ne pas trop réfléchir et d'attendre bêtement le bec ouvert.

Pour conclure, Higurashi no naku koro ni reste pour une série noir à ne réserver qu'aux âmes prêtent à subir une pression psychologique intense même si ce n'est qu'un anime.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

spinster, inscrit depuis le 15/09/2007.
AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204723 ★