Critique de l'anime Higurashi - Hinamizawa, le Village Maudit

» par Lyrix le
01 Septembre 2010
| Voir la fiche de l'anime

Higurashi no Naku Koro ni restera pour moi à jamais un incontournable de la japanimation. Beaucoup le diront : ce produit est le mélange parfait du kawaï et du gore, du thriller haletant et de l’apologie enfantine de l’amitié, du tout-le-monde-il-est-beau-tout-le-monde-il-est-gentil et de l’apocalypse.

Un mot pour résumer l’ambiance de l’histoire : son mystère. Le spectateur est plongé dans un univers chaleureux où tout semble bien aller, mais voit progressivement ces personnages attachants confrontés à des catastrophes sans aucun sens qui les neutralisent.

Plusieurs arcs découpent cette série, telle une succession de mondes parallèles, des répétitions de la même période temporelle avec certains éléments qui changent, selon les actions des personnages, tout comme dans un jeu vidéo. Toutes ont un sens, toutes sont indirectement reliées, chacune permet au spectateur de comprendre progressivement ce qui se passe au village, et surtout de découvrir le caractère infiniment complexe des personnages.

Ce sera mon point suivant : les personnages. Au nombre de 6 principaux, ils sont parfaitement travaillés : chacun a ses secrets, son passé, sa tristesse cachée, ses regrets, ses rêves, et leur personnalité ne peuvent être résumées simplement. Psychopathes, paranos, manipulateurs ou innocentes victimes du sort, à vous de juger au fil des épisodes. Mais tous peuvent être défendus comme accusés, chacun a ses raisons d’agir.

Le personnage qui vous apparaîtra comme le plus mystérieux même à la fin de la saison sera Rika-chan : pour remédier à cela, il suffit de courir voir la seconde saison.

Higurashi ne fait pas de l’horreur pour de l’horreur, c’est plus un thriller qui a parfois recours au gore quand les personnages pètent complètements les plombs : c’est en quelque sorte l’apothéose de chaque arc, chaque problème. C’est le sommet du décalage entre les deux atmosphères mélangées qui partagent impeccablement cette série : la première, gentillette et rafraichissante, et la seconde, inquiétante et énigmatique.

Encore un point crucial: l'OST. Sublime; chaque musique d'arrière-plan est un chef d'oeuvre, et l'OP et l'ED sont parfaitement dans le ton de cette merveille. J'adore notamment la bande-annonce des épisodes suivants: celle-ci est inscrite dans la partie finale au piano de l'ED, comme une cerise sur le gâteau.

Unique point négatif : le chara-design. Qui est vite oublié, selon moi du moins, dès les premiers épisodes… Le rythme est bien trop soutenu pour nous inciter à nous attarder sur ces détails.

Higurashi no Naku Koro ni est un must à voir, un scénario trépidant parfaitement construit. Et je confirme qu'il est possible de résoudre soi-même l'énigme progressivement, ou du moins de formuler des hypothèses vraisemblables, et donc que rien n'est laissé au hasard. Les réponses aux multiples questions que posent ces épisodes, résolues dans la seconde saison, sont elles même judicieusement traitées: il est impératif de la voir donc pour comprendre le tout, ou l'on reste immanquablement sur notre faim.

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Lyrix, inscrit depuis le 08/01/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.037 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204720 ★