Critique de l'anime Inuyasha (TV)

» par marwen le
22 Novembre 2005
| Voir la fiche de l'anime

Enième adaptation d'un manga de Rumiko Takahashi, Inu Yasha partait déjà gagnant de mon côté, fan que je suis de la mangaka.

Je ne me suis pas perdue dans cet univers, Takahashi reprenant les ingrédients qui ont pu faire le succès d'un Ranma 1/2, c´est-à-dire humour, action et romance. Cependant elle a rajouté ici et là des pincées de noirceur et violence auxquelles je n'étais pas habituée de sa part, ce qui ne fait que rajouter de l'épaisseur à cette série.

Le thème des mondes parallèles a été maintes fois ressassé, mais j'adhère toujours pourvu que le sujet soit bien traité, ce qui est sans aucun doute le cas ici. La série débute sur les chapeaux de roue et donne tout de suite le ton: les combats s'enchaînent et l'action prédomine durant toute la première partie de cette saison (seulement 26 épisodes nous sont parvenus, pourvu que l'éditeur ne tarde pas trop). On notera cependant un ralentissement de ce côté à mi parcours pour faire la part belle aux sentiments de nos protagonistes. Pas de grande originalité sur ce point, Kagome et Inu Yasha ne sortent pas des sentiers battus, celle ci étant le clône quasi parfait d´Adeline et lui de Ranma avec un caractère toutefois moins enjoué. Les seconds rôles n´ont pas de réelle épaisseur non plus, mais ne se contentent pas de faire tapisserie, leur côté loufoque et leurs passés enrichissent le scénario déjà bien construit. La surprise se trouve au niveau de Sesshomaru, demi-frère d´Inu Yasha et grand vilain ce cette première partie. Sa perversité et sa méchanceté font qu´il apporte à la série un côté sombre qui colle très bien, d´autant plus qu´il est extrêmement charismatique malgré ses exactions.

L´on aime aussi voir Kagome se débattre pour donner le change dans son monde, donnant un côté réel et humain à l´oeuvre, tout comme l´ancien amour d´Inu Yasha change la donne en rappelant parfois la dramaturgie de la première série d´OAV de Kenshin.

La réalisation est bonne, très dynamique durant les moments d´actions et bien menée quand ça se calme un peu, pas de tour de force ici mais on a au moins l´agréable surprise de voir que l´expressivité des personnages et la mise en scène ne sont pas mises de côté.

Côté chara-design, on retrouve tout de suite les figures familières de Takahashi, ce qui évidemment nous ramène à des séries comme Ranma 1/2 ou Juliette je t´aime, donnant aux plus âgés d´entre nous une agréable sensation de nostalgie. Manquerait plus que Bernard Minet pour les génériques, mais si la musique n´a pas de défaut majeur on n´achètera par pour autant l´OST qui baigne dans le conformisme du genre.

Un très bon shônen en perspective, on ne prend pas de risque en se laissant mener par la mangaka et tout est fait pour nous faire passer de bons moments. J´attends simplement un peu plus d´étoffe au niveau des protagonistes principaux, mais nul doute que cela arrivera au vue de la longueur de la série.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

marwen, inscrit depuis le 07/06/2004.
AK8.1.13 - Page générée en 0.045 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204686 ★