Critique de l'anime Kurogane no Linebarrels

» par Baillan le
10 Janvier 2011
| Voir la fiche de l'anime

Une jolie surprise que celle de Kurogane no Linebarrels...

Bon, c'est encore et toujours un anime de méchas, pour ceux qui ne s'en sont pas encore lassés, mais il a beaucoup de potentiel.

Les graphismes m'ont immédiatement fais penser à ceux de Soukyou No Fafner, aux moins pour les personnages, graphismes dont je ne suis pas particulièrement fan et auquel il faut quelques temps pour s'adapter.

Côté musique, un opening de ALI PROJECT, on aime le style ou on n'aime pas, pour moi ça passe relativement bien en général, mais celui est très particulier. Des endings inintéressants et une musique de fond qui ne laisse pas de fortes impressions.

Le scénario est le point fort de cet anime. Nous suivons un jeune homme qui a tout du grand lâche et qui parvient à obtenir le pouvoir du plus puissant des mechas... Son évolution dans l'anime est très intéressante, puisque l'on passe du lâche à l'assoiffé de pouvoirs et de (sa propre) justice à un type finalement "bien". Ce n'est pas comme dans Tales of the Abyss où le héros est vraiment un déchet total au début de l'aventure et qui d'un bloc se transforme en un véritable héros, là l'évolution est beaucoup plus lente et concrète. Ce qui m'avait profondément déplu dans Tales of the Abyss n'est heureusement pas renouvelé (bien que les deux animes n'aient strictement rien à voir l'un et l'autre à part pour ce personnage).

Finalement, l'anime est très moyen au départ et se bonifie au fil des épisodes. On peut juste regretter que les scénaristes aient choisies d'intégrer un peu de échi à travers ce héros toujours un peu pervers (et qui a bizarrement beaucoup de succès avec les femmes, anime oblige), et de stupidité absolue à travers l'humour de cet anime (directeur, karaoké, concours pour l'intégration) qui sont des passages totalement évitable du point de vue du scénario et qui, ayant pour but de faire rire (au moins sourire, espérons-le), n'atteignent pas du tout cet objectif. Un peu trop de "héros de la justice" trop redondant à mon goût.

L'un des autres centre d'intérêts de l'anime réside en ce personnage énigmatique de Hisataka Katō, le boss des vilains, dont les motivations (ainsi que celles des capitaines de son équipage) sont très abstraites jusqu'au 20ème épisodes.

De nombreux rebondissements, renversements de situation ou bouleversements sont également au rendez-vous. On peut cependant regretté que l'anime soit assez prévisible en dehors de ces rebondissements, notamment au niveau de la fin, qui aurait pu garder un aspect dramatique, mais tranche d'âge oblige, cela ne s'est point fait.

Cette anim me fait penser par certaines aspects à Mai Hime au niveau de la structure pour l'humour totalement nullissime, les rebondissements spectaculaires et la fin...

Une bonne surprise à laquelle je ne m'attendais pas, un grand merci à la critique précédente qui m'a donné envie de voir cet anime.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Baillan, inscrit depuis le 06/09/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204202 ★