Critique de l'anime Larme Ultime

» par Diyo le
30 Mai 2004
| Voir la fiche de l'anime

Diffusée en 2002 au Japon, Saishu Heiki Kanojo (Saikano pour les intimes) est l'adaptation TV du manga du même nom de Shin Takahashi dont on doit la parution officielle en France aux éditions Delcourt ("Larme Ultime", 2 volumes disponibles sur 7 prévus, je ne saurais que trop vous conseiller de vous les procurez).

J'ai attendu plusieurs semaines avant d'entamer la critique de cette série afin de prendre un peu de recul et ne pas "m'enflammer", comme il m'arrive souvent de le faire après m'être immergé dans une série. Quelques minutes après avoir vu la fin du 13e et dernier épisode, j'aurais proclamé sans retenue: "Saikano est le meilleur anime!!"

Un mois plus tard, je pense avoir le recul nécessaire pour modérer mon propos. Et, malgré ce recul, mon engouement pour cette série est resté intact. Saikano est une perle dans ce vaste monde de l'animation japonaise.

D'un point de vue purement visuel et technique, le niveau est très élevé. On pourrait regretter des visages et des silhouettes relativement atypiques (les nez sont quasi-inexistants lors des plans de profils et le dessin des corps semblent parfois hésiter entre le SD et le réaliste), mais on s'y fait très vite et les tons pastel des magnifiques décors ainsi que les pommettes constamment rougies des personnages donnent à l'anime une aura irrésistiblement chaleureuse. En outre, l'animation est excellente. La crédibilité du comportement et des expressions des personnages est un plus indéniable.

Mais évidemment, ce qui fait la force de cet anime, c'est son histoire. Elle est bouleversante. On est très loin des shôjo habituels. Les quelques passages humoristiques sonnent ici comme des fausses notes, détournant quelques instants notre attention d'un récit atroce.

La larmoyante Chise lutte en permanence contre elle-même et essaie en vain de ralentir son inévitable et tragique évolution. Son unique espoir provient de l'amour qu'elle porte à Shuuji, dernière preuve de son humanité. Shuuji lutte également contre lui-même afin de refouler la crainte que lui inspire la métamorphose physique et psychologique de Chise. Mais malgré les épreuves, il n'aspire qu'à rester à ses côtés. En parallèle à cette histoire d'amour, l'image de la guerre que l'animé nous renvoie est tout aussi tragique. On ne sait à aucun moment quel en est l'objet ou le but mais ses conséquences sur le quotidien des personnages sont bouleversantes. Personne n'est épargné.

Il est évident que regarder cette série ne vous remontera pas le moral. Il serait toutefois dommage de ne pas la découvrir tant son approche de l'histoire d'amour est inhabituelle. Surtout, ne vous fiez pas au côté un peu "gnan-gnan " des deux premiers épisodes (et je suis sûr que beaucoup l'ont fait) qui posent les bases d'un drame incontestablement émouvant. Encore aujourd'hui, le simple fait de rédiger cette critique, de repenser à cette histoire touchante à tous les points de vue, la morosité s'empare de moi… Un anime choc exceptionnel.

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Diyo, inscrit depuis le 02/03/2004.
AK8.1.13 - Page générée en 0.046 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204674 ★