Critique de l'anime Macross Zero

» par watanuki le
08 Mars 2007
| Voir la fiche de l'anime

Passé le très joli chara-design et la gestion des effets spéciaux, il ne reste pas grand-chose de Macross Zero : c'est beau, c'est éculé et pas innovant pour deux cacahuètes.

Le scénario s'oublie très vite, il suffit simplement de se dire que pour la énième fois nous sommes confrontés à la bonne vieille recette ancestrale des quenelles aux champignons sauce Macross : une fille qui chante toute seule dans son coin, des avions de chasse subatomiques passant de mach 12 à mach 30 en 3/10 de nano-secondes et capables de faire un grand écart sans grimacer, des militaires, des martiens de l'espace, de l'amour, de la haine, du kaki pour les uniformes et, disons, 80 000 caisses d'obus et deux tonnes de missiles à fragmentation pour le spectacle.

Simplement, grand-mère a innové cette fois-ci, car elle a rajouté un paquet de sable, de l'océan, des martiens de l'espace engloutis (appréciez la variante), une fille qui chante toute seule A POIL dans son coin et beaucoup de salade : ça nous donne un Macross aux édulcorants intenses, se situant sur une île habitée par des gars un peu crédules et pas franchement ouverts (et oui, on est un peu con quand on vit sur une île...moralité, restez en centre-ville avec les voitures qui puent), voyant d'un mauvais oeil le Tom Cruise local s'écraser mollement sur leur banc de sable privé, en ayant, qui plus est, oublié de mettre ses talonnettes...

Macross a toujours lorgné du côté de Top Gun, et il faut dire que malgré tous les poncifs du genre, ce mileu aquatique et forrestier dépayse pas mal le spectateur, qui a le plaisir visuel d'explorer une zone où la forêt amazonienne, le Pacifique, l'Atlantide et le mythe des Incas se rencontrent de façon assez séduisante. Pour le reste, c'est de la bonne grosse baston aérienne avec des sentiments forts en chocolat et des méchants presque russes pour assurer un maximum de crédibilité à leurs forfaits abominables et à leur esprit combattif et rancunier : pour le Stalingard de l'espace, attachez vos ceintures...

C'est assez grossier donc, taillé à angle droit et conçu pour les cuisines ayant le tout encastrable, mais après tout, c'est pas si mal, et ça se regarde avec plaisir, sans qu'on ait à se retourner le cerveau à coup de pelle pour déterminer qui est méchant et qui est gentil.

Si vous en avez marre de voir Don Camillo pour la 75ème fois, et que vous n'avez pas vraiment envie de vous retaper la saison 30 de la Petite Guenon dans la Prairie, alors jetez-vous sur ce produit manufacturé par des robots et disponible uniquement en grande surface. Pas trop mal...

Verdict :5/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

watanuki, inscrit depuis le 21/10/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204202 ★