Critique de l'anime RahXephon

» par Descartes le
26 Août 2006
| Voir la fiche de l'anime

Qui suis-je? Où vais-je? Que fais-je? La différence est-elle intolérable? La tolérance est-elle indifférente à mon sort?....Rarement anime n'aura brassé un tel foisonnement de réflexions (pour la plupart métaphysiques) avec une telle subtilité que RahXephon. Car loin de l'adolescent lambda cherchant sa voie (ou sa voix s'il fait la star ac') le personnage de Ayato cristallise à lui seul des pistes de questionnements universels et quasi-millénaires aussi bien que des préoccupations plus contemporaines.

Les tourments du héros, peinant à trouver sa place, son but, destabilisé qu'il est par la découverte d'une nouvelle liberté (relative) qu'il ne connaissait pas dans son aliénant Big Brother tokyoïte, sont traités avec finesse, évoquant aussi bien des considérations individuelles (valeur de la vie, peur du futur et de la "vie" post mortem...) que collectives (aliénation, désinformation des masses...).

"L'avenir est ce qu'il y a de pire dans le présent" nous dit Flaubert, et c'est là une maxime que l'on retrouve présente dans RahXephon, aussi bien parmi les personnages tourmentés par leur futur (certains vivant au contraire dans le passé) que par la crainte manifeste des créateurs de la série des technologies destructrices du futur, tout en gardant un oeil sur le passé avec références à Hiroshima et à l'antisémitisme (ou à toute discrimination dans son ensemble).

Bref il y a un tel foisonnement de réflexions qui j'y perds mon latin et peut-être même ma clarté, veuillez m'en excuser.

D'un point de vue plus formel (et encore), on peut citer pêle-mêle dans les points forts de la série une bande son exceptionnelle (la métaphore musicale tout au long de la série étant d'ailleurs très réussie), un graphisme irréprochable, avec une animation sans fausses notes et un chara design réussi, ainsi qu'un mecha design lorgnant sur diverses mythologies d'excellente facture.

Le scénario quant à lui se déroule (trop?) tranquillement, laissant le temps à l'intrigue, la psychologie des personnages et la réflexion de se développer, et même s'il ne brille pas par une originalité sans bornes (Evangelion si tu nous vois...) il reste agréable à suivre.

Dans tout ça on en oublierait presque que l'on a affaire à un anime de mecha, et c'est tant mieux (beurk les gros robots qui font boum boum), laissant la place à un anime profond, adulte et captivant.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Descartes, inscrit depuis le 26/04/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.047 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204271 ★