Critique de l'anime RahXephon

» par Krokko le
17 Février 2010
| Voir la fiche de l'anime

Beaucoup d'entre nous, même si peu osent l'avouer, ont abordé la japanimation par un shônen fleuve, tel que Naruto, Bleach ou One Piece (les trois pour ma part). Il arrive au bout d'un moment, que l'on se lasse des mêmes graphismes, des mêmes personnages et de la même histoire, qu'on en ai marre d'attendre les épisodes. C'est à ce moment là que se fait la transition vers des animes plus qualitatifs que quantitatifs, comme l'est RahXephon. Mais cette transition n'est pas brusque loin de là et je me dis, après ce second visionnage, que peut-être n'étais-je pas assez mûr la première fois.

Car quand on est jeune, on a qu' un seul mot à la bouche : fight! Du coup peut-être étais-je si absorbé dans mon attente de ces fameux combats, que je n'ai pas fais attention aux indéniables qualités techniques de cette série. Car elles m'ont sauté aux yeux pendant ces deux semaines. D'un point de vue graphique, j'affectionne tout particulièrement le chara-design, aussi lisse et épuré qu'est le mécha-design. Les décors sont très détaillés avec une grande palette de couleurs et les Dolems ont rivalisé d'originalité. Côté animation, c'est très fluide, en particulier lors des combats. Mais le plus beau reste la musique. Un couple opening/ending que je n'ai pas sauté une seul fois, des musiques qui me sont resté dans la tête des journées entières alors que la nuit était passée entre l'épisode et le lendemain. Un bon nombre de musiques a capella somptueuses, des rythmes entraînants ou doux, violents ou fous. D'habitude je n'y suis pas réceptif mais pendant RahXephon, c'est un aspect qu'on ne peut manquer.

Mais tout ça ce n'est que l'emballage et le meilleur se trouve sous le papier bulle. Vous allez me dire que cette chose n'existe que dans mes fantasmes les plus fous mais RahXephon me fait penser à un origami électronique. Non, je ne suis pas fou (enfin presque pas) et j'imagine une feuille de papier qui délivrerait des sons à chaque pliage. C'est ainsi qu'évolue le scénario de la série : progressivement et en musique. On plie donc notre bout de papier musical au fur et à mesure des épisodes, sans trop comprendre où l'on va. Parfois, on entrevoit la fin dans un éclair, un détail avant qu'il ne disparaisse. Parfois encore, on s'arrête et on contemple un instant de notre oeuvre, magnifique. Car il y a pour moi dans cet animé, plusieurs scènes d'une beauté, d'une puissance sentimentale incomparable, explosant dans un univers de sons! Il y a même la scène qui figure tout en haut de mon top, la plus belle de toute la japanimation!

Pourquoi un origami et pas un puzzle me direz-vous? (ou pas) Hé bien, c'est parce qu'un origami c'est brouillon et ca ne ressemble à rien avant qu'on ait terminé. On ne s'y attend pas et tout d'un coup, un éléphant, kangourou, grue apparait. Ici c'est pareil, tout se dénoue, tout se relie à la fin. Malheureusement, certains origamis, une fois achevés, ont quelques difficultés à faire illusion. C'est le seul défaut que j'ai trouvé, des discours et des répliques un peu incompréhensibles sur les quatre derniers épisodes, trop confuses et métaphysico-déliriumantes.

Ce n'est pas tout. Un scénario est fait pour un personnages et il y en a ici une floppée de très bons spécimens. Il est rare que des personnages me semblent aussi humains, ils disposent d'une sacré palette d'émotions ainsi que de facettes. Un autre point que j'ai apprécié, c'est qu'ils sont tous liés d'une quelconque façon, aucun n'est inutile (à mon humble avis). Imaginez un magicien qui, au fur et à mesure des épisodes, place des bouts de ficelle dans sa main. Au grand final, roulements de tambours et trompettes, il nous sort une magnifique et unique cordelette.

Vous l'aurez compris, j'ai été plus que charmé, j'ai été enthousiasmé par RahXephon et je ne retiendre comme défaut que ce léger manque de clarté sur la fin. Sinon c'est beau, agréable à visionner ainsi qu'à écouter et c'est une histoire terriblement prenante. Que ceux qui ne l'ont pas encore vu se jette dessus et les autres, ne l'oubliez pas, il en vaut la peine.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Krokko, inscrit depuis le 13/11/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.038 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204271 ★