Critique de l'anime Shakugan no Shana (TV 1)

» par RONjjOE le
18 Janvier 2009
| Voir la fiche de l'anime

A premiere vue, visiblement, le contexte pourrait preter à etre familier. En effet on se demande des le premier épisode, mais c'est quoi ça ? on dirait une version efféminée de bleach. On vous jarte directement dans ce monde là, ce monde un peu immonde tout de même avec ces gros monstre-moche - ou tomogara - intimement. T'as le gentil t'as le méchant, t'as tous les ingrédients d'la sauce. T'as bien sur compris k'ta sauce elle peut etre aigre ou douce, pas aigre douce à moins d'être un auteur à talent scénaristique hors norme. Dans s'cas là, la sauce passe bien dans l'fond d'la gorge, pourquoi ? bah je sais pas, c'est pour ça que c'est mon avis, sur c'te série, pour l'instant j'te le donne pour la saison 1. En s'qui me concerne c'est bien goulut, à flot. J'vais t'la faire en clarifié pour une fois.Aimant - non magnétique - tout particulierement les animés partageant à la fois une dimension de force, puissance d'un personnage, et tout les principes caracteriels qui vont avec - et une dimension sentimentale, sous tous ces aspects, c'est-a-dire amour, jalousie, j'ten passe.

Shakugan no Shana fait parti d'un de ces mangas alliant comme il faut ces deux dimensions. C'est donc sous ces 2 aspects que l'histoire évolue petit à petit, sans extremum de dose ou visions monochromiques des mêmes faits, de telle façon qu'on en devient finalement 'accro(ché)'. En effet quoique quelque fois un peu naïve, mais pas tant que ça, on se plaît à vouloir connaître la tournure de l'histoire. Et c'est comme ça qu'on s'innonde réélement de plaisirs pluriels, on s'accroche, s'pend à ces personnages, pour certains atypiques - alliant leur comportement disctinct à leur réaction en vue d'une situation particulière - résultat, on se prend à vouloir soi-même agir dans tous les cas de figure, on sent qu'on veut participer à l'histoire, à leur histoire - c'est bien là que se trouve la notion de plaisir/jouissance, pouvoir être totallement détaché -chute libre- de la réalité pour vivre -justement- cette autre vie - n'oublions pas qu'il faille au départ que le manga réponde à ce qu'on pense aimer dans un manga -correspondances valeurs/humeurs avec moi profond- , pour être clair, faut que ce soit votre genre.

Parlons d'alchimie - elle peut se faire bien sûr dans un premier stade de réalisation, pour moi c'est aimer un manga, dans le sens où il y a les concordances entre ta personalité et la visée du manga qui vont te faire l'apprecier - Il y a un deuxième stade, tel le rêve de la création de la pierre philosophale, il n'est qu'utopique dans ces fondements propres. Mais dans le sens où la spiritualité est intérieur à l'Homme et que le problème se situe dans une exteriorisation de celle-ci - les troubles en deviennent vains, dans le sens où chacun peut se créer son alchimie qui fait que, pour moi, on puisse devenir dévoué à une série. Bien sûr cette théorie peut s'appliquer dans un cas général, pour Shakugan no Shana, je pense qu'on est pas loin de ce stade pour une personne -je le répète- ayant des attentes telles que les miennes. La narration est menée de telle façon que la fin en devient euphorique -c'est exactement comme cela qu'il faut suivre un scenario- Il ne peut pas y avoir de déception. T'as surement des épisodes moins bons que d'autres, moins interessants même -mais c'est excusable grâce à la logique narrative- ça, c'était les grandes lignes.

Les personnages sont, par leur diversité, complétement indispensables dans leur place -du délirant au déluré- tout y passe, et leurs mimiques en deviennent des pilliers. On se plaît à reconnaître les comportements, les expressions décalées - On est de plus dans un monde fantastique, ce qui rajoute un semblant de magie, un peu poudreuse, qui t'nettoie les sinus : j'veux dire, on est plus à un moment de simple humain, tu retombes en enfance face à tous ces pouvoirs -ça t'impressiones. Par contre c'est pas froid -t'y vois la c'que tu veux. J'oubliais, la musique est tout simplement grandiose et on accroche dès le premier générique. Finalement j'me sens accompli et triste d'avoir terminé la saison 1, ça veut dire que c'est l'bon coup, à toi de voir.

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

RONjjOE, inscrit depuis le 18/01/2009.
AK8.1.13 - Page générée en 0.047 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.205668 ★