Shakugan no Shana - Un p'tit divertissement en passant.

» Critique de l'anime Shakugan no Shana (TV 1) par Anon le
24 Décembre 2014

Shakugan no Shana est un anime que je qualifierai de mauvais mélange. Entendons par là que si les ingrédients ne sont pas mauvais, la façon dont ils sont mixés est elle carrément moyenne.
Nous commençons donc l'histoire avec le stéréotype du garçon banal qui se voit comme par hasard propulsé dans un conflit fantastique, avec pour seul soutien une farouche guerrière nommée Shana, et c'est là que la baston commence. Ou pas.

Le surnaturel/romance, ça court les rues. Une héroine engoncée dans son devoir et largement tsundere en duo avec un héros super gentil qui va lui ouvrir les yeux sur le bonheur de la vie quotidienne, ça court les rues aussi.
Mais, fondamentalement, Shakugan no Shana, sans être excellent, se débrouille très bien. Shana n'est pas trop pénible comme personnage et Yuji n'est pas trop un boulet ( il s'avère même intelligent, c'est dire ). Leur relation est beaucoup trop rapide dans son évolution ( l'anime comptant trois saisons au total, je pense qu'ils auraient pu développer ça en plus de six épisodes mais bon ) mais finalement assez sympathique, et je dirais même que leur complicité est plutôt jolie à regarder.
De même, au niveau du surnaturel, si c'est du cliché complet " oh, des méchants débarquent, oh on a du mal, mais on les bat quand même et avec le pouvoir de l'amitié si besoin " c'est encore une fois du cliché efficace. On ne retiendra aucun méchant ( de fait, il faut dire qu'ils étaient tous assez pitoyables ) mais au moins on a de la bonne baston.
En bref, si Shakugan no Shana ne réinvente pas le genre, il s'en tire admirablement bien. Seulement, et c'est là que ça coince, c'est que l'auteur n'a visiblement pas su dans quel registre il voulait taper : shonen baston ou romcom ? Et autant il n'est pas dérangeant d'aller dans plusieurs domaines (bien au contraire) autant savoir les gérer, c'est une autre paire de manches.
Je résume la chose par une description du découpage de la série : premiers épisodes : baston, puis une longue, très longue période de slice of life romantique avec tout ce que vous voulez dans le classique des amourettes adolescentes, paf un ennemi sort de nulle part et on a deux épisodes baston, puis ça replonge dans le slice of life romantique, etc. Ce qui se résume en gros à s'amuser un peu pour s'ennuyer un peu pour le spectateur ( voire même beaucoup si les pseudos drames amoureux vous tapent sur le système ), une répartition des intrigues très inégale que l'absence totale de profondeur du côté des méchants aggrave encore plus. Surtout qu'il y a quand même un sacré background du côté fantastique qu'on aimerait bien voir développé.

Shana, donc, est un grand classique : elle ne pense qu'à accomplir sa mission, mais va petit à petit s'ouvrir et entre autres montrer qu'elle n'est pas si méchante que ça. A défaut d'être réellement charismatique, elle se maintient à la frontière de l'insupportable sans jamais la passer et offre son lot de bons combats ( avec un fanservice heureusement réduit, le ecchi lolicon étant douteux ).
Yuji est un personnage intéressant sur quelques points : existentiel - lié à son statut de Torche - et badassitude - on sent un certain potentiel chez lui que j'espère sincèrement exploité dans les saisons suivantes. S'il n'a pas beaucoup de caractère, il n'est pas désagréable et fait preuve d'un sang-froid bienvenue ( ou alors c'est juste qu'il est mou, m'enfin c'est toujours bon à prendre ). Et il n'est pas pervers, ce qui est très bon à prendre pour le coup (mine de rien, c'est tellement rare ...)
Au niveau des personnages secondaires, l'anime se débrouille pas trop mal non plus. Ils ne sont pas forcément très profonds mais ils sont assez attachants pour qu'on les apprécie un minimum dans le cas des récurrents ( en revanche, pas moyen de me faire à la transformation juste ridicule de Margery ) à l'exception des deux camarades de classe de Yuji, qui forment le reste du noeud "romance" et qui sont juste insupportables. D'autres vont et viennent, et à l'instar des antagonistes, on oublie rapidement qu'ils étaient là.

Sur la forme, Shakugan no Shana s'en tire honorablement. Le chara design est aussi vieillot que les graphismes (entendez par là des proportions douteuses, des yeux qui vous mangent la moitié du visage et des difficultés à se maintenir selon les plans, quoique ce dernier détail existe toujours même parmi les animes récents ), mais une bonne HD fait passer la pilule en douceur. L'animation est pas trop mal non plus, même si un peu trop de recyclage et d'images fixes à mon goût.
Niveau osts, c'est nettement moins bien, entre des openings plus ou moins immondes ( les instruments pour le premier opening étaient désaccordés, je vois pas d'autre explication ) et des musiques inexistantes, pour des endings qui une fois n'est pas coutume sauvent le tout.

Donc Shakugan no Shana, c'est pas un chef d'oeuvre. C'est pas mauvais non plus, ça se regarde tout seul. C'est même un petit cran au dessus de ces animes que vous regardez juste parce que vous n'avez rien d'autre à faire vu qu'ils sont à à peine un doigt d'être des daubes. Mais c'est pas franchement passionnant non plus. Voyez comme je suis mitigée. Du coup, je mets la moyenne.

Verdict :5/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (8)
Amusante (0)
Originale (0)

5 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Anon, inscrit depuis le 28/07/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.055 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.205978 ★