Critique de l'anime Skip Beat !

» par Nakei1024 le
10 Septembre 2009
| Voir la fiche de l'anime

« En chaque être humain se cache une boîte de Pandore, fermement verrouillée par de nombreuses serrures à clés. Celui qui ouvre une de ces boites doit s’attendre à de sérieux ennuis. » C’est sur cet avertissement funeste que débute l’anime…Mais apparemment, ce jeune prétentieux de Shotaro ne devait pas être au courant et viens de réveiller la face sombre de sa compagne, qui décide pour se venger de rejoindre le monde du show-bizz pour atteindre le sommet de la gloire et ainsi écraser celui qui lui a brisé le cœur.

Amateur de comédie romantiques à l’humour explosif et aux personnage surréalistes, ne cherchez plus, cette production est pour vous. Le synopsis annonce directement la couleur : on va suivre l’histoire d’une vengeance (façon Monte Cristo) avec tout ce que cela sous-entends de coup bas et de pièges, mais le personnage de Kyoko, passé en mode berserk depuis sa « rupture » est désormais totalement imprévisible et ne cessera de surprendre son entourage (quitte à le traumatiser de temps à autre).

La jeune fille, autrefois douce, serviable et follement amoureuse (presque caricaturale) sera désormais, misanthrope, effrayante et hermétiquement fermée à tout sentiment amoureux ou compatissant, autant dire que ceux qui se mettront sur sa route devront préparer au préalable une bonne assurance, et il est certains sujet qu’il serait préférable de ne pas aborder à l’avenir... Pourtant, derrière cette transformation, on sent qu’une partie de l’ancienne Kyoko tente tant bien que mal de résister pour ne pas disparaître (un peu comme le docteur Jekyll tentant de ne plus redevenir mister Hyde), mais qui dans les nouveaux collègues de la demoiselle pourrait être assez fort pour lui faire quitter le côté obscur de sa personnalité ?

D’autant plus qu’elle n’est pas la seule dans ce cas : la plupart des protagonistes adoptent cette double personnalité, douce et chaleureuse en public, mais bien plus sombre, torturée et impitoyable sitôt sortis du cadre de la caméra. Bref, ça va ruer dans les brancards et la rencontre de tous ces caractères risque de se terminer de manière explosive.

Rassurez-vous, on trouve quand même quelques personnages plus « normaux », histoire de souffler un peu, mais ils sont rapidement transformés en souffres-douleur par leurs semblables cités plus haut.

L’histoire se divise en différents arcs présentant chacun une nouvelle épreuve pour nôtre héroïne et ses collègues. Qu’il s’agisse d’un casting, d’un passage à la télé ou encore du tournage d’un drama, Kyoko rajoutera toujours son petit grain de sel rendant chaque séquence inoubliable, avec de très bonnes idées disséminées tout au long des épisodes (mdr la psychothérapie du jeune acteur talentueux avec un poulet, ceux qui ont vu l’anime comprendront…). L’histoire s’intéresse pour l’instant moins à la vengeance de la jeune fille qu’à son apprentissage et l’évolution de ses relations avec les autres membres de l’agence, c’est à la fois bien (car on peut s’intéresser aux autres personnages) et dommage (car Sho est finalement très peu développé par rapport au reste du casting, hors il s’agit quand même d’un personnage clé).

Graphiquement, c’est un style shojo qui est adopté, avec ce qu’il faut de beaux gosses et demoiselles raffinées, mais une fois encore, Kyoko chamboule tout lors de ses apparitions et l’on passe alors en un format beaucoup plus cartoon où la mesure et le réalisme sont passés à la trappe.

Un véritable coup de cœur donc, et j’espère qu’une seconde saison sera réalisée sous peu, d’autant que le manga est loin d’être terminé et qu’on se retrouve à un carrefour dans la narration.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Nakei1024, inscrit depuis le 05/01/2007.
AK8.1.13 - Page générée en 0.047 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204168 ★