Dis-moi... est-ce que tu saignes ?

» Critique de l'anime Deadman Wonderland par Equinox le
23 Mai 2015

N'étant ni amateur de film d'horreur sur-dopé aux Jumpscare, ni de ceux bien dérangeants à la Human Centiped ou encore des racoleurs cam à la main pour ados en manque de réalisme. Je décidais un beau soir d'été de me pencher sur le cas Deadman Wonderland qui était à priori un compromis entre le malsain, le glauque et les combats violents, le tout dans un anime de douze épisodes.

On commence avec un début à la Another qui m'a tout de suite plu : Ganta, notre héros est tranquillement en cours quand un type le salut par la fenêtre avant de saigner à blanc tous ses camarades sous ses yeux à coup d'attaque de cristal.

Se réveillant sonné, notre pauvre Ganta se retrouve bien évidement jugé et en taule pour les meurtres qu'il n'a pas commis.

L'histoire de Deadman Wonderland débute donc ici avec un univers carcéral qui joue avec ses règles cruelles, son directeur sadique, un système monétaire, et des jeux de la mort pour rester en vie.

Vous l'aurez compris, les 5 premiers épisodes sont plutôt bons tant on découvre cet univers, les personnages, intrigues etc...
Le rythme est bon, notre Ganta traumatisé, et les autres prisonniers s'entre-tuent à longueur de journée.

Oui mais, le gros problème est que ça ne vole pas plus haut que ça : Ganta restera un gosse traumatisé et on ressent vite l'énorme inconvénient d'être dans une prison et que le pitch tourne autour, donc les enjeux ne seront jamais plus grands que ça.

Tout est pourtant là : les poncifs, l’énergie spirituelle, les enfoirés de première etc.. mais passé ces quelques épisodes, on ressent un inévitable ennuie de savoir à l'avance comment ça va se terminer et donc que les derniers épisodes ne soient plus qu'une confirmation de nos attentes et non une découverte.

Je vous épargne mon jugement sur la relation entre les deux personnages principaux qui bien que ne soit pas de la branlette intellectuelle, n'est pas folle dans l'ensemble, de même pour l'OST et l'animation qui sont aussi correctes, voir plutôt bonnes.

Au final, on pourrait résumer Deadman Wonderland à un très bon film, mais pas une série.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (3)
Amusante (0)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
3 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Equinox, inscrit depuis le 31/03/2015.
AK8.1.13 - Page générée en 0.04 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.204686 ★