Critique de l'anime The Tower of Druaga - The Aegis of Uruk

» par beragon le
27 Juin 2008
| Voir la fiche de l'anime

Tower of Druaga, c'est un peu une grosse partie de AD&D matiné d'un bon RPG tactic. Faut se mettre dans l'ambiance, cela rappelle un peu la partie déjanté de Tom et ses cheumx.

Le premier épisode d'ailleurs correspond typiquement à la narration d'un DM (Donjon Master) éthylisé entrainant ses joueurs vers un délire épique. La série assume pleinement ses origines tant par les nombreuses références au jeux d'origine que par les stéréotypes employés. Le premier épisode enfile d'ailleurs toutes les perles et clichés dans un grand délire autoparodique et jubilatoire. La suite laisse place à notre troupe de héros qui, comme dans toute partie d'ADD va s'assembler dans les bas-fonds afin d'aller vaincre le mallleuuu.

On aura droit au groupe typique de RPG, Jil le protecteur, Ahmey la guerriere, Melt le mage et Kooba son assistante et Kaaya la prêtresse. Ils seront bien sur en concurrence avec le groupe de Neeba le frère de Jil. Les partitions sont donnés et chacun jouera son rôle dans les règles du standard, si ce n'est que chacun à ses motivations et que tout les personnages ne sont pas nécessairement uniformes. Prestation jouée même avec brio et talent tant certaines scènes n'ont pas sonné faux.

De l'extrêmement classique donc, néanmoins, on y retrouve un certain second degré. Jil est le prototype du héros de shônen, obstiné, bon à en être idiot, quasi increvable (enfin il le croit) Ce qui n'empêche pas moins ses proches et compagnons de se payer sa tête à cause de ses traits de caractère, ils le charrient même allègrement.

Le maitre de jeu se réserve quelques tours vicieux même, la base de la trame semble être excessivement simpliste, aller butter le monstre tout en haut. La narration s'attarde donc en premier temps sur les pérégrinations de nos héros, alternant les passages comiques à des moments de tensions. La trame va néanmoins s'étoffer au fur et à mesure de l'ascension. Le premier arc s'achève sur un suspens qui annonce certains rebondissements et des éclaircissements sur certains faits relativement obscurs dans la deuxième saison.

L'ensemble est de bonne qualité, réellement, les couleurs ne sont pas nécessairement magnifiques mais correctes dans leur ensemble. L'animation est bonne, les quelques passages en 3D bien intégrés pour la plupart. J'ai d'ailleurs bien apprécié le chara design (sauf Kooba, on se demande toujours ce que fait ce perso là). Opening et ending, on passera dessus, de la soupe. L'opening n'a rien à voir avec l'histoire principale et l'ending est un summum de classicisme.

Tower of Druaga c'est comme une bonne vieille partie d'AD&D, cela use et abuse des sétérotypes et poncifs du genre. Pourtant on s'accroche et on continue jusqu'à la fin, car ici DM Gonzo arrive à créer un petit souffle épique qui annonce une deuxième saison intéressante. Une bonne distraction en somme même si c''est loin d'être un chef-d'oeuvre.

NB pour les néophytes, AD&D = Advance Donjon & Dragon.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

beragon, inscrit depuis le 28/03/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.249 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.204705 ★