Ufotable's Blockbuster Works

» Critique de l'anime Fate/Stay Night (2014) par Shizao le
29 Juin 2015

Très attendu, ce Fate/Stay Night : Unlimited Blade Works d'Ufotable fait suite à une adaptation de la première route du Visual Novel (Fate) qui a fait coulée beaucoup d'encre et à un film riche en action et pauvre en développement. Personnellement j'avais hâte aussi de voir ce que ça allait donner, connaissant les grandes capacités du studio.

Pour ceux qui veulent découvrir la série, explication rapide (pour pas saouler non plus ceux qui connaissent le principe par coeur) : sept masters (humains utilisant la magie) qui contrôlent sept servants (héros issus de n'importe quelle époque) afin d'obtenir le Saint-Graal, une entité pouvant réaliser le voeu du vainqueur. Les servants sont répartis en sept classes :

-Saber
-Archer
-Lancer
-Rider
-Caster
-Berserker
-Assassin

Les trois premières classes représentant notamment les trois classes de chevaliers. Chaque classe a ses caractéristiques que l'on découvre au fil de la série, à noter que ces servants sont soumis à trois sceaux de commandes présents sur une partie du corps de son master. Pour le reste, à ceux qui veulent découvrir d'obtenir plus de détails, un épisode étant particulièrement détaillé et instructif sur le sujet.

Concernant l'agencement de la série, première bonne surprise : un prologue et un premier épisode d'une cinquantaine de minutes chacun, présentant le début de l'histoire sous différents points de vue. Ce qui constitue déjà un gros effort de développement par rapport au support original, on nous a pas habitués à ça avec Fate/Stay Night !

On suit donc à nouveau Shirou sur la quête du Saint-Graal accompagné notamment par Rin et leurs fameux servants, Saber et Archer. Ce que je trouve agréable avec le scénario Unlimited Blade Works, c'est qu'il ne s'agit pas seulement d'empiler les combats pour arriver au but ultime, il y a bien d'autres intrigues qui sont toutes aussi importantes : un héros qui doit se découvrir, une guerre des principes, une intrigue temporelle et la découverte du passé puisque Ufotable a tout de même fait le lien avec "son" Fate/Zero. Au fond ça coule de source étant donné que Fate/Zero est un retour sur le passé de Fate/Stay Night, je recommande donc à ceux qui veulent se lancer dans la série de voir Fate/Zero d'abord.

Avec comme terrain de jeu la ville entière et sept masters & servants, les occasions de diversifier les combats ne manquent pas tout comme celles de développer les autres personnages outre les principaux (Shirou, Rin, Saber et Archer). De plus l'animé a sa part de mystère sur certaines choses, puisque l'identité des héros est cachée par leur classe, chez certains servants la découverte de leur véritable nom a plus d'intérêt que pour d'autres cependant. J'ai trouvé le mystère autour d'Archer très intéressant, même si je n'apprécie pas le personnage, le tout est très bien construit et l'évolution de ce servant reste tout de même très intéressante, en terme de mentalité il apporte un plus indéniable par rapport aux autres.

Si on nous avait pas habitués à un développement pointu avec cette licence, on nous a encore moins habitués à des graphismes pareils, quand on a vu la première série, ça fait un choc. Les combats sont fluides, rapides (dont un qui est époustouflant, parmi les meilleurs que j'ai jamais vu en animation), le charadesign est parfait et l'animation des combats correspond parfaitement aux descriptions du VN : on a vraiment l'impression de voir des échanges de coups surhumains, il y a un vrai décalage entre les combats de servants et les mouvements des masters. Ca ne s'arrête pas qu'aux combats puisque Fuyuki est très bien représentée et les temps morts sont galvanisés par les graphismes, le réalisme de l'eau et la beauté des quartiers de la ville donnant une impression de tranquillité.

Ufotable se permet même des rajouts qui m'ont rarement déplu, le studio a été souvent inspiré même si le rythme laisse parfois à désiré, mais je reviendrais là-dessus. Ces rajouts permettent notamment de développer un peu plus les personnages, sans tirer sur l'ambulance, le Fate/Stay Night de Deen manquait cruellement de détails sur ses protagonistes. Enfin, même les openings et endings sont parfaitement réussis, tant graphiquement qu'au niveau des musiques, même si Kalafina, c'est vraiment du réchauffé pour ma part, un ending devrait faire particulièrement plaisir aux fans de la licence au passage, sur ce coup là encore une fois, le studio a fait de beaux efforts pour fournir une adaptation de qualité.

Cependant, j'en viens aux défauts, l'adaptation n'est pas parfaite évidemment, je pense à un épisode en particulier que j'ai trouvé très décevant et que j'attendais particulièrement.
L'ambiance est très moyenne également, la faute à un manque d'osts marquants, si au niveau du scénario c'est un quasi sans faute par rapport au Visual Novel, à défaut de présenter eux-mêmes des osts emballants, Ufotable aurait gagné à s'inspirer un peu plus du VN sur ce point là aussi à mon avis. Enfin il y a les défauts du scénario de base : une pirouette scénaristique dans un moment important et la réponse de Shirou manque de profondeur à mon sens (je n'en dirais pas plus).

Au final, saison 1 comme saison 2, le bilan reste très bon en ce qui me concerne. Ca aurait pu être excellent, génial, mythique même tant j'ai adhéré au Visual Novel malgré les quelques défauts, certains passages étant tellement épiques que même certaines choses comme cette pirouette scénaristique m'ont paru insignifiantes à côté. Un très bon animé donc, en espérant une adaptation d'Heaven's Feel légèrement meilleure. En attendant, le blockbuster made in Ufotable a bien marché.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (9)
Amusante (0)
Originale (0)

11 membres partagent cet avis
4 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Shizao, inscrit depuis le 28/12/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.204150 ★