Gundam: Reconguista in G

Gundam: Reconguista in G

En l'an 1014 du Reguild Century, les hommes ont abandonné toute idée de conquête de l'espace, qu'il considèrent désormais comme un tabou. L'avancée technologique ne s'est toutefois pas arrêtée, grâce à un ascenseur orbital appelé la Capital Tower qui achemine des matières premières depuis une destination inconnue.

Bellri Zenam est un jeune cadet de la Capital Army, la force armée chargée de protéger l’ascenseur orbital que la population vénère comme une sanctuaire sacré. Lors de sa première sortie en orbite, il fait la rencontre d'Aida, une jeune femme qui dit appartenir à un groupe de Pirates de l'Espace. Celle-ci manipule un robot géant appelé le G-Self, que Bellri semble lui aussi pouvoir piloter. Le jeune garçon se retrouve dès lors précipité au cœur d'un conflit multilatéral.

Synopsis soumis par Deluxe Fan

Shimamura Yuu (Aida Rayhunton), Ishii Mark (Bellri Zenam), Oosaka Ryouta (Klim Nick), Satou Takuya (Luin Lee), Takagaki Ayahi (Manny Ambassada), Kotobuki Minako (Noredo Nug), Fukui Yukari (Raraiya Monday)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Gundam: Reconguista in G
  • Editeur: Nolife (TV), Wakanim (Simulcast - VOD)
  • Gundam: Reconguista in G - Screenshot #1
  • Gundam: Reconguista in G - Screenshot #2
  • Gundam: Reconguista in G - Screenshot #3
  • Gundam: Reconguista in G - Screenshot #4
  • Gundam: Reconguista in G - Screenshot #5
  • Gundam: Reconguista in G - Screenshot #6
  • Gundam: Reconguista in G - Screenshot #7
  • Gundam: Reconguista in G - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Deluxe Fan le 08-04-2015

5
G no Reconguista – Mobile Chiottes Gundam

« Y’en avait partout. » « Tout autour de moi, et même sur moi j’en avais. C’est comme si le monde s’était subitement peint en rouge, comme si le Bon Dieu avait marché sur la télécommande et bousillé le code couleur de l’Univers. Y’a pas dix minutes que le mec était à côté de moi et maintenant j’avais les morceaux dégoulinants de sa cervelle répandus sur ma gueule. » « J’ai même pas vu exactement comment c’est arrivé. On avait commencé l’épisode un, on pensait que ça irait tranquillement cette fois. A soixante-douze ans, ce macaque de Yoshiyuki Tomino ne pouvait pas être aussi dangereux qu’il était au plus fort de sa carrière. C’est un vieillard sénile, tout le monde le sait, ils lui [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.073 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.203813 ★