Shinkyoku Sôkai Polyphonica

Shinkyoku Sôkai Polyphonica

Dans un monde fantastique, les Esprits vivent en parfait harmonie avec les humains. Ces Esprits peuvent passer des pactes avec des humains spéciaux, les Dantistes, dotés de la "musique divine" qui permet de les contrôler. Phoron, doté d'une voix magnifique et d'un instrument particulier, a passé un pacte avec Corti, un Esprit très puissant. Ils travaillent ensemble dans une agence qui règle les différents entre humains et Esprits....

Synopsis soumis par kuchiki byakuya

Haruka Tomatsu (Corticarte Apa Lagranges), Hiroshi Kamiya (Tatara Phoron), Ayako Kawasumi (Tsuge Eufinley), Katsuyuki Konishi (Psyche Renbart), Nana Mizuki (Yugiri Perserte), Rina Satou (Yugiri Prinesca)

  • Shinkyoku Sôkai Polyphonica - Screenshot #1
  • Shinkyoku Sôkai Polyphonica - Screenshot #2
  • Shinkyoku Sôkai Polyphonica - Screenshot #3
  • Shinkyoku Sôkai Polyphonica - Screenshot #4
  • Shinkyoku Sôkai Polyphonica - Screenshot #5
  • Shinkyoku Sôkai Polyphonica - Screenshot #6
  • Shinkyoku Sôkai Polyphonica - Screenshot #7
  • Shinkyoku Sôkai Polyphonica - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Nakei1024 le 19-07-2008

5

L'idée d'esprits et d'humains liés entre eux par la musique semblait prometteuse, et l'on pouvait donc espérer une histoire originale. Malheureusement, l'ensemble est un peu trop classique à mon goût, et l'on retrouve tous les ingrédients habituels de ce genre de série: un héros pas forcément charismatique, mais qui se révèle plus doué que ce qu'on pourrait croire au premier abord; un peu d'humour, un "ennemi" qui cache un lourd passé, sans oublier les esprits au design particulier (surtout les plus puissants, mais je préfère quand même les esprits mineurs [...] Lire la critique

#Par kuchiki byakuya le 26-01-2008

7

Cet animé apparait comme une série de second rang, à l'histoire basique et sans fond. Mais Shinkyoku Soukai Polyphonica me fait penser à un iceberg car seule une infime partie est visible. En effet, le premier épisode n'est pas très accrocheur car il est équivalent à toutes ces séries quelconques que l'on regarde quand on a rien d'autre à se mettre sous la dent. Pourtant, l'histoire s'étoffe au fur et à mesure et le fond devient intéressant. Basée sur les rapports ambigus entre humains et esprit, l'idée de les lier par de la musique m'a séduite. Ce n'est pas les rapports Master/Servant comme dans Fate Stay Night car ils sont basés ici sur la confiance mutuelle et l'alchimie des ames. Il [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.06 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.204705 ★