Forum Anime-Kun

Général => Général Blabla => Discussion démarrée par: Zankaze le 09 juin 2015, 22:35:34

Titre: Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 09 juin 2015, 22:35:34
Citer
Un jeu de rôle est une technique ou activité, par laquelle une personne interprète le rôle d'un personnage (réel ou imaginaire) dans un environnement fictif. Le participant agit à travers ce rôle par des actions physiques, par des actions narratives (dialogues improvisés, descriptions) ou par des prises de décision sur le développement du personnage.

Parmi les formes à but récréatif, On trouve les jeux de rôle ludiques (à règles formelles), tels que le jeu de rôle dit « sur table » qui est un jeu "de société" et le jeu de rôle grandeur nature dans lequel les joueurs réalisent physiquement leurs actions.

Def partielle et adaptée de wikipédia. (On parlera pas ici du support informatique du coup)

Bref, on en parlait, il en fallait un et le topic précédent, "quels animes à adapter en jeu de rôle?"  (http://www.anime-kun.net/forums/index.php/topic,4050.msg284130.html#msg284130) était il paraît trop restrictif, donc c'est parti.

Pendant que j'y suis, vu que j'initie, y aurait pas des gens qui masterisent avec des sons ou des musiques pour l'ambiance? J'envisage de tester mais je cherche des conseils de gens qui ont l'habitude pour ne pas faire d'erreurs.

Et si oui, je voudrais tester sur du Yggdrasil (JdR centré viking avec du surnaturel plus ou moins présent) et je serais donc à la recherche aussi d'un background sonore pour les scènes de baston. Faudrait pas que ce soit de trop "grande envergure", ni qu'il y aie trop de "bruits métalliques" si vous avez. (J'ai cherché sur youtube mais pas trouvé ce que je voulais)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Avendil le 10 juin 2015, 01:06:53
Bonne initiative :]

Pour ce qui est de la musique, j'ai fait un bref essai pendant une partie mais j'ai pas été très satisfait, par contre j'ai un ami qui gère bien la chose quand il masterise. Mais il faut vraiment avoir l'ordi à côté et changer régulièrement de piste pour les différentes ambiances. Il faut aussi pas sortir de trucs connus au risque que tout le monde s'arrête pour dire " à oui ça vient de X ".

Pour viking je pense que tu devrais aller chercher du côté de mix de musique celtique. C'est pas de la musique vikings, mais je pense que ça passe plutôt bien :

Cliquez pour afficher/cacher

Ou plus baston, mais il me semble que tu connais déjà :

https://www.youtube.com/watch?v=kLTbBnBS3gE
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: LesMaximonstres le 10 juin 2015, 11:00:09
Bonne initiative que ce topic !

Pour la musique, j'évite ou alors à fort volume. Cela dit ma copine l'a parfois fait, de temps à autre, un petit Summoning :

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=ia5c7EawMtQ[/youtube]

Sinon elle mets quelques OST, type celles du Seigneur des Anneaux, ou carrément du H-S pour les bagarres (Hardcore / Crust / Deathcore...).


Mais je pense que Summoning est le plus adapté dans ton cas. Sinon, pour les scènes plus calmes, de découverte / recherche, un petit Rome peut-être ? Les groupes un peu ambiants du genre peuvent bien rendre. Si tu veux d'autres noms -> Current 93, Death in June, Tenhi...

Cliquez pour afficher/cacher

Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Fuse le 10 juin 2015, 11:08:59
Je ne suis que joueuse mais j'ai joué à la table d'une MJ qui utilisait la musique à très bon escient. Elle avait un Ipod avec des hauts-parleurs, ça peut être bien quand on ne veut pas s'encombrer d'un pc.
Si tu veux pas t'embêter à surveiller sans cesse tes pistes, tu peux créer des playlists avec des musiques respectant la même ambiance, ce qui permet de changer juste de playlist lorsque la scène est passée. Ça évite bien des déconvenues en terme de cassage d'ambiance à cause d'un changement impromptu de piste ^^

En tout cas je pense qu'il ne faut pas sous-estimer l'importance de la musique dans la mise en place de certaines ambiances. Je garde un très bon souvenir de sa contribution dans certaines de mes parties passées.
Titre: Re : Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Alice Devil le 10 juin 2015, 13:25:49
Je ne suis que joueuse mais j'ai joué à la table d'une MJ qui utilisait la musique à très bon escient. Elle avait un Ipod avec des hauts-parleurs, ça peut être bien quand on ne veut pas s'encombrer d'un pc.
Si tu veux pas t'embêter à surveiller sans cesse tes pistes, tu peux créer des playlists avec des musiques respectant la même ambiance, ce qui permet de changer juste de playlist lorsque la scène est passée.

En tant que MJ, je te recommande en effet cette option: l'ordinateur risque en effet de faire tâche par rapport à l'atmosphère du JDR, et si tu tables sur une immersion totale, il vaut mieux que l'origine de la musique ne soit pas visible. Personnellement, j'utilise mon téléphone, facile à dissimulé, avec une playlist prédéfinie à l'avance et des fonds sonores de longues durées (genre des pistes qui peuvent durer plus d'une heure!). Je rejoints aussi Avendill: mieux vaut éviter les musiques trop connues. Malheureusement, il ne me vient pas de pistes en tête pour t'aider, je ne suis pas trop dans les musiques épiques.


En dehors de ça, merci Zankaze pour le sujet! Pour ma part, je ne suis pas trop dans les JDR heroic-fantasy à la Donjon et Dragon, mais plus dans la délicieuse épouvante lovecraftienne de l'Appel de Cthulhu, où je peux laisser libre cours au légendaire sadisme des MJ. Si jamais d'autres personnes y ont déjà participé ou sont intéressées, ce sera donc une occasion de partager des expériences.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Faustt le 10 juin 2015, 16:13:05
J'ai fait un paquet de JDR dans ma vie mais jamais avec de la musique. Je peux pas te conseiller du coup...
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 10 juin 2015, 17:28:50
A l'inverse, je ne fais jamais jouer sans musique. Mes préférences se portent sur les OSTs de jeux vidéo et d'animes, même si en définitive, tu peux facilement piocher ailleurs pour peu que tu aies une idée adaptée à la piste. En fait, tu peux rendre n'importe quoi génial avec un peu de préparation*.

En général, chaque passage de mon scénario a une ou plusieurs pistes lui étant attribué. Je privilégie les pistes courtes (1.30 à 3 min), qui n'ont pas énormément de changements de rythme (commencent en douceur et montent en puissance, par exemple), et laisse tourner en boucle jusqu'au moment de passer la suivante.

Soit j'écris, et j'adjoins les pistes une à une après coup, en fonction de ce qui colle à l'ambiance, soit je rédige carrément la scène en m'inspirant de la musique. Le cas échéant, l'écriture peut même être rythmée par la piste, et si elle est alambiquée, adapter la narration à ses hauts et à ses bas.

Mais mes scénarios sont très dense du point de vue texte... et chaque passage assez romancé (sur lequel je me base pour décrire par la suite, sans regarder ni lire ceci dit, ça nuit diablement à l'ambiance), donc c'est une méthode qui est adaptée à ma façon de procéder... et qui n'ira pas forcément avec la tienne !

Donc pour les suggestions générales, je dirais :
- des pistes courtes, qui tournent en boucle facilement et restent adaptées à la scène en cours (avec deux ou trois musiques de réserve du même style si tu crains que la situation prenne du temps à se résoudre)
- des "motifs"/thèmes uniques dans les pistes, quelque chose de trop tarabiscoté tourne très mal en boucle, et tu es obligé de prévoir la piste en oneshot sans quoi tu vas tomber sur le moment calme de la musique au moment où ça dépote
- attention au volume et aux paroles, je ne crache ni sur l'un ou sur l'autre, et rien de tel qu'une volume puissant associé à des paroles entraînantes/explosives quand la situation s'y prête, mais il faut pouvoir jouer avec la musique par la suite, la faire participer à la description, et avoir la voix qui porte pour pas qu'elle ne vole la vedette (ceci dit, les paroles n'ont jamais gênés ou déconcentrés mes joueurs, mais je baisse un petit peu plus le son en général quand il y en a)


De mon côté, je joue avec le pc sur la table. Et ça a effectivement les inconvénients cités plus haut, notamment par Alice. On s'arrange en général pour le mettre à ma droite, et n'avoir personne lui faisant face, histoire qu'il ne soit pas directement entre nous. Après, moi, ça m'arrange, car mes yeux peuvent traîner sur l'enchaînement passages/musiques de temps à autre, et avoir préparé son texte/scénario permet d'avoir une base descriptive plus riche sur laquelle rebondir. L'important à mon sens demeure de ne surtout pas se laisser distraire par l'écran ou de lire ce qui s'y trouve. Attention à bien garder le contact (visuel) donc, si tu utilises le pc.

En tout cas, si tu es de nature à planifier certaines séquences de la partie, à les découper en plusieurs phases, je t'invite effectivement à essayer de préparer des mélodies associées. C'est une dimension supplémentaire avec laquelle jouer. 

* 'fallait que je parle de mes bêtises : en préparant minutieusement mes scènes et en les calquant à la musique, j'ai fait jouer des scènes qui ont marché du tonnerre avec la chanson de la Team Rocket ("Double Trouble (https://www.youtube.com/watch?v=Ztc3lPMpKKA)", Pokemon) en anglais, découpée pour virer les paroles superflues, ou un très bête "Allumer le Feu" de Johny... "You Was Shock", le générique de Ken, est également un grand classique pour illustrer la façon dont joue un de mes PJs, et ça surprend, c'est rigolo, tout le monde s'amuse... l'important est de doser et de rester dans le ton. Dans mon cas, j'essaie de blaguer avec beaucoup de sérieux ~
------------------------------

Bla-bla-bla, des conseils pour trouver de la musique, donc.

Rien de tel que de piocher dans un jeu vidéo qui explore les mêmes thèmes que le tiens.
Je te dirais bien de lorgner du côté de Eldar Scrolls/Skyrim, The Witcher, Fable, mais également Valkyrie Profile II, Vagrant Story, Odin Sphere, Lost Odyssey, peut-être même Chrono Cross.

Mais ça dépend surtout de ce que tu veux en faire !

Citation de: Fuse
Si tu veux pas t'embêter à surveiller sans cesse tes pistes, tu peux créer des playlists avec des musiques respectant la même ambiance, ce qui permet de changer juste de playlist lorsque la scène est passée.

Citation de: Alice Devil
Personnellement, j'utilise mon téléphone, facile à dissimulé, avec une playlist prédéfinie à l'avance et des fonds sonores de longues durées (genre des pistes qui peuvent durer plus d'une heure!). Je rejoints aussi Avendill: mieux vaut éviter les musiques trop connues.
Du coup, les OSTs de films et de séries ont souvent ce format là. Elles sont plus longues et tu peux les laisser tourner plus longtemps.

Citation de: Virevolte
PC à côté. Petites pistes courtes préparées pour coller au passage écrit qui va être joué.

Pour les combats : Je prépare des thèmes particuliers pour mes affrontements clefs, mais bizarrement, je suis moins regardant sur l'ambiance générale lors des combats. C'est à dire que même si tu fais jouer des vikings, tu n'es pas obligé de chercher des pistes rustiques illustrant ce fait pour tous les combats.
Cependant, c'est sympa si tu en as quand même, surtout au début pour poser l'ambiance. Quand j'ai commencé à faire jouer Qin, j'ai pris soin de trouver des pistes dynamiques aux consonances chinoises (et parfois japonaise, l'oreille profane n'y entend rien).

Un mauvais conseil pour la fin :

Pour le remplissage, quand j'ai pas d'idées, je parcoure très vite les pistes d'un anime que je connais, isolant rapidement ce qui peut convenir ou pas. En général, les premières secondes suffisent à savoir si on est dans l'ambiance ou pas.
Pour un chouia celtique, tu peux essayer Hunter x Hunter, Mushishi ou n'importe quoi d'autre, mais ce n'est pas comme ça que tu vas mettre la main sur des pistes vraiment plaisantes... 

Edit : Prête une oreille aux OSTs de Nier, Ico et Shadow of the Colossus également, sait-on jamais.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 10 juin 2015, 21:01:44
Bon, déjà, merci pour les réponses, c'est bien sympa. Ensuite, en fait, il y a méprise, je parlais plus de fond sonores d'ambiance, genre ça.  :D

https://www.youtube.com/watch?v=5es4BUkUXUQ

Mais anyway, vos réponses m'ont quand même bien aidé, notamment sur le fait de ne pas utiliser l'ordi. En effet, le téléphone avec enceintes peut être une bonne idée. Et sinon, puisque on a dérivé dessus, quels sont vos jeux habituels/préférés? (Hésitez pas à développer un peu, hein)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: sarthasiris le 10 juin 2015, 23:21:41
Bon, déjà, merci pour les réponses, c'est bien sympa. Ensuite, en fait, il y a méprise, je parlais plus de fond sonores d'ambiance, genre ça.  :D
En même temps tu nous as pas trop aidé à comprendre avec tes histoires de "bruits métalliques". :P

Je tenais quand même à ajouter ma contribution.

Pour des sons purement instrumentaux qui passent bien en toutes circonstances j'ai deux-trois tracks à proposer:

Cliquez pour afficher/cacher

Hormis la première, c'est plus orienté médiéval/héroic fantasy, j’espère que d'éventuels intéressés y trouveront leur compte. ~~~
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: LesMaximonstres le 11 juin 2015, 13:26:38
Essentiellement trois jeux chez moi :

Warhammer V2 : La base quoi. C'est l'exemple typique du jeu pas-prise-de-tête pour moi. Après, il faut se mettre en tête que mes joueurs et moi, on n'est pas trop du genre à compliquer les choses ou à être des puristes (on a par exemple virés les demi-actions ou autres choses du système du jeu). De même on ne râle pas si quelqu'un sort une blague dans le jeu ou hors-jeu, et on a pas trop peur des anachronismes non plus. En somme, on n'est pas comme dans la vidéo avec les québécois qui font du JdR D&D et qui s'offusquent facilement (si vous ne l'avez pas vue, allez-y, c'est drôle !)... Je pense même que beaucoup de joueurs chevronnés et sérieux péteraient un scandale avec nous ah ah !

Du coup, vu qu'on est en carrière avancée avec au moins 1 an de jeu par perso, on a des stats de brutes maintenant ( 70 de CC / CT, je dirais). Du coup, on a pas forcément toujours peurs pour nos vie, ce qui fait qu'on se retrouve vite à dériver du scénario pour se réveiller pintés dans une taverne en train de coucher avec des nains.

J'aime bien pour l'univers (encore que l'Héroïc Fantasy c'est pas ce que je préfère) qui reste assez classique (Skagens, Hommes-Bêtes, Mutations du Khaos, Boss énormes...), mais surtout pour le système de jeu qui est béton, intuitif est super-fiable, c'est donc le seul jeu auquel on joue en buvant de l'alcool par exemple, parce si on a un coup dans le nez en jouant, c'est pas très grave, on s'y retrouvera avec le système de jeu. Ma copine est MJ, et elle gère bien le sujet, elle joue depuis longtemps, aime beaucoup la Fantasy et ne manque pas de références en ce qui concerne les races, les monstres, donc c'est nickel.

L'Appel De Chtulhu : Là tout de suite, ça rigole moins. C'est toujours ma copine qui MJite, pour les mêmes raisons : bonne connaissances/lectrice de Lovecrat et pratique du jeu ancienne. Sauf que là, niveau stats et intirgues, on dérive beaucoup moins car on a beaucoup plus peur pour nos vies ah ah ! Pas de bêtises au bar et beaucoup plus d'énigmes.

Souvent, on se retrouve avec des Codes à décoder (ma copine étant en Archéologie, on se retrouve à décoder de l'Araméen, ou du Cunéiforme Babylonien...), des intrigues à base de sang et de dieux anciens/lovecraftiens... Souvent à base de pièces souterraines, etc... Toujours est-il qu'on frôle la mort et l'asile à chaque partie et qu'on galère souvent très méchamment.

Après ça reste détendu, on ne se refuse pas une petite blague de temps à autres, et on ne râle pas si X dérive un peu du système de jeu, du scénario, etc... On en fait par contre moins souvent que Warhammer, car la MJ prend plus de temps pour sortir des intrigues.

Kult : Notre jeu le plus Rock-n-Roll / bizarre d'après mes collègues. L'explication étant sûrement lié au fait que je ne maîtrise pas les codes classiques du rôliste (le Seigneur des anneaux, Lovecraft, GoT et tout ça, c'est pas trop mon truc). Du coup, j'ai volontairement choisi un jeu ancré dans l'époque moderne, avec toutefois du paranormal (actuel, pas Fantasy).

Ma façon de scénariser est différente de celle de ma copine car je ne m'inspire pas des scénarios "classiques" du JdR. Pour être franc, je puise pas mal l'inspiration dans des films, Anime, jeux vidéos modernes.

Je peux plus détailler, du coup quelques exemples de ce que j'ai fait en scénario :

- Une banque à braquer, avec un plan détaillé (caméras, portes blindés), une équipe à recruter (CVs fictifs, entretiens d'embauche très fun à jouer...), et un temps d'action chronométré et limités dans la banque (10 min). Pas mal inspiré de GTA V et des missions de braquage au final. Un très bon choix selon mes joueurs -> Le stress est optimal (grace au chrono), et ils doivent réfléchir à une stratégie / avoir une bonne communication avant d'entrer dans le vif du sujet.

- Un naufrage, façon Koh-Lanta / The Island / Seul au Monde -> Il fallait survivre, chercher de l'eau, s'orienter dans la jungle, tuer un crocodile à main nue, trouver des plantes pour éviter une morsure de serpent, etc...

- Une prise de drogue forcée par des gangstas de Los Angeles, donc un épisode entièrement sous hallucinations visuelles et auditives, avec une grosse galère derrière.

- Un village duquel on ne peut pas sortir ( inspiré du film, "Le village des Ombres"), car maudit avec fantômes, château et tout le tintouin

- Un base spatiale de Daesch sur Jupiter (ouais, allez savoir  =D), avec des Aliens, de la distorsion temporelle, etc...

- Celle là, je la mets en spoiler parce qu'elle est osée - le jeu tend à aller dans ce sens celà dit - (mais assurément ma séquence la plus réussie/traumatisante) :
Cliquez pour afficher/cacher


Du coup, j'aime bien MJiter ça, car ça me permet de ne pas me freiner avec des codes de JdR que je ne maîtrise pas (Héroïc Fantasy, mythes liés à des écrivains, vampires...) et ça varie le système de jeu, car je m'inspire plus de la culture Films de Gangsters, Drogues Psychédéliques, Films type Greg Arraki, Gaspard Noé, Léos Carax, etc... De leur côté, ils ne rigolent carrément pas car ils ont :

- Peurs pour leurs vies
- Encore plus peurs du trucs archi-tordu-déviant que j'ai préparé...

Et puis, c'est un plaisir de voir ses joueurs ultra-gênés à l'idée de manger ci ou de faire ça...  :wacko:


On alterne donc ces trois jeux, généralement dans l'ordre qui suit (1 fois ma copine / 1 fois moi en MJ) :

- Warhammer
- Kult
- Chtulhu
- Kult
- Warhammer
etc...


Voilà pour moi ! Désolé pour le pavé ah ah !
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 11 juin 2015, 15:18:25
Arg ! Mazette ! Un sacré coup d'épée dans l'eau du coup. Non, je n'utilise effectivement pas énormément de bruitages. Une fois, en mer, je me suis assuré de trouver une vidéo Youtube de style "ambiance", qui imitait les roulis du bateau, ses gréements et le bruit des vagues, mais c'est à peu près tout.

Tu devrais trouver ce que tu cherches là-bas également... Je n'ai pas spécialement d'astuces sur le sujet toutefois !
C'est sympa à préparer et ça ne mange pas de pain. Je ne vois pas trop quel genre d'erreur on pourrait faire avec ça.

Et moi aussi le coup du combo ipod/baffes m'intéresse. Ça ne serait pas plus mal ! ~

De mon côté, je suis quasi-exclusivement MJ, et à force de l'être, j'ai presque du mal à m'amuser en tant que joueur. Je touche principalement à l'heroic-fantasy/high-fantasy, mais j'aime bien tout essayer, au grand dam de mes joueurs qui aimeraient bien des campagnes plus longues sur un seul et même jeu.

J'ai beaucoup touché à Warhammer V1/2 à mes débuts, et comme Maxi, j'ai adoré son système de classe et sa simplicité. Et enchaîné sur Anima, Rêve de Dragon, Qin, Shadowrun, 7eme Mer, et parfois des créations improvisées du style Toriko (comme le manga) ou un projet de jeu de rôle nordique/goth/magique, façon chevaliers d'Asgard/Dark Fantasy que je suis en train de planifier en ce moment.

En tant que MJ, j'ai un gros problème avec la gestion du temps. Il m'est arrivé de pondre des scénarios de 30 pages, qui dans l'idée, donnait une histoire très sympa, et dans la pratique, une partie trop longue où les motivations s’essoufflent.

Je suis en plein travail sur moi-même pour faire plus court, mais c'est un vrai combat contre ma nature ! ~

En terme de style, je n'ai pas la moindre idée de ce que je pourrais dire. J'aborde mes parties comme j'aborderais un roman, donc peut-être que j'affectionne les histoires trop riches pour mon propre bien !
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 11 juin 2015, 23:05:50
Pour ma part, ma campagne principale (comme joueur et co-MJ) est du Dark Heresy (Wh40k, de la SF grimdark bien sombre pour les non-initiés, et on joue l'Inquisition) depuis plus de deux ans.

Le truc cool, c'est qu'avec cette durée, nos persos sont non seulement supers creusés, puissants et ont aussi un jeu extérieur à la table très intéressant, mais sont surtout très importants politiquement  et économiquement. Du coup, on est tous responsables d'entreprises ou d'armées privées, etc... ce qui enrichit le jeu énormément.

Du coup, bien loin de traquer de vilain cultistes du chaos dans les égouts, nos campagnes  concernent de gigantesque conspirations inter-systèmes et s'étalent sur plusieurs mois. Et nos parties ressemblent à des cellules de crises avec des tableaux vélédas remplis de noms et de flèches de partout pendant qu'on va debout de l'un à l'autre. =D

A côtés, j'ai de nombreuses campagnes en cours de façon simultanées sur une même table, histoire d'avoir toujours un truc à jouer peu importe qui est là.

En ce moment, mon coup de coeur va à Scion, où on joue des fils de dieux de tous les panthéons polythéistes qui se sont alliés pour lutter contre le retour des engeances, des dieux du chaos primordial. Évidemment, il faut cacher le fait qu'on est tous des Demi-Dieux à la population, puisque ça se déroule de nos jours...
Pour vous donner une idée on a dans le groupe un fils d'Anubis, de Loki, d'Héphaïstos et de Cernunnos (moi). Et lors de la dernière partie, nous nous sommes suicidés (en fait j'ai tué tous les autres, ils étaient trop longs à trouver un autre moyen XD) afin d'avoir accès aux jardins D'Ialou, le "paradis" Egyptien histoire d'aller chercher un oiseau divin que mon perso avait tué par erreur. Oui, en effet, je joue un mec très direct. Pas stupid, mais "I don't give a fuck", si vous voyez le genre. =D

A côté, on pratique aussi Z-Corps, de l’apocalypse Zombie classique aux USA, (où je me joue moi-même, plutôt marrant comme expérience), mais aussi du Game of Thrones (on joue une compagnie de mercenaires lors de la rebellion contre le Roi fou avec un MJ qui s'y connaît bien, c'est vraiment sympa), par ex. On fait aussi du D&D mais je trouve le système atroce donc j'ai laissé tomber.

Sinon, mon dernier fait d'armes consiste à avoir développé avec l'aide appuyée (il a fait l’essentiel, quoi) de Lordfay le Fusinasuverse, (TM, hein, attention, on rigole pas), qui est l'adaptation du Nasuverse (à savoir l'univers de Fate Stay Night/Zero/etc... mais aussi Kara no Kyoukai et Tsukihime pour vous donner une idée) sous forme de JDR avec le petit système Fusina, disponible gratos sur internet.
Ça marche super bien, et même si j'en fais plus trop en ce moment, on a fait des campagnes assez géniales. (Une 6e guerre du Graal, par ex, allez donc voir sur le topic "les animes à adapter en JDR...:rolleyes:)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Alice Devil le 11 juin 2015, 23:37:15
L'Appel De Chtulhu : Là tout de suite, ça rigole moins. C'est toujours ma copine qui MJite, pour les mêmes raisons : bonne connaissances/lectrice de Lovecrat et pratique du jeu ancienne. Sauf que là, niveau stats et intirgues, on dérive beaucoup moins car on a beaucoup plus peur pour nos vies ah ah ! Pas de bêtises au bar et beaucoup plus d'énigmes.

Souvent, on se retrouve avec des Codes à décoder (ma copine étant en Archéologie, on se retrouve à décoder de l'Araméen, ou du Cunéiforme Babylonien...), des intrigues à base de sang et de dieux anciens/lovecraftiens... Souvent à base de pièces souterraines, etc... Toujours est-il qu'on frôle la mort et l'asile à chaque partie et qu'on galère souvent très méchamment.

Après ça reste détendu, on ne se refuse pas une petite blague de temps à autres, et on ne râle pas si X dérive un peu du système de jeu, du scénario, etc... On en fait par contre moins souvent que Warhammer, car la MJ prend plus de temps pour sortir des intrigues.


C'est pas mal le coup du code! De mon côté, j'ai tendance à imprimer les documents qui vont être découverts dans le jeu (lettres, cartes, messages, etc) et à les dissimuler dans l'environnement (exemple: le joueur doit fouiller un manteau: je lui en tend un vrai dans lequel se trouve le message). Cela renforce l'immersion en doublant l'aventure d'une véritable interaction qui est selon moi le maître mot d'un bon scénario de l'Appel de Cthulhu.

Il s'agit vraiment du seul JDR que j'ai touché pour l'instant, n'étant pas une grande fan non pas de l'univers mais des mécanismes des Donjons et Dragons et compagnies. En tant que MJ, c'est un véritable plaisir que de s'immerger ainsi dans l'atmosphère si particulière de l'univers de Lovecraft, mais aussi d'une autre époque. C'est là d'ailleurs quelque chose que j'apprécie, puisque selon les époques, le mythe peut constamment évoluer et modifier ses formes. De plus, cela me permet de changer le futur en fonction des actions de mon groupe: quant ils joueront ainsi un nouveau scénario dans des temps plus modernes, ils pourront ainsi voir les conséquences directes de leur victoire ou échec.

En plus de l'usage de la musique, j'emploie pas mal des bruits de fonds surtout pour suggérer un milieu (vague pour l'océan), le temps (pluie pour orage et tempête) mais aussi pour insuffler une légère panique chez les joueurs: il n'y a rien de pire durant une situation de stress qu'un bruit insupportable et récurrent comme un raclement, une cloche qui sonne sans s'arrêter, un objet qui cogne contre un autre comme poussé par une force invisible...Bien sûr, tout ce la est lié au scénario, et je m'adapte ainsi en fonction de l'histoire: j'ai beau être particulièrement sadique, je demeure juste, mon but étant vraiment de fournir une expérience d'épouvante à mon groupe pour créer des partis inoubliables. Quand j'emploie de réelles mélodies, je me tourne généralement vers un ou deux groupes spécialisés dans les musiques d'ambiance: j'apprécie tout particulièrement les allemands Erdenstern, qui ont réalisé une BO pour la monstrueuse campagne "Par delà les Montagnes Hallucinées":


Cliquez pour afficher/cacher


Je joue aussi beaucoup sur la théâtralité, isolant parfois les joueurs les uns des autres quand un PNJ donne des informations à un membre de l'équipe mais pas aux autres: c'est un bon moyen d'éveiller la suspicion. Je n'hésite pas non plus à plonger les joueurs dans le noir s'ils explorent une sombre caverne ou se retrouvent enfermer. Enfin, en cas d'attaque surprise, je n'hésite pas non plus à saisir brusquement un joueur: pour les faire sursauter, ça marche à tout les coups. Tout cela par contre demande bien sûr beaucoup de préparation ainsi qu'une connaissance du lieu où se déroule le JDR pour l'exploiter au maximum. Durant la partie, je pose généralement le livre debout et ouvert devant moi pour qu'il masque mes feuilles de préparations, sans lesquelles je serai pommée vu la masse d'information à retenir dans une partie. Tout comme Virevolte, la plus grande difficulté à mes yeux est de gérer le temps: j'essaye ainsi en début de partie d'établir une correspondance l'horloge du scénario à celle réelle (exemple: 1h réelle est égale à 2h dans le scénar), quitte à ce que les joueurs loupent des infos qui dépendent d'être présent à un moment précis.


Enfin bref, personnellement je m'éclate, ou plutôt je m'éclatais: depuis mon déménagement sur Paris, je n'ai plus trop l'occasion d'en faire, mais j'espère que cet été va me permettre de me rattraper.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 11 juin 2015, 23:44:23
Ah ouais, intéressant! J'aimerais jouer avec un MJ utilisant ce genre de méthode, l'immersion doit être assez géniale... Pour ma part, je vois mes parties comme des ensembles de "modules" de scènes, qui s'articulent selon les joueurs. C'est malheureusement moins haut en couleurs, mais beaucoup plus adaptable aux folies des PJ's, et me permet d'avoir un style plus réactif et fluide.

Pour moi c'est ça, l'essentiel: la fluidité. Une partie qui s'enlise et traîne trop (à moins que ce soit voulu ou conséquence des actions des PJ's... :wacko:) est une partie ratée.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Boris Von Kraaft le 06 juillet 2015, 16:17:41
J'arrive une nouvelle fois sans prévenir pour repartir ensuite pour une durée indéterminée:

Un coin des rôlistes sur anime-kun? Voilà qui est très intéressant.
Bon, je ne vais pas m'attarder sur ce topic très longtemps.
Je suis actuellement MJ pour une table de Rogue Trader irl, mais aussi pour une table de Dark Heresy.
Les deux ont l'air de se passer plutôt bien. En tout cas aucun de mes joueurs ne s'est plaint, sinon pour me dire qu'il faudrait faire d'avantage d'exploration dans Rogue Trader (j'aimerais bien, mais il faudrait que je puisse réunir ma table et pas seulement quelques joueurs une fois de temps à autres).
Mes méthodes de masterisation: Je passe du temps sur les description et quand j'incarne un PNJ je le joue à fond (même s'il me faut gueuler une prière à l'empereur dieu en mimant le geste de brandir une épée tronçonneuse.). Je favorise beaucoup le rp.
Je commence à masteriser avec de la musique. Je me suis fait une petite playlist sur deezer (http://www.deezer.com/playlist/1260497131).

Pour ce qui est des lancers de dés sur ma table de dark heresy virtuelle je passe par rolz.org (http://rolz.org)

Juste une petite question: Pour ma playlist, le problème c'est que je ne peux pas diffuser les musiques que je veux, quand je veux sur ma table de dark heresy virtuelle. Est-ce que vous vous connaissez des sites qui proposent de créer des music rooms? Merci d'avance pour ceux qui voudront bien répondre à cette question.


EDIT: Pour la musique, j'ai finalement trouvé Wavelenght (http://wavelength.fm/). Cet outil est facile d'utilisation. J'ai quand même quelques petits soucis pour régler le volume et je ne maîtrise pas encore parfaitement cet outil.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 30 septembre 2015, 10:57:22
Haha... mon frère aîné masterise comme ça...
Parfois de façon extrême, j'ai souvenir d'une chaise qui a volé le long de la pièce lors de l'entrée fracassante d'un troll à Shadowrun. Alors, oui, ça frappe. Mais la chaise, bon sang ! ~

Isoler les joueurs, je le faisais assez, mais j'évite de plus en plus maintenant. Dans un scénario de Chtulhu, c'est chouette, on se demande ce qui se passe, ce que le joueur est en train d'apprendre, on a des doutes... mais dans mes parties plutôt Heroic-Fantasy, les joueurs ratent surtout une opportunité de suivre une scène d'action sympathique et rigolote pendant qu'ils s'ennuient à côté.

Il y a des exceptions, si besoin de faire des révélations, encore que lorsque c'est assez léger, je passe un petit-papier ou envoie carrément un mail (le jeu de rôle 2.0, pratiquement tout le monde a sa tablette ! ^^").
Ce serait plus dans l'ambiance si on faisait pas du med-fan ceci dit.

J'aime beaucoup, par contre, organiser des jeux dans le jeu. Lors de la préparation d'une fête, récemment, il y avait tout un système d'actions, d'achats et de bonus cumulables, au tour à tour (avec plusieurs partis, du sabotage, marchandage, ect...). Lors d'une guerre, j'avais préparé des jetons et un plateau (fait main, moche !), et improvisé un système de bataille avec du déplacement case par case et des forces et faiblesses selon les unités.
Lors d'une autre bataille dans un réseau de grottes souterraines, où les joueurs jouaient des brigands opposés à l'armée (Qin), j'avais prévu une quarantaine de petites feuilles de papier-cançon découpées, que j'avais assemblées et qu'on retournait au fur et à mesure que les joueurs faisaient progresser leurs unités (représentées par de jolis pavés droits découpés et pliés mains ~), dévoilant les ressources (armes, nourritures), périls et chemins différents que recelaient chaque petit morceau de terrain.

Du coup, quand il y a un "événement", j'essaie de le régler autrement qu'en appliquant les règles du jeu. Le changement de rythme que ça procure me plaît assez (même si là aussi, je propose trop d'options et fait trop compliqué, les joueurs se plaignent de ne pas pouvoir tout faire... et c'est pas toujours simple à expliquer... urg...)

-----------------------

Edit : Fufufu... je me retrouve souvent à monologuer sur ce genre de topics ~

D'ailleurs, mon projet de jeu de rôle nordico-fantastique avance un brin, et n'ayant pas le cœur à concevoir un énième nouveau système de jeu (j'ai déjà donné, merci), je me suis rappelé le Fusina dont m'avaient parlé Fay et Zankaze.
Surprise, surprise, le jeu s'articule autour d'une notion de "Traits"... et comme de par hasard, dans les Archétypes que je proposais de combiner à mes joueurs... il y avait également trois Traits et trois Failles à chaque fois.
L'adaptation a été simple comme bonjour. Je suis juste un peu embêté avec les règles spéciales que j'avais prévues, mais dans l'ensemble, je suis assez content du gain de temps.

...après, je n'ai pas encore fait jouer avec, donc on verra ~ 

---------------------------------------------

*Ne perd pas espoir.*

De mon côté, après plus de 6 mois... *tousse*, j'ai finalement repris sur une adaptation perso' de Toriko (oui, ça n'est pas très sérieux, c'est même le principe). Ma table est en train d'essayer de prendre un rythme plus honorable, quelque chose comme une partie toutes les deux semaines.
Je freine au maximum ma tendance à pondre un roman pour chaque partie. Et j'y arrive ! ...presque, le dernier scénario ne faisait que 16 pages ~
...celui d'avant était à 27... y'a du progrès...

...pour les heures aussi, on a joué 5h30 (au lieu de... oulah... 9-10... bonjour les zombies autour de la table après).

Citer
Pour ma part, je vois mes parties comme des ensembles de "modules" de scènes, qui s'articulent selon les joueurs.
Pour le coup, j'essaie de m'orienter un peu plus par-là moi-aussi. Je n'aurais tout simplement pas le courage de consacrer autant d'énergie à mes scénarios si je dois faire jouer toutes les deux semaines. Donc je vise une façon de faire jouer plus souple ~
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 30 septembre 2015, 11:02:44
Et ta tentative avec Fusina, ça a donné quoi? Je suis curieux.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 30 septembre 2015, 11:40:52
Pas grand chose pour le moment ! La notion de Traits s'articule très bien avec ce que j'avais prévu, mais il me restait encore un brin de travail pour pondre l'univers et les quelques systèmes particuliers que je voulais rajouter.
Comme toujours quand je commence un truc, ça prend des proportions pas possibles et je suis rapidement dépassé... du coup, comme je m'enlisais en solitaire dans le projet mais que je voulais quand même tenter de reprendre un peu le jeu de rôle, j'ai proposé un Toriko. Les règles sont finies, la partie avancée à un point facile à relancer, bref, c'était le plus simple pour s'y remettre.

...j'ai toujours l'intention de lancer le Fusina/Nordique, mais il y a encore un peu de travail à abattre pour que je sois satisfait ! ~
Je me laisse le temps de reprendre courage avant de me relancer là-dedans.

Et de ton/votre côté ?
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 30 septembre 2015, 14:26:26
On se remet au JDR après la pause des vacances pendant que chacun était rentré chez soi. Y a la convention octogone qui va me permettre de tester le JDR Dragon Age que j'ai acheté à un pote, et je reprend ma campagne gigantesque de Dark Heresy après 2 mois de pause. Ça s'annonce... touffu.

Fusina, j'y ai pas touché depuis un moment. Mais j'ai des joueurs qui aimeraient bien, donc c'est pas exclu.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 30 septembre 2015, 14:37:48
Haha, tu m'as presque rendu jaloux la fois où tu m'as relaté le contenu de vos aventures chaos-galactiques ~
L'ambiance est drôlement légère autour de ma table en ce moment, le projet Fusina/Nordique était commencé dans l'idée de verser plus amplement dans le noir et l'épique d'ailleurs. Entre Les Royaumes de la 7eme Mer, Qin et Toriko (bien que ce dernier soit particulier), les scénarios traitaient surtout de problèmes "locaux". Il n'y avait pas autant d'envergure.

(La dernière fois, à Qin... j'ai même surpris mes joueurs en leur faisant découvrir en début de partie que les personnages qu'ils incarnaient étaient... des enfants, et donc des fils ou disciples des maître taoïstes, apothicaires et autres chasseurs qu'ils pensaient jouer.

...bon, ce n'est pas le genre de choses que je me permettrais de faire n'importe quand, mais vu que ça fait une dizaine d'années qu'on joue, j'ose une petite touche de fantaisie de temps à autre en oneshot ~).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 30 septembre 2015, 14:40:46
C'est super original, ce genre de parenthèse, et ça doit être assez sympa de faire des petites pauses du genre de temps à autres.
J'y pense, on a une partie de Quin prête à démarrer nous aussi (et une autre de Shadowrun), mais Scion et Games of Thrones ne nous en laissent pas le temps. En même temps ces deux campagnes sont géniales, donc c'est pas vraiment un mal.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 30 septembre 2015, 14:57:39
Oh, vous touchez à pas mal de trucs également.
(Moi, mes joueurs y m'engueulent car je veux commencer 35 000 parties de jeux de rôle différents en même temps... ~
SOS MJ-battu.
D'ailleurs, j'aurais bien tenté un Cthulhu depuis la fois où j'ai vu Alice en parler. C'est encore un genre qu'on a pas touché... mais si je lance l'idée je vais m'en prendre une, donc on va continuer sur Toriko pour le moment ~)


Si je me souviens bien, vous alternez les MJs ? De mon côté, il n'y a que moi qui m'y colle (à tel point que jouer me paraît bizarre, c'est dire... mais c'est dommage également car du coup, la table ne connaît que mon propre style... ils n'ont pas eu non plus l'occasion d'essayer beaucoup d'autres meneurs... peut-être qu'un narrateur moins verbeux leur plairait davantage ^^").
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Lightnyng le 05 octobre 2015, 20:39:30
Personnellement je n'ai commencé les JDR qu'en début d'année, jamais vraiment eu de connaissance qui aime le genre dans mon entourage et jouer tout seul ben c'est légèrement impossible.
on a commencé avec du naheulbeuk qui était assez fun surtout vu certain collègue qui ont tendance à jouer des personnage plutôt stupide (notamment le barbare) et qui lors d'une séance est allé avec son collègue attaqué la guilde des marchands car le maitre de guilde nous avait un peu roulé, il ont finis par se retrouvé en prison, (oui parce que escaladé la guilde en pleine journée pour allé plus vite il y a mieux comme idée.

Puis on a commencé du Dark Heresy, j'aime bien l'univers qui est plus sérieuse que le naheulbeuk et beaucoup plus sombre. Là contrairement à naheulbeuk ou je suis un necro, j'ai décidé de jouer un Garde impérial qui se bat avec un épée et qui tank (disons que dans notre groupe personne ne tank vraiment, il veulent tous DPS donc sur le naheulbeuk ont avait souvent du mal, (perso trop fragile). et  j'avoue que le corps a corps est sympa. De plus grâce à un noble (mafieux), le MJ à ajouté un sorte de commerce, c'est à dire que le noble vas faire des contrat, sur différentes planète (drogue, médicament ...) qui vont nous permettre 'entretenir notre vaisseaux, et de améliorer (en effet le MJ nous à fournit un vaiseaux avec des "Bloc" à débloquer, par exemple au début on avait pas de laboratoire, et très peu de dortoir, et grâce a l'argent récolter, on peut ainsi avoir plus de dortoir et engagé des soldats afin de pouvoir mieux éradiquer les groupes d'hérétique. L'aspect enquête est fort appréciable aussi à mon gout.

C'est les deux seule JDR que j'ai touché, actuellement ont fait 2 séances par semaine de 3h environs, le dimanche et le lundi soir. Je ne sais pas si certain connaisse et ce que vous en pensait mais étant donné que chaque membre (rencontré en cours) habite assez loin l'un de l'autre, et ne pouvant difficilement nous réunir désormais, nous utilisons roll20.net (http://roll20.net) pour nos séances.
Il y a d'ailleurs une jukebox inséré et les déplacement sont très visuel,  vu que la carte est affiché à l'écran, en revanche en lisant vos différentes manière de faire vivre l'univers aux joueur, je pense que cela enlève un peu a l'immersion par moment, le fait par exemple de communiquer en secret avec un MJ, vous pouvais le faire, mais ce n'est pas forcement voyant (nous parlons par TeamSpeak, donc dans ce cas les personnes concernait change de chanel, ainsi tout le monde est au courant de la discussion et pas besoin d’écrire par MP).
Voyant vos différentes façon d'animé la séances (qui provient surement de votre expérience en tant que MJ), cela donne vraiment envie, j'ai des fois des difficultés avec un des MJ, il anime très bien la séance mais il y a un truc qui me dérange, j'ai un peu du mal à m’immergè dans l'histoire (cela vient peut être aussi de l'univers, je ne sais pas trop)

PS: Je ne sais pas si cela intéressera quelqu'un mais si cela intéresse plusieurs personne, pourquoi pas essayé de faire du JDR sur Roll20 entre nous, je pense notamment aux MJ qui voudrais essayé d'autre JDR et qui ont du mal avec leur joueur, comme Virevolte (d'ailleurs si sa en tente quelques uns sa m’intéressent de pouvoir essayer de nouveaux univers et un autre MJ étant un néophyte du JDR surtout si c'est du Cthuhlu qui au vue de l'univers sombre et réfléchie pourrait être sympa). Petite idée du nouveau sur AK comme cela on ne sait jamais et puis cela pourrait être sympa  :D
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 05 octobre 2015, 21:14:51
Pour Heresy, vous jouez au niveau Ascension? Parce qu'un vaisseau dès le début, ça me paraît complètement surdimensionné.
Sinon, c'est pas contre toi, mais je suis absolument contre le JDR par écran interposé. Je trouve que ça tue l'aspect social, et je n'arrive pas à m'y impliquer.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Lightnyng le 05 octobre 2015, 23:55:10
Il y a pas de mal ^^, chacun à droit de pensé et aimé ce qu'il veut (enfin si sa n'a toujours pas changé)
je t'avouerait que je suis plutôt de ton avis mais bon vu que j'ai mis très longtemps avant de pouvoir essayé, cette joie du JDR, je suppose que je peut pas me plaindre que l'on soit passé du contact irl à virtuel afin de continué l'aventure, et puis bon en attendant c'est toujours mieux que rien  :D

Alors, je ne sais pas comment ce passe une histoire "standard" de DH, en revanche dans le scénario de mon MJ, on était une petite équipe d’enquêteur de l'inquisition, dont le rôle était d'évaluer s'il y avait trace d’hérésie et d’éradiquer toute trace s'il y a lieu. puis (en gros) on a eu accès au contrôle du vaisseau afin de pouvoir faire des quête "annexes" (pas donné par notre inquisiteur, mais par des gouverneur) qui nous permettent d’acquérir une sorte d'influence sur la planète uniquement. Ces quêtes vont cependant contribué a l'avancement de l'histoire.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 06 octobre 2015, 00:42:58
Je n'ai rien contre l'idée d'une partie de jeu de rôle voip, même si je n'en ai jamais fait auparavant. Rien que sur AnimeKun, il y a facilement 5-6 personnes avec qui j'ai eu l'occasion de doucement sympathiser. Après, si vous m'avez lu un peu plus haut, notre grand problème à ma table, c'est la fréquence des parties. Je me vois mal travailler sur une seconde "table" quand j'ai à peine le loisir de faire jouer la mienne.

Mais pour autant, je garde l'idée dans un coin. D'autant plus que c'est un sujet qui a été abordé il y a peu à ma table également. Si jamais j'ai l'occasion de tester dans mon coin, je reviendrais en discutailler ici.

(Donc beaucoup de si, oui ~)

Et oui, Light. Mon joueur problématique, c'est mon frère aîné. Notre relation et le petit saut générationnel n'aide en rien, héhé ! D'ailleurs, il s'est trouvé ses propres camarades, et on joue chacun de son côté en ce moment ~
...tant qu'on fait du Toriko en tout cas. Si je joue de façon plus sérieuse, je lui passerai un coup de fil ~
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Alice Devil le 06 octobre 2015, 01:01:38
Juste pour signaler: même si je partage l'appréhension de Zankaze sur le manque de social et d'interaction d'une telle expérience, je serais cependant partante si une telle partie en ligne venait à être mise en place. Après, il restera encore tous les problèmes de logistique liés à l'élaboration d'un jeu de rôle, mais si une dynamique efficace est créée, pourquoi pas? Ça vaut toujours le coup d'essayer.
Titre: Re : Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 06 octobre 2015, 11:51:01
Citer
Alors, je ne sais pas comment ce passe une histoire "standard" de DH, en revanche dans le scénario de mon MJ, on était une petite équipe d’enquêteur de l'inquisition, dont le rôle était d'évaluer s'il y avait trace d’hérésie et d’éradiquer toute trace s'il y a lieu. puis (en gros) on a eu accès au contrôle du vaisseau afin de pouvoir faire des quête "annexes" (pas donné par notre inquisiteur, mais par des gouverneur) qui nous permettent d’acquérir une sorte d'influence sur la planète uniquement. Ces quêtes vont cependant contribué a l'avancement de l'histoire.

Hm, okay, je vois. En fait, ce que je demandais, c'est à combien était égal l'exp cumulée de l'un de vos persos, pour me rendre compte d'à quel "niveau" vous jouiez. Pour te donner un exemple, mon perso actuel a dépensé 18500pts et est au rang 10 je crois. C'est l'un des moins avancé, vu que mon ancien a péri au combat. (j'ai eu qu'une petite pénalité, j'ai pas dû tout recommencer, hein)

Pour le JDR par écran, si vous testez, je viendrais faire un coup d'essai quand même, n'ayant jamais tenté. Et puis s'il y a tout le monde, ce serait dommage de ne rien faire.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: LesMaximonstres le 06 octobre 2015, 12:18:12
Back in the game en ce qui concerne le JDR.

On a fait une grosse pause pendant les vacances, une seule séances vers fin Juin avec un "guest" qui s'est joint à nous le temps d'une partie parce qu'il voulait voir comment ça marche. Donc on a élaboré un petit scénar tranquille où son perso s'est greffé aux nôtres pour une séance assez longue (6-7h). Un scénario assez fendard d'ailleurs, ou l'un de nous a vu son perso changer de sexe en guise de twist final.

Sorti de ça, on va reprendre la, vu que c'est la rentrée est que tout le monde est sur Nancy, on va essayer de caler 1 séance par semaine. On est toujours sur Warhammer V2, qui est le jeu le plus joué pour nous (étant donné que c'est très simple à écrire, selon le MJ) et je m'occupe toujours de Kult et je ne vais pas tarder à écrire un scénario pour reprendre là où j'en étais (une sombre histoire de cunéiforme babylonien à décoder...).

On va recommencer Chtulhu depuis le début, il faut qu'on arrive à faire plusieurs sessions et boucler une quête complète. On joue assez rarement à ce jeu, du coup, tout le monde oublie où on en est, ce qui est franchement pénible. Du coup, il faut qu'on s'impose de la rigueur pour arriver à enquêter correctement et à finir le jeu étant donné que ma copine, archéologue de formation, nous sort des enquêtes de brutes...

Un pote qui joue avec nous est chaud pour tenter de MJiter avec nous aussi, le truc c'est que ça va faire encore un jeu de plus, et donc encore un roulement en plus. Compliqué donc...

Pour le "nouveau jeu", s'il y a, on se tâte entre Naheulbeuk (notre pote Mjite déjà Naheulbeuk avec d'autres joueur, donc il maîtrise le sujet mais nous ne sommes pas très chaud moi et les autres joueurs) et Vampire La Masquerade. D'ailleurs, si un d'entre vous pratique ce dernier, je veux bien des infos sur ce que ça vaut et si c'est cool à jouer.

Sinon, un peu comme Zanzake, j'avoue avoir franchement du mal à imaginer le JDR sur le net, sans y être "opposé" toutefois, mais disons que je ne sais pas si j'arriverais à "jouer" le perso, me projeter etc. Sans compter le fait que pour moi JDR = bande de potes, bières et pizzas...

Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 06 octobre 2015, 12:36:17
Citer
Pour le "nouveau jeu", s'il y a, on se tâte entre Naheulbeuk (notre pote Mjite déjà Naheulbeuk avec d'autres joueur, donc il maîtrise le sujet mais nous ne sommes pas très chaud moi et les autres joueurs) et Vampire La Masquerade. D'ailleurs, si un d'entre vous pratique ce dernier, je veux bien des infos sur ce que ça vaut et si c'est cool à jouer.

J'ai testé sur table, et j'avais moyen aimé. Le système est pas trop mal, mais c'est un univers qui je pense dépend vraiment de ce que tu en fais. Mon meilleur souvenir à son sujet est une murder que j'avais faite lors d'une convention où l'on avait chacun le rôle du dirigeant d'un clan lors d'une table ronde pour désigner le nouveau prince de Lyon. Du pur génie. la séance est l'un de mes meilleurs souvenirs tout JDR confondus.

Sinon, je vous conseille vivement le JDR basé sur la licence de jeux vidéos Dragon Age; Que j'ai finalement pu tester ce weekend. L'univers est de base très sympa et sombre bien que classique, mais le système est particulièrement simple et intuitif. Si vous aimez la licence, il faut vraiment y jouer.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Lightnyng le 06 octobre 2015, 14:00:37
Alors je suis quasiment à la spécialisation de mon GI (c'est à dire environ 6 000 exp), la mission étant assez longue, on devrait touché assez gros en exp.

D'ailleurs Zankaze, je ne sais pas ton avis mais je pense orienté mon GI en commando et le spé tank/dps, c'est à dire augmenté ma force, mon agi pour esquivé, ma résistance et mon weapon skill, avec les compétences spé résistance. Ainsi je pourrait facilement aller au Corps à corps, et touché aisément mes ennemies, (je touche actuellement à 70- sans bonus)

En ce qui est d'un JDR Voip, si assez de personnes montre un intérêt afin de tenté l'aventure, je pense que l'on auras guère de difficulté a géré la logistique, une bonne discussion pour mettre en place la table, ajoute a cela une bonne participation et une bonne ambiance et cela devrait ce passé assez bien, plus qu'a esperer que le ressentiment d'une interaction virtuel ne bloque pas trop les joueurs qui ont (pour la plupart) l'habitude et la possibilité de jouer régulièrement avec des amis IRL.

J'avoue que l'idée de le faire à domicile en direct et avec pizza est assez alléchante

Si Certains on bien l'habitude du système de Dragon Age, je serrais intéressé par un retour appréciant plutôt l'univers, cela pourrait m'intéressée si j'ai la chance de trouvé de nouveaux players, proche de chez moi.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Boris Von Kraaft le 08 novembre 2015, 10:52:17
Quelques uns de mes amis m'ont indiqué un site qui peut être pas mal pour animer des parties de jdr irl: Noisli (http://www.noisli.com/)
Noisli a d'abord été conçu pour améliorer la concentration et la productivité des employés de bureau. Toutefois, détourné de son objectif premier, Noisli peut être un très bon outil pour une table de jdr irl.
Je vous l'accorde, il n'y a pas beaucoup de choix, mais il y a quand même un certain nombre de combinaisons de sons d'ambiance pour faire quelque chose d'intéressant.
Titre: Présentation Dragon de Poche²
Posté par: Virevolte le 18 janvier 2016, 03:48:19
Hey ! Je viens soulever la poussière ! Et puis, j'ai encore raté tous les animes parus ces 8-12 dernières semaines, alors j'ai plus que cet angle d'attaque là ~

Je me suis récemment procuré un exemplaire de Dragon de Poche², de la collection Chibi, écrit par Le Grümph. C'est assez différent de ce que j'ai l'habitude de faire, non pas en terme d'univers/d'ambiance, mais en terme de mécanismes narratifs. La lecture m'a procuré quelques pistes de réflexion, que je suis allé étayer sur le forum de Casus No vers lequel LordFay m'avait orienté une fois, lors de fols échanges de messages privés longs comme un jour sans pain.

Qu'est-ce qui change ? Eh bien, Dragon de Poche² est écrit pour favoriser l'improvisation et le jeu en mode bac-à-sable. Un terme qui m'a effrayé au départ, et dans une époque plus obscurantiste du jeu de rôle, que l'on associait à un MJ flemmard qui n'a pas préparé de scénarios.
Mais le monde moderne étant ce qu'il est, les gens ont moins de temps à investir dans la préparation d'un scénario, et ont émergées quelques techniques propres à favoriser cette façon de gagner du temps (et plus ou moins accessoirement à proposer d'autres façons d'envisager le jeu de rôle que le classique scénario linéaire/dirigiste).

Dragon de Poche², dès le départ, encourage la création d'univers partagée. Promouvant le mélange du jus de caboche des différents joueurs attablés pour donner des idées plus riches, mais également plus orientées sur ce à quoi veulent vraiment jouer vos rôlistes-de-maison.

Pour vous faire un topo rapide.
Le meneur pose quatre Incontournables, plus ou moins détaillés. Qu'on peut altérer et trafiquer à son goût en lisant les conseils du bouquin.
I / Incontournables.
- Univers d'ambiance médiévale
- La magie existe
- Les dragons également, chacun connu par son nom
- Les dieux sont favorables à l'humanité, la Ténèbre cherche à la détruire

II / On présente les huit peuples.

L'Humanité.
- Hommes
- Sidhes
- Gnomes
- Ogres
Le Sauvage.
- Gobelins
- Trolls
- Ulfurs
- Mandragores

Chaque peuple est décrit de 3-4 adjectifs, généralistes... et on fait un tour de table, où chaque joueur va ajouter pour chaque peuple un élément culturel, ou de description physique, voire une rumeur.
Et au terme du tour de table... que sont les Gnomes par exemple ?
Eh bien, des gnomes, petits, intellectuels. Ou bien des nains, solides, barbus. Ou bien des élémentaires de terre. Ou bien des satyres cornus végétariens. Et pourquoi pas une race d'homme-taupes ? D'antiques automates en airain ? Ce que votre table voulait qu'ils soient. Les seuls éléments posés par le livre étant : "telluriques, lents, infatigables". Autant dire que ça laisse une grosse liberté d'interprétation.

Les idées se confrontent, se mélangent, on fait des compromis, on discute, on cherche ce qui est le plus sympa... et on attache tout de suite le joueur à l'univers, qu'il contribue à façonner.

III / Cartographie.

On enchaîne sur une création géographique, on a plusieurs choix de cartes segmentée en petits hexagones dans le bouquin, où l'on place les reliefs, fleuves, zones diverses, routes, et encore une fois, un tour de table pour donner des faits et rumeurs sur le monde que les joueurs sont en train de créer.
Tel endroit est une ancienne ville détruite par un troll bicentenaire, ici c'est le grand lac de la bonite sacrée, bref, ils placent des idées qu'ils aiment, des endroits où il voudrait jouer, ou juste ce qui leur passe par la tête. Et pendant ce temps, le cerveau du meneur est en ébullition alors qu'on lui donne du grain à moudre.

IV / Création du groupe.

Un point plus important qu'il n'y paraît. Ici, les joueurs se concertent pour décider quel genre de groupe ils forment, et donc quel genre d'aventure ils vont vivre. Ils vont même jusqu'à spécifier leur objectif au Meneur (dans le cadre d'une partie en bac-à-sable en tout cas).

Et là, on peut tout imaginer. Pourquoi pas une réinterprétation de Mushishi par exemple ? Le groupe incarne des Spiritologues, voyageant à travers le monde pour favoriser l'harmonie entre les vivants et les esprits, cherchant à faire en sorte que l'un et l'autre vivent ensemble (ou que les frontières restent claires, m'enfin, y'a plein de parties intéressantes qui pourraient être jouées avec un groupe pareil !)

Ou alors, un groupe d'explorateurs/marchands Touareg dans le désert ? Une famille de héros-en-devenir (façon mythologie grecque) dotée de sang royal et sa lutte contre son terrible destin ? Bref, ce qu'ils ont envie de jouer. Même si c'est : un tavernier, une serveuse et deux piliers de comptoirs dans une auberge fréquentée par des aventuriers qui sauvent le monde tous les deux jours (...ça peut être marrant ça aussi, tiens... Mince ! Crachegivre attaque la ville et le Pourfendeur de Dragon est ivre-mort, évanoui dans une flaque de vomi ! Qu'est-ce qu'on va faire ?!)

Parce que le Meneur ne sait pas à l'avance à quels types de personnages et d'histoire il aura à faire, la préparation de la partie est sensiblement différente. Elle consiste principalement à créer une série de menaces, qui vont progresser/réagir à chaque cycle.
Un cycle, c'est à la fin d'un Repos Long. Ce sont les joueurs qui choisissent quand ils prennent un, ça leur fait gagner un niveau, et ils rendent l'initiative au meneur, qui fait bouger le monde en réponse aux actions des PJs.
Ça donne une dynamique vachement intéressante, cette façon de laisser les joueurs rythmer la partie.

Malgré tout, ça repose énormément sur l'improvisation, et sur un partage des responsabilités narratives. Le meneur est très souvent invité à poser des questions (orientées) à ses joueurs, et à leur donner ainsi la possibilité de continuer à bâtir l'univers/d'y intégrer leur personnage.
"Tu formules ta réponse très sèchement, le capitaine de la milice pâlit, pourquoi ça ?"
- Il m'en a fait baver quand je faisais mes classes, depuis que le seigneur m'a anobli, il craint une vengeance.

Ça mange pas de pain, et ça laisse toute latitude pour homogénéiser son personnage à l'univers. Après, il faut bien comprendre que ce n'est pas "imposé". C'est son personnage. Il peut tout à fait répondre : "Mais non...! Raaah, ce type ! Il est toujours à se pisser dessus dès que je dis quelque chose ! Mais je l'aime bien, moi !"

Dans un autre genre (le Meneur est en panne sèche) : "Il y a quelque chose que tu as toujours bien aimé dans cette auberge, tu peux me rappeler c'est quoi ?"
- Ouais, ils s'arrangent toujours pour faire venir jouer une excellente troupe de marionnettistes mandragores, j'adore ce qu'elles font.

Bon, c'est une façon de jouer qui partage les responsabilités, aussi, il faut bien qu'on soit d'accord sur les incontournables et sur le style de jeu choisi. Histoire que la façon dont les joueurs nourrissent le récit reste dans le cadre (mais c'est eux qui le définissent, donc ça n'est pas insurmontable).

Voilà, j'ai à peu près fini ce que j'ai à dire !
Dragon de Poche², c'est vraiment sympa, le PDF est super lisible et simple à appréhender, et ça doit pas coûter plus de 5/10 euro ! ~
Titre: L'Auberge Virtuelle
Posté par: Virevolte le 29 janvier 2016, 00:04:39
Allez, c'est parti, je commets le crime du double-post...
...pour parler d'un sujet totalement différent. Ou presque.

Je sors de ma toute première partie "virtuelle". Sur Google Hangout. Avec des documents google partagés ouverts. Et le chat qui servait à lancer des /roll 2d6 +2. Mais sans webcam (ce qui n'est pas plus mal en pratique, quand on est timide en tout cas).
On a fait du Sword & Sorcery (voyez Elric, Conan l'Aventurier), un jeu-maison joyeusement nommé "Mon Epée dans ton Sorcier".
J'ai découvert que le jeu de rôle virtuel avait ses chevaliers blancs, notamment ici, sur l'Auberge Virtuelle (https://plus.google.com/u/0/communities/106749616561344378987).

Je m'inquiétais un peu, parce que comme vous, l'idée de faire un jeu de rôle sans contact visuel, et avec une prise de parole au jugé derrière son écran, ça me paraissait assez inadapté à la dimension sociale du loisir. Mais il faut reconnaître que ça passe plutôt pas mal.
Pour peu qu'on s'écoute et qu'on ait un peu de retenue, bien entendu.

Il y avait trois joueurs, et bien que le MJ ne distribuait que sporadiquement la parole (ce que j'ai trouvé un peu dommage, mais il nous estimait manifestement assez grands !), ça s'est plutôt bien passé.
Bon, il y a des détails que je pourrais relever sur la partie elle-même, mais ça n'a pas de lien direct avec le fait d'avoir joué virtuellement. C'est du pinaillage sur la façon de maîtriser.

(Notamment quant au fait de saisir les perches tendues par les PJs et de réemployer leurs propositions, c'était peut-être un peu léger à ce niveau-là. Mais je ne suis pas sans reproches, je jouais moi-même quelqu'un de bien trop moderne et épris de justice pour l'époque. Sword & Sorcery, c'est pas de l'Heroic-Fantasy, il aurait fallu recadrer le bonhomme pour être un peu plus bassement matériel.)

En tout cas, l'intérêt est réel, et le premier essai est concluant. Je n'aurais jamais eu l'occasion, autrement, de faire une partie de 3h20 un jeudi soir avec mes amis. C'est en plus l'occasion d'essayer de nouvelles choses, de découvrir d'autres façons de maîtriser et de jouer.

Tout ça pour dire que je ne me propose pas encore pour le faire, mais que ça viendra peut-être ! Ce jour-là, je ne manquerai pas de lancer une invitation à mes quelques camarades de messages-privés, et à l'assemblée, pour venir faire connaissance dans une dimension plus ludique (bien que toujours virtuelle ~).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Red Slaughterer le 29 janvier 2016, 00:12:21
Sinon, y'a Roll20 qui est tout fait pour. Y'a pas mal d'options intéressantes, comme le fait de laisser le logiciel calculer les jets de dès un peu alambiqués, de rentrer manuellement la description de ses sorts ou de pouvoir gribouiller sur la carte pour embêter le MJ.

Ca rajoute tout de suite plein de convivialité.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 29 janvier 2016, 00:39:51
En effet, je n'ai pas bien compris pourquoi on avait joué sur Hangout (un joueur a mentionné une sombre affaire de micro/casque, mais je me demande bien en quoi ça change quelque chose de passer par l'un ou par l'autre).

Dans le cas présent, on avait un "tapis" de jeu, avec toutes les informations utiles et éditables, où le meneur écrivait des choses et affichait des petites images. C'était quand même bien préparé. Roll20 permet néanmoins de faire ça de façon plus huilée, et même de mettre de la musique (s'il avait créé la connexion via son portable, peut-être qu'il s'inquiétait que Roll20 soit plus "gourmand").

En l’occurrence, le jeu était ultra-simple, et les jets se limitaient à 2d6 + petit-bonus. Pas besoin de créer des macros sur ce coup-là, mais je suppose que si je retente l'expérience, ce sera sur Roll20 (et on voit les dés rouler !).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Evilbaffe le 29 janvier 2016, 00:44:57
En fait le problème du procédé c'est pas le procédé en lui-même. Le problème c'est de faire l'expérience avec des connaissances simplement virtuelles qu'il devient à la longue difficile ou oppressant de garder soudées. SI c'est un groupe d'ami qui garde le contacte autrement, effectivement ça me parait être parfaitement viable.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 29 janvier 2016, 01:11:52
J'ai peut-être tourné maladroitement une phrase, plus haut, mais dans le cas présent, je ne connaissais personne ! Le meneur et les deux autres joueurs étaient de parfaits inconnus, qui ont brisé la glace lorsqu'on a parlé des règles, de l'univers et de la création de personnages. (Et maintenant que j'y pense, ça me paraît très important, cette première phase de : "avec qui je joue ?")

Après, comme tu dis : "à la longue". Dans mon cas, on a pas proposé de se retrouver pour faire la suite (je me demande bien pourquoi, je ne me sentais pas de le proposer si le MJ n'évoquait pas la question lui-même, peut-être qu'il est habitué à bien mieux. Ou, de son propre aveu, ne sachant pas le matin même à quoi on jouerait exactement, il ne voulait pas continuer une "partie sur le pouce", guère peaufinée).

Du coup, je n'ai pas encore eu l'occasion de faire l'expérience dudit problème !

Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Law le 30 janvier 2016, 12:25:03
Nous on utilise Rolisteam avec des amis pour faire du JDR. C'est la simplicité au maximum, mais c'est très pratique pour avoir une idée des mouvements dans l'espace. C'est assez fun.

En tous cas en tant que noob du JDR, j'ai la chance de commencer avec un sur l'univers Star Wars, et j'avoue que je commence à devenir accro x)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 11 septembre 2016, 21:47:08
Aujourd'hui, au cours d'une session de 4-5 heures, avec trois joueurs (dont Zohard ^^"), nous avons fait une partie de... There Is [Not] So Much Hope.
Plagiant Evangelion dans les grandes lignes, ça n'est pas dur de comprendre d'où ça vient.

L'idée de base était d'affronter des créatures de fin du monde, comme les anges d'Evangelion, à l'aide de pouvoirs psychiques (vous retrouverez de grosses similitudes avec un concept que LordFay a posté il y a près de trois ans, je me demande dans quelle mesure on a plagié son idée ~).

La partie était très expérimentale. J'ai conçu, assez rapidement, un système maximisant l'influence du joueur/personnage sur la partie. C'est une tentative que j'ai fait après avoir découvert la narration partagée, et que je décline de plusieurs façons, selon la séance ou le jeu de rôle, pour tester.

Concrètement, mes joueurs se sont vu remettre une feuille blanche au début de la partie, et un système de dépense simples de leurs points de création. Ça s'est joué de manière réactive. Pour répondre à chaque situation, ils dépensaient leurs points pour se créer des capacités, utiliser de l'équipement ou des ressources (l'un d'eux a présenté son épouse comme ressource d'utilité 3 - ça paraît hyper sexiste dit comme ça -, et on avait donc l'aimable Tharja à table pour canaliser son flamboyant mari), avec cette idée que leurs pouvoirs psioniques réagissent au danger de la situation et sont d'une extrême polyvalence.

Mon objectif était de voir ce que ça donnerait à la fin de la partie, de laisser le plein contrôle de son personnage au joueur. Chaque personnage était une "boîte noire", vis-à-vis du scénario. Le meneur ne connait pas leurs pouvoirs, ni leurs identités, ni leurs caractères, ni rien. De fait, chaque élément définissant ou illustrant le PJ provient du joueur, qui lui-même fait tout le travail pour le rattacher à l'univers de jeu.

La partie se déroulait "aujourd'hui", en Islande à Reykjavik. Le ciel soudainement se fissure, puis tombe en morceaux, et une branche colossale jaillit du lac Tjornin. Après une semaine de réactions du public et de bruit médiatique (où l'on apprend également que l'Île mythique d'Avalon est apparue au Royaume-Uni, les Jardins Suspendus de Babylone en Irak, l'Eldorado en Colombie... etc...), la situation prend un tour pour le moins lugubre. (Avec des musiques parfois assez conceptuelles, je ne sais pas si vous savez ce qu'on sort comme chansons en Islande de nos jours, mais ouh la ! Ah, parce que oui, je joue toujours en musique ~)

La branche, appelée Yggdrasil par les locaux, fleurit, et l'Islande est noyée sous la glace. Les PJs voient leur entourage changé en statue de givre, expliquent pourquoi ils sont encore en vie, et commencent à prendre leurs décisions dans un Reykjavik glacé et plongé dans les ténèbres.
Les premiers obstacles passés (la température inhumaine, l'obscurité), les deux premiers se croisent sur les rives du lac Tjornin, et le troisième joueur fait une mauvaise rencontre près du parc où il aurait dû trouver des survivants rassemblés en cas de sinistre.

(Toutes les idées/décisions/mouvements viennent d'eux, le principe est de simplement voir comment ils découvrent et déroulent la situation.)

Bref, au programme, des combats à base d'immeubles/hôtels qu'on se balance à la figure, la découverte d'un monstre gigantesque aspirant toute la chaleur de l'environnement à chaque respiration, on se réfugie dans un hôpital qu'on rend habitable, on étudie Yggdrasil et un fragment de cristal arraché à un esper fou-furieux, et on se retrouve à affronter la bête au-dessus de la capitale, en hélicoptère. Boom, boom, bam, bam, au premier coup, le pauvre Elfur perd un bras et une jambe, et ils parviennent à détruire la créature pour la voir se transmuter en une masse de flammes avides et les fumer alors que tout le monde à table fait un échec critique. Le pauvre Elfur, justement, y a laissé sa peau.

Donc le principe était de faire attaquer chaque pays par des catastrophes issues de sa culture (en l’occurrence, en Islande, on avait 24 monstres issus des runes primordiales du Futhark). Et surtout d'offrir un maximum de liberté.

Il y aurait beaucoup de choses à dire, au niveau du système de stress par exemple (chaque utilisation de capacité génère du stress, qui lui-même fait avancer les PJs sur leur "Palier de Calamité"), où chaque joueur a un rôle différent à gérer durant la partie. Il y a le Moniteur, qui prend note du stress de chacun à la fin de chaque scène. Le Prédicateur, qui note l'avancée des PJs sur leurs Paliers de Calamité. Et le Destin, qui cause une "Destruction" à un joueur à chaque Palier de Calamité atteint. Au 10eme Palier, le joueur est supposé mourir et emporter le monde avec lui.

Du coup, les joueurs ont chacun un de ces rôles, et quand le Destin cause une Destruction, ils échangent tous leurs rôles. Mes PJs ont fait très attention à ne pas trop grimper dans les Paliers de Calamité, du coup, la seule Destruction qu'on a eu à table ce coup-ci, était de premier rang, simplement une transformation hideuse des mains de Elfur (encore lui !? Le pauvre... il a dégusté dis donc...) qui utilisait une capacité qui densifiait et renforçait son épiderme. Grosso modo, ses mains restent transmutées pour toujours, leur donnant une apparence épouvantable. (Je précise que ce sont les joueurs, en l’occurrence, celui qui occupe le poste de Destin à ce moment-là, qui choisit la "Destruction").

Vu qu'on testait le système, il y a eu pas mal de petits cafouillis sur les achats de Capacités, parfois composites (on avait un gugusse qui faisait de la télékinésie et de la transformation moléculaire d'objets, il volait sur son bouclier qu'il transformait en lance pour attaquer / un aveugle qui détectait les sons et contrôlait sa chaleur corporelle... et pilotait des avions... ça a fait rire tout le monde quand on lui a rappelé qu'il était aveugle... / un journaliste qui se densifiait et devenait plus fort et plus résistant), et le fait de garder trace du stress à tout moment. On a commencé à affiner, et on simplifiera encore davantage lors d'une prochaine partie.

Sinon, le pourquoi du comment. J'ai voulu penser une petite histoire un rien originale, et donc ne pas tomber dans un scénario de fin du monde ultra-classique. Voici donc ma version de la chose.
En mourant, Elfur a simplement... cligné des yeux. Le ciel ne s'est jamais fracturé. Il est face à son rédacteur en chef qui l'engueule. Comme il l'a présenté au tout début de la partie.
Mais... il y a un mais...
J'ai soigneusement pris à part Elfur pour lui décrire l'engourdissement de ses pensées. La façon dont leur champ s'est réduit. Dont ses projets d'avenir, ses espoirs, ses envies, se sont élimées, jusqu'à... disparaître.
Je l'ai comparé à ces gens que l'on croise dans la rue. Aux actions machinales. Automatiques. Oh, on peut leur parler... mais ils répondent vite, sans passion ni saveur...

Concrètement, plus longtemps on survit dans le Plan Spirituel, apparu au moment de la rupture du ciel, plus on existe en vérité dans le monde réel. Etant mort relativement tôt, Elfur s'est fondu dans le décor. Vous qui lisez ces lignes, qui êtes capables de vous dire : c'est quoi ces conneries ? Ou : oh, intéressant, vous avez manifestement survécu quelques jours dans le Plan Spirituel, et peut-être même participé à la destruction d'un ou plusieurs Avatars.
Elvis Presley ou Jesus ont sûrement survécu jusqu'à la fin de la semaine, pareil pour n'importe qui créant une dynastie après sa mort. Mais eux-aussi ont péri avant la toute fin de la semaine.

Car les survivants ne reviennent jamais au monde réel. Ils demeurent prisonniers du plan spirituel, des millénaires durant, jusqu'à... devenir le même genre de créations ayant détruit l'Islande qu'ils ont affronté (les Avatars du Futhark dans ce cas présent).

Voilà voilà, il y a plusieurs autres petits détails sur les survivants des autres pays, leurs situations, les contacts qu'ils ont eu par projection astrale avec l'Australie à la fin de la partie, ou le fait que certaines organisations présentes dans le Plan Spirituel existent car des gens de la précédente rupture ont suffisamment survécu pour garder des embryons de souvenir, et créer des groupuscules presque sectaires se préparant depuis toujours à la rupture suivante (l'esper qu'ils ont croisé ayant un fragment de ciel dans l’œil et balançant des immeubles était un membre de ce type d'organisations).

Bref ! C'était un one-shot conceptuel et expérimental qui s'est merveilleusement bien passé. Les cinq heures sont passées en un éclair, je n'en revenais pas. Bon, on a eu des petits cafouillages au niveau calcul, indiquant qu'il faudrait simplifier la formule, mais pour un système que j'ai pondu moi-même en quelques heures (du travail d'amateur donc) c'est satisfaisant.

Et puis, repousser des hôtels à coups de poings sous l'opening de Mob Psycho 100, et plonger du ciel en hélicoptère à la rencontre d'un monstre géant aspirant la chaleur en respirant, ça envoie du bois ~

On ne va pas continuer cette même partie, mais on a décidé de relancer le jeu de temps en temps, en choisissant un autre pays, et en gardant quelques souvenirs des PJs ayant participé pour créer une organisation à leur tour, préparant les PJs suivants à la prochaine rupture (comme ça, ça fait le lien entre les deux parties !)

Et, la semaine prochaine : une séance de La Lune et Douze Lotus. Du Sword & Sorcery (mais c'est un vrai jeu de rôle qui existe, pas du bricolage d'amateur !).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 29 septembre 2016, 00:06:30
J'ai beau répondre avec pas mal de retard, j'ai quand même tout lu de près et ton inventivité me laissera toujours sans voix virevolte. Non seulement c'est hyper classe, mais ça a vraiment l'air player driven et "réactif" comme création. Ton travail a clairement payé et j'essaierais vraiment volontiers.

Pour ma part, après 3 mois d'isolement à Strasbourg, je bouts à l'idée de faire du JDR. Et j'ai revu Fate Zero une fois de trop. Ce qui m'a conduit à revoir Fate UBW. Puis à lurker le wiki comme une âme damnée. Tellement qu'au final j'ai cédé à l'enthousiasme de mes joueurs qui me tannaient à ce sujet depuis une paye: je vais lancer une campagne Fusinasuverse. Ce sera la 3e, les 2 précédentes ayant été des tablus interruptus pour raison sociales et d'autres tables plus intenses, mais cette fois-ci, je veux réussir.

Pour cela je vise une petite campagne, entre 5 et 8 parties maxi, avec des persos assez faibles (ma passion malsaine pour les PJ's situation désespérées) Et surtout, j'ai un pitch bien Nasuversien sous la main, comprendre glauque et tiré par les cheveux. (Si vous n'avez touché à Fate, Kara no Kyoukai ou Tsukihime, vous pouvez vous arrêter ici, la suite ne fera pas vraiment sens)

Citer
Pendant l'entre deux guerres, donc, des mages ont collaboré avec la société de Thulé (une société mystique à l'origine du parti Nazi) par conviction et ont fait fuiter plein de secrets magiques, ce qui est fortement interdit évidemment. De nos jours, les Pj's sont recruté par un mage de l'Association qui enquête sur cette période et sur cette transgression, mais sans le soutien de sa hiérarchie. Problème, farfouiller dans de vieux secrets est rarement une bonne idée dans cet univers, et pas mal de gens ont tout intérêt à ne pas voir tout ça remonter à la surface... C'est à dire en majorité L'Association elle-même (surprise n'est-ce pas) et l’Église qui a d'ailleurs historiquement collaboré avec les nazis.

Mais surtout, ces secrets ont bien servi à quelque chose. A rendre quelques cadres choisi du Reich immortels, et fort soucieux de cacher leurs pouvoirs, leur influence et leur existence dans le monde d'aujourd'hui. Et voilà nos jeunes mages pourchassés par 3 factions sans pitié... Avec qui négocier?

Les mauvaises langues diront que je plagie Hellsing, mais vu mon Fanboyisme, on m'excusera. Pêle mêle dans tout ça, je compte inclure Un Himmler Dead Apostle/Seigneur vampire, L'infiltration d'un institut magique d'Europe du Nord, un "accident" d'avion et des esprits agressifs liés de force à des armures moyenageuse germaniques.

Et pour finir, la moitié de mes joueurs a prévu de faire des mages, l'autre moitié des agents catholiques. Ça s'annonce bien je vous dis. =D
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 04 octobre 2016, 10:09:29
Tiens, je ne l'avais pas mentionné, mais je venais de revoir Fate Zero/Unlimited Blade Works (et de lire Fate Apocrypha), et du coup, j'avais proposé aux joueurs de jouer à ça ou à un Fate-like. Les voix étaient partagées mais avec Mob Psycho et Saiki Kusuo qui sortent en ce moment, l'ESP était un thème plus populaire, je suppose !
Je comptais utiliser le même système dans tous les cas, même si j'aurais pensé à quelque chose de différent en ce qui concerne l'invocation de Servant, car c'était le point qui m'intéressait le plus et qui aurait été le focus de la partie.

D'ailleurs, quand vous faites du Fusinaverse, comment vous déterminez les Servants ? (D'ailleurs, il n'y a pas l'air d'avoir de guerre du Graal dans ton pitch, du coup, pas de Servants en fait ?)

Ça va être riche en intrigues ton affaire en tout cas ! Ces derniers temps, on joue à La Lune et Douze Lotus, qu'on peut présenter comme des aventures-flash à la Conan le Barbare. Le système est très carré et plutôt sympa, et surtout, les parties se préparent en un tournemain (un sérieux avantage quand on joue toutes les semaines ou presque). Comme le jeu a nature à éviter les scénarios complexes et retournements de situations à tiroirs pour privilégier une succession de petites histoires formant à terme une chronologie héroïque... eh bien lesdites petites histoires sont la simplicité même, à peu de choses près !

Première fois (ou presque) que je trouve un système de combat intéressant dans un jeu de rôle en tout cas. En temps que meneur, c'est souvent ma plus grande crainte : "les combats sont-ils trop longs", "est-ce que les joueurs s'amusent" (ce qui sous-entend peut-être que moi, pas follement ^^").
C'est dû au fait que dans La Lune et Douze Lotus, on fonctionne principalement par un système de réussites majeures/mineures, et que le PJ a une chance honnête de bien réussir ses actions, mais principalement de faire ce qu'il voulait en générant des "désagréments". Du coup, on se retrouve à tout bout de champ à presser ses joueurs comme des citrons, tout leur réussit, mais ils accrochent de plus en plus de casseroles.

Le système de combat, sur ce principe, blesse l'ennemi même sur une réussite mineure, et on a pas la frustration de "rater" ses coups (ça fait très rpg en fait). En plus, ils sont relativement tactiques, tout en restant assimilables simplement, bref, c'est bien trouvé !
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 04 octobre 2016, 11:02:56
Je ne suis pas très sûr de ta question sur les servant, mais je vais tenter de te répondre. J'essaye de ne pas réduire le Fusinasuverse à Fate en général, en sachant que cette licence n'est qu'un "évènement mineur" à un instant T de l'univers, qui possède bien d'autres trucs tout aussi cools. Du coup, effectivement, mon pitch n'a rien à voir avec une guerre du Graal.

Par contre, quand on avait joué notre 6e guerre du Graal, on avait préparé ça à 2 avec Lordfay, en ayant chacun fait plusieurs servants, environ une dizaine (pour que je ne les connaissent pas tous, étant joueur) puis on avait gardé le 7e servant "libre". Ensuite, on avait demandé aux joueurs de quoi ils comptaient se servir comme catalyseur pour l'invocation à la fin d'une partie. (Il nous avaient dit après avoir constaté qu'ils avaient été trompé sur le catalyseur choisi qu'ils allaient choisir un couteau en plastique, pour le LOL)

Après quoi, selon leur réponse, on leur avait préparé un servant adéquat pour la partie suivante. (A savoir le servant Assassin, dont l'identité secrète était Ravaillac (l'assassin d'Henri IV). Pour finir, il ne nous restait plus qu'à remplir les 6 autres classes restantes avec un des servant déjà préparés!

Sinon, le système dont tu me parle est assez intéressant, et à l'air de se rapprocher de Fusina par certain côtés (les réussites mineures/majeures qui peuvent générer des désagréments à côté de la réussite ou non de l'action, surtout).

 

Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 04 octobre 2016, 11:36:44
Yup, c'est bien ce que je demandais. De mon côté, je ne suis pas très au courant de ce qu'il y a d'autre de sympachouette dans le nasuverse, donc j'avais dans l'idée de focaliser la chose sur les Servants, mais c'est vrai qu'entre Garden of Sinners et Tsukihime, il y a d'autres facettes.

Du coup, dans votre cas, c'était un Servant pour tout le groupe. J'envisageais un Servant par PJ, qu'il joue donc de concert avec son Magus. Le "choix" du catalyseur aurait été le gros morceau de la première partie. Chaque PJ y investissant autant d'efforts qu'ils veulent, dans l'idée que ça fait partie de leur préparation pour la guerre, et que s'ils ne se concentrent pas trop là-dessus, eh bien ils veulent développer d'autres atouts pour le conflit à la place.

Je pense que j'aurais ressorti la carte de la narration partagée. Chaque joueur écrit cinq noms de servants pour chaque catalyseur en jeu, et à la fin, le Magus concerné lance un dé pour déterminer son servant dans le pool de chaque catalyseur.
Du coup, si un catalyseur évoque fortement un même servant plusieurs fois, chaque joueur aura plus de chance de l'ajouter à sa liste, et donc le Magus aura plus de chance de l'invoquer.
Bref, ça aurait été à fignoler, mais ça aurait été au cœur de la partie. 

(Ah, ça aurait été pour une guerre de type Apocrypha, avec plus de 7 Servants et plusieurs camps différents, le but n'était pas que les joueurs se foutent sur la gueule !)
Cette avalanche de conditionnel qui sonne bizarre pourrait bien vous mettre la puce à l'oreille, le projet est un peu à l'eau pour le moment. Mes Pjs, entre la Lune et Douze Lotus, Toriko, et notre ESP-jdr, préfèrent piocher dans l'une de ces trois options plutôt que de commencer encore autre chose.

Ça ne m'étonne pas de trouver des similitudes entre Fusina et La Lune et Douze Lotus, l'un et l'autre ont l'air pensé pour être simples et pratiques !

Ça se passe comment, le fait de jouer avec deux meneurs ? J'essaie un peu de proposer ce genre de pratiques autour de moi, mais ça ne prend que très timidement. (Pas trop de profils de MJs dans mon entourage... mais je crois que c'est une question d'habitude... ça fait dix ans que je maîtrise pour certains d'entre-eux... après les avoir initiés... pas évident pour eux de prendre les rennes après tout ce temps passé à suivre ! ~)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 30 octobre 2016, 00:18:05
Habitué des double-posts ici, mais mes messages sont longs comme un jour sans pain. Du coup, je plaide coupable et j'assume mon pâté.

Ces derniers temps, j'ai une musique qui me trotte dans la tête. Je l'écoute plusieurs fois et après, histoire de m'en débarrasser pour de bon... j'invente un jeu de rôle complet me permettant de la mettre en scène bien sûr.
(#Monomaniaque ~)

(http://i1063.photobucket.com/albums/t507/Virevolte/Sakura.Taisen.full.414983_zpserreziok.jpg) (https://www.youtube.com/watch?v=m26dV7shKTE)
Cette image est cliquable. Attention, si la musique vous reste dans la tête aussi, vous êtes peut-être partis pour rédiger 18 pages de jeu de rôle. Ou bien c'est que moi.


(Le bon truc d'otaku avec un harem de jeunes femmes qui pilotent des grobotos en plus, rien que ça ! Pour ma réputation, je préfère préciser que j'ai jamais joué au jeu - mais j'ai regardé les prix en hésitant. Ladite réputation sera de toute façon encrassée pour de bon par l'exposé des règles qui va suivre ~)

Déjà, vu que le document fait 18 pages (et le jeu de rôle parfaitement amateur s'intitule Mech Worldz), je vais surtout vous résumer les concepts clefs.

1 - Choisir et assembler son Mech
- On choisit un frame parmi huit possibilités. On lui équipe les Battle Equipments de son choix, les add-ons, les Key Features, des choix en terme de Cockpit et de Pilotage, et roulez-manège !
Les choix ne sont pas hyper-fous, et les images reprises d'un supplément que j'ai honteusement déniché sur le net, d'un jeu de rôle plus respectable appelé Mekton Zeta.

D'ailleurs, je n'ai repris aucun jeu de rôle existant pour faire le mien car tout ce qui traite de Mecha est généralement super riche en terme de règles et que j'avais envie de mon propre concept simplifié.

Du coup, chaque Mech a un "Fighting Pool", contenant 7 Actions (Exemple : [PHY][TIR][DEF][MVT][COM][NEU][NEU]). Et chaque Phase d'Engagement contient 7 Tours.
Pour chaque Phase d'Engagement, le joueur choisit donc de répartir ses 7 Actions, une par Tour.

(PHY : pour attaquer physique ou détruire le matériel ennemi,
TIR : pour attaquer à distance ou faire un Tir de Couverture annulant un MVT adverse,
DEF : pour annuler une attaque physique ou une attaque à distance,
MVT : pour monter au contact et forcer son attaque physique à réussir ou annuler un MVT ennemi
COM : pour acquérir une cible et forcer son attaque à distance à réussir ou annuler une COM ennemie
NEU : n'importe lequel des choix précédents).

Ça donne un système assez aléatoire et globalement plutôt meurtrier dans son exécution. Les Mechs explosent assez souvent dans l'ensemble et le retour des joueurs décrit une séquence de combat riche, libre et agréable (encore une vivictoire de canard ! ~)

Ça donne aussi plusieurs phases de confusion et de "comment que ça marche que ce truc ?", surtout au début. Avec les cafouillages habituels. Lalala ~

2 - Choisir la Nature de son Escouade. (Appelé Path of Glory)
- C'est là qu'on commence vraiiiiiiiiiiiment à rigoler. Surtout moi. Oh que oui.

Citer
Path of Glory
Déterminez une ou plusieurs Nature(s) à votre escouade.
Sakura : tous les PJs sont des femmes de moins de 30 ans. Au regard extérieur, les individualités sortent moins du lot.
[Les PG sont équitablement répartis entre les membres de l’escouade.]
Danshikoukousei : tous les PJs sont lycéens. On loue la jeunesse du pilote lors de ses faits d’armes.
[Vaincre un Amiral rapporte 3 PG]
Shimin : tous les PJs sont des citoyens sans formation militaire. Ils ont les moyens de subvenir à leurs besoins (parents, job…)
[+3 PR de départ par PJ]
Unmei : tous les PJs déterminent intégralement leurs relations aux hasards (1-2-3-4 et a-b-c-d). Leurs histoires personnelles improbables font d’eux le sujet de ragots.
[2 PG de départ pour chaque PJ]

Mes joueurs, ce coup-ci, ont cumulé Shimin et Unmei. Des civils aux mélanges de relations improbables, donc. Le bonus de Sakura leur faisait carrément de l'oeil, mais hé, c'était fait exprès. Une règle qui répartit équitablement les PG (l'expérience en quelque sorte) entre les joueurs, je sais que ça marche. Cette fois-ci, ils ont évité le piège. La prochaine fois, j'aurais peut-être mon équipe Sakura. Mufufufu ~

3 - Table des Relations
Jusqu'ici, on rigolait doucement. Maintenant, c'est le pur bordel relationnel. Dans la veine de ce qui se fait de pire en relationnel inextricable bordélique de mangas louches. Sérieusement, ça en effleure tellement le débile que c'est tordant. Surtout pour moi, mais ça rigolait bien à table aussi ~

Citer
Table des Relations.
Pour chaque PJ à table, lancez 1D4. Vous êtes libre de discuter entre vous pour définir le a-b-c-d.

1 - Family
a) Brother/Sister. Chances are that you’re always together (close-in-age, twin, elder, younger, half)
b) Cousin. You may not know as much as you’d like about him/her (male, female, close, distant, unknown)
c) Mentor. You’ll always feel like a child with him/her (father, mother, uncle, aunt, grandpa, grandma)
d) Tutor. You’ll never be able to properly look at him/her like an adult (son, daughter, nephew, niece, grandson, granddaughter)

2 - Comrade
a) Higher-in-Grade. It’s somewhat hard on you when the line isn’t always clear between duty and friendship (senpai, lieutenant, captain, commander)
b) Lower-in-Grade. You feel weird when you must lord over him/her (kouhai, direct-subordinate, lower-ranked)
c) Same-Grade. It’s easy enough to get along and build trust (same-unit, different-unit, faraway-unit)
d) Not-a-soldier. You feel terribly bad when involving him/her (work-related-civilian, unlucky-civilian, political-tool, harmless-prisoner)

3 - Rival
a) Fierce. A hot and fiery rivalry (same-unit, different-unit, faraway-unit)
b) Forsaken. A hated individual (special-circumstances, weird-circumstances, distasteful-behaviour, goody-two-shoes)
c) Respected. An individual that you look up to (first-class-soldier, worthy-rival, rookie-with-lots-of-potential)
d) Former-Prime. He/she’s past his/her peak (aggravating-sickness, old-age, became-an-office-worker, has-mysterious-circumstances)

4 - Lover
a) Dating. On cloud nine. Will things stay that way? (first-days, months, years)
b) Married. You kinda know him/her veeeery well (happy-couple, not-so-close, politically-related)
c) A-love-hate-relationship. I hate you, baka! Tsun-tsun, dere-dere (always-fighting, it’s-hard-to-talk, conflicting-priorities)
d) Already-Taken. That kinda hurt. You have to deal with it (they-re-happy-together, they-re-kinda-sad-together, I-don’t-care-I’m-mad)

Afin qu'on ne se retrouve pas à jouer à Free/Yuri-on-Ice/Yaoi-Mech-Worldz, j'ai conseillé aux joueurs de faire les détails de leurs personnages APRES qu'on ait tiré les relations sur la table.
(Un aspect marrant du jeu. Tu personnalises comme tu veux le Mech. Le héros humain, par contre, peut facilement y rester et n'a pas follement d'impact et de contrôle sur sa propre vie.)

Du coup, laissez-moi vous donner le résultat qu'on a eu en jeu.

Codename : Le Mur
--> Lance son dé relationnel pour Der Töt
--> Obtient un 4 : Lover !
--> Shimin, on relance au hasard le a-b-c-d : Already-Taken
--> Normalement aurait eu le choix pour l'explication (entre-parenthèses) mais décide de laisser faire le hasard encore une fois, et tire "I-don't-care-I'm-Mad".

Le Mur est donc vaguement Yandere sur les bords et grosso modo bien parti pour essayer de ruiner un mariage. Ca commence bien...!

--> Lance son dé relationnel pour Peipang
--> Obtient un 2 : Comrade !
--> Shimin, on relance au hasard le a-b-c-d : Not a Soldier
--> Normalement aurait eu le choix pour l'explication (entre-parenthèses) mais décide de laisser faire le hasard encore une fois, et tire "Political Tool".
--> On explique que Peipang est l'ami d'enfance du Dirigeant d'une Mégapolis dont la Confédération se sert afin d'influencer la politique de la cité. Grosso modo, "conserve une politique modérée ou bien ton très cher ami pourrait bien partir en première ligne sur le front".


Codename : Der Töt
--> Lance son dé relationnel pour Le Mur
--> Obtient un 2 : Comrade !
--> Shimin, on relance au hasard le a-b-c-d : Lower in Rank
--> Normalement aurait eu le choix pour l'explication (entre-parenthèses) mais décide de laisser faire le hasard encore une fois, et tire "Kouhai".
--> On explique que Le Mur est arrivé dans l'unité militaire 6 mois après Der Tôt, et on se retrouve avec un phénomène de "Notice me senpai!".

--> Lance son dé relationnel pour Peipang
--> Obtient un 4 : Lover ! (Oups...)
--> Shimin, on relance au hasard le a-b-c-d : A-Love-Hate-Relationship
--> Normalement aurait eu le choix pour l'explication (entre-parenthèses) mais décide de laisser faire le hasard encore une fois, et tire "Always Fighting".
--> Euh... donc... Der Tôt... est déjà pris (marié/en-couple), son/sa kouhai est amoureux/se de lui... et n'en a rien à faire qu'il soit déjà en ménage... et en plus, il a des sentiments pour Peipang qu'il a du mal à gérer et canalise en disputes incessantes... A ce stade-là, il y a tout le monde qui se marre autour de la table.

Codename : Peipang
--> Lance son dé relationnel pour Le Mur
--> Obtient un 3 : Rival !
--> Shimin, on relance au hasard le a-b-c-d : Fierce !
--> Normalement aurait eu le choix pour l'explication (entre-parenthèses) mais décide de laisser faire le hasard encore une fois, et tire "Same-Unit".
--> Donc... Le Mur, amoureux de Der Töt, est le rival de Peipang... dont est amoureux en secret Der Töt. Triangle amoureux, oui, oui, oui.

--> Lance son dé relationnel pour Der Töt
--> Obtient un 4 : Love ! (- Pitié ! Ça suffit ! - Déclaration d'un joueur concerné.)
--> Shimin, on relance au hasard le a-b-c-d : A Love-Hate Relationship ! (Bwahahahaha !)
--> Vu que les deux ont tiré la même chose, on repart sur "Always Fighting".
--> Donc... Le Mur, amoureux de Der Töt, est le rival de Peipang... dont est amoureux en secret Der Töt... et qu'aime également en se le cachant Peipang ! La la laaaa ~

Et hop, on joue !

L'histoire, rapidement.
La Confédération de la Planète Bleue en est à son dernier combat afin de repousser l'invasion YAMOOL. (Le nom me tue, ça fait pas sérieux. En fait, j'ai pris les initiales de chaque joueur et hop. Pareil pour les noms des amiraux ennemis qui sont des anagrammes des noms de famille de mes joueurs.)

Les joueurs participent à la défense, s'en sortent bien, repoussent les Mechs aliens dans la stratosphère, puis se confrontent à leurs Amiraux.
(Grosso modo, ils ont détruit 6 Unités "Grunts" en 3 Phases d'Engagement, le délai que je leur avais imposé. S'ils n'avaient pas réussi, l'envahisseur Yamool aurait gagné et conquis la Planète Bleue. Ça n'aurait pas gêné la suite de l'histoire d'ailleurs, j'étais paré pour chaque cas de figure.)

Après une Phase d'Engagement contre les Amiraux : Actan le Félon, ancien confédéré surnommé The Ice & Fire Swordsman, Ser Llèifa, d'une noble lignée Yamool surnommé The Azure Eagle et Don Nigr, héros d'une nation esclave conquise par l'envahisseur Yamool : The Unleashed...

...Der Töt se fait vaincre par Ser Llèifa d'un coup d'épée énergétique (j'introduis alors mon système de vie ou de mort : le "Staring Contest".
Le joueur et moi, on se munit de 7 dés.
On les lance, un à la fois, en même temps.
Celui qui a le score plus élevé a le droit d'énoncer une phrase.
Le MJ dit des trucs du style : privé d'énergie, le froid glacial de l'espace ne manque pas de te paralyser les muscles et chaque respiration dans ton scaphandre te fait souffrir le martyre.
Et le PJ, quand il a un score plus élevé, panique et répond : "je taaaaape sur le panneau de contrôle, j'essaie de charger les batteries auxiliaires, je criiiiiie à l'aide sur mon communicateur !".

Quand le MJ remporte plus d'une "victoire", il commence à infliger des "Drawbacks". Les poumons abîmés par le manque d'oxygène,  une fracture à l'épaule lors d'un choc, infligeant des désavantages relativement légers et pouvant être rachetés avec des Points de Gloire/PG).

La suite de l'histoire, je voulais juste parler de mon système de Staring Contest qui pose une vraie tension dramatique dans le jeu. Car... je suis sacrément moulu aux dés. Les joueurs sont toujours terrifiés.
Et avec 4 victoires du MJ, je leur ai annoncé que leur personnage y laisse sa peau.
Ça n'est pas arrivé, mais ça stressait un poil (et de mon côté aussi, je tiens pas forcément à buter le PJ de mon voisin, surtout si j'ai pas d'idée sympa de mise en scène ^^"), car il y en a eu pas mal, des Staring Contests.

La suite ! Les Yamool utilisent un prototype de rayon téléporteur géant sur les troupes ennemies qui remportaient la bataille, et patatra !
Les joueurs se retrouvent aussitôt dans l'atmosphère d'une planète verte, dans laquelle ils commencent à tomber comme des météores. Jet de Pilotage, et Staring Contest en cas d'échec.

Tombé dans la forêt, qu'ils ravagent... ils ont soudainement une vision (tatata !). Ser Llèifa, tombé lui-aussi dans les bois, est face à une jeune fille, qu'il capture en brisant les membres. Là, le temps s'accèlère. Dans un laboratoire souterrain creusé à même la montagne, il fait différentes expériences sur les sujets qu'il capture... et fait d'aberrantes découvertes. Le temps s'accèlère encore où l'on voit Ser Llèifa, dans un Mech de chair et d'os conçu par les dépouilles des habitants de la planète verte, et ayant un étrange pouvoir de prescience, qui met à feu et à sang un village... et tue les PJs qui tentent de le défendre.

Le temps se rembobine.
La scène de la capture de la fille se passait dans la forêt, sous la montagne en forme de Bec d'Aigle, visible depuis leur point de chute.
Les Pjs se précipitent pour assister au début de la scène, où Ser Llèifa tente de capturer la jeune fille en criant des choses laissant penser qu'il a également eu la vision, et jubile.

Peipang se fait exploser (coriace, le bougre), et Le Mur parvient de juuuuustesse à le vaincre !
(Ouf, vous vous rendez pas compte, si Ser Llèifa gagnait, il me fallait accomplir la vision, ça aurait pas été jojo !)

Les PJs découvrent alors que la jeune fille se dit être l'Oracle d'Ël (le nom de la planète verte) et que c'est la première fois que quelqu'un partage ses visions, qu'on dit "hors de ce monde".

Grosso modo, la suite va consister à leur faire explorer/créer la zone en narration partagée, avoir des visions en compagnie de Lin "Marche Sous le Ciel", la jeune Oracle d'Ël, et de réagir, avec une ellipse à chaque fois.

Ils vont ainsi voir, lors de la bataille contre les Yamool, un homme de leur unité, Bill Lawford, tester un nouveau prototype instable de Fusil Négatron, et être happé dans le rayon téléporteur pour apparaître dans l'atmosphère d'Ël lui-aussi. Pas de bol, le rayon de technologie Yamool dérègle et active une surcharge dans son prototype Négatron, qu'il ne parvient plus à désactiver et menace d'exploser, façon bombe atomique, tuant 24 000 indigènes et rasant une partie du continent.
Bill Lawford prend la décision héroïque de faire exploser son Mech en plein vol en espérant stopper le processus de surcharge du Négatron.
...et pas de bol. Le Négatron a absorbé l'explosion, le Mech, et même la chair et le sang de Bill Lawford, avant de tomber sur Minos Pierros (zone de ressources créée par un joueur). Là, fusionné à un Mech de 18 mètres, ainsi qu'à une mélasse de roche en fusion, Bill Lawford paraît les regarder dans les yeux alors qu'il supplie... "S'il-vous-plaît... tuez-moi...".
Les créatures vivantes en Ël réagissent aux radiations nocives du Négatron... et deviennent folles furieuses.
Les PJs, réalisant les dangers de la vision, avertissent le village, et montent une expédition pour essayer d'exaucer le souhait de Bill.

Pour aller plus vite !
On fait un test de conséquences quand on plante une flèche dans la tête de Bill Lawford (morceau de tête et de torse humain dépassant du corps monstrueux du Mech), eeeet, résultat le plus catastrophique (sur 5 possibilités), la conscience de Bill reste éveillée, et le Manticore (nom du Mech) Négatronique devient fou et s'extirpe de la mine pour aller errer en Ël, créant des monstres fous sur son passage.

Ellipse. Bataille dans le désert face à des vers géants et scorpions volants cornus Négatroniques, on achève Bill Lawford et détruit le Manticore Négatronique.

Ellipse. Les Pjs apprennent les rudiments de la mécanique, de l’hydraulique, de la physique, et bien d'autres choses encore aux habitants de cette société médiévale/magique (oracles, spiritistes, héros, prêtres, etc...), en croyant bien faire, et cultivent malgré eux un statut presque divin avec leurs silhouettes géantes de fer filant dans les airs sur des halos de feu.

Ellipse. Sin "Dragon Bleu", Âme Héroïque en Ël, défie les héros qui se rendent à un Conclave Royal (pour les remercier de l'exécution des monstres du désert). Les habitants les révèrent comme des dieux sur leur passage, alors que Sin moque leur arrogance et clame leur corruption.

Combat dans l'avenue de la plus grande ville du monde, dans l'incompréhension générale du peuple.
Les vêtements de Sin se déchirent un peu sous les impacts de missile (hé, un héros quand même, foutre la pétoche à trois pilote de Mechs de 18 mètres armés de Missiles, Fusils Gauss, Faux géantes, avec un bouseux armé d'une épée... c'était mon grand kiff) et révèle qu'il s'agit en effet d'une femme (pourquoi ? Une idée reçue de ma part. Un héros arrogant mâle = un connard. "Ah, c'est une femme" ? = pas une connasse, elle a probablement de bonnes raisons et pas juste un ego démesuré. Je ne suis pas le seul à réagir comme ça apparemment, bref, l'égalité des sexes c'est pour le chien ~)

A court d'énergie (les Mechs ont Huit Phases d'Engagement question carburant, ils ne leur en restaient que deux malgré ce qu'ils avaient rachetés...), les PJs sont vaincus sur le fil par Sin.
Après une troisième et dernière phase, il y avait un 50/50 de chance d'achever le boss (il lui restait 8 PV sur 30). Dommage !

Vainqueur, mais terriblement affaiblie Sin est...
...poignardée de dos par un lancier, un brave milicien de la ville qui faisait partie des fervents croyants à prier au passage des des PJs au début...
Sin se retourne alors, et pardonne au milicien, lui suppliant de se souvenir de la Grâce qu'Ël apporte à son peuple. Et elle meurt.

En résultat, le peuple d'Ël connaît un électrochoc, et va délaisser toutes les connaissances apportées par les PJs, qui d'après leur précieuse "Âme Héroïque", éloignait leurs consciences et leurs âmes d'Ël.

(Comme les PJs étaient Shimin, citoyens, je leur ai trèèès clairement précisé au début qu'il leur manquait de nombreuses notions sur les Codes Intergalactiques de base. S'ils n'avaient pas pris ce Path of Glory, j'aurais dû leur révéler quand ils sont arrivés sur Ël, qu'il est formellement interdit de faire quoi que ce soit influençant le développement technologique de la planète.

Dans le cas d'Ël, qui fonctionne à la magie et dans le rapport spirituel qui unit la planète à son peuple, les connaissances étrangères causaient réellement une interférence.

Dans un autre cas, c'est juste que c'est mal vu d'aider à progresser les planètes sous-développées dans une voie qu'ils n'auraient pas normalement empruntées. Pour ce coup-ci, c'était pas de bol.)

Les PJs interrogent Lin, qui avait refusé de les voir à la veille de leur départ pour le Conclave Royal, et lui demandent si elle n'avait pas eu de vision ou quoi que ce soit.
Lin révèle que Sin était sa sœur aînée, et qu'elle est venue d'elle-même la voir pour expliciter son projet avant le duel. De l'avis des deux sœurs, ce rapprochement aux valeurs spirituelles d'Ël a empêché de nombreux désastres dans le futur de la planète verte, et bien que morte de chagrin, Lin parvient à leur sourire et à leur expliquer que c'était pas de leur faute. Grosso modo.

Euh, sinon. Leur Amiral les retrouve finalement, les téléporte dans son vaisseau, et leur dit que c'était tout juste, un Vaisseau "Yamaformeur" se dirige vers Ël, en réponse au signal de détresse laissé par Ser Llèifa lors de sa mort.
L'empire Yamool a l'intention de transformer la planète verte qu'il avait ignoré jusqu'ici en raison de son faible niveau technologique, et d'en faire une terre vierge où implanter des colons. Probablement en raison du signal émis par leur amiral décédé.

Les PJs décident d'attaquer le Vaisseau Yamaformeur, quitte à révéler leur présence si loin dans les lignes ennemies de l'Empire Yamool, pour sauver Ël, déjà, et également à cause de leur première vision, où Ser Llèifa se servait des cadavres des habitants pour alimenter un Mech surpuissant doué de Prescience (à cause de Lin, et des composantes magiques des corps des habitants d'Ël, j'imagine).

Bataiiiille finale, uniquement jouée en Staring Contest.

Au programme, visions partagées de Lin et des PJs, silhouette du Dragon Bleu protecteur, masse d'énergie entourant Ël, prêtant sa force à "Le Mur" pour une attaque finale dans un Mech Dragomorphé (oui, tant qu'à faire, avec vision de Sin, souriante, lui prêtant sa force et tout ça, là, je balance tout ce qu'il y a de cliché du genre et patatra !)

Et c'est fini !

Système de Oneshot.

Le jeu est fait pour être fait en oneshot. Chaque session comporte des éléments similaires : une situation critique (Envahisseur ou autre), et un déplacement vers une autre planète (style Star Ocean, je suis un grand fan du 2 et copie sans vergogne).

Il y a un système d'évolution de Relations appelé : Call of Destiny, permettant de faire agir une Relation dans le Combat, en générant une épreuve qu'ils devront résoudre.
La Relation avance d'un pas à chaque fois. Arrivé au 3eme Pas, la Relation atteint son Destin.

Le Destin débloque les Personnages jouables de la Session Suivante.

Exemple, à la fin de cette partie-ci :

"Der Töt" a obtenu "une fin" pour son Destin de type "Lover", appelée : Happy Event!
Je ne sais pas de qui est le marmot, mais ce gamin sera le prochain PJ du gugusse qui incarnait Der Töt.

"Le Mur" et "Peipang" ont obtenu une fin pour leur Destin de type "Comrade", appelée : Trashy Unit.
Ça sonne pas bien, car même s'ils ont fait monter leur relation au max, le rôle-play les liant était quasiment inexistant.
Grosso modo, leur Unité, appelée : The Silent Company, perd davantage de prestige chaque année, et est désormais une Unité poubelle où on jette les recrues n'ayant ni moyens ni relations leur permettant de viser mieux. Leur prochain PJ peut être une jeune recrue dégoûtée de cette Unité moisie (Drawback de Réputation).

Et ceux n'ayant pas débloqués de Destin, peuvent choisir le statut de "PJ Senior", et garder leur personnage actuel, en le jouant avec 10 ans de plus pour la prochaine partie.

Cliquez pour afficher/cacher

Un vrai système de New Game + donc, où on débloque le PJ suivant à la fin du Oneshot.
(Der Töt a choisi de jouer l'enfant, dont on ne sait pas encore qui est la mère...
"Le Mur" a choisi de jouer une nouvelle recrue dans l'unité poubelle : The Silent Company.
"Peipang" a choisi de garder le même personnage, dix ans plus tard, même si son Destin Commun avec "Le Mur" lui permettait de choisir d'entrer dans The Silent Company aussi.)

Ils conservent également l'un de leurs "Pilot Unique Trait", débloqué au cours de l'aventure en Ël.
"Der Töt" a eu la surprise de voir s'éveiller des pouvoirs d'Oracle, en résonance avec ceux de Lin, il a également débloqué un Trait de Savoir-Faire Alien lui permettant de mieux exploiter leur technologie, et a choisi de conserver le Trait d'Oracle pour sa prochaine partie.

"Peipang" avait un Trait de Survivant(e) permettant de mieux gérer les Staring Contests, et un Hunter's Eyes, augmentant ses capacités de Tir. Peipang a gardé le "Hunter's Eyes" pour la prochaine partie.

"Le Mur" avait un Trait de "Mutation" (au contact du Négatron dont elle s'est fait aspergée...), lui conférant une plus grande robustesse et un physique un peu choquant (marques rouges en surimpression sur le visage et le torse) et a choisi de conserver la Mutation pour son prochain PJ.

Voilà voilà, si vous vous posiez la question...

Der Töt jouait un homme.
Peipang une femme.
Le Mur une femme.

Pas de yaoi, donc, mais un vieux triangle amoureux bizarre qui aura mis mes joueurs bien sur la sellette. ^^"

Au cas où votre imagination s'est emballée, désolé, mais nos parties de jeu de rôle restent un modèle de légèreté et n'évoquent que très rarement "la chose", et encore, seulement en allusions. Là d'ailleurs, ça n'est même pas arrivé ! (Par contre, j'aurais sûrement lancé plus de situations et quiproquos stupides s'il y avait eu une suggestion de yaoi... simplement pour que mes joueurs se cognent le front contre la table ~)
 
Cliquez pour afficher/cacher

PS : les gros éclats de rire à table (pas au mot près)

- Au moment où je n'y tiens plus, à force de parler de monstres négatroniques, de rayons négatroniques, de pinces, de dards, d'insectes négatroniques, j'ai l'impression de faire de la publicité pour une chaîne de jeunesse et de vendre des figurines pour enfants. En pleine description, je lâche un : "TOI AUSSI, DEFENDS LE DESERT D'YLISS CONTRE LA MENACE DES SCORPIONS CORNUS NEGATRONIQUES !
DARD NEGATRONIQUE ! SEUL LE MECH CONFEDERE DE CATEGORIE ZEPHYR, AVEC SES BOOSTERS DE VITESSE ET SA FAUX MORTELLE PEUT Y RESISTER ! TERRASSE BILL LAWFORD, ARRETE LA CORRUPTION ET DEVIENS... UN VRAI HEROOOS ! 25EURO TTC ET AVEC LE BLASTER CONFEDERE EN CADEAU, FAIS LA LOI DANS TA COUR DE RECREE !"


- Au moment où "Der Töt" utilise un Call of Destiny, et obtient un résultat transformant sa relation "Comrade" avec "Le Mur" en "Lover", retournant donc ses sentiments à la jeune kouhai yandere. Le PJ murmurait le nom de son épouse, "Yvette" ^^", à tout bout de champ, comme un charme pour se protéger du destin funeste qui l'attendait en Ël.
A ce stade-là, on l'imaginait facilement poignardé par l'un de ses intérêts romantiques.

- Avec l'avalanche de YAMOOL au début. Ça fait pas sérieux, franchement.

- L'Amiral Alcazar, barbu, fan de kawai et vaguement de lolis, ainsi que d'anime-songs, décrit en narration partagée avec les joueurs, qui à la fin dirige la fuite en conduisant leur vaisseau vers la planète bleue, en chantant à tu-tête dans les montées (dans l'espace... ?) et les virages "Hime, Hime ♪ Suki..."


(http://i1063.photobucket.com/albums/t507/Virevolte/yamato219901914_zpsku8l0aaa.jpg) (https://www.youtube.com/watch?v=UmiqUNutaRQ)
Image-cliquable. Vous connaissez, non ?


Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Avendil le 24 novembre 2016, 23:41:50
Assez impressionnant le boulot Virevolte ! Je me suis jamais attelé à la conception d'un système pour le moment, même si l'absence de système de SF qui m'attire m'a fait caresser l'idée à plusieurs reprises (à savoir un système qui ne soit ni dans la veine de la violence gros-bill de 40k, ni dans le cyberpunk).

Je suis entrain de jouer à une campagne de Ctuluh en ce moment, Terreur sur l'Orient Express pour être précis (une des plus connues à priori) et c'est franchement sympa. C'est mon premier essai dans l'univers et pour l'instant je trouve que les promesses sont tenues, en plus d'avoir un système que je positionne déjà dans mes favoris avec celui de Vampire.
Il est probable que je joue aussi à Knight (https://fr.ulule.com/knight-jdr/), j'essaierai de passer faire mes retours si on maintient notre plan de jouer pour les vacances.

Et en tant que Maître de jeu, je continue encore la campagne que j'ai commencée il y a bientôt 3 ans, j'essaierai de vous raconter quelques unes de nos aventures inter-solaires un de ces jours :]


Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Dregastar le 25 novembre 2016, 07:07:26
Je passe un peu pour rien dire. Enfin juste pour féliciter Vivi ! Je lis ce qui se passe ici faut pas croire. Et je rejoins Avendil, ton retour etait impressionnant (les deux d'ailleurs). Perso ça fait longtemps que je ne joue plus (je masterisais beaucoup à l'époque même si je préférais jouer, mais comme on me sollicitait en tant que MD je ne pouvais pas refuser). Bref, je me dis que ma méthode était hasbeeen en comparaison. Toussa pour dire que ça donne envie de jouer de l'un ou l'autre des deux cotés de la table. Et puis certainement que ça doit inspirer, donner des idées pour les maitres de jeu. Le pitch Nasuversien du Z lui aussi fait revêr. Enfin hâte de lire les retours de jeu d'Avendil.

Amusez-vous bien.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 25 novembre 2016, 12:46:10
Z'êtes gentils, m'enfin, ce que je fais ressemble surtout à du vol à l'étage. On chipe des idées à droite et à gauche puis on organise son butin ~

Autrement, je caresse toujours l'idée d'une session de jeu de rôle AnimeKunienne en virtuel. Je sais bien que ça n'est pas plus la tasse de thé des puristes que ça n'est la mienne (c'est tellement plus rigolo en vrai ~), mais bon, ce serait l'occasion de faire une tentative de jeu avec deux ou trois têtes connues que j'aime bien (trois joueurs à la fois, et on fait tourner si besoin).

Je ne vous donne ni date ni lieu (ni rien), mais je finirai peut-être par venir proposer du très simple Dragon de Poche ou La Lune et Douze Lotus (sword & sorcery), deux jeux de rôle aux règles fastoches à assimiler qui ne devraient pas renforcer le côté fastidieux (les moutons, c'est fastidieux !) du virtuel.

Et puis, pareil, n'hésitez pas à venir raconter vos bêtises. De mon côté, j'ai un autre Mech Worldz prévu la semaine prochaine (oui, le truc avec les grobotos où on peut se retrouver avec des relations yaoi à table... youpi ?) et je fais assez souvent des petites sessions de La Lune et Douze Lotus.
La semaine dernière, j'ai éclaté mon record de la partie la plus courte : on a joué deux heures. Au moins, ça n'aura fatigué personne. ^^"

Après, je ne connais pas du tout ce que cite Avendil. Pas même la campagne, vu que j'ai toujours eu sainte horreur de faire jouer des scénarios que je n'avais pas écrit moi-même. ^^"
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Avendil le 25 novembre 2016, 19:01:27
Eh bien finalement, après avoir joué et masterisé une bonne 20aine de fois au cours de la dernière année via Roll20 + discord, ça marche vraiment très bien. Donc je suis partant pour tenter ça avec les membres d'AK à l'avenir, si on arrive à trouver un jeu et un créneau qui conviennent à 3/4 personnes :)

Un autre jeu qui d'expérience convient très bien à ce mode de jeu est Vampire d'ailleurs, la campagne qu'on a faite s'est très bien déroulée ; on pourrait presque croire que le système a été pensé pour bien s'adapter au virtuel.

Jamais joué à Dragon de Poche ou La lune des 12 lotus mais j'en ai déjà entendu parler, et j'essaierai volontiers.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Dregastar le 25 novembre 2016, 22:10:15
Si vous lancez une partie de ce genre je serais intéressé pour y participer ~
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 26 novembre 2016, 12:48:55
Je signe présent évidemment.

Éventuellement même pour masteriser une fois que j'aurais une expérience de jeu minimale.
Titre: Re : L'Auberge Virtuelle
Posté par: Virevolte le 01 février 2017, 18:15:23
Tout ça pour dire que je ne me propose pas encore pour le faire, mais que ça viendra peut-être ! Ce jour-là, je ne manquerai pas de lancer une invitation à mes quelques camarades de messages-privés, et à l'assemblée, pour venir faire connaissance dans une dimension plus ludique (bien que toujours virtuelle ~).

Je mentionnais l'année dernière la possibilité de nous essayer à une partie de jeu de rôle VOIP et nous avons finalement sauté le pas ! Ou presque.

Dimanche dernier, moi-même, Alice Devil, Avendil, Dregastar et Zankaze nous sommes lancés dans un début de Dragon de Poche². C'est à dire tout ce qui regroupe la phase de "création de monde partagée". Ayant eu un certain nombre de petits pépins audio, nous sommes partis pour terminer de mettre au point le groupe et les personnages jeudi 2 février, pour tenter une partie à une date ultérieure (mais pas trop lointaine ~).

Etant donné que c'est ici qu'est née l'idée, je posterai sur ce fil les éventuels compte-rendus des séances (sauf si ce n'est pas moi qui les rédige, on verra !). Bien entendu, les joueurs concernés sont invités à commenter, discuter et critiquer tout leur saoul ~

Nota Bene : Je préfère préciser maintenant que ne comptant pas faire tourner la machine à jeu de rôle de façon industrielle, je n'ai pas l'intention pour le moment d'ajouter de nouveaux joueurs ou d'ouvrir de nouvelles tables. Ceci dit, les manifestations d'intérêt éventuelles seront dûment notées et prises en compte si une occasion se présente. D'ailleurs, je ne suis peut-être pas le seul à vouloir mener pour les Animekuniens, mais pour l'heure, j'attends de voir ce que donne notre première tentative, et advienne que pourra pour la suite, toujours à condition que ça demeure un exercice ponctuel et non pas une activité à plein temps ~

Citer
Création de monde <Tout ça, c'était écrit sur un "Handout" visible par tous, affiché sur Roll20. En gras les titres, en italique mon petit laïus pour mettre les joueurs dans le bain, et après les tirets, les propositions des joueurs et du meneur. On alterne le joueur qui commence à créer à chaque nouveau peuple.>
Chacun son tour, pour chaque Peuple, nous allons donner un élément de description physique, culturelle ou bien une rumeur. N'hésitez pas à vous mouiller, à voir grand, à vous creuser les méninges.
Mots d'ordre :
- bienveillance (il n'y a pas de mauvaises idées)
- franchise (quelque chose vous gêne ? Discutez-en, avec courtoisie)
- bonne humeur (on est là pour rigoler)



Les Peuples de l'Humanité
Les Peuples jouables. L'idée, c'est de les façonner tels que vous avez envie de les jouer. Les Humains ne sont pas forcément comme nous, les Sylphes ne sont pas forcément des elfes, ni les Gnomes des nains, ni les Ogres des "GROAAAR !!!".

Ah, et oui, je ne vous donne aucun exemple pour ne pas vous influencer.

Lancez les idées telles qu'elles vous plaisent, qu'elles soient incongrues, originales, amusantes... mais n'oubliez pas que vous devrez jouer avec le résultat final. Donc pas trop de bêtises !


Humains
- Sous-cultures (peuplades du désert, du grand nord...), autres cultures, autres dieux, autres exigences. 4-5 sous-cultures.
- Rumeur : les peuplades du Grand Nord ne laissent plus les étrangers entrer/sortir de leur territoire.
- Cheveux/yeux dont la couleur sortent de l'ordinaire, liés aux "signes astrologiques" qui sont communs à chaque sous-culture, influençant dont le physique.
- Rumeur : Au Sud, fouilles désertiques, on recrute en masse des... "mercenaires", "personnes ayant des capacités hors-normes", suite à une "découverte". On ignore encore pourquoi.
- Présence héroïque qui s'accumule au long de la vie d'un Humain, en fonction de ses actes, cette "aura" est passée au premier enfant de cet individu. (Potentiellement négatif aussi.)

Sylphes
- Physiquement, un peuple de plantes humanoïdes, semblables à des arbres, se transformant en hybrides humains à certaines périodes de leur vie (il y a toujours une cause, magique ou naturelle).
- Culture unie, communiquent par un "murmure" qu'ils peuvent transmettre à chaque membre de leur peuple selon leur volonté.
- Moins nombreux, vivent moins longtemps, ont des facilités de reproduction (sans considération de genre).
- Hybrides Sylphes en pèlerinage, révérés par les autres peuples. Aspect légendaire.
- Liés à un arbre familial, système clanique lié à un "arbre principal". Mémoire stockée dans cet arbre ancêtre. La perte de cette arbre serait terrible.

Gnomes
- Physique : de toutes les tailles, liés à la terre, hommes-taupes (caractéristiques physiques de l'animal).
- Système matriarcal, possèdent une magie du sang (humain de préférence). Nyark nyark.
- Les gnomes sont aveugles, sentent les courants de la magie, leurs sens sont plus efficaces que les autres peuples.
- Grandes cités souterraines, inventeurs géniaux, avance technologique très conséquence (forge, poudre rudimentaire).
- Dédient leur vie à un glorieux leader (devoir sacré), d'un point de vue extérieur : un seul leader. Choisi comme le Dalai Lama, qui se réincarne dans un autre membre du peuple gnome à sa mort.

Ogres
- Les plus forts physiquement, "berserkers" (continuent à lutter même mort jusqu'à avoir consumé toute leur volonté, afin de remplir leur devoir).
"Forts de bras et d'épaules." "Grands humains." Plus grands et plus massifs. Pas des géants. Entre deux et trois mètres. Il arrive qu'on se méprenne et qu'on ne sache pas très bien différencier les ogres des humains.
- Leur armement/équipement est généré par leur furie guerrière, à l'envie (effets visuels à définir)
- Grands bâtisseurs, ont construit les plus grandes merveilles, éventuellement, les humains vivent dans d'anciennes cités ogres.
- Très fort sens de l'honneur, pas forcément guerrier. Tromperies et trahisons sont très mal vues. Un ogre préférerait mourir plutôt que de trahir quelqu'un. Ce n'est pas un sens moral (indépendant du bien ou du mal).
- Civilisation sur le déclin, de moins en moins d'ogres. La raison : une maladie qui frappe les ogres pour lesquels on ne trouve pas de remèdes. Pour cette raison, ils vivent divisés, en petites communautés, afin d'éviter les risques d'épidémies.


Les Peuples du Sauvage

Non-jouables. Ce serait simpliste de dire qu'il s'agit de vos ennemis. Ce sont des Peuples, différents, souvent en opposition avec vos objectifs, effectivement.
L'idée, c'est de les façonner tels que vous avez envie de les affronter, d'en avoir peur ou même de les mépriser.

Il va sans dire qu'ils représentent une part non-négligeable des menaces auxquelles vous ferez face lors de vos aventures, alors, bichonnez-les ~

Gobelins
- Minorité opprimée, vus comme des ennemis, se rebellent pour regagner leur liberté. Est considéré comme un esclave par le reste du monde. (Opprimés à cause de leurs capacités.) Les Sylphes et eux seuls n'oppressent les gobelins.
- Pas de religions gobelines. Juste une croyance générale, ils attendent un élu pour tous les sauver. Très attentifs aux signes. Très fervents.
- Instinct empathique, ils comprennent toutes les émotions, et savent discerner le bien du mal chez les gens, chez les choses. (Détectent vérités/mensonges également.)
- Magie de la fortune et de l'infortune, très subtile. L'utiliser sur soi-même/un autre gobelin cause de terribles conséquences.
- L'Oppression date d'il y a très longtemps, jadis, les gobelins sont arrivés en masse dans ce monde et ont perdu la terrible bataille que ça a causé. Ils vivent en esclavage depuis.

Trolls
- Espèce sauvage, grégaire, très tribale et primitive. Détestent les étrangers (territoriaux).
- Ils mangent tout le monde. Grands dévoreurs. Cannibales de temps en temps. Mââââââââchoire terrifiiiiiaaaaante qui broiiiiie TOUT. Croque-mitaine.
- Pêché mignon : ils aiment l'alcool. Il arrive qu'on puisse les amadouer avec de la bibine. Ou en tout cas, de les occuper suffisamment longtemps pour fuir.
- Leurs émotions puissantes, primitives et naturelles, influencent la nature (catastrophes naturelles, changements climatiques positifs ?)
- Nomades, vivent en petits groupes, mais émergent parfois des "Trolls Alpha" qui réunissent la meute et passent à l'attaque.

Mandragores
- Particularité physique : voix enchanteresse, effort de volonté pour y résister. Ils envoûtent les autres membres des peuples. Leur voix est un commandement (tant qu'on entend la voix).
- Quand on rencontre une mandragore, elle vous prend quelque chose et vous en offre une autre. C'est le destin.
- Race primordiale, maléfique, dotée de magie, en opposition avec les Sylphes. Les Mandragores ont perdu leurs pouvoirs ancestraux (conservent leurs connaissances d'un passé plus glorieux) suite à ce conflit et en gardent une très forte rancœur.
- On a jamais trouvé de cité ou d'habitation mandragore. On les croise toujours dans la nature. On ne sait pas d'où elles viennent, où elles vont. On ignore tout de leur civilisation. Aspect mystique/mystérieux ?
- La voix enchanteresse des Mandragores cause des séquelles sur les esprits faibles. On en a peur. On les craint. On les pense maudites.
Le premier commandement d'une mandragore cause un début de dépendance. On se sent lié. On en a besoin.
Séquelles physiques et mentales. Conséquences.

Ulfurrs
- Très "attachés" aux humains. Fascination pour l'homme ?
- L'Ulfurr est un animal, la plus grande et la plus noble créature de son espèce, il se réincarne dans le spécimen le plus prometteur de l'espèce. Côté mystique ? Spirituel ? Prodigieux ?
- En fonction du milieu dans lequel ils ont grandi, ils sont capables de changer de forme. De leur forme animale à celle qui correspond au milieu où ils grandi.
- Ils portent chance. L'élu d'un Ulfurr est voué à de grandes choses (positives ou négatives).
- Naissent parmi les Peuples. S'incarnent même parmi les autres Peuples. Les autres Ulfurrs viennent ensuite le guider. Signes très représentatifs (animaux) à la naissance (ou non). Annonce d'un terrible malheur ? Peur pour ses enfants ? Impossible de savoir à l'avance. Méthodes rudimentaires pour essayer de ne pas avoir d'Ulfurrs pour enfants ? Prières ?


Le Monde
Encore une fois, chacun notre tour, nous allons proposer un fait ou une rumeur sur l'univers de jeu. Le Monde lui aussi est un acteur à part entière de l'aventure. C'est ici votre occasion de le rendre aussi intéressant que possible. Doit-il être... plus étrange ? Fantastique ? Morne et impitoyable ?
C'est à vous d'en décider.


- Quatre Lunes différentes. Leurs positions déterminent les saisons. L'Astrologie détermine le climat (faire raccord avec l'astrologie humaine/la vie des sylphes). Peuples qui prient les Lunes ? Sous-cultures humaines liées aux Lunes ?
- Relief/Aspect physique : archipel d'îles, trois îles principales et une myriades d'îlots, très divers (dans le relief et le climat).
- Rumeur : des îles commencent à disparaître, une à une. Croyance que les îles comme les hommes ont un "cycle de vie". D'autres îles pourraient éventuellement apparaître également. Géographie variable. (La disparition peut également être soudaine.)
- Reliques naturelles, qui au contact des éléments naturels, acquièrent des pouvoirs (un récif érodé par les vents et les marées, un arbre noirci sur une terre volcanique... etc).
- Trois grandes îles, rapports de force. Une sous-culture humaine par grande île principale.
Île du Nord : Climat ayant tendance à être froid, banquise...
Île du Sud : Climat ayant une tendance tropicale, jungle, végétation touffue dense.
Île de l'Ouest : Volcanique, forts reliefs.

<Dregastar voulait utiliser son tour pour définir un peu la géopolitique du monde, cependant, nous avons dû mettre en pause la session ici. Nous lui demanderons de développer un peu ses idées au début de la prochaine rencontre, avant de passer à la création du "groupe" proprement dit.>

Voilà-voilà. Au menu la prochaine fois :

Cliquez pour afficher/cacher
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 19 février 2017, 18:56:04
On s'est reparlés depuis et voici ce qu'on a pour les personnages :
Pas de spoil du tout là-dedans mais pour une fois, je fais un effort pour pas tartiner votre navigateur ~

Je reste un peu surpris de ne voir que des humains dans le groupe. Je veux dire, on peut quand même incarner des TAUPES en jouant gnome. Moi, j'aurais sauté sur l'occasion.

Cliquez pour afficher/cacher

Cliquez pour afficher/cacher

Cliquez pour afficher/cacher

Cliquez pour afficher/cacher

En ce qui concerne le type de groupe, chaque joueur m'a un peu donné ses préférences.
Identité de groupe :
- Méconnu, enquête ? Le genre qu'on envoie au casse-pipe mais qui rend service (Dregas).
- Grouillot sacrifiable qui s'en sort à la force du poignet (Zankaze). Underdog.
- Ensemble par la force des choses (Avendil).
- De tous les horizons, compas moral pas homogène (Alice).

Et on a convenu de mélanger un peu le tout.
Résultat : "Des grouillots sacrifiables qu'on envoie au casse-pipe, ensemble par la force des choses, de tous les horizons, compas moral pas homogène."

Voilà qui promet ~

Du coup, si y'a pas de pépins, on se retrouve mercredi 22 février à 21h pour la partie d'introduction.
Deux heures de jeu de prévues. Va falloir tapoter un peu sur le bouton "avance rapide" pour construire un bout d'histoire à tout le monde.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 24 février 2017, 13:05:15
C'est toujours moi ~

On a joué notre première partie de Dragon de Poche² mercredi soir, avec Avendil, Alice, Zankaze et Dregastar. J'ai, vaguement, un petit compte-rendu de la session, que je dépose ici. C'est surtout une remise en forme des notes que je prends sur mon cahier pendant le jeu, remises en situation, bref, ça ne va pas vous fournir un retour très très juste... mais si ça vous intéresse, c'est mieux que rien.

Pour les joueurs : vous pouvez également le trouver dans le journal de Roll20, un document intitulé "Où nous en sommes ?".

Pour les éventuels autres possiblement passant dans le coin en toute discrétion : ça ne vous rendra pas clairement la partie, tout ce qui à trait à la narration partagée manque, du coup, vous ne saurez pas quel joueur a proposé quoi, en répondant à quelle question ~

La session s'est découpée en petites scènes de 10-20 minutes par joueur, individuelles à chaque fois, où on demandait de temps en temps à d'autres joueurs ne participant pas de répondre à des questions, d'intervenir dans la narration. On a eu le temps de faire deux "tours de table". Et on a fait à peu près, en deux heures, la moitié de l'introduction.

Et j'étais très content de la partie ~



Citer
Logen :
- Au coin du feu (Avec Lars) : Fait.
Logen explique à Lars... qu'on fait s'qu'y faut quand y faut quand on est un vrai bonhomme ! Que c'est normal d'avoir des doutes à son âge et qu'il trouvera sa voie. Il lui donne également le couteau de combat d'un soldat d'Okoth.

Conséquence : Lars est favorablement impressionné par le charisme de son Oncle Logen et regarde vers l'avenir, un peu moins intimidé par ce qu'il lui réserve.

- Le Raid d'Uwa : Fait.
Le menuisier et son épouse ont été coupés en deux. Splocht. Karl, un camarade de confiance de Logen, a emmené leurs deux filles vers la forêt pour les protéger du reste des membres du raid.
Logen a récupéré le Macuahuitl de facture Sylphe du couple et a proposé d'en faire le trophée d'un tournois de lutte qui aura lieu bientôt parmi ses hommes (lors du voyage de retour sur le pont probablement).

Logen et Karl ont tué deux des mercenaires de la ville de Draugr qui manquaient de discipline, cette action aura-t-elle des conséquences ?

Logen et son équipage ont trouvé une cache souterraine dans la demeure de l'ancien du village, laquelle abritait un petit jardin cerclé d'un lac, doté d'un unique frêne, tout simple. Au pied de l'arbre était enterré une cassette en bois ornementée, contenant un Unique Diamant de Bonne Taille (précieux), un Oiseau magnifique, empaillé, animé de mille couleurs aux reflets du soleil (étonnant) ainsi qu'un chapelet de dents humaines, molaires et canines, fraîchement arrachées (effrayant).

Conséquences : La petite communauté d'Uwa a grandement souffert ce jour...
Les mercenaires de Draugr sont mécontents, il faut dire que Logen compte exposer les têtes que lui et Karl ont découpées : voilà ce qui arrive quand on ne suit pas les ordres.

Possessions acquises :
- Macuahuitl de facture Sylphe, finement ouvragé. Encore fraîchement taché du sang d'un membre de l'équipage de Logen.
- Unique Diamant de Bonne Taille (Précieux)
- Oiseau magnifique, empaillé, animé de mille couleurs aux reflets du soleil (Étonnant).
- Chapelet de dents humaines, molaires et canines, fraîchement arrachées (Effrayant).


- A venir : Retour à Andor (traversée).


Anisha Misra.
- Taler le passé : Fait.
Anisha achève avec un plaisir malsain les blessés du champ de bataille, qu'ils soient alliés ou ennemis (elle a d'ailleurs changé de camp au plus fort du conflit). Elle découvre une jeune femme, presque une enfant, agonisante, dont elle s'empare goulûment de l'âme.

Anisha est surprise dans sa funeste récolte par une trombe de feu venue du ciel, s'écrasant sur la plage et les moribonds qui la recouvrent. Le trait enflammé consume et noie le paysage de cendres grises.

La nécromancienne rejoint son cheval au plus vite et lève derrière elle un mur de chair humaine pour parer les assauts dont elle est victime. Les pauvres dépouilles ranimées par la magie occulte sont torchées dans un océan de cendres et de râles souffreteux.

La signature magique de l'assaillant est évidente, et Anisha le distingue, au loin, sur la colline. Il s'agit de Grisha Misra, Exécuteur des Marchecendres. Son père... qui la considère désormais comme une proie à abattre.

Conséquences : Est-ce bien sage de se jouer ainsi des âmes ? Anisha possède encore, dans le maelström bouillonnant d'énergie noire qu'elle abrite, l'esprit de la jeune femme-soldat, arrachée à son agonie.
Elle est également poursuivie par Grisha, l'Exécuteur Marchecendre.

Possessions acquises :
- Âme arrachée à l'anonyme femme-soldat, morte terriblement jeune.

- A venir : Rictus dans la Brume.


Nill.
- Mon nom est... : Fait.

"Nill", en route pour terminer un contrat à Port Yasir, croise brièvement un jeune explorateur aux cheveux d'un bleu marin et aux yeux rosés. Il semble porter... le poids de l'histoire sur lui. Il a quelque chose de différent.
...et trop bien habillé pour ce coupe-gorge, il offense un groupe de ruffians alors qu'il souhaitait demander un renseignement à "Nill", et se fait passer à tabac.

Même chose pour un pauvre gobelin cherchant à échapper à son maître, massacré à coups de coudes à côté d'un "Nill", peu concerné et pressé de conclure son affaire, qui laisse le meurtre se commettre.

Arrivé sur les anciens quais où il doit remettre de précieux documents à un clan tribal nommé "Le Lignage", "Nill" cherche à assurer ses arrières... et prend un carreau d'arbalète mortel d'un tireur embusqué (le vrai personnage de Zankaze, qui tue "Nill" qui a également un contrat sur sa tête, à cause d'un travail important qu'il aurait effectué trop tardivement... par revanche ou pour le faire taire peut-être).

L'assassin fouille "Nill", découvre une carte d'Andor, une liste de noms, certains rayés, et un contrat rédigé sur une espèce d'écorce, marqué du sceau du Lignage, terribles mercenaires et cultistes n'ayant qu'une parole en ce qui concerne les transactions. On trouve difficilement des tueurs plus fiables.

L'arbalétrier est surpris par un intermédiaire, un homme dénommé Gwen (venu de l'Empire Primordial de Bako, d'après ses dires), venu conduire "Nill" jusqu'au lieu de rendez-vous où l'attend le Lignage. Le nouveau-venu trouve l'attitude de "Nill" suspecte et le menace... mais demeure impuissant quand il s'enfuit promptement en sautant dans l'eau polluée des quais.

L'assassin, qui pourrait bien penser qu'il ferait bon s'appeler Nill, avec ce contrat juteux déjà exécuté où il n'y a plus qu'à partir toucher la récompense, se renseigne sur le Lignage, apprend qu'il possède un navire, tout bâti d'ossements de créatures monstrueuses, et s'y dirige pour y rendre les documents et toucher gros.

Conséquences : Ne sous-estimez pas le hasard des rencontres. Peut-être paierez-vous pour votre indifférence. Ah ? C'était "Nill" ? Pas "vous" ?
...tant pis pour vous !
Gwen a des doutes (avérés) sur votre identité. Vous lui avez brillamment échappé sur les quais, mais... il se trouve que vous vous rendez au même endroit...

Possessions acquises :
- Carte sur parchemin indiquant la route tortueuse en Andor qui mène à "La Percée de Verseciel".
- Liste de noms, certains barrés, incompréhensible pour le moment.
- Contrat et promesse du Lignage de verser une forte rémunération en espèces sonnantes et trébuchantes à "Nill" en échange des documents qu'il amène.

A venir : Embauche sur contrat.


Sangsued :
- Se relever : fait.

Sangsued, après moultes souffrances, échoue sur l'île Vagabonde. Là, au sein de sa petite communauté et avec l'aide précieuse de Maître Shak, un ogre d'une rare sagesse, il reprend courage. La tête relevée, il distingue pour la toute première fois l'esprit, petite bulle de chaleur et de lumière, qui l'accompagne depuis les tragiques événements ayant eu lieu à la Cité Etat de Yousker.
Sangsued n'a jamais réellement été seul. Sa foi en l'avenir renouvelée, il quitte l'île pour un long voyage solitaire.

- Danà : en cours
Au cours de son périple, Sangsued est témoin de nombres de phénomènes étonnants. Il ne serait pas vain que de les qualifier de miracles. Dans le reflet du miroir d'une masure abandonnée, il revoit ses petits protégés du temps jadis à la place de l'esprit qui l'accompagne, courant dans la mansarde en riant.

Il visite également un village où une cascade coule vers le ciel, entretenant la foi de ses habitants que l'eau monte vers l'azur pour pourvoir aux besoins de leurs défunts. Quelques mois plus tôt cependant, pour une raison inconnue, la cascade avait commencé à s'assécher... jusqu'à ce que vienne offrir une prière une jeune fille menue. Trois jours après son départ, la cascade coulait de nouveau vers les hauteurs.

Il découvre un endroit où s'est posé un arc-en-ciel, faisant fleurir tout un champ de fleurs colorées, exquises et apportant satiété à ceux qui les consomment. Un proche hameau, à deux doigts de la famine, l'aurait découvert grâce à la jeune fille aux cheveux verts comme la mousse fraîche qui les y a guidés.

Et finalement, dans un ravin s'est jeté un gobelin fouetté fuyant son maître tyrannique, pour être saisi en plein vol par un aigle majestueux et emmené vers le sommet des pics. On ne l'aurait jamais revu.
Sentant la main du destin à l'oeuvre, Sangsued repère le terrain et s'élance (très capable de se raccrocher à la paroi en cas de coup dur), et est saisi à son tour par les serres puissantes d'un aigle noir. Le jeune voyageur est porté au sommet des pics, où vit une petite communauté rudimentaire de gobelins.
Ils renseignent Sangsued sur Danà, et lui portent son message. Si les choses qu'il a pu voir au cours de son périple sont de celles qui méritent que l'on se batte pour elles, que l'on lutte, que l'on y consacre sa vie, alors le mercenaire en errance doit la rejoindre au nord, là où coulent les Rivières de Cendres Blanches.
Elle l'y attendra.

Sangsued discute d'égal à l'égal avec les pauvres créatures, habituées à la cruauté humaine, et touchées, elles lui offrent une petite statuette de bois clair, taillée en forme d'écureuil et paraissant, presque avec magie, capturer l'instant.
Le voyageur leur fait une démonstration d'adresse avec ses "étoiles filantes", et l'espace d'un instant, il lui semble revoir ses petits protégés, assis à côté des gobelins, en cercle autour de lui, l'applaudissant et riant. Comme au bon vieux temps. Un souvenir qui cesse de durement lui percer le cœur.

Conséquences : Quels risques encoure-t-on à se livrer ainsi en pâture au destin ? Le monde et sa rudesse, Sangsued en a déjà eu un cruel aperçu. Qui sait s'il n'est pas appâté par la promesse de jours meilleurs pour voir à nouveau son univers se briser ?

Possessions acquises :
- Petite statuette de bois clair, taillée en forme d'écureuil et paraissant, presque avec magie, capturer l'instant.

A venir : Danà (suite et fin).


-----------------------

Réactions des joueurs :

Dregas : Tout coule et cool mais...
...petites interruptions de la part du meneur. Difficultés techniques dans la prise de paroles (et problèmes matériels). Lui laisser davantage de temps pour exprimer son idée.

Réponse --> Cependant, je fais exprès de te couper car tu es très expansif et tu peux développer très longtemps tes idées. J'essaierai de faire attention et de te laisser "te lancer", mais de ton côté, essaie d'être un peu plus concis dans tes réponses. Comme ça, on échangera les idées plus vite. ;)

Zankaze : PNJs et voix narrative chouettes.
Préfère cependant, dans le cadre de la narration partagée, quand on demande les intentions aux autres joueurs plutôt que quand on leur demande d'incarner des PNJs.

Réponse --> C'est noté. J'essaierai peut-être d'autres choses, en termes d'incarnations de PNJs, mais j'ai compris que tu penses ça moins efficace que de juste laisser les autres joueurs intervenir dans la narration (de la partager donc).

Alice : Vraie atmosphère. Éventuellement, le mot qu'y faut où y faut.
Aimerait cependant finir l'introduction et passer à la réunion du groupe.

Réponse --> Compris. On va faire ce qu'il faut pour que le groupe soit réuni et l'introduction terminée la prochaine fois. C'est néanmoins l'occasion de placer un maximum d'éléments de jeu, d'intrigues, de personnages, tout autour de vous, sur lesquels vous pourrez vous appuyer par la suite pour construire l'histoire.
Donc forcément, je profite du segment narratif plus rigide de l'introduction pour déployer autant de choses que possible. Et en juste deux heures, c'est moitié trop court pour tout faire.
La prochaine fois on s'assure de vous regrouper. ^^

Avendil : Haha... j'ai pris comme note : "bien séparer au début", et je ne comprends plus du tout le retour d'Avendil !


Retour général de Virevolte :
- Attention à ne pas jouer des personnages monolithiques. Autant que possible, je vais essayer de vous donner des opportunités d'évoluer, de changer, de vous laisser toucher. Même en gardant ce qui fait le cœur du personnage. Même si c'est une ordure finie. C'est "quelqu'un". (Et dans une fiction, c'est plus fun quand les personnages changent !)

- Le groupe fait preuve d'excellente volonté et de beaucoup d'aisance créative. Il y a des choses que l'on peut lisser, d'autres sur lesquelles on va tout simplement s'accorder (s'habituer et comprendre "le style" de chacun). Il y a d'la joie. Pas de têtes de cochons. Honnêtement, demander plus serait un pêché.

- Vous voulez vraiment pas acheter mes goodies de cultistes du jdr chelous qui font des pauses d'une minute de silence avant de jouer et parlent de théorie d'interprétation rolistique ? Non ? Vraiment pas ?

- Bref, le meneur est content. A jeudi prochain, 21 heures, pour la fin de l'introduction.


Voilà-voilà, vous êtes cordiablement invités à vous répandre.

Avendil, comme les autres, vous vous êtes exprimés à chaud. Je vous invite à vous exprimer à froid si vous le souhaitez. Confirmer, développer vos impressions, revenir sur des choses, même des détails, qui vous ont plu ou qui vous gênent maintenant que vous y pensez ~
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Avendil le 27 février 2017, 16:03:07
Citer
Avendil : Haha... j'ai pris comme note : "bien séparer au début", et je ne comprends plus du tout le retour d'Avendil !

En gros j'avais dit que j'avais trouvé bien la manière dont tu nous avais séparés au début pour développer vite fait mais clairement l'idée de chaque personnage, même si j'avais hâte que le groupe se retrouve :)

Sinon globalement expérience très positive de mon côté pour cette première partie, hâte de voir ce que la suite donnera quand on s'attaquera au "corps" de nos aventures.

Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 03 mars 2017, 01:58:49
Malheureuse surprise lors de la partie d'aujourd'hui, Zankaze va être pris quelques temps et demande à ce que l'aventure se poursuive sans lui. Bouh. J'avoue que j'étais tenté d'attendre qu'il revienne (et que je le suis encore), mais puisque tout le monde, y compris l'intéressé, souhaite que l'on continue en attendant son retour. Soiiiit ~
Bref, on te garde un siège au chaud, le Z. Et on va réfléchir tous ensemble à comment te faire réintégrer le grand bain quand tu ne seras plus occupé.

Parler de résumé de la partie serait trop flatteur, mais disons que voici un "compte-rendu" à chaud en essayant de rien oublier. C'est quand même très factuel et pas trop l'éclate à lire, désolé.

Citer
Logen

Logen montre les têtes coupés des deux mercenaires de Draugr à ses hommes avant d'embarquer.
Il organise un tournoi de lutte (trois nouveaux membres d'équipage : Luluken le timonier métissé, Harald jeune vigie pleine d'énergie, Gült matelot vieux de la vieille).
Karl remporte le tournoi et gagne le macuahuitl de facture sylphe. Belle victoire. Combat honorable.

La rune de protection de son frère sur l'épée de Logen le prévient du danger. Sa cabine est attaquée par un homme qui profite des ténèbres. Le capitaine révèle son visage d'un sort de lumière et découvre Karl, la bouche ensanglantée - toutes ses dents ont été arrachées - il tient l'arme qu'il a remporté en main et affronte son capitaine. Sur son visage, un papillon mauve aux ailes déployées. Comme en réaction à la lumière, deux yeux se dessinent sur les ailes. "Je te vois." Susurre une voix dans la tête de Logen alors qu'il sent deux serres glacées s'enfoncer dans son esprit et l'arracher à la conscience.
Logen a le temps de s'emparer du tiroir de la commode pour fracasser le visage et le papillon de Karl avant de sombrer.

Il s'éveille dans un sombre forêt, armé uniquement de son épée runique. Une silhouette noire aux yeux tels de grands lacs d'ambre bouillonnants - un sylphe - l'accuse de leur avoir arraché leur étoile. Logen n'est pas certain de ce qu'il a fait à Uwa lui ayant attiré une telle inimitié de la part du peuple végétal, mais il se défend et terrasse la créature de sa lame runique, s'arrachant au rêve.

Il rassure Karl sur la situation, tâchant de minimiser les risques (on dira que le scorbut est responsable de la perte des dents de Karl...), et Logen ne révéléra à personne que cette nuit, il aura fait un rêve troublant de réalisme où il était une jeune fermière. Et qu'en se levant, le Macuahuitl sylphe est fendu d'une large encoche.

Plus tard, il récupère un naufragé sur la Parade des Glaces, un explorateur nommé Domingo, et se heurte aux gardes côtes d'Andor. Après une escarmouche contre la flotte d'Okoth, ceux-ci annoncent le décret du haut-roi interdisant l'accès du pays aux étrangers.
La conversation est houleuse, les deux équipages menacent de tirer les épées. Logen refuse de céder Domingo aux gardes côtes et contourne Andor afin d'accoster dans une petite crique dissimulée de la Percée de Verseciel.

Là, il découvre qu'il a été précédé. De grandes traces montrent qu'un navire a débarqué ici... et a poursuivi sa route comme s'il était capable de se déplacer. Logen rassure ses hommes en mettant l'absurdité sur le compte de la bière embarquée pour le voyage. Et avec un pisteur et deux guerriers, il poursuit les intrus, décidé à mettre les choses au clair.
Domingo demeure sur le navire, observant Logen alors qu'il s'enfonce dans la brume.

Conséquences :
- On en a pas fini avec cette histoire de Sylphe, ça non.
- Karl est édenté !
- Le capitaine garde-côte (douanier), Borak, va se manger une dégelée à la prochaine occasion.


Anisha Misra

Anisha prend la fuite en usant de mille précautions, et trouve un port à l'est de Bako pour rejoindre l'archipel, bien consciente d'être poursuivi par des esprits des flammes, petits espions animés par la magie de la tribu des Marchecendres.

Le navire, L'Intrépide, est englouti par la brume. Anisha perçoit une étrange force tourner autour du navire et cherche tout au long de la traversée à la débusquer. Elle met à jour un Ulfurr, un coyote au corps composé de brumes, dont les ricanements grinçants résonnent durement à ses oreilles. Elle se souvient de lui comme de celui ayant précipité sa destinée et lui voue une haine farouche.
Au moment où il est révélé, l'Intrépide heurte un lourd iceberg de la Parade des Glaces. Le navire est broyé et les marins meurent désespérés. Seule Anisha, qui invoque une créature volante pour l'amener en sécurité - utilisant l'âme de la femme-soldat - s'en tire, mais perdue dans la brume, son répit est bref.
Ses forces magiques s'usent. Elle finit par se laisser tomber à l'eau. Nageant dans ce qu'elle pense être la bonne direction. Le combat paraît vain. Elle entrepose son âme dans le joyau qu'elle porte en collier, et traite son corps comme une créature de chair animée par la magie qu'elle tue à la tâche afin de rejoindre le rivage.

Un rivage qu'elle rejoint, vidée de toute force.

<Les joueurs incarnent l'opposition dans cette scène. Ce sont eux qui harassent le jeune Lars.>

Un jeune garçon, Lars, la retrouve sur la baie. Il la couvre de son manteau et l'attache à son dos afin de l'amener chez son grand-père, un guérisseur. La route est rude dans les montagnes et le poids de la naufragée pesant sur ses frêles épaules. Lars est rejoint par deux hommes et un jeune garçon qui essaient de le convaincre de renoncer à sauver l'étrangère et qui moquent ses efforts. A bout de force après de nombreuses heures de marche, Lars perd le contrôle. Son poing chargé de magie terrasse les misérables lui mettant des bâtons dans les roues. Seul le bûcheron s'enfuit, terrorisés, après avoir vu les corps de ses deux compagnons de route déchiquetés et crachés à la face du ciel.
Fureur et folie luisent dans les yeux du garçon, qui se reprend de justesse avant de faire du mal à la naufragée. En larmes. Désespéré d'avoir... "perdu le contrôle" sur la force qui l'anime, il ramène Anisha chez son grand-père.

Celle-ci est soignée, interrompt le sermon que donne le vieillard à l'enfant, et tente de comprendre la situation, voire de réconforter l'enfant. La seule réaction qu'elle obtient de lui est une manifestation de colère glacée. Il a pris deux vies pour elle. Et tente de lui arracher la promesse que ce sacrifice ne sera pas vain. Anisha refuse de se soumettre et abandonne le gamin à son sort, désintéressée.

Là, elle découvre à nouveau le Coyote, tapi dans la brume. Elle tâche de l'éviter... uniquement pour tomber dans son piège. Les runes tracées sur le sol de la Percée de Verseciel aspirent l'énergie d'Anisha, toute sa force corruptrice affamée se déverse vers cette relique naturelle. Bien qu'elle n'ait pas choisie de déclencher le phénomène, Anisha tente d'en tirer profit et oeuvre à la corruption de la relique.

Conséquences :
- Lars avance d'un pas vers une terrible destinée (défi échoué).
- Le bûcheron rescapé est vivant et pourra parler du massacre... et du pouvoir terrible du jeune garçon.
- L'âme de la jeune femme-soldat, utilisée pour le sort de lévitation (invocation d'un oiseau bleu), s'est accordée à cette incantation.
​- On a joué assez librement avec les âmes ce coup-ci. Ça se paiera.
- Le Coyote tient Anisha, fermement, dans ses filets de brumes.



Sangsued


Sangsued marche vers le nord pour rejoindre les rivières de cendres blanches. Là, il découvre d'hideuses créatures humanoïdes, les Diables Gris, qui sèment le chaos et dévorent les populations tribales. Il fuit leur présence et trouve un dernier village encore habité, se préparant lui-aussi à prendre la fuite.
Le clan Marchecendre qui y réside reçoit Sangsued, leur guide spirituel échange avec lui quelques paroles... et le met en garde contre l'empressement avec lequel il rejoint la dénommée Danà. L'empressement avec lequel il va remettre son destin entre ses mains.

Sangsued découvre que l'étrange enfant s'est rendue au centre névralgique des rivières de cendres blanches afin d'essayer de stopper la prolifération des Diables Gris. Il la rejoint et découvre l'enfant et sa garde du corps, un ogresse nommée Sauge, en plein rituel.
Les Diables Gris attaquent. Sauge est presque éventrée au cours de l'assaut et Danà salement blessée au visage perd une oreille. Néanmoins, en grande partie grâce aux efforts de Sangsued, le rituel est mené à bien.

Les rivières de cendres blanches s'apaisent quelques peu. Les Diables se pétrifient... mais pour combien de temps ?

Sangsued voyagera un temps avec Danà et Sauge, qui lui confieront que le cœur de la corruption est ailleurs. Que la mesure prise aujourd'hui n'est pas complète et qu'elles ont l'intention de retrouver la responsable et de l'arrêter.

Sangued voyage avec elles jusqu'à Andor, où ils investissent la Percée de Verseciel, noyée sous la brume du Coyote. Danà met en garde Sangsued contre les dangers de cette créature qui manipule les destins humains, et de la peur terrible qu'elle ressent à l'idée de braver la brume, du mal que la bête pourrait causer à travers elle... et ne peut que demander au jeune homme son aide (Sauge en vérité a de nombreuses fois bravé la brume à la place de sa maîtresse, et le contrôle du coyote sur elle s'est renforcée d'autant à chaque fois, d'où le choix quémander le secours de Sangsued).

Sangsued, avec un sourire radieux (face aux remords qu'éprouve Danà à le jeter ainsi en pâture à la créature...), se jette dans la brume.

Conséquences :
- Danà a... perdu une oreille, et se coiffe de façon à laisser pendre sa chevelure sur la droite de son visage.
- Sauge est grièvement blessée à l'estomac. La blessure est durable et la fera souffrir longtemps.
- Sangsued obéit à Danà et accepte de braver la brume manipulatrice du Coyote en son nom.
​- La statuette d'écureuil offerte par les gobelins lui a porté "chance" au cours de son combat. Est-elle vidée de ses pouvoirs désormais ou bien... connaîtra-t-il un revers de fortune ?


Conclusion.

<Alice choisit qui des deux autres personnages tombe sur elle à cet instant.>

Logen découvre Anisha, en pleine entreprise de corruption. Il comprend qu'un mal terrible est à l'oeuvre ici. Les deux s'affrontent... <staring contest> et Logen l'emporte de justesse, empêchant le sacrilège de la relique naturelle que l'on connaît comme la Percée de Verseciel. Sa précieuse épée runique se brise sous le choc. La lame plus précisément, où était gravée la rune de son frère, a éclaté.
La Percéd de Verseciel, relique naturelle, est néanmoins "déclenchée", et des eaux aux couleurs d'aurore boréales jaillissent des profondeurs et viennent noyer la vallée.

Tous disparaissent sous les flots évanescents.

Conséquences :
- La lame où était gravée la rune du frère de Logen est brisée
- Anisha n'a pas pu corrompre la Percée de Verseciel, dont le pouvoir s'est malgré tout déclenché.
- Toutes les personnes y étant présentes sont touchées par l'étrange éruption de lumière boréale.


Remarques sur le jeu :
- Bonne ambiance et bonne atmosphère.
- Content d'avoir le groupe réuni à la fin.
- Côté meneur, un petit malaise sur la première moitié de la partie. Difficulté à rentrer dans le jeu (pas ressenties pas les autres joueurs il paraît, étonnant). Peut-être en raison de l'absence de Zankaze ou à cause de la densité narrative des introductions, trop lourdes, à enchaîner trop vite. (Prochaine fois qu'il y a un intro : plus court.) Le souci devrait être gommé à la prochaine partie qui devrait adopter une structure plus souple maintenant que l'introduction est terminée.

Remarques sur le système :
- Petits doutes sur le Staring Contest, qui pousse deux joueurs à résoudre une scène en se battant pour la narration à coups de petits duels de dés six. Le fait que les caractéristiques des personnes n'entrent pas du tout en jeu est éventuellement "gênant".
- Incarner l'opposition dans la scène avec Lars avait un petit côté sympa, surtout après avoir joué de manière séparée jusqu'ici. Éventuellement proposer de ne pas incarner que l'opposition, si l'un des joueurs préférerait aider le PNJ commun à s'en sortir.

Mon système de staring contest n'a pas fait l'unanimité. C'est plutôt une bonne chose qu'on vienne grosso modo me dire "je comprends pas pourquoi on annule les forces ou faiblesses des personnages pour opposer les joueurs à égalité". A la base, c'était surtout un moyen de mitiger les narrations extrêmement négatives et à sens unique du meneur dans Mech Worlds, où les grobotos ont tendance à violemment exploser avec les pilotes encore dedans.

L'avoir sorti de son contexte pour le placer dans une situation d'heroic fantasy où il faut choisir qu'est-ce qui va se passer : corruption ou non de la relique naturelle n'était pas parfaitement approprié. Je vais y réfléchir parce que j'aime bien cette idée d'opposer les joueurs sur le plan narratif, où ils prennent intégralement en main le récit du "conflit".
Ceci dit, ça a clairement plus d'allure en vrai. Peut-être que comme à Mech Worldz, rajouter des conséquences négatives pour chaque "défaite" qui suit la première augmenterait l'intensité dramatique de la situation (mais quid du fait de respecter les avantages naturels du personnage dans le conflit ? Je ne sais pas encore).

On va voir ~

 
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Avendil le 08 mars 2017, 20:41:03
Content que le groupe se soit retrouvé !

Pour ce qui est du Staring contest, j'y ai un peu repensé et c'est vrai que dans cette situation c'était je pense très bien adapté parce que Anisha et Logen ont finalement des capacités proches (pas du tout sur la forme, mais sur le fond) du coup l'absence de prise en compte de nos compétences respectives ne gênait pas, et le système est rapide et plutôt fun.

A demain :)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Virevolte le 16 mars 2017, 23:20:41
Voici le compte-rendu de la semaine dernière ~
Partie assez courte cette fois-ci, en raison de la montée de niveau à faire, d'un petit bout de création partagée pour la zone en cours d'exploration, et aussi parce que l'ami Dregas a eu de petits soucis techniques.

Citer
Avant la partie.

L'objectif du Chapitre 1 est d'obtenir un groupe de jeu soudé, à partir d'éléments disparates (en l'occurrence, plusieurs personnages catapultés à Verseciel au moment où la relique naturelle est activée).
Il est précisé aux joueurs que cet objectif est le leur, qu'ils doivent se donner les moyens de l'accomplir, et que ce n'est qu'une fois cette condition remplie (obtenir une équipe avec laquelle poursuivre l'aventure) qu'ils pourront quitter la Percée de Verseciel.

Pour ce faire, ils auront à leur disposition un outil : la création d’événements. Trois mineurs (désagréments, interruptions, occasions de se rapprocher) et un majeur (morts de PNJs, graves problèmes...) par personne.
Ces événements doivent être employés dans deux optiques. "Lier les personnages entre-eux." "Les empêcher de quitter la Percée de Verseciel."

(On fait bien la différence entre l'objectif-joueur et la volonté des personnages ici, qui eux, voudraient bien quitter Verseciel tout de suite et dire bye-bye aux inconnus qu'ils viennent de rencontrer.)

On vérifie que tout le monde est bien d'accord avec ça, on rappelle les bienfaits du dialogue, tant pour les personnages entre-eux, que pour les joueurs, qui pourraient avoir à accorder leurs violons.

-------------------------------------------------------------------

La session précédente s'achève alors que la Percée de Verseciel est engloutie par une grande éruption d'eau et de lumière boréales. A l'intérieur du geyser, les aventuriers sont assaillis de myriades de voix et d'échos. Plaintifs, menaçants, rageurs, d'invisibles créatures tournent autour de leurs esprits et viennent y planter leurs griffes.
S'il sera difficile à l'avenir d'estimer les conséquences de l'éruption de Verseciel, toutes ses victimes auront pour témoignages de s'être alors souvenu de leur enfance, d'une époque de leur apprentissage. Pour la plupart des guerriers, il s'agit de leurs premiers jours sur la voie de l'épée.

"Un enfant malhabile et excité agite un bâton dans les champs. Avec un sourire, son maître s'approche, et corrige sa prise sur la poignée, la position et la fermeté de ses appuis, et finalement, lui enseigne ses premières passes.

Plus tard, le corps seul apprend, perfectionne les mouvements mille fois répétés. La marge de progression s'amenuise. Elle s’atrophie. L'esprit manque de la clarté, de la vision nécessaire à poursuivre plus avant le développement de ses compétences.
...et c'est cette partie même de vos esprits que frappe la griffe. Ouvrant un nouveau passage. Libérant de nouveaux potentiels. Il vous devient, à nouveau, bien plus naturel d'apprendre."

<Les personnages gagnent tous un niveau. L'éruption de la relique naturelle a effectivement débloqué leur capacité à engranger de l'expérience et progresser. J'avais envie de faire de la "montée de niveau" un réel élément du récit.>

--------------------------------------------------------------------------------------

On s'occupe de la montée de niveau, Anisha va gagner en Sagesse, Sangsued gagner deux points de magie grâce à la capacité Magie Puissante et Logen prend un Familier de Sorcelier (un Corbeau).

Ensuite, afin de ne pas les laisser déambuler complètement au hasard dans la Percée de Verseciel, on lance chacun 1d20 à deux reprises, et on créé très rapidement la zone numérotée qui correspond sur la carte. Ces zones représentent ce que l'éclaireur de l'équipe et les autres natifs d'Andor savent de Verseciel. La description de la région leur est fournie pour la bonne congruence des éléments à inventer.

"La Percée de Verseciel est un réseau de vallons de glaces creusant naturellement les montagnes enneigées. Le territoire est peu propice au développement urbain, et n'y vivent qu'une petite centaine d'habitants, familles de pêcheurs, de bûcherons ou de chasseurs, souvent très isolées.
L'endroit est méconnu et surtout jugé digne de peu d'intérêts, on y trouve peu de ressources et la topographie y rend les déplacements difficiles.
Néanmoins, tout ça, c'était avant l'éruption..."

(Plus le score du d20 est faible, plus on s'approche de la Capitale : Auroch. De ce fait, le territoire y moins méconnu. A chaque fois qu'un joueur lance 1d20, le suivant aura -1 à son jet. La dernière création se lance donc à 1d20-7.)

1 : Dock/frontière commerciale, ateliers de menuiserie, marché. Petit.
2 : Un petit bois, habité de lionnes des neiges, dont on s'arrache les fourrures. Pas particulièrement dangereux. (Mais les chasseurs sont aguerris à Verseciel.)
7 : Proche des gorges d'Altmar, relief difficile, collines escarpées, ravines et fossés. Pas de difficulté particulière pour qui connaît le terrain. <Perte de temps>
8 : Autel à boisson troll. On y laisse les recommandations d'usage. De l'alcool drogué pour les bêtes. Et il y a un petit atelier caché où l'on fabrique les containers en glace et la bibine.
11 : Temple où vivent des druides, dans les contreforts rocheux, un hameau vit à ses pieds.
9 : Zone de rituel, sacrifice, cimetière, mise en terre religieuse/sacrée.
15 : Pics abrupts, entrées de tunnels gnomes. Personne n'y vit. Délégations de gnomes y passent parfois.
16 : Petit fjord, enfoncé dans les terres, à l'abri du vent. Rien de bizarre ici ! <Abri>

-----------------------------------------------------------------------------

Pendant la partie.

Logen et ses hommes (Harald, Gült, Thora et Briyon) ainsi qu'Anisha et Sangsued s'éveillent sur la glace, la tête transpercée par une violente migraine et dans la plus grande confusion.
La relique naturelle, la Percée de Verseciel, est comme vidée de toute énergie. Une explication houleuse attend Logen et Anisha après qu'ils se soient livrés bataille au centre du phénomène mais...!

<Coupant court à toute scène d'explications/rencontre/dialogue confus entre joueurs, Avendil décide d'utiliser un événement pour briser la glace.>

...pour une raison qui n'est pas encore expliquée, les dépouilles d'anciens guerriers tombés à Verseciel se réveillent et s'extirpent de la glace pour attaquer le groupe. Logen dont l'arme est brisée profite de la situation pour arracher une claymore antique à l'un des revenants, Anisha use de ses dons de nécromancie pour aspirer les âmes moribondes les plus proches, et Sangsued demeure à couvert dans les couloirs de glace où il tire en couverture des shurikens sur les zombies.

Bien que souffrant de quelques griffures et morsures putrides, les revenants sont rapidement anéantis par le groupe. Anisha profite de ses blessures pour feindre l'inconscience et Sangsued tâche d'unir ces inconnus en les félicitant pour cette victoire obtenue de concert.
Le froid est mordant, on patauge dans les organes putréfiés, on convient qu'il sera temps de s'expliquer davantage une fois à l'abri, auprès d'un feu.

Logen envoie Corbeau, son Familier, à la recherche d'un refuge, et Harald le pisteur en tête, le groupe se met en marche. Sangsued portant la "faible" Anisha sur son dos.

Sur les chemins, traversant le fin labyrinthe de couloirs de glace, un bruit de déchirure se fait entendre. Comme le grondement d'un grand félin. Sous les pieds d'Harald, l'éclaireur, la glace se fissure et se décroche par gros morceaux.

<Test de Chance.>

Briyon, vieux guerrier (et cuisinier) de l'équipage de Logen, traverse la glace en se cognant le menton. Sangsued a tout juste le temps de se débarrasser d'Anisha sur son dos avant d'être précipité à l'eau à son tour. La jeune femme cesse de feindre l'inconscience et accroche le bras de Briyon de l'extrémité d'un de ses bolas, dont les guerriers Andoran se serviront ensuite pour le tirer de l'eau. S'épluchant lourdement l'avant-bras sur un angle de glace tranchant, Logen extirpe Sangsued hors de l'eau.

On couvre les malheureux de plusieurs couches de fourrures et on trouve un coude légèrement à l'abri du vent où faire un feu pour les réchauffer. Mais le bois est gelé, Gült ne parvient pas à l'allumer. Grognements. Mauvaises humeurs. Une Anisha moqueuse vient faire prendre les flammes d'un claquement de doigts (<-1 point de magie>). Sur les conseils d'un Briyon glacé jusqu'aux os, on applique les quelques remèdes sur les membres de l'expédition ayant été blessés par les revenants et on s'explique confusément.

Anisha dit vrai, victime d'un naufrage et d'autres déboires, elle n'a aucunement choisi d'être ici, et ne fera aucune difficulté à être reconduite hors des frontières (interdites aux étrangers).
Sangsued... feint l'amnésie ? Il n'est pas prêt à parler de la mystérieuse Danà avec qui il est venu en Andor et noie le poisson, rappelant avec quel brio ils se sont serrés les coudes jusqu'ici. Le jeune Harald paraît littéralement boire ses paroles.

La conversation est interrompue quand Logen ressent une vive douleur à l'épaule. Il partage la souffrance de Corbeau, son Familier, qui heurte brutalement la roche, lui laissant pour seul message : "Un troll...! Ne viens pas..."
Logen se précipite en informant ses hommes de la situation, Thora, intégrée jeune à l'équipage et ayant nombre de souvenirs touchants du petit animal, est la première sur ses talons.

Dans l'incompréhension, Sangsued suit le mouvement, et Anisha traîne la patte à l'arrière. Malgré les avertissements du Familier, Logen retrouve le Corbeau dans la neige, l'aile cassée. Lui partageant sa magie, il le glisse au chaud dans son manteau. Il s'en remettra.
​L'oiseau lui envoie une dernière image, le refuge qu'il a trouvé pour la nuit, avant de s'endormir.

​Sangsued murmure au vent de couvrir leurs traces (<sort de veneur>) et le groupe gagne une grotte dont l'entrée est bouchée par un rideau de neige. A l'intérieur, on fait un nouveau feu, on mange, et on discute de la suite des événements.

Logen a pour idée de ramener tout ce beau monde avec lui, à Auroch, la capitale du royaume, après avoir rejoint son navire plus au sud, laissé aux bons soins de Karl, son second. ​Peu intéressée à l'idée de demeurer au pays, Anisha tente de marchander une traversée vers l'archipel à l'est, sans succès. Sangsued continue d'essayer de faire passer de bonnes ondes, et par ses boutades, décroche de discrets éclats de rire.

​Briyon, le doyen, propose de remettre la discussion au lendemain, après une bonne nuit de sommeil.

​<Alice utilise un événement pour donner à tout le monde des cauchemars cette nuit-là.>

​Pendant ce temps, Karl reçoit le rapport d'un scout bien alarmé, qui annonce qu'une horde de trolls déchaînés fait marche vers le sud, que tornades et avalanches font rage dans leur sillage et que la navire risque gros à continuer à mouiller si près de la côte.
​Prudent, Karl (<la décision revient à Avendil>) décide d'éloigner le navire autant qu'il le juge nécessaire pour éviter d'être affecté par les (violentes?) intempéries.

​<Fin du premier jour.
​Restent une unité de Vivres, une de Remèdes et zéro de Bois. S'ils n'en trouvent pas avant la prochaine nuit, ils vont commencer à souffrir.
​Le temps est si rude à Verseciel que les brèves nuits de répit son rarement réparatrices, aussi, PV et PM ne remontent pas à cette occasion.>


Prochaine partie, demain soir (vendredi), 21h ! ~
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Avendil le 19 juin 2018, 00:05:49
Hopelà, résurection tu topic pour partager ici mes dernières expériences Rôlistiques !

En tant que joueur :

Ctuluh : Terreur sur l'Orient Express

Un an et demie d'aventures à bord du célèbre train, pour cette tout autant célèbre campagne dans l'univers de Lovecraft. Un voyage qui commença, et se termina, à Londres ; un périple qui transforma à jamais tous ses participants.
Le petit groupe comptait Frank Heiner, célèbre archéologue et professeur Allemand. Un vétéran de la première guerre mondiale, Nationaliste passionné, déjà à moitié barge et dont le voyage aura fait ressortir le meilleur et le pire. Jackson O'Neil, un Marshal américain, lui aussi vétéran, retrouvé mêlé à cet histoire après avoir été témoin d’événements inexplicables aux USA ; droit comme un "i" et parfaite incarnation de l'idéal américain, malmené et torturé tout comme ses principes, abandonnés quelque part entre Paris et Istanbul. William Parson, photographe écossais et boxeur à ses heures, passionné par son art et prêt à tout pour capturer et immortaliser l'inconcevalbe. Vanessa Ives, une aristocrate Londonienne, versée depuis de sombres événements dans l'étude de l'occulte de ses dangers, essayant de faire honneur à la mémoire d'un père mort il y a longtemps. Et enfin Socrate Gustavson, émminent pharmacologue. Rival mais surtout amis de Frank Heiner, un fort bonhomme chaleureux et bienveillant, dont la tragique mort fut la rupture qui précipita son ami de l'originalité vers la folie pure et simple.

La campagne a été à la hauteur de nos attentes, et notre MJ y fit un excellent travail. Bon nombre de moments émouvants, surtout lors de l'excellent dernier scénario donnant un final explosif, ésotérique et très satisfaisant. Et une superbe conclusion une fois que les débris arrêtèrent de tomber.
Le système de jeu, bien que présentant quelques détails frustrants, sert extrêmement bien son but et son univers, et c'est vraiment tout ce qu'on peut attendre d'un système de jeu.

Je suis impatient qu'on s'attaque aux 5 supplices, avec le même maître de jeu et sûrement une bonne partie des même joueurs (voir de certains personnages pour les plus téméraires/fous ?), sûrement dans quelques années !

Petit détail : campagne réalisé via le combo Roll20/Discord, toujours aussi efficace. Et l'usage des possibilités de musique d'ambiance qu'offre Roll20 a été très bien utilisé par le MJ et franchement contribué à l'excellente ambiance.

Vampire - The Masquerade (édition 20ème anniversaire) : Hello Russia (Campagne originale)

Même MJ que pour Ctuluh, ambiance très différente. Ici on n'incarne pas la proie, mais le monstre, dans le complexe et violent World of Darkness de White Wolf.
On y vit les aventures de Drake (précedemment Will Parson), Markus (précédemment Vanessa Ives), et Lynexia (précédemment Jackson O'Neil).
Lynexia est une petite (de taille, mais pas de personnalité) anglaise embrassée au cours de le première guerre mondiale par un Tremere. Appartenant au craint et haï clan de magiciens fourbes et influents de la Camarilla, elle avait été mandatée par son Sire pour remonter la trace d'un puissant artéfact de la première cité ayant appartenu à l'Antédiluvien Ylies ; pouvant prétendument manipuler le cours du temps lui-même.
Markus était au 13ème siècle grand-duc du Saint-Empire. Un True Brujah, relique d'un temps révolu, motivé par des principes inadaptés et guidé par une morale d'un autre monde, ce Chevalier affronta le monde moderne après 800 ans d'emprisonnement ; l'épée dans la canne et l'armure dans le coffre de leur voiture. Infant d'une Vampire qui se trouva au centre de l'intrigue pour sa relation avec l’artefact, ce fut toujours pour lui une affaire personnelle.
Drake, énigmatique et à l'esprit aiguisé, un Bali commerçant d'informations. Redoutablement astucieux, très bien connecté, peu de secrets peuvent lui résister bien longtemps. Un allié de poids, dont les motivations n'ont jamais été complètement élucidées par ses deux "collègues".

Par le jeu du destin, ces 3 Vampires se retrouvèrent à Moscou après être partis des sous-sols d'une vieille forteresse abandonnée en Allemagne, et un passage de haut vol en Egypte. Une apocalypse déjoue en Russie et un combat épique plus tard, la confrontation entre Markus et Lynexia aboutit à un accord conditionnant la mort du sire Tremere pour qu'ils puissent tous deux se quitter en de bons termes. Un épilogue à deux joueurs et à forte létalité, contre un ancien vampire des plus dangereux, qui se passa miraculeusement bien pour le chevalier forcené et l'ingénieuse anglaise...
Une histoire qui se continuera dans une campagne en préparation, à Rio !

Une histoire faite sur mesure comme on les aime, purement centrée sur les personnages, leurs relations et leurs objectifs. Et dans un univers et un système vraiment superbes, un de mes préférés. Le système D10 de World of Darkness est à la fois flexible et suffisamment solide pour garder sa cohérence quand on le pousse dans ses retranchement, et garde un bon équilibre dans sa fonctionnalité en combat et hors combat. Et l'ambiance du monde est exceptionelle.

Mage - The ascencion : Gaidos (Campagne originale)

Changement de rôles cette fois ; le Drake de Vampire est MJ, le MJ devient Gunther (un architect allemand hypster), Markus devient Ray (un cambrioleur américain), et un nouveau joueur arrive jouant Reigen (un "exorciste" japonais, ayant par inadvertance libéré des esprits de leurs prison séculaire).

Le MJ est excellent, très narratif dans son approche et donnant une dimension unique au monde des ténèbres. Le système de magie est très particulier, et Mage ne se joue absolument pas comme vampire ; malgré le fait que les deux systèmes soient exactement les mêmes (à une ou deux ressources près).

La campagne en est encore à ses débuts, mais avec déjà 6 séances de réalisées, on est tous emballés par l'ambiance de la campagne, et les aventures des à la fois terriblement puissants mais très vulnérables Mages du monde des ténèbres ; contrairement aux irréductibles mais "gérables" vampires.
Là où abattre certains vampires peut être plus hardu, même avec les armes modernes que de détruire un immeuble, un simple pistolet peut mettre un terme à la vie de la plupart des mages les plus aguerris. Mais les pouvoirs créatifs et destructifs des Mages sont bien plus proches des divinités de jeux tels que DnD ou Pathfinder que des vampires, "simples" gros bills.


En tant que MJ :

By The Sword : Wrath Of Gods (Campagne originale)

Campagne commencée il y a maintenant 4 ans, la seule qu'on joue IRL d'ailleurs. Des parties souvent espacées de plusieurs semaines voire mois, on a fait 29 séances au total, d'une journée complète chacune. Tout ça dans un univers de High fantasy teintée de space opéra, avec de grands vaisseaux propulsé par magie traçants des routes entre les étoiles. Un groupe constitué d'un Chevalier, un ingénieur, un Amiral, un espion, des magiciens, appartenant tous à des peuples et de factions différentes, et qui se sont battus pour sauver leur monde ensemble.
On y suit Harakhan, un ancien templier de Seth, dieu des ténèbres. Anciennement Prince dans sa nation d'origine sur "terre", il trahit son Pharaon et abandonna tout pour l'amour d'une prêtresse du peuple des étoiles. Reparti de rien, il s'éleva en champion, porteur de la légendaire épée "Perce-ciel" et est devenu l'ami de l'actuel empereur de ce peuple spatial, et son premier Amiral.
Rath "Le Corbeau", anciennement directeur des services secrets pour une organisation de mages ayant ramené la magie sur "Terre" (ici Hyborian) appelée l'Ordre. Il s'avéra être la réincarnation de Bell, dieu des voleurs, après un étrange rituel ayant mal tourné. Aujourd'hui il a fait la paix avec qui il est et accepté ses responsabilités, prit la tête de son clergé qui se trouve être au premières loges dans le conflit actuel.
Yggdrazil Abrassax, un elfe noir. Prince et amiral de leurs flottes, il s'éleva au titre d'Empereur par mariage suite à ses nombreux coups d'éclats tactiques. Il travaille aujourd'hui main dans la main avec l'Union, ses voisins d'Hyborian, pour garantir la paix sur leur vieux monde et protéger leurs intérêts devant le reste de la galaxie.
Lei Shen, anciennement elfe noir, devenu Dragon. Bras droit et ami de la Reine de l'Union, Ingénieur ayant révolutionné la manière dont son monde fait la guerre, il maintint l'Ordre puis l'Union au travers de sa courte mais très houleuse existence, véritable Pilier d'une organisation jeune et fougueuse, lui permettant de ne pas s'effondrer sous son propre poids alors qu'elle s'envole défier ses créateurs.
Kelly, anciennement une noble Guit'Yanki (le peuple des étoiles) impériale. Après avoir abandonné son titre pour devenir une Valheru, race d'Archimages immortels liés à de petites planètes appelées Dominions, elle sert aujourd'hui toujours l'Empire et en particulier la Dilinaga, chef de leur clergé.


Shade - La Danza Delle Ombre : Il sapore della vendetta (Campagne originale)

Changement de registre pour une intrigue politique sur fond de guerre civile à l'aube du nouveau millénaire dans un monde de cape et d'épée, très inspiré de la culture italienne et de ses goûts artistiques, mêlée d'étrange magie.
On y suit les aventures d'Ezekiel Van Doernick, Chevalier idéaliste , vivant dans un conte de dragons et de princesses, à une époque où la chevalerie vit ses derniers soubresauts aussi héroïques que vains.
De Mahyar Ben Zackem, aristocrate Lunin (peuple de comploteurs et artistes) envoyé par le clergé des ténèbres pour prendre avantage de la guerre civile en Ostrie, dans le cadre de l'éternel et rampant conflit religieux traversant le continent.
De Saul Bestatter, un aventurier venant de la cité des morts ; fruit d'une culture d'embaumeurs rituels aussi craints que respectés, il mit à bas les codes de sa contrée d'origine pour arpenter le monde, avide de ses secrets.
Christina , la présence spirituelle du groupe, une prêtresse de Sélène (Déesse des ténèbres). Originaire de la république de Clémence, ou les complots les plus chiadés du continent se trament dans les couloirs du palais du Doge.

La campagne est elle aussi en cours, et via Discord + Roll 20. L'alchimie entre les personnages fonctionne super bien, et le système qui a remplacé les dès par les cartes est plutôt rafraîchissant. On terminera sûrement dans le courant de l'année scolaire qui vient, peut être l'occasion d'un retour final sur le système.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sorry, le pavé a été bien plus consistant que prévu ^^. J'espère avoir donné envie à certains de s'essayer à un ou deux des titres cités, et vous souhaite un tas de séances inoubliables. A bientôt o7

Notre dernier essai avec ViVi avait été avorté malgré un départ prometteur du à quelque complications techniques, mais si y'a encore quelques rôlistse ou curieux par ici ça pourrait être chouette d'essayer à nouveau !
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 22 avril 2019, 18:17:29
Bonsoir amis rôlistes...

Avec l'annonce de la sortie d'un Vampire the masquerade - Bloodlines 2 courant 2020 (mars je crois), j'aimerais me relancer dans un vieux projet que je laisse de côté depuis quelques temps déjà: m'initier et peut-être me lancer dans la pratique du JdR papier.
Jouant également à Warhammer 40K, pour lequel je prends toujours autant de plaisir à suivre l'actualité et peindre de nouvelles figurines, il ne s'agit pas d'éclipser cette passion, mais de découvrir de nouveaux horizons à raison d'une ou 2 soirées par mois (et peut-être plus si j'y prends goût).

Totalement néophyte de ces univers, j'ai principalement entendu parler de 3 titres: D&D (forcément), Cthulhu et Vampire - La mascarade. J'avoue avoir un intérêt plus marqué pour ce dernier, mais si je peux être amené à découvrir d'autres titres et concepts originaux, pour varier des univers SF et Mediévaux-Fantastiques (qui saturent un peu le marché du jeu-vidéo, malgré d'excellents titres), toute expérience est bonne à prendre.
Pour l'instant, disons que ma seule expérience dans ce domaine est une partie d'initiation de Aliens vs Predators (je crois) il y a plus de 10 ans, lors d'un petit salon près de chez mes parents. Très sympa, mais ça commence à dater...

Donc j'aimerais savoir s'il existe un "annuaire" des associations françaises avec coordonnées et sites de présentation, plus spécifiquement en Haute-Savoie, dans le secteur Annemasse/Saint-Julien/Genève (même si je préfèrerais éviter Genève pour l'instant).

Pour commencer, je pensais commander le livre de règles de la V20 de VLM en version française. De ce que j'ai lu le bouquin est assez complet (et beau à parcourir ce qui ne gâche rien), avec les dernières règles remises au goût du jour et une présentation assez complète de l'univers. Idéal pour juger ce dans quoi je mets les pieds.

Edit: J'ai trouvé le forum de la FFJDR, c'est connu comme site? Pourrais-je y trouver les conseils que je cherche?
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Avendil le 22 avril 2019, 19:04:42
Aucune idée pour les associations, mais y'en a toujours dans les grandes villes en théorie (en tout cas à Marseille y'en a deux, et y'en a une pas loin de Nice aussi). Selon le type, elles louent un local avec plusieurs salles ou bien les adhérant jouent chez un des membres.

Pour vampire et Cthulhu, les deux systèmes sont très clairs et tournent bien, et sont parfaits pour commencer je pense ; j'aime beaucoup les deux. J'ai joué à la V20 de VTM d'ailleurs, qui est top et a quelque suppléments sympas (secrets des clans et secrets des lignées notamment).
Selon le MJ Cthulhu est quand même plus "difficile" que Vampire, de part une létalité naturellement bien plus élevée ; mais ça dépend vraiment d'avec qui tu joues.

Vampire a l'avantage aussi de t'ouvrir au large World of Darkness, et ce sera facile d'enchaîner avec une campagne de Loups Garous, Mage, Changelins (ou même Wraith si tu as le courage), vu que le système et l'univers sont les même.

Je te souhaite plein de succès dans ta découverte du JdR en tout cas !

Edit : juste pour Cthulhu, je te recommande vraiment de pas acheter le manuel du gardien ou même de le consulter si tu comptes pas être Gardien, ça te gâcherai beaucoup du plaisir. Pour vampire c'est beaucoup moins le cas (et y'a pas de manuel du maître de toute façon).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 22 avril 2019, 23:21:18
J'ai moi-même la v20 de Vampire qui est très solide et un excellent point de départ. N'oublie pas que tu peux également jouer dans l'univers de Warhammer 40k, avec un système également très solide et un univers que tu connais déjà, ce qui aide beaucoup.
Le nouveau jeu sorti, Wrath and Glory, tourne de façon honnête, mais l'ancien système, celui d'Only War, Dark Heresy, Deathwatch et Rogue Trader est lui béton et bien gritty s'il te prend l'envie d'aller faire griller de l'hérétique ou d'explorer les immensités spatiales.

Enfin, si tu es de passage sur Lyon, passe par la boutique Trollune qui organise tout les premier lundi du mois des séances d'initiation au JDR avec des MJ expérimentés. C'est un régal pour newbies comme pour vieux de la vieille. (Et si tu me préviens à l'avance, je pourrais peut-être y être).

Sinon, en autre jeu sympa pour débuter si tu cherche qqchose de différent, Black Box va sortir Shadowrun Anarchy, une version simplifié et allégée du mythique Shadowrun, un jeu à l'univers génial qui mélange Cyberpunk et Fantasy dans un shaker tout sale.
Le jeu d'origine est extrêmement complet mais une véritable usine à gaz, par contre j'ai pu tester la version simplifiée qui est un régal.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 23 avril 2019, 09:38:02
Merci pour vos conseils, j’essaierai de m’en souvenir si je parviens à trouver une association active près de chez moi.
A Lyon j’ai déjà repéré une boutique Descartes entre la station Perrache et la place Bellecour. Mais si c’est pas trop loin j’irai faire un tour vers Trollune. Par contre pour passer un lundi, ça risque d’être chaud...

Au passage, je rappelle que je serai à la Japan Touch le week-end du 4-5 mai (le samedi en tout cas).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 23 avril 2019, 14:10:22
Ce qui est sympa avec Trollune c'est que c'est aussi une communauté, pas juste une boutique. Rolistes, carteux, figurinistes... Si tu y passe, préviens moi, j'habite juste à côté. On ira faire du lèche vitrine et discuter JDR.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: tiptaptoe le 23 avril 2019, 18:16:10
Ah la la les jdrs. Que de souvenirs  =D

Comme Zankaze, on a passé 5 ans sur une campagne dans Guildes et c'est super jouissif de combiner trame générale/aspect politico-économique assez élevé. Bon, on avait rajouté les coups de couteau dans le dos dès le début car il ne peut y avoir qu'un seul maitre de guilde :wacko:. Mais c'était l'idée de départ qu'on avait soumis à notre MJ.

5 ans à faire pleurer notre MJ (qui s'est quand même bien amusé  =D)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 25 avril 2019, 16:59:38
Je viens de recevoir un gros paquet, je pense que c'est la V20 de VTM.
Ça semble tellement lourd et dense que ça pourrait presque servir d'arme d'autodéfense... =D

Edit: J'ai feuilleté rapidement le bouquin (pas le temps de lire ce soir), la qualité est au rendez-vous et j'ai hâte de découvrir le contenu. :)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 25 avril 2019, 17:08:18
Pour l'avoir chez moi, tu peux probablement parer une balle de petit calibre en fin de trajectoire avec. Et facilement tuer quelqu'un.  =D
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 12 mai 2019, 01:32:11
J'en profite pour dire que j'ai acheté la nouvelle édition de Wulin, un jeu de Nicolas Henry, sinologue, sur la Chine ancienne. Au diable le réalisme historique même si on peut faire ce choix, l'idée est plus ici de jouer des personnages d'artistes martiaux héroïques et dramatisés dans un univers à la Tigre et Dragon. Très peu ou pas de fantastique, mais des techniques secrètes fatales en pagaille et des courses poursuite à la surface de l'eau, des amours tragiques et des némésis à combattre sous la pluie au milieu d'un champ sous la lune...

(https://www.zupimages.net/up/19/19/xa2a.png)

Le plus vraiment sympa, c'est que c'est bourré de bonnes idées. Le système a été conçu par un amoureux de la cosmogonie chinoise: il s'agit de paliers à atteindre en faisant la somme de D8, le 4 comptant pour 0 et le 8 pouvant être transformé en le chiffre qu'on veut. (Le 4 est le chiffre de la mort dans la culture chinoise, et le 8 celui de l'harmonie, plus ou moins). Trop peu et c'est l'échec, mais dépasser le seuil qu'on s'est soi-même fixé invite à dangereusement perdre son souffle et/ou son énergie vitale... L'idée est encore l'harmonie et l'équilibre, encore renforcée par plusieurs autres mécaniques.

Le système est assez complexe au premier abord, mais autorise aux joueurs une vraie réflexion tactique lors des combats en gérant plusieurs jauges qui influent les unes sur les autres. A l'usage, on s'y fait rapidement même si ça a l'air compliqué dit comme ça. Autre idée, les armes font autant de dégâts que les mains nues mais permettent juste de plus facilement tuer l'adversaire: n'importe quel joueur un peu inspiré peut arrêter un coup de sabre avec des baguettes. Pour finir, on peut potentiellement faire des arts martiaux avec n'importe quel stat, même avec un personnage très intellectuel: ce ne sera juste pas les mêmes coups et spécialités.
C'est bien sûr cinématique as fuck et on se prend rapidement à aller défier l'école adverse de la Grue cendrée et ses élèves arrogants sur leur perron devant toute la ville, rosser les brigands dans l'auberge à grand coups de chaises, défendre l'honneur du marchand arrêté injustement par le magistrat ou soigner les mourants à base d'encens, de méridiens et de chakras.

On en est à la 2e partie, mes joueurs adorent, et moi avec eux. Pour peu que le genre vous parle, mangez-en, c'est du tout bon!
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 29 juin 2019, 11:00:36
Première partie de Vampire hier soir.
A l'origine on aurait du être 5 joueurs (plus le MJ), mais le Brujah et la Malkavienne ont du annuler au dernier moment pour raisons professionnelle.

Nous étions donc moi en temps que Toréador, particulièrement à l'aise dans les discussions, gros lecteur et violoniste à mes heures perdues (3 points en représentation).
Venait ensuite une "vraie Brujah" d'origine Japonaise, étreinte durant les années 20 et ayant énormément voyagé depuis. Ayant l'habitude de se présenter en kimono traditionnel, son point fort est sa maîtrise des langues (10 plus sa langue maternelle).
Et puis il y a Mickey Jackson, un Ventrue black, étreint dans les années 70, il se remarque par son élégance naturelle, ses costumes blancs (toujours du dernier cri) et ses moyens financiers (3 points dans l'historique "ressources"). Et il y a aussi son énorme coupe afro qui ajoute à son apparence. Enfin, il est ami du préfet/prévôt.

Le scénario commence à la Nouvelle-Orléans, en plein mardi gras. Chaque année à cette époque, de manière traditionnelle, l'Elysium ouvre ses portes à tous (dans le cadre des festivités), mortels et vampires. Bien entendu la Mascarade reste respectée et malgré l'absence apparente de gardes, la sécurité et la surveillance restent drastiques.
Les 3 PJs font partie de la fête: la Brujah, récemment arrivée en ville, se promène parmi les convives.
Le Ventrue vient pour lier contact et se mêler au gratin de la ville et de la société vampiriques, présentant au passage ses respects au prince de la ville, une Ventrue également.
Quant à moi, après avoir rapidement salué ce dernier, je commence à jouer un peu de violon pour ceux qui voudraient danser (3 succès).

C'est à ce moment là que 5 individus font irruption, armés de uzis et commencent à prendre le prince pour cible, qui se mange une bonne trentaine de balles en quelques secondes. Mon personnage se prend aussi une balle perdue en pleine épaule droite. Bien que surpris par cette manœuvre, les gardes réagissent promptement et se précipitent sur les assaillants. Les autres vampires sur place attrapent sur les mortels dans la cour et tentent de les regrouper pour assurer leur sécurité. Pour ma part, mon personnage, relativement proche de la porte d'entrée, parvient à se relever et se précipiter vers elle pour la fermer au plus vite (pour éviter les entrées/sorties).
L'attaque est rapidement maîtrisée et les assaillants capturés. Les Malkaviens et Ventrues présents commencent à utiliser leurs sorts pour altérer la mémoire des humains encore sous le choc (genre lendemain de grosse cuite).
Pendant ce temps, sous la direction de Mickey J. plusieurs vampires (dont les PJs) entreprennent de se rendre dans la rue pour chercher et ramener les mortels qui auraient pu entendre les tirs et tenteraient d'en parler autour d'eux. L'utilisation du sort lvl 2 d'auspex permettant de repérer ceux en état de choc, l'affaire est rondement menée et les dégâts limités (pour le moment), d'autant que la police ne se présentera pas (intervention du prince?).
Par la suite le prince, ayant remarqué le comportement exemplaire des 3 PJs pendant l'attaque, les convoque et leur demande de mener l'enquête pour trouver le(s) responsable(s) de l'attaque. Puis il se retire dans son domaine.
Le trio assiste à l'interrogatoire des prisonniers, des vampires caitiffs. Malgré la violence de celui-ci, les trois parviennent à se contrôler. Les assaillants (sous l'emprise des sorts de domination), révèlent avoir été contactés par téléphone et recrutés en échange de 10.000 dollars chacun (5000 au début, et 5000 après le boulot). Ils ne se sont rencontrés qu'en allant récupérer les armes nécessaires à leur mission (le soir même) et n'ont pas plus d'infos sur le commanditaire.
Par chance, l'interrogatoire permet de trouver sur l'un d'entre eux le smartphone avec lequel les appels ont été transmis, et un autre l'a caché dans sa planque. Pour les 3 autres, ils ont été détruits. Faute d'autre piste, le groupe s'y rend et retrouve rapidement le téléphone, mais pas d'indice supplémentaire.
Après analyse des 2, on constate qu'un numéro revient systématiquement. Grace à un contact du préfet (mais au prix d'une dette mineure), Mickey demande à un hacker de trouver à qui (et d'où) appartient ce numéro.

La soirée s'est terminée alors que nous commencions à faire le point sur l'enquête et à établir des pistes potentielles pour la suite, en attendant les résultat du hacker.


Un bon début dans le monde du JdR. Étant donné la composition du groupe, il y'a eu assez peu de phases de combat/dialogues et davantage d'enquêtes et d'exploration. J'espère que les 2 autres joueurs seront présents pour la prochaine session (en septembre normalement).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 29 juin 2019, 20:23:53
La partie a l'air sympa, mais la fréquence de vos partie me laissent dubitatif... J'imagine bien que c'est pas volontaire, mais ça va pas vous faciliter la tâche pour bâtir une table riche et vivante.

J'espère que ça t'a plu si c'est c'était ta première partie ceci dit. Et que ça t'a donné envie d'en faire bien d'autres!
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 29 juin 2019, 20:56:54
Pour le rythme, c’est assez exceptionnel: déjà il y a les vacances entre juillet et août. Et aussi la « brujah » accouche d’ici 2 semaines, donc...
Mais à partir de la rentrée, j’imagine qu’on sera plus sur du 1 (voire 2) partie par mois.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 21 septembre 2019, 18:56:26
Suite et fin de la partie hier soir.

Pour cette nouvelle session, nous sommes rejoints par le Brujah iconoclaste, mais sa copine Malkavienne est toujours absente pour raisons professionnelles.

Après analyse du contenu des smartphones, on constate qu'il a été utilisé depuis ce qui semble être un vieux parking souterrain, aujourd'hui abri des clochards de la ville.
On décide donc de s'y rendre pour voir ce qu'on pourra y découvrir. En arrivant, on constate que les clochards sont toujours présents, mais pas forcément enclins à venir nous chercher des noises (ce qui nous arrange bien). Un écriteau à l'entrée indique que le bâtiment est sensé être interdit au public, en raison de sa vétusté et de l'affaiblissement progressif de sa structure.
Sans trop de difficultés, nous progressons jusqu'au 4ème sous-sol, pour constater que celui-ci est en inondé (de l'eau jusqu'aux mollets), à l'exception d'un bloc de béton ayant basculé, ce qui laisse une petite portion en surface. Après une analyse de cette zone, la "vraie" Brujah parvient à déterminer que c'est bien là qu'était placée là caisse contenant les 5 uzis et chargeurs récupérés par le commando pour leur mission suicide (6 réussites sur un jet de perception/survie).
Pendant tout ce temps, le Ventrue reste à l'entrée du 4ème sous-sol, refusant de patauger dans l'eau sale avec son costume et ses chaussures hors de prix.
On repère également quelques entrées grillagées servant pour la ventilation, mais que l'on soupçonne d'être reliées aux égouts d'une manière ou d'une autre. Malheureusement, même avec sa puissance, nôtre nouvel ami Brujah est incapable de les démonter.
Pendant que je décide de prendre quelques photos du lieu (pour servir de preuves ou dossier d'enquête) avec mon smartphone, j'ai soudainement l'intuition d'être observé (6 réussites sur mon jet de perception/intuition), mais suis incapable de déterminer d'où vient mon doute (que des échecs sur mon jet de perception/vigilance). Et comme j'ai fait l'erreur de prévenir mes coéquipiers à voix haute, on peut penser que l'observateur s'est dissimulé plus adroitement.elysium , et de revenir la nuit suivante, vêtus de manière plus appropriée (bottes et tenues spéciales) avec du matériel pour pouvoir forcer les grilles de la ventilation.
Le lendemain, nous retournons donc sur place et entreprenons de visiter les conduits, mais aucun indice ne nous permet de trouver un quelconque passage vers les égouts, et l'absence de marque qu'une caisse d'armes ait pu transiter par ici nous laisse déduire que celui qui l'a amenée ici est passé par l'entrée principale. Hors les clochards n'ayant à priori rien vu, nous soupçonnons qu'il puisse s'agir d'une personne disposant de la discipline "occultation". Au vu de nos connaissances actuelles, nous déduisons qu'il peut s'agir d'un Nosferatu ou d'un Malkavien... Mais pour l'instant, faute de pistes supplémentaires, nous retournons à l'elysium.

En rentrant dans l'elysium, nous croisons un groupe de 5 vampires, dont celui au centre irradie littéralement de puissance. Mais c'est en arrivant devant le prince que l'on constate que quelque chose ne va pas (sauf moi qui foire complètement mon test de perception/empathie). En discutant avec le prévot, le Ventrue apprend qu'un archonte a été envoyé par un des justicars de la Camarilla, et que celui-ci a vertement sermonné le prince pour le bris de mascarade, lui intimant de faire au plus vite la lumière sur les évènements.
L'ambiance n'est clairement pas à la fête, mais en regardant à nouveau les photos prises la veille, je constate que sur l'une d'elle, une silhouette a été prise à mon insu. En améliorant la qualité de l'image avec un ordinateur, il semblerait effectivement qu'un Nosferatu nous ait observé durant nos recherches dans cette zone. Il pourrait bien être le suspect que nous recherchons, mais comment parvenir à mettre la main dessus, sachant que "l'occultisme" nous empêche de le voir. Nous demandons donc à l'assistante du prévot, une Malkavienne, d'en savoir plus sur l'occultisme et son fonctionnement.
Après quelques explications et en confrontant nos idées, nous décidons de mettre au point un piège à l'aide de caméras Gopro, de détecteurs de mouvements et de 2 mines claymore trouvées sur le marché noir. Comme le souligne le ventrue: "Mon pouvoir c'est d'avoir un score élevé sur les ressources financières"...
Le reste de la nuit est dédié à réunir tout se matériel et à monter un piège qui soit fonctionnel et efficace (merci la vraie Brujah et son jet d'astuce/technologie).

Le soir suivant, le piège est donc installé tandis que nous faisons semblant de continuer nôtre enquête façon police-scientifique. Une fois de plus je suis le seul à foirer mon jet d'astuce/subterfuge pour éviter que la cible ne se doute de quelque chose (je me permets même de faire un échec critique). Par chance, les autres membres du groupes se révèlent bien meilleurs acteurs et compensent ma malchance aux dés. Puis nous remontons pour nous éloigner de la scène et attendre que la cible se manifeste et n'active le piège, ce qui ne tarde pas à arriver avec l'explosion des 2 mines claymores.
Ni-une ni-deux, nous nous précipitons pour voir le Nosferatu à terre, passablement blessé, mais déjà en train d'essayer de se soigner et de redevenir invisible. Les 2 Brujah sont les premiers sur lui et tentent de l'immobiliser. Après 2-3 rounds de corps à corps au sol, l'iconoclaste parvient à planter un pieu dans le cœur du suspect, ce qui l'immobilise instantanément.
Puis nous nous dépêchons de récupérer le matériel et remontons prestement, sans être inquiétés par les clochards qui ont pris la fuite suite aux deux détonations et bruits de combat au sous-sol.
Retour à l'Elysium.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 21 septembre 2019, 19:18:37
En arrivant à l'elysium, nous faisons nôtre rapport au prévôt et lui remettons notre prisonnier pour procéder à son interrogatoire. Avec l'aide de l'assistante Malkavienne qui use de dons "télépathiques", nous parvenons à déterminer qu'il est effectivement le commanditaire de l'attentat et que c'est bien lui qui a armé les 5 Caitiffs.
Mais curieusement, lorsqu'on commence à lui demander des informations sur celui qui aurait pu lui ordonner de mettre sur pied une telle opération, ainsi que des infos sur les Nosferatus et Samedis de la ville (car il s'avère qu'il ne s'est jamais présenté au Prince, et il pourrait ne pas être le seul), son esprit semble étrangement brumeux, ce qui a le don d'agacer la Malkavienne.
En dernier recours, nous estimons que seule le Prince (Ventrue de son état) pourrait avoir la puissance nécessaire pour parvenir à débloquer le blocage mental qui semble verrouiller son esprit.
Mais celle-ci nous explique que du fait de la présence d'un archonte dans la ville, une telle action pourrait être considérée comme une tentative de cacher quelque chose aux autorités de la Camarilla, et donc un acte de trahison.
C'est alors que la primogène Nosferatu de la ville (qui est aussi le plus grand rivale politique du prince dans la ville de la Nouvelle-Orléans) entre avec fracas dans l'élysium, suivie de près par l'archonte.
Elle exige que le prisonnier lui soit remis pour qu'elle s'occupe personnellement de son cas, ajoutant que le Prince "lui doit bien cela". Bien entendu cette dernière proteste, mais l'archonte vient lui aussi mettre son grain de sel dans la discussion, et très vite, le ton monte entre les 3 vampires.
Autant dire que dans l'élysium, chacun essaie de se faire le plus petit possible pour éviter de se retrouver pris dans la joute verbale entre 3 personnages aussi puissants et importants (à commencer par les PJs qui balisent sévèrement).
Mais finalement, le Prince finit par céder aux exigences du primogène Nosferatu, lequel s'empresse de décapiter (à mains nues) le prisonnier.
Puis les 3 se séparent et chacun semble retourner à ses affaires.

Malgré la fureur qui semble irradier du Prince, celle-ci parvient à garder sa contenance et félicite les PJs pour leur efficacité dans l'enquête, ajoutant qu'elle n'oubliera pas ceux-ci à l'avenir, et saura les récompenser en temps et en heure. Puis elle retourne dans ses quartiers privés, sans plus d'explications concernant la scène qui vient de se dérouler.

Ainsi se clôture le scénario, avec en prime 10 points d'expérience bien mérités.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 20 octobre 2019, 13:58:22
Nouveau scénario sur Vampire (ce coup-ci je vais simplifier au max).
Pour la séance, nous étions 3: moi, le ventrue Mickey Jackson et la "vraie" brujah d'origine Nippone (Chihiro). Les joueurs Brujah et Malkavienne étaient encore absents...

Après quelques semaines et la réussite de la première aventure, le groupe a gagné une petite renommée dans la société vampirique de la Nouvelle-Orléans.

L'aventure commence lorsque les membres du groupe reçoivent une invitation pour l'avant-première d'une exposition artistique dans un entrepôt de la ville. Il s'agit d'une exposition itinérante qui est déjà passée dans plusieurs grandes villes, et a systématiquement été encensée par la presse et le public, même si aucune information n'a jamais filtré sur le contenu exact des œuvres exposées ou l'identité de (ou des) artiste(s).

Les 3 se retrouvent donc sur place le soir de la date indiquée, au milieu de quelques autres vampires et une majorité de mortels (quelques journalistes et beaucoup de personnalités du gratin de la NO). Et effectivement, l'exposition (tableaux, sculptures et autres créations abstraites) vaut le coup d’œil. Mon personnage, en bon Toréador, tombe même en pâmoison devant les œuvres (ce qui l'immobilise quelques minutes). Pourtant, sans savoir pourquoi, il y a quelque chose qui nous dérange dans tout ça, une sorte d'intuition. Je décide donc d'utiliser mon auspex pour sentir l'odeur émanant des tableaux, et au milieu des peintures plus ou moins industrielles, je reconnais l'odeur caractéristique du sang. En faisant de même avec les sculptures, c'est l'odeur de chairs mortes que je crois reconnaître. Sans plus attendre, je préviens les 2 autres PJs qui sont aussi surpris et choqués que je peux l'être, et nous commençons à réfléchir à ce que nous pouvons faire.
Si possible, j'aimerais utiliser ma psychométrie sur les sculptures pour essayer d'en déterminer l'origine et voir ce qu'elles pourraient nous apprendre. Mais cela revient à toucher et manipuler celles-ci pendant quelques instant, ce qui risque de mettre en colère les "rambos" engagés pour la sécurité de l'évènement. On pense aussi à faire tomber une statue au sol pour révéler son contenu au "grand jour", mais ça risque de mettre une sacrée pagaille (en plus de nous attirer des ennuis). En bonus, j'ai repéré un garou dans la salle (calme et plutôt bien habillé), impossible de dire s'il s'agit juste d'un spectateur ou d'une personne liée à l'exposition et aux œuvres présentées...
Le Ventrue décide donc de contacter son ami prévôt de la ville pour lui demander conseil. Celui-ci prévient que l'exposition itinérante a déjà été repérée par la Camarilla dans plusieurs villes, mais comme elle reste rarement plus de quelques jours, aucune enquête sérieuse n'a pu être menée. Puisque nous avons la "chance" d'être invités sur place dès l'avant-première, il faut essayer dans savoir le plus possible sur l'origine des œuvres et sur l'artiste. Au vu de nos connaissances, nous penchons pour un Toréador (aux goûts particulièrement malsains); s'il fait partie de la Camarilla, il va devoir s'expliquer, s'il fait partie du Sabbat, il va falloir l'inviter à dégager de nos territoires.
Dans tous les cas, la consigne donnée est "discrétion", donc on oublie l'idée de faire tomber une sculpture ou même d'interroger le garou (qui n'a peut-être rien à voir là-dedans selon le prévôt)...

Dans la salle d'exposition, nous voyons peu d'éléments susceptibles de nous guider. En revanche, la guitoune présente dans l'entrepôt (en hauteur et hors d'accès du public) pourrait être l'endroit idéal pour poursuivre nos investigations. Mais comment y accéder?

Je vous passe les détails, mais en gros, le MJ nous a fait des jets hallucinants lors de notre première approche au bluff (avec un Ventrue et un Toréador, ça semblait logique), avec deux gardes intelligents qui ont refusés de nous laisser passer.
Ensuite on est passé par l'extérieur et les toits: la "vraie" Brujah nous a impressionnés en brisant un cadenas et ouvrant un velux (verrouillé) à mains nues.
En atteignant la guitoune, un autre "rambo" nous attendait caché dans l'ombre (lumières éteintes) et a violemment refermé la porte une fois la Brujah entrée dans la salle,  m'infligeant quelques dégâts qui m'ont secoué et fait basculer au sol. Il a en outre encaissé 2 coups de la Brujah (armée d'un poing américain) sans trop de mal (les dés étant clairement du côté du MJ).
Me relevant difficilement, je parviens à rouvrir la porte et à rentrer dans la pièce, suivi du Ventrue. Lui armé d’un tazer et moi d’un colt, nous mettons en joue notre adversaire, ce qui le calme immédiatement.
Tandis que le garde est maintenu au sol et que le Ventrue lui fait comprendre qu’il a tout intérêt à ne pas faire l’idiot et à se taire (au risque de perdre son boulot si on s’aperçoit qu’il a été mis en difficulté par une « faible femme » et 2 maigrichons), la fouille de la pièce permet de trouver des documents dont le contenu est filmé avec nos smartphones. Puis on remet tout en place sans rien emporter (pour ne pas alerter le personnage à l’origine de l’exposition), on assomme le garde et on s’en va en espérant qu’il n’aura pas la mauvaise idée de trop parler (bon jet du Ventrue en intimidation/charisme).
Pour la fin de la nuit, nous analysons le contenu des documents sur ordinateur. Outre une photo de « l’artiste » (un hispanique plutôt joli à regarder), on trouve également divers numéros de comptes bancaires ainsi que des coordonnées GPS et un numéro 302. Mickey contacte un hacker pour faire des recherches sur ces comptes, et les coordonnées GPS indiquent la gare de NO (potentiellement de casiers sécurisés dans l’espace public). On soigne nos blessures (4 légères pour moi et Chihiro) en utilisant nos points de sang, et on décide d’aller dormir pour se rendre à la gare le lendemain soir.

Tout se passe bien pour Mickey et Chihiro, mais mon sommeil est perturbé par d’horribles cauchemars (j’ai pris le malus éponyme sur mon personnage) en foirant mon jet de volonté (6 dés, difficulté 7). Et comme en plus j’ai fait un 1 et aucune réussite (1, 2x4, 2x5, 6), c’est un échec critique et je devrai enlever 2 dés à tous mes groupements pour la nuit suivante.

Bref, si jusqu’à présent on a su se montrer relativement efficaces et discrets, la deuxième nuit de l’aventure s’annonce plus complexe (mon malus, sans oublier les points de sang utilisés pour nous soigner pour moi et Chihiro).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 06 février 2020, 17:41:38
Le MJ qui organise les parties de Vampire souhaite nous faire découvrir d'autres jeux en parties one-shot entre 2 scénarios. Eventuellement si les expériences sont convaincantes, on pourra rejouer par la suite.

Après le choix entre différents jeux, nous nous sommes tournés vers Knight.

Citer
Le monde a sombré dans les ténèbres et le désespoir. L'Humanité s'est regroupée dans des "Arches", des villes gigantesques protégées par des murs de lumière. Pourquoi protégées ? Parce que les ténèbres sont parcourues par des créatures monstrueuses. L'une des seules lignes de défenses (l'une des meilleures, en tous cas), est le Knight. Cette armée est composée de survivants aux ténèbres, qui se sont illustrés d'une façon ou d'une autre. Ils revêtent une armure sophistiquée composée de nano-machine et capable d'exploits incroyables. Chaque type d'armure a sa spécialité et, mixé dans un groupe, elles déploient tout leur potentiel. Un jeu résolument tourné vers l'action (mais pas que) dans un monde sombre et désespéré.

Si certains connaissent et ont des conseils pour créer un personnage équilibré et bien débuter l'aventure (j'hésite entre un Priest et un Psionic), je suis preneur.

Il y'avait aussi un nouveau venu dans l'asso, qui proposait d'organiser des OS de Shadowrun, mais si je m'investis trop souvent dans les JdR, ma copine risque de tirer la gueule... Dommage...
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 06 février 2020, 18:24:28
J'ai un ami qui veut à tout prix me faire essayer Knight, mais honnêtement ça ne m'attire pas des masses. Shadowrun par contre, c'est de la bombe, même si je préfère Shadowrun Anarchy, la version "light" où il n'y pas 16 étapes par phase de combat.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 06 février 2020, 19:12:03
C'est pour ça que pour l'instant, on part sur des OS entre 2 parties de Vampire.
Je te dirais ce que j'en pense.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 04 avril 2020, 14:13:19
Je poste officiellement sur ce topic pour essayer d'organiser une partie de JdR sur le net.
Comme jeu, je propose Vampire V20 (étant donné que c'est le seul que je connaisse un peu), mais si vous avez d'autres propositions on reste ouverts (tant qu'on peut faire les fiches perso sans trop de difficulté).
Pour la partie, le plus simple serait d'utiliser Teamspeak ou le Discord AK, mais là encore si vous avez plus pratique à proposer, n'hésitez pas.

Pour des raisons de clarté, ne postez ici que si vous souhaitez jouer (on accepte aussi bien des débutants que des habitués). Et éventuellement, si vous connaissez des joueurs/MJs qui veulent/peuvent nous rejoindre, demandez-leur.
On essaiera quand même de donner la priorité aux membres AK. Je laisse cette option si on manque de personnes pour jouer (je vois bien 4-5 jours et 1 MJ).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: RadicalEd le 06 avril 2020, 01:41:42
Hohoho! Je ne connais pas Vampire V20, mais je suis un habitué de mascarade/dark age/mage/loup-garou et je suis très intéressé pour jouer (j'en ai vraiment trop marre de maîtriser). Sinon pour jouer en ligne par discord, j'ai testé ça avec rolisteam: ça fonctionne pas mal même si le logiciel est pas très stable, j'aurai aussi aimé un jet de dé simple intégré mais bon...
Donc si vous organisez une session, je suis intéressé.  :)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 06 avril 2020, 10:39:36
D'autres personnes?
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Afloplouf le 06 avril 2020, 18:19:20
Je suis déjà pris sur Roll20. :P
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 14 avril 2020, 11:52:12
Petit Up, vu qu'on est reparti pour un bon mois...
Au passage, j'ai créé un compte sur VirtuaJDR (https://www.virtuajdr.net/) pour essayer de trouver plus facilement des joueurs ou parties à rejoindre.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 27 avril 2020, 11:31:08
Vous souhaitez créer une figurine vraiment unique, un personnage particulier pour personnaliser votre armée ou juste vous amuser.

Le site Hero-Forge (https://www.heroforge.com/) vous permet de créer une figurine humanoïde (globalement, il y'a aussi des serpents ou centaures) selon une vaste gamme d'options allant du genre/race aux poses et montures en passant par les armes et équipements bonus (et avec l'option "miroir" il y'a même la possibilité d'en faire un gaucher ou droitier).

Après, il n'y a plus qu'à valider le choix et passer commande. Je n'ai pas encore pris le temps de consulter les prix ni eu l'occasion de juger la qualité des figurines mais sachez qu'il est également possible de choisir en quelle matière on les veut (du plastique au bronze), ce qui influe sur la résistance et le niveau de détails (et sur le prix bien entendu).

https://www.youtube.com/watch?v=jecDt99ajXw

Difficile de dire si ce sera vraiment utile sur du 40K, mais pour d'autres jeux ou juste pour le fun, je trouve l'idée sympa.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 23 mai 2020, 11:27:43
Hier on a enfin pu reprendre nos parties JdR avec mon club, et on a fait une partie OS/découverte sur le jeu Knight (même si j'espère qu'on pourra en faire d'autres par la suite).

Comme prévu, le jeu est essentiellement tourné vers l'action, même si les phases de négociation et discussion ne sont pas en reste. L'univers se veut assez sombre et compte son lot de secrets, il est d'ailleurs déconseillé aux joueurs de lire une bonne partie du fluff disponible sur le livre de règles, au risque de se faire spoiler une bonne partie des mystères et interrogations que l'on pourrait être amené à se poser en cours d'aventure. Le mieux est de laisser le MJ distiller les éléments de réponse au fil des scénarios.

Le jeu se joue avec des D6 sur un principe simple: lors d'un jet, les impairs sont considérés comme des réussites, et selon le nombre de réussites on parvient à effectuer son action ou non. Les dégâts des armes se calculent en additionnant les résultats d'un nombre variable de D6 (selon l'arme utilisée).
Enfin, lors d'une action, le MJ définit un attribut principal (une quinzaine distribués selon 5 aspects spécifiques correspondant plus ou moins aux caractéristiques physiques, sociales, mentales, etc...), et le joueur décide d'un deuxième attribut en justifiant son choix. Puis on lance le nombre de dés correspondant aux valeurs additionnées des 2 attributs.
Par exemple, pour tirer avec une arme à feu, l'attribut principal est naturellement le tir, mais le joueur peut choisir en secondaire d'utiliser sa dextérité, sa perception, son déplacement ou même sa hargne et son savoir de l'ennemi... Par contre, il aura plus de mal à justifier un tir utilisant l'attribut parole en secondaire...
Le système est volontairement simple et assez permissif pour autoriser une multitude de possibilités s'adaptant aux attribut et à la personnalité du PJ (guerrier stoïque, barbare bourrin ou voyageur érudit, etc...), le MJ servant de garde fou pour limiter les abus.
Enfin, il y'a le système d'overdrive: chaque armure possède une affinité avec 3-4 attributs (permettant de définir un peu plus son rôle). Lorsque l'armure est sortie (vive les nano-machines), si un jet est tenté avec un (ou même les 2) attribut d'overdrive, on rajoute le nombre de dés correspondant à cette valeur d'OD (entre 1 et 5) sur le jet, et l'on gagne une réussite automatique en plus. De plus on obtient des avantages permanents utilisables dans l'aventure selon le niveau d'OD: par exemple, la perception en OD 1 accorde un zoom x400, le niveau 2 accorde une meilleure perception des sons, tandis que pour le savoir on accède à des bases de données contenant des informations de plus en plus riches et secrètes.

Bref, pour une première expérience c'était plutôt convaincant. Le jeu fait la part belle à l'action et aux affrontements désespérés (on peut vite prendre cher), tout en laissant une grande liberté au joueur pour interpréter/narrer la manière dont il souhaite effectuer ses actions.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 27 mai 2020, 19:52:24
Pour la nièce de ma copine (9 ans), j'offre le livre de règles du JdR My little pony - Tales of equestria (oui parce que je vais pas commencer avec du Vampire ou D&D).

Bien que ne connaissant pas vraiment l'univers de la série animée (faudrait peut-être que j'essaie), je n'ai pu résister à l'envie de survoler rapidement le contenu et notamment les règles de jeu et de création de personnages.
Et je dois avouer que même si on n'a pas la complexité d'un jeu plus mature, les fiches présentent tout ce qui fait le sel d'un JdR. On retrouve ainsi les 3 grandes caractéristiques habituelles (physique, mentale, sociale) désignées par corps, esprit et charme. En guise de classe il faut choisir parmi 3 grandes familles: les poneys terrestres, les licornes et les pégases, plus une 4ème déblocable seulement à haut lvl. Ajoutez-y des talents/défauts, une marque de beauté et un portrait de votre poney, et vous avez tout ce qu'il faut pour faire découvrir l'univers du JdR à de jeunes novices.
J'avoue même que sans aller jusqu'à vouloir créer une campagne, cette lecture m'a presque donné envie de faire une ou 2 parties de découverte.

Le système de jet lui-même est intéressant et original, tout en gardant l'avantage de la simplicité. Plutôt que de lancer des seaux de dés, on lance un seul dé (éventuellement 2 si on a les talents qui correspondent) pour une difficulté allant de 2 à 20. Ce qui change, c'est que plus on est doué dans un domaine, plus on utilise un dés avec de nombreuses faces. Une compétence faible ne laissera ainsi qu'un simple D4, mais peu à peu on pourra l'améliorer pour aller jusqu'à utiliser un D20.

Bref, un jeu plutôt bien ficelé pour un public jeune (mais pas que...). Idéal pour faire basculer nos chères têtes blondes dans le monde fantastique du JdR. :)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 27 mai 2020, 20:19:17
Le jeu a une très bonne réputation. Simple ne veut pas forcément dire mal foutu, et ça n'est apparemment pas le cas. Un de mes potes en masterise pour des débutant et il aime beaucoup.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 27 mai 2020, 20:21:03
Honnêtement, je pense me reprendre un autre livre de base pour moi. :)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 08 juillet 2020, 19:45:55
Je l'ai vu disponible sur Philibert, je n'ai pas hésité un instant et je l'ai reçu aujourd'hui. :)

(https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51oV8lWIS4L._AC_SX466_.jpg)

Maintenant faut que je prenne le temps de lire ce joli pavé, mais les illustrations et l'ambiance qui s'en dégagent sont superbes.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Gally@ le 08 juillet 2020, 19:53:03
Super sympa Nakei :)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 08 juillet 2020, 21:37:17
J'ai vu passer, et la lore générale m'intéresse beaucoup. C'est à peine esquissé dans les films.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 09 juillet 2020, 09:00:57
Le seul truc c’est que c’est uniquement édité en Anglais. Moi ça ne me gêne pas, mais je sais que ça peut en bloquer certains...
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 09 juillet 2020, 10:31:59
C'est Alien. Ça finira forcément par sortir en Français.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 17 juillet 2020, 18:08:15
J'ai terminé de lire le corebook pour Alien. J'ai survolé rapidement certains passages, mais ça annonce du très bon. L'univers présenté ne se limite pas uniquement aux 4 films: on inclut également l'historique de Prométhéus et Covenant, sans oublier les jeux vidéos (Alien Isolation notamment), et il y'a même une rapide allusion aux productions Alien vs Predator.

Concernant le type d'aventures jouables, on peut aller du simple scénario d'action avec les marines (comme le 2) au slasher plus proche du premier opus en incarnant du personnel "civil" (et même des enfants).

Le bestiaire inclut les 2 grandes "espèces" d'aliens à travers leurs multiples variantes: on a forcément le prédateur ultime qu'est le xénomorphe de la saga originale. Mais il y'a aussi le néomorph introduit dans les films Prométhéus et Covenant, moins aboutis, plus sauvages, mais pas moins dangereux.
Enfin, on trouve d'autres créatures inédites qu'il est possible de rencontrer dans l'espace ou sur les planètes explorées par les Humains. Bref, il y'a de quoi concocter de bons scénarios OS comme des campagnes.

Les adeptes du lancer de dés à tout va peuvent cependant passer leur chemin: à priori on est plus dans un jeu misant essentiellement sur la narration et une ambiance clairement horrifique (mais pas que), et le fait de devoir effectuer des lancers de dés y est rarement une bonne nouvelle. Soit c'est qu'on est en train de réaliser une tâche particulièrement complexe dont la survie du groupe (ou à défaut de nôtre seul personnage) dépend, soit c'est qu'on a fait une mauvaise rencontre et que l'heure est venue de se défendre face à une bébête baveuse et clairement agressive...
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Avendil le 22 août 2020, 22:26:40
Je rebondis sur Knight, un ami nous avait Masterisé un one shot quand les règles étaient sorti et on a attendu pendant des années la sortie de la campagne, qui vient d'arriver ! Probable qu'on commence à y jouer à moyen terme du coup, plutôt hâte, l'univers était vraiment chic.

Sinon en ce moment, je joue à Shadowrun (campagne presque terminée d'ailleurs, je vais mettre à la retraite mon adepte), vampire, et Shadow of the demon lord ! Que je DM aussi d'ailleurs, une véritable pépite ce système. Dark fantasy à l'univers séduisant et aux règles qui atteignent pour moi l'équilibrage quasi parfait de rapidité et complexité.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 22 août 2020, 23:34:32
C'est vrai que j'ai hâte de reprendre les parties de mon club: du Vampire, du Knight ou même des sessions découvertes, mais il faut que je relance des dés. :)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 23 août 2020, 00:19:25
J'ai repris les parties régulières avec mes potes depuis la fin du confinement, ça m'avait vraiment manqué. On a joué comme des oufs tout juillet et début août pour compenser, là ça a repris un rythme "normal", avec une partie par semaine en moyenne.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 08 octobre 2020, 18:17:16
C'est juste moi ou c'est vraiment très con? (https://www.youtube.com/watch?v=bxGiPvrpPyA)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Drizztou le 08 octobre 2020, 21:16:41
C'est ce qui finit par se passer quand on donne trop de pouvoir à des activistes radicaux.
C'est la porte ouverte aux amalgames, à la dénonciation et à la victimisation pour se voir donner de l'attention.

Le féminisme et la lutte anti raciste, c'est la fête du slip vis à vis de la culture et du bon sens et c'est de pire en pire. Ces gens là voient littéralement ce qu'ils veulent voir pour foutre la merde.

Il y a énormément d'anecdotes dans le jeu vidéo par rapport à ça (je me permet une petite diggression sur le jeu video parce que c'est le media que je connais le mieux), mais plus particulièrement, la vidéo m'a fait penser au scandale avec Resident Evil 5.
Pour la petite histoire, les SJW s'étaient plaints de la représentation des noirs dans cet opus de Resident Evil se passant en Afrique (en disant qu'ils étaient dépeints comme des sauvages, comme l'image qu'on aurait hérité du colonialisme) alors qu'il s'agit simplement de zombis, comme dans les autres opus. Et personne n'avait élevé le ton par contre quand on génocidait des blancs dans tous les jeux précédents.
Aussi, le virus transformant les gens en zombis était comparé par les SJW au virus du sida...

Source : https://www.01net.com/actualites/a-la-suite-dallegations-de-racisme-capcom-revoit-sa-com-520030.html (https://www.01net.com/actualites/a-la-suite-dallegations-de-racisme-capcom-revoit-sa-com-520030.html)

Pour une minorité de personnes qui n'est même pas consommatrice, on en vient à des œuvres aseptisées, dénaturées ou censurées.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: sarthasiris le 09 octobre 2020, 01:23:50
Ils ont retiré un malus de deux d'intel sur les Orcs dans les manuels d'un JDR. Que fait la police?! C'est souvent ce genre de petites polémiques qui me font sourire, parce que sans s'en rendre compte elles renseignent d'avantage sur les idées de ceux qui les critiquent que sur le "problème" que ces gens prétendent dénoncer. Qui d'ailleurs n'en est pas vraiment un, si on regarde de plus près. Même le gars de la vidéo admet que cette modification ne sera surement pas appliquée par les joueurs qui n'en veulent pas.

Chui pas un expert en JDR hein, mais il me semble qu'un des aspects les plus appréciés de ces jeux c'est justement la liberté qu'ont les joueurs et les narrateurs de faire théoriquement ce qu'ils veulent.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Red Slaughterer le 09 octobre 2020, 05:54:24
mdr
Bon je lurkais par hasard et je suis tombé là-dessus.

L'errata en question (https://media.wizards.com/2020/dnd/downloads/VGtM-Errata.pdf). C'est vraiment juste un changement de règle pour encourager les gens qui veulent mettre de orc magiciens das leur campagne.

Vous inquiétez pas, les directive des haut-placés du lobby sont vraiment très claires : avec le COVID tout le monde est concentré sur les tâches essentielles que sont le reconditionnement des nouvelle génération et l'infiltration des postes clé chez SONY pour censurer les personnages hétéros des jeux sur PS5.
Mais personne de touche aux jeux de rôles, c'est déjà largement assez pédé comme ça.
Titre: Re : Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 09 octobre 2020, 13:52:40
C'est souvent ce genre de petites polémiques qui me font sourire, parce que sans s'en rendre compte elles renseignent d'avantage sur les idées de ceux qui les critiquent que sur le "problème" que ces gens prétendent dénoncer.

Je n'aurais pas mieux dit.

Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: GTZ le 09 octobre 2020, 16:49:54
Red est de retour !

Toutes ces chèvres communistes que j'ai sacrifié ne sont pas morte pour rien.

Sinon sur le sujet j'avais vu une vidéo dessus justement hier. Me demande pour qui ils ont fait ses modifications que surement très peu voir aucun joueur réclamait.

Autant s'ils veulent moins de polémique changer le terme race par espèce aurait été vraiment quelque chose d'intelligent, vu qu'il y a que les chien qui ont des races (mais bon les cainrix déjà rien que le fait qu'ils parlent encore de race pour se définir en tant qu'humain y z'ont déjà perdu la guerre). Mais pour le coup, le reste me laisse dubitatif, surtout que je me demande en vrai combien de joueur vont vraiment l'appliquer. Moi déjà à l'époque je me faisais ma propre sauce donc c'est pas leur modif qui vont changer ça.

Par contre inquiétant pour l'avenir des futurs fictions cainrix, mais bon les cainrix y sont déjà morts dans le game, y a pu rien qu'y font qui a de l'interet excepté The Boyzs.

Et pour la prochaine adaptation de LOTR ils vont aussi changer les orcs pour que ça soit plus cool ?
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 09 octobre 2020, 18:06:07
De toutes façon, ça rejoint aussi un article génial que j'avais lu il y a longtemps qui partait du principe qu'il était franchement étrange d'avoir des écrits qui définissait ce qu'était un "monstre" ou pas.

"A quel point la limite entre "monstre" et "animal" et "espèce sapiente" est franchie? Est-ce que ce serait pas un peu de la propagande spéciste ça? Si les Orcs (pas ceux de LOTR, plus le genre Elder Scrolls ou D&D) ont une culture, une civilisation et un langage, de quel droit on les qualifie de "monstres"? "

Bref, y avait tout un tas de réflexions assez bonnes sur comment éviter le manichéisme dans les parties et faire se sentir comme des salauds les Joueurs qui venaient de massacrer sans scrupules une espèce pensante juste parce qu'in universe, tout le monde leur disait qu'ils étaient "monstrueux".

Le parallèle est facile avec des mangas/animes/bouquins qui évoquent d'ailleurs le sujet, genre Dungeon Meshi par exemple. Là-dedans, les orcs sont quand on apprend à les connaître des humanoïdes chills qui aiment les légumes et sont réduit au pillage parce que les humains leur ont pris leurs terres.
Titre: Re : Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: RadicalEd le 09 octobre 2020, 18:48:56
\o/ Red est passé par là !

Bref, y avait tout un tas de réflexions assez bonnes sur comment éviter le manichéisme dans les parties et faire se sentir comme des salauds les Joueurs qui venaient de massacrer sans scrupules une espèce pensante juste parce qu'in universe, tout le monde leur disait qu'ils étaient "monstrueux".
Aucun scrupule, je suis chaotique neutre  8)

Sinon et effectivement tout le monde se fiche de ces modifications qui sont plus un coup de relation publique qu'autre chose. C'est juste ridicule car ça va a l'encontre du système de base du jeu de rôle de bonus/malus, donc ça sent vraiment le coup de publicité.
En tant que joueur, je trouve que le côté assez manichéen et raciste de D&D avait atteint ses limites depuis longtemps en terme narratif et on s'en affranchissait allégrement. Il n'y a que dans JRTM où cet aspect conservait un sens par rapport à l’œuvre initiale.

Après, concernant le "wokisme", aux USA, ils commencent à être bien perchés et c'est pas les boites de jeux de rôle ou de jeux video qu'ils infiltrent mais les facs et les écoles.  ;)
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Down le 09 octobre 2020, 19:21:00
Le top ce serait qu'on évite de faire 3 pages sur les paniques morales débiles inventées par la droite US pour monter en épingle des détails dont tout le monde se fiche. On a déjà assez de débats stupides en france sans devoir se farcir en plus les petites obsessions de certains étatsuniens sur les soi-disant SJW qui ont le pouvoir partout (au passage Pluckrose, Lindsay et cie c'est vraiment un tissu d'âneries aussi, et les facs US aux mains des gauchistes c'est quand même une vaste blague).
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: RadicalEd le 09 octobre 2020, 20:20:04
Ok je retire Lindsay alors vue que c'est des âneries selon toi. Mais je ne suis pas sûr que ce soit "inventé" par les républicains, ils essaient surtout d'instrumentaliser le phénomène pour essayer de gratter des voix (vu leur niveau et celui de leur candidat, tout est bon à prendre).
Je pense quand même que tu sous-estimes l'influence de ce courant de pensée aux USA.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 09 octobre 2020, 20:45:31
Je pense surtout que comme d'habitude, les plus gros imbéciles extrémistes de chaque côté cassent les oreilles de tout les autres. Leur donner du crédit, c'est déjà trop.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 09 octobre 2020, 20:47:41
Du coup, en jouant à Vampire je n'ai pas trop de questions à me poser: je suis le "monstre"... :)
Titre: Re : Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Down le 09 octobre 2020, 21:12:06
Ok je retire Lindsay alors vue que c'est des âneries selon toi. Mais je ne suis pas sûr que ce soit "inventé" par les républicains, ils essaient surtout d'instrumentaliser le phénomène pour essayer de gratter des voix (vu leur niveau et celui de leur candidat, tout est bon à prendre).
Je pense quand même que tu sous-estimes l'influence de ce courant de pensée aux USA.

Lindsay et cie ce n'est pas vraiment les républicains (même si ça se nourrit l'un l'autre d'une certaine façon), c'est plus l'alt-right et plus spécifiquement tout le courant qui tourne autour de Quillette et dont l'agenda est grosso modo anti-science sociale (et plus spécifiquement tout ce qui s'intéresse aux études de genre, décoloniale etc évidemment) et vise à faire disparaître (je ne dis pas qu'ils en sont proche mais c'est ce vers quoi ils voudraient tendre) ces choses là des universités US. En ce sens là c'est tout autant un programme politique de transformation de l'université, d'ailleurs. Mais bon, ça n'a rien à voir avec le sujet du jeu de rôle en l'occurrence, donc je digresse.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Red Slaughterer le 09 octobre 2020, 22:14:55
Non mais c'est terrible je voulais juste repartir dans un nuage de fumé après avoir enlevé le lien cassé de ma signature mais maintenant on va encore dire que je créé des embrouilles alors que j'ai rien fais.

Mais je pense c'est vraiment un quiproquo. Les orcs dans D&D sont pas des PJ, on joue plus un demi-orc normalement. Les orcs sont plus pensés comme étant des adversaires et ont du coup des caractéristiques très basiques, avec des variations de stats plus excessives qu'un PJ habituel.
Et je pense vraiment c'est juste ça, c'est pour ça que ça concerne aussi les kobolds qui ont des stats très faible vu que c'est pas loin d'être de la vermine à la base.

J'ai cru Down il parlait de Lindsay Ellis vu que c'est raccord avec le sujet (https://www.youtube.com/watch?v=gLOxQxMnEz8), j'étais complétement perdu.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: RadicalEd le 09 octobre 2020, 22:40:53
@Red: c'est ton aura qui agit ;)

Cliquez pour afficher/cacher

Pour revenir au sujet des jeux de rôles, cette histoire de modification de règle m'avait fait penser à la news concernant l'auteur de lodoss qui psychotait sur encore un truc à la noix (https://boundingintocomics.com/2020/07/06/record-of-lodoss-war-author-fears-a-future-where-all-my-books-will-be-banned-following-netflixs-removal-of-community-dd-blackface-episode/).
La preuve que les US sont parfois assez peu compréhensible vu de l'étranger, ça laisse vite libre cours aux fantasmes...
Titre: Re : Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Drizztou le 10 octobre 2020, 05:43:14
Cliquez pour afficher/cacher
Autant s'ils veulent moins de polémique changer le terme race par espèce aurait été vraiment quelque chose d'intelligent
Parler de race plutôt que d'espèce, ça a quand même un sens, en particulier lorsqu'il s'agit de traiter des différences minimes. Il y a différents types d'elfes par exemple. On a aussi le cas des Giths, qui se sont scindé en 2 groupes avec des différences génétiques et culturelles dues à leur lieu et mode de vie, mais qui restent fondamentalement la même chose.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 06 janvier 2021, 13:54:56
Durant les vacances, j’ai eu l’occasion de tester quelques jeux sympas en famille.
-Pandemic: j’avais le jeu d’origine chez moi, mais confinement oblige il était difficile d’y jouer seul. Du coup, ayant offert l’édition 10eme anniversaire à Squik, nous avons pu enchaîner les parties. Et c’est vraiment plaisant, cet équilibre fragile entre planification et tension lors des épidémies.
-Unlock/Star-Wars: Un escape game en mode jeu de plateau, j’avoue qu’au début j’étais sceptique. Mais finalement ça passe sans problème et les 3 scénarios étaient relativement sympas, même s’ils ne nous ont pas parus très complexes. Mais comme on a quand même bien aimé, on essaiera probablement les autres boites à un moment ou un autre.
Par contre, je reste un peu sceptique quant à la taille de la boîte par rapport au contenu (3 paquets de cartes: un par scénario).
-Kitchen rush: En 4 manches de 4 minutes chacune, vous devrez servir un maximum de plats aux clients pour augmenter la renommée de votre restaurant et maintenir ses finances dans le noir. Sauf que rapidement il faudra penser à faire les courses pour remplir la réserve, et les plats non servis en fin de manche seront sanctionnés. Qui plus est il faudra penser à payer vos employés (les joueurs) à l’issue de chaque service.
Bref, mieux vaut planifier correctement ses actions et parvenir à conserver son calme malgré l’agitation grandissante autour des fourneaux... On se croirait presque dans une vraie cuisine au moment du rush. ;)


Pour finir, je me suis procuré le Munchkin - Warhammer 40.000. Je connaissais déjà le jeu original et ses extensions, mais je ne pouvais décemment pas passer à côté de celle-ci (on est plus dans le délire du collectionneur). Les illustrations et références parodiques ne m’ont pas déçues.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 17 février 2021, 18:40:55
(https://cdn3.philibertnet.com/409270-large_default/star-trek-adventures-livre-de-regles.jpg)

Pour enrichir un peu mes références sur la série, j'ai acheté le JdR. Une fois encore c'est un fort joli ouvrage sur lequel j'ai pu jeter un premier regard rapide.
La présentation générale est relativement sobre et colle bien à l'esthétique assez rétro de la série. Le jeu offre la possibilité de créer une aventure dans les différentes époques, depuis la série originale jusqu'à NG, aussi bien dans des missions diplomatiques et d'exploration que pour des opérations militaires face aux nombreux adversaires de Starfleet.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 30 juin 2021, 19:55:06
Je me suis inscrit sur une campagne Alien JdR (via  Discord et Roll20), qui devrait commencer dans les semaines qui viennent.
Il resterait potentiellement une place supplémentaire dans le groupe (4-5 joueurs), donc dites-moi si cela peut vous intéresser.

Les missions Eternis (https://www.youtube.com/watch?v=49tykOf3FRk)

Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 14 juillet 2021, 18:57:17
Première partie de la campagne Mission Eternis, pour le JdR Alien, hier soir.

Le groupe a été recruté par Lasalle Bionational (un rival de Weyland-Yutani dans de nombreux domaines, et notamment la création de nouvelles bio-armes) pour une expédition de minage spatial dans un système lointain, proche de la frontière entre "l'Empire des 3 mondes" (Angleterre et Japon) et "l'Union des Peuples Progressistes" (Chine et Russie).
Après un briefing rapide dans un astroport terrestre, l'équipage rejoint son vaisseau cargo/mineur. Après quelques heures, les coordonnées de vol sont entrées et le cryo-sommeil peut commencer.

A priori, c'est une mission classique de minage sur un champ d'astéroïdes. Depuis un peu plus de 10 ans il y'a déjà eu plusieurs rotations d'équipes (sachant qu'avec le sommeil cryogénique, une rotation dure globalement 5 ans) et certains membres d'équipage ont déjà fait le voyage 1 ou 2 fois.
Mais alors, pourquoi cette fois-ci l'équipage est accompagné d'un représentant officiel de la compagnie? Pourquoi y'a-t-il autant de personnel scientifique sur le vaisseau (un médecin, un géologue et un biologiste)? Pourquoi le personnel de sécurité compte-t-il une demie douzaine d'individus, dont d'anciens marines coloniaux (ou équivalent)?
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 14 juillet 2021, 19:18:35
J'espère que ton perso a signé son testament, parce sa mission pue sous les aisselles.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 14 juillet 2021, 19:33:27
Et encore, j’ai pas parlé du capitaine qui est un des deux pilotes, et qui semble avoir fréquemment des périodes «d’absence». Mon personnage qui est le second pilote risque de devoir faire des heures supplémentaires…
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 02 août 2021, 10:56:26
Après "l’introduction" de l'autre jour, la partie a vraiment pu commencer.

Le cryo-sommeil se termine sans encombres et le vaisseau arrive en vue du planétoïde, entouré d'un réseau de petites installations minières reliées à une base principale. Après un appontage sans problème, une partie de l'équipage décide de descendre sur la station pour aller boire un coup avant le début des opérations. Notamment un des mineurs dont on découvre assez rapidement qu'il est accroc au poker, a un problème avec l'alcool, et semble bien connu des autorités locales (un marshall et quelques adjoints)...
Autre détail, la station semble être en crise: du fait de la frontière avec l'UPP, de nombreux réfugiés et clandestins sont arrivés depuis quelques mois, et les tensions grandissent avec les habitants/employés "réguliers" tandis que les multiples compagnies (dont Biolasalle, majoritaire dans le secteur) n'hésitent pas à employer cette main d’œuvre bon-marché. Jusqu'à présent le marshall parvient à maintenir une paix fragile, mais le syndicat des mineurs locaux semble faire entendre sa voix de plus en plus fort, comme en témoignent les multiples graffitis recouvrant les murs des blocs d'habitation.

Mais après tout, nous ne sommes que des travailleurs sur un vaisseau spatial, donc à priori tout ceci ne nous concerne pas.
La mission commence rapidement après, par un échantillonnage de différents astéroïdes sur la ceinture entourant le planétoïde. Tout se passe sans problème majeur (hormis l'ouvrier mineur légèrement ivre dans son scaphandre, ce qui ne manque pas d'inquiéter ses coéquipiers), jusqu'à ce qu'une petite navette de transport n'entre violemment en contact avec un des cargos de la zone, ce qui entraîne une violente explosion. En tant que pilote, j'ai tout juste le temps de réorienter la petite navette de minage dans laquelle j'officie pour la mission, afin d'encaisser au mieux l'onde de choc qui arrive à toute vitesse. Tant bien que mal je parviens à ramener l'équipe de minage à bord et à retourner vers notre cargo (malgré l'ivrogne qui a vomi dans son scaphandre et une légère fuite d'air rapidement réparée).
A bord du cargo justement, le capitaine fait un AVC sur le pont de commandement suite à cet évènement, et le médecin parvient tout juste à le maintenir dans un coma artificiel tandis que le reste de l'équipage est lui aussi méchamment secoué par le choc.
Puis un appel général est diffusé sur toutes les fréquences: le syndicat des mineurs a pris le contrôle de la station et démis le marshall de ses fonctions. Tous les vaisseaux présents dans le secteur ont quelques heures pour partir, dans le cas contraire ils seront arraisonnés et réquisitionnés par le nouveau "pouvoir" en place.

L'équipage du Bougainville se retrouve donc face à un choix crucial quant à la suite des opérations. Le représentant de la compagnie juge que le plus judicieux serait de récupérer rapidement un des astéroïdes étudiés précédemment et de quitter la zone en lançant son raffinage durant le voyage du retour.
Autre problème: avec le capitaine dans le coma, je me retrouve seul pilote sur le vaisseau. Je m'attends donc à devoir faire des heures sup' durant les jours qui viennent. Je vais demander au médecin de me préparer un petit cocktail de vitamines pour pouvoir supporter la fatigue.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 28 août 2021, 11:53:18
Fans de Harry Potter, je viens de trouver un JDR basé sur la licence.

https://www.geek-it.org/harry-potter-jdr/

Pour info ce n'est pas quelque chose d'officiel: c'est un fan qui s'est amusé à créer son propre jeu et le diffuse gratuitement sur le net. Donc n'hésitez pas à télécharger les fichiers en fin d'article si vous êtes intéressés, parce qu'ils risquent de disparaître soudainement si la Warner et les ayants-droit découvrent ça. ;)
En tout cas si le système de jeu reste classique, on sent qu'un vrai travail de fond a été réalisé, ne serait-ce qu'avec les multiples suppléments ajoutés pour compléter son aventure.
Et l'auteur continue à travailler sur son bébé pour assurer le suivi et le mettre à jour régulièrement.

Voici en outre une vidéo explicative concernant la création de personnages (ici selon l'archétype Cérébral/Elève modèle):
https://www.youtube.com/watch?v=ikkmKpfzm88
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Zankaze le 28 août 2021, 16:46:03
Je l'ai testé avec des amis il y a quelques mois et ça marche très bien. Je recommande.
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 28 août 2021, 18:25:23
Je t'avoue que là, le projet serait de faire découvrir le JdR à de jeunes joueurs (8-10 ans) qui me tannent avec ça depuis qu'ils ont vus l'un des derniers Disney... Je me dis que l'univers HP pourrait être sympa pour ça, même si je redoute un peu la phase de création de personnage...
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 19 septembre 2021, 17:10:31
Je n'ai pas eu trop de temps pour m'en occuper dernièrement, mais comme la prochaine session à lieu demain: voici le compte rendu de la précédente partie de JdR Alien.

L'histoire reprend alors que l'équipage décide de quitter la station et de profiter de la confusion ambiante pour récupérer un des astéroïdes étudiés précédemment, avant de mettre les voiles le plus vite possible, en lançant le raffinage durant le voyage retour.
Le chef de la sécurité étant le plus haut gradé (le capitaine est toujours dans le coma), c'est lui qui contacte la station pour annoncer nôtre départ. Malheureusement, il se voit notifier un refus de la part de la tour de contrôle et le Bougainville est contraint de rester à quai, fermement tenu par un sabot d'amarrage.
Refusant de rester pris en otage, un plan est échafaudé pour saboter les amarres et décrocher le pont ombilical reliant le vaisseau à la station, tandis que le pilote se tiendra prêt à mettre les gaz dès qu'il aura le feu vert des techniciens. 2 équipes sont donc formées, la première composée de mécaniciens s'occupe du sabot, tandis qu'un technicien accompagné de gardes de la sécurité se dirigent vers le sas. Par le hublot ils peuvent voir un groupe d'ouvriers se diriger vers celui-ci, armés d'équipements de minage reconvertis pour l'occasion (dont un lance-clous) et commençant à forcer l'entrée au chalumeau. S'en suit une fusillade au cours de laquelle les "envahisseurs" sont repoussés (la sécurité étant armée de fusils à impulsion) mais un des gardes est abattus par un tir de clou bien placé. Pire: le technicien ne parvient pas à faire décrocher le pont ombilical (on découvrira plus tard qu'il a vraisemblablement été saboté). Ordre est donc donné de retourner dans le vaisseau de tirer une torpille de forage directement sur le sas de la station relié au vaisseau. L'explosion qui en résulte envoie les "envahisseurs" toujours plus nombreux dans le vide spatial, et provoque une coupure de courant qui désactive directement le sabot maintenant le vaisseau amarré, l'occasion pour le pilote de mettre les gaz et de s'éloigner au plus vite.
La récupération d'un des astéroïdes se fait sans difficulté majeure: surprises par la manœuvre, les nouvelles "autorités" de la station ne peuvent qu'envoyer une navette pour tenter une interception. Insuffisant pour menacer le Bougainville qui s'éloigne prestement du système.

Une fois à bonne distance, l'envoyé de la compagnie présente les nouveaux ordres de sa hiérarchie. Le Bougainville doit dévier sa route et se rendre vers une nouvelle colonie pour y récupérer des marchandises (un détour d'une dizaine de jours). Les nouvelles coordonnées sont donc entrées et l'équipage repasse en cryo-sommeil.

Au réveil, le pilote constate que la position du vaisseau n'est pas celle prévue (en fait il est impossible de confirmer les coordonnées actuelles, mais clairement ce n'est pas le bon endroit), et les alarmes de proximité résonnent dans les coursives. Depuis le poste de pilotage et la baie de navigation, il constate avec effroi qu'un croiseur militaire de l'UPP est en train de les intercepter et ordonne l'arrêt complet du vaisseau entré illégalement sur son territoire.
Une équipe d'abordage est déjà en train de s'efforcer d'ouvrir le sas d'entrée, et le temps est compté. L'équipage se réunit au mess et ordre est donné de ne rien tenter, étant donné le rapport de force clairement défavorable de la situation. Le pilote ayant quelques notions des langues pratiquées au sein de l'UPP (essentiellement Chinois ou Russe) parvient à maintenir un semblant de calme lorsque des hommes armées pénètrent dans le vaisseau et commencent à pirater l'ordinateur principal, faisant preuve de brutalité et d'un manque certain de patience vis à vis de l'équipage (le pilote se mange quelque baffes lorsqu'il peine à jouer le rôle de traducteur).
Seul le médecin de bord est parvenu à se cacher dans l'infirmerie et a eu le temps d'envoyer un SOS (mais impossible de dire si quelqu'un "d'amical" le recevra), ce qui a été repéré par le croiseur assaillant.
Comme personne ne semble vouloir (ou pouvoir) dire comment le message à été envoyé, le capitaine Russe décide de faire monter les prisonniers à bord de son vaisseau, et ordonne que tous les systèmes de survie du Bougainville soient coupés. Ceux qui seront restés à bord n'auront d'autre choix que de se rendre ou de mourir asphyxiés.

Et ainsi s'est terminée cette seconde session de jeu...
Titre: Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
Posté par: Nakei1024 le 21 novembre 2021, 10:30:02
Avec un nouveau groupe (5 joueurs + le MJ), on commence une campagne Knight à partir de décembre.
On a commencé la création des personnages, en appliquant le système des cartes de Tarot (pour la divination): 5 cartes tirées aléatoirement, qui définissent les caractéristiques mais également un choix d'avantages/inconvénients à choisir pour le personnage, sans oublier la carrière avant de rejoindre le "Knight". Celui-ci est assez déroutant parce qu'on obtient des stats aléatoires, et dans mon cas relativement éloignées de ce que j'avais prévu initialement.
Pourtant loin d'être un frein, ce système est suffisamment bien pensé pour obtenir un personnage tout à fait viable, avec pas mal d'idées de background. Et ça donne un petit côté "destinée" (le jeu se voulant assez épique et Arthurien) au personnage et à son avenir.