Auteur Sujet: Cinéma  (Lu 951990 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8471
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Cinéma
« Réponse #1905 le: 21 décembre 2011, 14:39:19 »
Mmm, je n'ai pas lu Le Hobbit, mais je sais que c'est un livre destiné aux enfants, ce qui a l'air d'être bien rendu ici, mais en même temps, il y a une sorte de noirceur qu'on reconnaît bien et qui me rappelle l'ambiance de La Communauté de l'Anneau.
Oui et non. Biblo est tout à fait accessible aux gosses, bien plus qu'un Seigneur des Anneaux, mais beaucoup de sous-entendus et de double lecture s'adressent bien aux grands enfants. Enfin, oui c'est un récit sombre, un vrai beau conte.

J'en attends forcément beaucoup de bien, surtout le deuxième avec Smaug.

shadow8

  • Legend Member
  • ******
  • Messages: 13805
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • profil MAL
  • A-theque M-theque
  • Berserk et moi c'est pour la vie! Je suis Idea
Re : Cinéma
« Réponse #1906 le: 21 décembre 2011, 14:42:58 »
Bien, il y a deux édition pour Bilbo, il y en a une qui  plus pour adulte et une pour enfant. Ça ne me surprenait pas qu'il est choisi l'édition plus sombre. De ce qu'on m'a dit.

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10598
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Cinéma
« Réponse #1907 le: 21 décembre 2011, 15:03:54 »
Tant qu'on y est niveau bande annonce cinéma, il y aura en Janvier prochain la rencontre entre Di Caprio - acteur - et Clint Eastwood - réalisateur - sous l'intitulé: J. Edgar.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=FTxut3dDRbs&hd=1[/youtube]
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8471
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Cinéma
« Réponse #1908 le: 21 décembre 2011, 15:35:46 »
Bien, il y a deux édition pour Bilbo, il y en a une qui  plus pour adulte et une pour enfant.
Plait-il ?

Comme souvent dans les pays anglo-saxons, il doit surement y avoir deux éditions différentes certes : sur la couverture, la qualité du papier, etc. mais le contenu est le même. Après j'imagine qu'il doit y avoir des éditions résumés (seigneur, qu'on brûle ceux qui osent proposer ça), c'est une pratique ignoble qui n'est pas neuve et généralement posthume à l'auteur mais bon on parle toujours des textes intégraux entre gens de bons sens. 8) Il n'y a pas qu'un seul Bilbo The Hobbit par J.R.R. Tolkien.

Serleena

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3042
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • What doesn’t kill you gives you EXP.
Re : Cinéma
« Réponse #1909 le: 24 décembre 2011, 16:21:55 »
L'éternel débat "Bilbo est-il un livre pour enfants ou non?"... Certes, le ton n'est pas aussi mature et sombre que dans le SdA, pourtant Tolkien semblait visiblement penser que les enfants ne pourraient pas appréhender tous les aspects de cette histoire. J'attends cette adaptation avec impatience, ça va peut-être sembler tordu, mais je crois que j'aime ce bouquin encore plus que le SdA. Mais encore une fois, Evangeline Lilly au casting dans un rôle qui n'existe pas dans le livre, j'avoue que ça me fait peur... cela dit, la BA semble être fidèle et conserver l'ambiance SdA. J'ai assez hâte de voir ça!


Chevalière de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #1910 le: 21 janvier 2012, 18:48:12 »
J. Edgar (Clint EASTWOOD): L'histoire de la vie d'un salaud, c'est ainsi que l'on pourrait résumer le film, et par n'importe lequel puisqu'il s'agit du patron du FBI pendant près d'une bonne partie du siècle dernier, en pleine guerre froide.
Le film dresse le portrait édifiant d'un homme autoritaire rongé de paranoïa (plus ou moins justifiée en ces temps troublés) prêt à tout pour protéger son pays de la "vermine bolchevique" (dixit le film). Entre les écoutes téléphoniques illégales, le chantage faits aux différents présidents et politiques (dont les KENNEDY ou NIXON) ou autres opérations musclées, en passant par le parjure devant un tribunal, rien ne semble arrêter son ardeur.
On lui découvre également des propos et idées racistes notamment vis à vis de Martin Luther KING qu'il ira jusqu'à menacer (d'après le film) pour lui faire renoncer au prix Nobel de la paix.
Enfin, il n'hésite pas à s'approprier le succès de ses agents, quitte à déformer de manière éhontée les faits tels qu'ils se sont réellement passés, uniquement pour satisfaire un besoin maladif de reconnaissance et d'adulation de la part de la population américaine.

Mais au-delà de ce côté peu reluisant, on assiste également à l’œuvre d'un gestionnaire de génie qui monte presque à lui tout seul l'organisme jusqu'à ce qu'il est aujourd'hui, en s'appuyant sur des méthodes d'investigations modernes et révolutionnaires pour l'époque, ainsi qu'un classement des archives selon un modèle original. Et bien entendu un fort accent est mis sur les fiches secrètes des personnalités (importantes ou non) qu'il est amené à côtoyer, pour mieux les manipuler ensuite.

Puis vient véritablement l'homme, éduqué par une mère extrêmement croyante et puritaine, à qui il doit cacher son homosexualité et sa relation avec le n°2 de l'organisation. Quand la panique le prend, on le voit même bégayer et perdre ses moyens, notamment si son interlocuteur est de sexe féminin.


Bien entendu, on peut se demander si tout ce qui est présent dans le film est à prendre pour argent comptant, mais il n’empêche que j'imagine mal Clint EASTWOOD dépeindre un tel personnage sans un minimum de matière et de documents officiels.
« Modifié: 21 janvier 2012, 18:51:45 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Dregastar

Re : Cinéma
« Réponse #1911 le: 21 janvier 2012, 23:18:16 »
J'imagine que Di Caprio doit encore être trés bon dans l'interprétation de ce rôle? J'ai l'impression qu'on lui a fait prendre un coup de vieux pour le rôle ou bien c'est naturel alors..
★★★★★

AngelMJ

Re : Cinéma
« Réponse #1912 le: 22 janvier 2012, 01:24:23 »
J. Edgar : Il y a pas mal de films que j'attendais pour le mois de Janvier, et J. Edgar en faisait parti (avec Millenium et le nouveau Sherlock Holmes). Et très honnêtement, j'y allais surtout pour la prestation de Di Caprio qui est devenu avec les années, un acteur qui a lui seul peut me motiver à aller voir un film.
Sur ce point là, je ne suis pas déçu, Di Caprio est encore une fois très bon. Pourquoi me direz-vous? Tout simplement parce qu'il joue son personnage à la perfection. Tant est si bien que l'on ne voit plus Di Caprio a l'écran, on voit J. Edgar lui même et c'est pour moi toute la manifestation du talent de cet acteur (j'espère que vous me suivez ^^").
Pour le reste, je ne vous le cache pas, je me suis ennuyé (j'ai très souvent regardé ma montre...). Le film souffre d'un vrai problème de rythme qui fait que l'on a du mal à rentrer dans la trame, même dans les derniers instants. C'est dommage car le film a des qualités en terme de mise en scène (les dernières 10 minutes sont sublimes) mais ça reste quand même un film assez posé et très verbal. De plus, certains maquillages laissent un peu à désirer et ne sonne pas très juste (surtout le second de J. Edgar qui en vieux a du mal à ne pas montrer qu'il porte un épais masque).
Bref, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé mais je n'aurai jamais le courage de le revoir une 2e fois ^^'

Millenium : N'ayant ni lu le roman ni vu le 1er film suédois, je lui allais voir ce film en grande partie pour Daniel Craig qui, comme Di Caprio, est un acteur que j'aime voir à l'écran. Honnêtement, c'est un bon film avec une esthétique bien marqué (le générique d'intro... whoa!) et un très bon rythme qui surprend par moment. Les acteurs principaux sont vraiment très bons, surtout la jeune actrice qui campe le rôle de la punk cyberhackeuse (bouffé le nom du perso). L'histoire se tient et propose son lot de mystère et de noirceur.
Le film n'est d'ailleurs pas à mettre entre toute les mains car certains scènes vraiment difficiles à voir comme particulièrement
Cliquez pour afficher/cacher
De ce fait, j'ai vraiment aimé le film pour son histoire et son esthétique, mais je ne serais pas très à l'aise à l'idée de le revoir sans ressentir une sorte de gêne agréable du fait de volontairement revoir un spectacle par moment si glauque. Je conseille tout de même.

Parlez moi de vous : Bon alors... heu... je suis allé voir ça car j'avais un trou de 2h30 entre Millenium et J. Edgar et il n'y avait que ça que me permettait de ne pas rater ma dernière séance. En gros c'est l'histoire d'une femme qui anime tous les soirs une émission de radio durant laquelle d'autres femmes lui confient des "problèmes" et qu'elle tente de conseiller (un peu comme les (horribles) libre antenne sur le stations FM où Lotita, 13 ans, demande conseil à un animateur sur comment expliquer à son mec qu'elle a couché avec son meilleur pote pendant une soirée arrosée...bref je m'égare...). Le comique de situation et que cette femme souffre en silence du fait d'avoir été abandonnée par sa mère enfant. Le film commence alors lorsque qu'elle a retrouve finalement et décide de la rencontrer.
Le film est assez lent et très porté sur l'actrice principale. On a un peu de mal à voir où on va, le fait que l'héroïne soit animatrice radio étant très peu développé et mis en avant. Par contre, il y a très forte (et belle) description de la souffrance et de la solitude qui, pour le coup, et assez bien mis en scène sans être trop cliché. Et je ne cache pas que j'ai rigolé 2-3 fois à des blagues simples mais efficace.
Je ne conseille pas pour autant car c'est vraiment lent (vraiment!) et que ce n'est pas très intéressant. Mais tout n'est pas à jeter...

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #1913 le: 05 février 2012, 01:04:50 »
La vérité si je mens 3: On passe un bon moment, mais avouons-le, le scénario est globalement un simple copier/coller du 2ème opus, déplacé pour l'occasion jusqu'en Chine. Mais puisque la recette fonctionne, on ne se plaindra pas.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Squik

Re : Cinéma
« Réponse #1914 le: 05 février 2012, 14:26:53 »
Sherlock Holmes - Jeu d'Ombres : autant j'avais été plutôt emballé par le premier, autant ce second épisode m'a paru plutôt décevant.
Les éléments qui m'avaient plu il y a deux ans sont presque tous passés à la trappe. Exemple hyper caractéristique : même Sherlock Holmes, le personnage principal, ne nous fait presque plus de démonstration de son esprit de déduction (les quelques fois restantes étant pour les scènes de combat super...). Par contre les aspects blockbusters sont toujours là et même plus que jamais : des explosions, des tirs dans tous les coins, là ça y va!
Sinon le film joue pas mal sur une relation bien fantasmée entre Holmes et Watson, et le public féminin sera sans doute bien émoustillé de voir Robert Downey Jr. et Jude Law se déshabiller en se battant. Le problème c'est que j'ai jamais compris ce trip : aujourd'hui des gens qui n'ont jamais ouvert un livre de Conan Doyle peuvent t'affirmer que oui, ces deux types sont carrément gays, alors que techniquement y'a même aucun sous entendu qui pourrait permettre de le croire dans l'oeuvre originale. :huh:

Et puis depuis le premier film j'ai découvert la série "Sherlock", et entre ces deux adaptations les personnages de Guy Ritchie sont juste... Hyper fades!
Un exemple sur un personnage pourtant très important : Moriarty, qui est ici juste un type peu scrupuleux voulant s'enrichir en profitant de la zizanie entre les pays européens. Il nous est présenté comme l'égal intellectuel de Holmes mais la seule fois où on nous en donne réellement l'exemple c'est dans la scène finale, où ils se bastonnent (ce qui nous renvoie à ce que j'ai dis deux paragraphes plus haut).

Bref j'attendais beaucoup de ce film, et au final ça reste un blockbuster bien sympathique, pas grand chose de plus. :(
Mon compte SensCritique.

AngelMJ

Re : Cinéma
« Réponse #1915 le: 05 février 2012, 16:55:19 »
Pour avoir vu le film ce week-end, je ne suis pas entièrement d'accord avec toi.

OK, le nouveau Sherlock Holmes est un gros blockbuster, mais ça n'en fait pas pour autant un mauvais film. Déjà, j'ai beaucoup apprécié qu'il ne ressemble pas trop au premier épisode : les personnages, les situations, etc. arrivent à se renouveler. J'ai bien accroché à l'histoire et j'ai beaucoup aimé le fait que les révélations de Holmes à la fin ne tombent pas de nul part grâce aux différents indices disposés tout au long de l'histoire (rien que pour ça, j'ai envie de le revoir).
Le film propose de très bons passages, bien orchestrés, bien chorégraphiés et bien mis en scène. Que ce soit la scène du train, la poursuite dans les bois ou le "combat final", on en prend agréablement plein la vue.

Après, concernant la relation Holmes/Watson, oui, clairement, l'accent a été largement mis sur une potentiel relation amoureuse entre les deux personnages. Mais en soit, je n'ai pas trouvé cela très gênant, parce que cela n'a aucune influence sur l'histoire et qu'il s'agit purement et simplement de fan service.

J'ai globalement préféré le 1er épisode mais ce 2e ne démérite pas et reste un bon divertissement. Il faut arrêter de dévaloriser certains films sous prétexte que tout est mis en oeuvre pour en faire un blockbuster grâce à sa tonne d'effets spéciaux. Parce que quand je vois ce genre de phrase :

Citer
Par contre les aspects blockbusters sont toujours là et même plus que jamais : des explosions, des tirs dans tous les coins, là ça y va!

J'ai l'impression d'y voir un reproche alors que bon... En quoi en mettre plein la vue et une quelconque encontre à la qualité du film?

Squik

Re : Cinéma
« Réponse #1916 le: 05 février 2012, 17:47:27 »
Je ne dis pas forcément que ça rend le film mauvais, mais qu'ils ont sans doute un peu abusé là dessus. Le premier "Sherlock Holmes" faisait aussi très blockbuster, ça m'avait pas dérangé. Mais là ce film n'a pas grand chose à proposer à côté, y'a des aspects que je n'ai absolument pas retrouvé.

A commencer par l'enquête (S.H. à la base ce sont des romans policiers, je me trompe?) qui dans ce film est juste inexistante : on sait qui est le méchant, en substance ce qu'il cherche à faire et comment y arriver... Bref à partir de là tout ce qu'il reste dans ce film c'est Sherlock Holmes qui doit l'empêcher de mettre son plan à exécution.
Bref niveau scénario c'est un peu léger, et quand à côté t'as des scènes comme la poursuite dans les bois qui dure trois plombes (et que personnellement j'ai trouvé hyper chiante avec tous ces ralentis, alors que la scène du train était bien faite), tu te dis que ouais c'est sûr que c'est bien beau de vouloir nous en mettre plein la vue, mais à un moment faudrait pouvoir proposer autre chose.

Le 1er épisode avait réussi à trouver un très bon compromis entre ces deux aspects, j'ai trouvé que c'était beaucoup moins le cas pour celui ci.
Mon compte SensCritique.

Elry

Re : Cinéma
« Réponse #1917 le: 06 février 2012, 02:48:55 »
Sinon le film joue pas mal sur une relation bien fantasmée entre Holmes et Watson, et le public féminin sera sans doute bien émoustillé de voir Robert Downey Jr. et Jude Law se déshabiller en se battant. Le problème c'est que j'ai jamais compris ce trip : aujourd'hui des gens qui n'ont jamais ouvert un livre de Conan Doyle peuvent t'affirmer que oui, ces deux types sont carrément gays, alors que techniquement y'a même aucun sous entendu qui pourrait permettre de le croire dans l'oeuvre originale. :huh:

Tout est dans les sous-entendus! Holmes et Watson ont fait les choux gras des auteurs de fanfictions depuis des années, c'est l'un des plus anciens fandoms existants... Et Sherlock Holmes, en tant que personnage, a très tôt transcendé son auteur. Par exemple: le chapeau emblématique de Sherlock n'est pas dans les livres, c'est la création d'un illustrateur.

Ceci dit, je n'ai pas vu le film donc je ne pourrai pas commenter sur ce point. Mais j'ai vu des fans dire que c'était un peu trop voyant. Enfin, d'après eux, le problème n'est pas tant là: le problème, c'est que personne n'osera jamais leur faire sauter le pas et, plus largement, qu'on attend, encore et toujours, des représentations de l'homosexualité correctes.

Edit: Hou, une étoile filante!
Membre de la Bunny Team!

Faustt

Re : Cinéma
« Réponse #1918 le: 06 février 2012, 03:13:39 »
Quoi ? Ces deux là sont homo ?

 :o

Elry

Re : Cinéma
« Réponse #1919 le: 06 février 2012, 03:26:56 »
Watson s'est marié deux fois, Holmes est plus ou moins asexuel. Si on se tient à ces faits-là, non. Mais dans les nouvelles, il y a certains passages qui peuvent être interprétés comme une "amitié intense" ou carrément un amour platonique. C'est une question d'interprétation, c'est donc très subjectif... L'interprétation qu'en fait Guy Ritchie est clairement plus orientée que la version avec Jeremy Brett...

Deuxième passage de l'étoile filante! Sinon, ça va, vous?
Membre de la Bunny Team!