Auteur Sujet: Cinéma  (Lu 856221 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

shadow8

  • Legend Member
  • ******
  • Messages: 12637
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • profil MAL
  • A-theque M-theque
  • Berserk et moi c'est pour la vie! Je suis Idea
Re : Cinéma
« Réponse #2625 le: 03 avril 2014, 17:57:59 »
Je vais le voir demain, on verra ce que ça vaut. Les effets spéciaux m'ont paru très mauvais dans la BA mais je me méfie, ce n'est pas toujours le travail final...

Lol, le film est déjà sorti en Blu-ray pour ma part. Le film était au ciné le 25 décembre pour ma part.

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #2626 le: 12 avril 2014, 19:52:52 »
47 Ronin: J'avoue, cette semaine il n'y avait pas grand chose qui m'attirait spécialement, et je me suis dit "Allez, t'aimes bien les histoires de samouraïs et Keanu Reeves, donc pourquoi pas?".

Ben au final je l'ai bien aimé ce film, pourtant les critiques de la presse étaient plutôt médiocres, et assez mitigées concernant le public. Je précise que je ne connais pas du tout le récit original, donc je peux difficilement juger de la pertinence des choix scénaristiques et d'acteurs (à commencer par Keanu Reeves au milieu de cet affrontement typiquement nippon). Il n’empêche que l'histoire m'a semblé plutôt bien ficelée, et magnifiquement mise en scène, avec des chorégraphies qui sans atteindre les extrêmes d'un Matrix avaient quand même de la gueule (rhaaa, ces "téléportations" en plein combat, la classe).

Ce qui m'a surtout plu, c'est que l'ensemble ne transpirait pas trop le blockbuster américain (avec tout ce que ça sous-entend) et semblait vraiment s'attacher à respecter la philosophie et l'univers Japonais. Bien sûr j'imagine que de nombreux détails feront hurler le public nippon, mais malgré tout il y a de la sincérité dans la démarche du réalisateur pour respecter l'ambiance générale (et parfois magique) de cette époque.

Bref, un bon point pour moi: je ne regrette pas d'avoir fait ce choix. :)
« Modifié: 03 mai 2014, 07:45:17 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

illidark58

Re : Cinéma
« Réponse #2627 le: 18 avril 2014, 00:05:39 »
https://www.youtube.com/watch?v=5rdJR5EBg7s

j'avais adoré les bouquins, et j'ai bien aimé le film...

Deux petits trucs que je n'aime pas cependant :

- Le rapprochement lié à Hunger Games : Est-ce qu'on reproche GoT d'avoir copié sur le seigneur des anneaux ? Et bah pour le lowcost, c'est la même chose...

- Le coté "on va rendre l'héroïne plus gentille que dans le bouquin"
Cliquez pour afficher/cacher

Sinon, l'univers est cool, semi-cohérent, tout comme les "méchants", même si leurs intentions sont assez dures à comprendre dans le film :

Cliquez pour afficher/cacher


Et pour moi toujours mieux que Hunger Games... Franchement, vous nous voyez faire du monde une arène géante ? C'est ridicule, beaucoup moins crédible, et surtout, le peuple serait un peu moins con et se soulèverait carrément plus vite contre l'oppression... Et puis on foutrait pas des gosses dans l'arène, au pire 200 personnes, mais pas des gosses... Quel intérêt visuel ?

Pour moi, Divergent se rapproche bien plus d'un Metro 2033 qu'un Hunger Games. Sauf qu'au lieu d'un Héros qui s’extasie à chaque fois qu'il voit une rame de métro, on a une fille un peu longue à la détente. Mais forte, en tout cas, plus que cette Catniss qui pense beaucoup trop...

Asians have to balance their supreme intelligence with unending weirdness

Sacrilège

Re : Cinéma
« Réponse #2628 le: 18 avril 2014, 09:27:10 »
En effet, c'est facile de comparer avec Hunger Games (et j'avais également vu les deux parties de Durendal sur le film), mais il faut dire que Summit a basculé dans cet univers depuis les Twilight, ce qui fait qu'on a tendance à les stigmatiser de la même façon (Summit c'était pourtant Vanilla Sky, Memento et Sexy Dance, woot).

Je n'ai pas trouvé le film mal fait en soi mais, je suis désolée, il reste orienté vers le même public cible que le saga Twilight, HG et Warm Bodies. Dans la même veine pourtant, The Darkest Hour est celui que j'ai préféré, car il essayait de sortir du moule. C'est facile de comparer les franchises en effet, mais Summit ne fait rien pour trancher entre ces différents films.

illidark58

Re : Cinéma
« Réponse #2629 le: 18 avril 2014, 12:41:10 »
En effet, c'est facile de comparer avec Hunger Games (et j'avais également vu les deux parties de Durendal sur le film), mais il faut dire que Summit a basculé dans cet univers depuis les Twilight, ce qui fait qu'on a tendance à les stigmatiser de la même façon (Summit c'était pourtant Vanilla Sky, Memento et Sexy Dance, woot).

Je n'ai pas trouvé le film mal fait en soi mais, je suis désolée, il reste orienté vers le même public cible que le saga Twilight, HG et Warm Bodies. Dans la même veine pourtant, The Darkest Hour est celui que j'ai préféré, car il essayait de sortir du moule. C'est facile de comparer les franchises en effet, mais Summit ne fait rien pour trancher entre ces différents films.
A vrai dire, j'ai toujours eu du mal contre les avis anti-copistes. Un truc qui m'est resté de la culture asiat, c'est que "l'élève copie puis surpasse le maitre". Si un truc fonctionne, on peut s'en inspirer. Ce n'est pas pour cela qu'il faut le comparer à son inspiration, mais plutôt le considérer en tant qu’œuvre à part entière. Une belle contrefaçon reste une belle œuvre, et le crédit attribué à sa beauté doit lui revenir de droit. Celui de sa recherche, non, mais ça c'est une autre histoire...

Quant au public ciblé, je me considère comme faisant partie de celui-ci, donc je suppose que c'est normal que j'apprécie plus ce film que le public en général... Mais bon, j'ai trouvé l'héroïne quand même plus courageuse et forte que dans la plupart des productions actuelles, et ça fait plutôt plaisir qu'elle ne soit pas la pour faire la cuisine (contrairement à Black Widow dans Cap'tain par exemple... Se faire éclater pour laisser le combat aux hommes semble être sa plus grande passion... Ça me dégoute, elle a pourtant la classe et tout dans les comics...Même son combat contre Stark est stylé...Puis elle est censée être super intelligente, super forte et super tout... Et puis elle est russe quoi...)


Après, si on a bien aimé ce film, c'est peut-être aussi parce qu'on a tendance à grimper sur un peu tout et n'importe quoi et qu'on a plutôt bien apprécié l'utilisation de ce concept pour en faire une vie... (en même temps, ils n'ont qu'à ne pas mettre d'échelles de secours et de rampes d'accès aux toits sur chaque bâtiment)
« Modifié: 18 avril 2014, 12:46:21 par illidark58 »

Asians have to balance their supreme intelligence with unending weirdness

Sacrilège

Re : Cinéma
« Réponse #2630 le: 18 avril 2014, 14:00:17 »
A vrai dire, j'ai toujours eu du mal contre les avis anti-copistes. Un truc qui m'est resté de la culture asiat, c'est que "l'élève copie puis surpasse le maitre". Si un truc fonctionne, on peut s'en inspirer. Ce n'est pas pour cela qu'il faut le comparer à son inspiration, mais plutôt le considérer en tant qu’œuvre à part entière. Une belle contrefaçon reste une belle œuvre, et le crédit attribué à sa beauté doit lui revenir de droit. Celui de sa recherche, non, mais ça c'est une autre histoire...
Ah mais je suis tout à fait d'accord avec ça, c'est pour cette raison, entre autres, que j'ai adoré le dernier film des 47 Ronin !

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #2631 le: 18 avril 2014, 14:58:52 »
Je n'ai rien contre s'inspirer de ce qui a déjà été fait, tant pour l'améliorer que pour voir si on peut y trouver une interprétation différente, je pense même que c'est encore une des attitudes les plus productives.

Par contre dernièrement, j'ai quand même l'impression de nager au milieu de dizaines de productions mettant en scène une société basée sur un système profondément injuste et autoritaire, au milieu duquel un "Robin des bois" va venir tout faire basculer (volontairement ou non).

Hunger Games, Divergente, The Snowpiercer, Elysium, Upside Down, Time Out...

J'admets que ces films n'ont pas grand chose à voir dans leur présentation ou leur mise en scène, mais si on se base sur la base même de leur scénario, ils sont très proches. J'imagine que la crise actuelle inspire les cinéastes, mais il ne faudrait pas que l'on fasse une overdose (déjà que j'attends celle des Marvel pour cet été)...

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

illidark58

Re : Cinéma
« Réponse #2632 le: 18 avril 2014, 15:25:17 »
Citer
une société basée sur un système profondément injuste et autoritaire, au milieu duquel un "Robin des bois" va venir tout faire basculer
Je ne vois pas ce qu'elle a de spécialement mauvais, la société dans Divergente. Le principal souci reste que les altruistes sont la faiblesse (et la force) de ce système. Les érudits y vont un peu fort, mais ils ont raison :
Cliquez pour afficher/cacher

Une société où tout le monde se tient main dans la main ne peut pas s'offrir le luxe d'être humaine. Comme une société où la vie est fondamentale ne peut se permettre la liberté.
Comme une société où la liberté est fondamentale ne peut protéger les plus faibles.
Comme une société où l'égalité est fondamentale ne peut se permettre l'aléatoire.

Et perso, je trouve que celle-ci se débrouille plutôt bien et friserait presque l'utopie...
Cliquez pour afficher/cacher

Ou alors, je ne la connais pas encore et vous allez me la faire découvrir...
« Modifié: 18 avril 2014, 15:37:10 par illidark58 »

Asians have to balance their supreme intelligence with unending weirdness

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #2633 le: 18 avril 2014, 15:36:22 »
Citer
Si on veut que cette société survive dans les 5000 ans à venir, il va bien falloir "purger" les divergents, un peu trop présents chez les altruistes. Et réparer leurs erreurs, comme le fait de nourrir les sans-factions par exemple.

Ben c'est bien là le problème: de quel droit une société (si utopique soit-elle) se permet de décider qui doit vivre ou mourir, ou qui doit s'exiler?
Peut-être que les résultats sont là, mais pour moi le prix me semble bien trop lourd pour la réussite.

Après, j'avoue n'avoir pas vu le film ni lu le livre, mais au vu du résumé et de la BA, c'est un peu comme ça que je le perçois.

Citer
Une société où tout le monde se tient main dans la main ne peut pas s'offrir le luxe d'être humaine. Comme une société où la vie est fondamentale ne peut se permettre la liberté.
Comme une société où la liberté est fondamentale ne peut protéger les plus faibles.
Comme une société où l'égalité est fondamentale ne peut se permettre l'aléatoire.

Conneries... Franchement si c'est ça ta société idéale, tu as du souci à te faire, à mon humble avis...

Edit:

Babysitting:Vous vous souvenez de la séquence d'intro de Very Bad Trip, quand on débarque dans l'appartement complètement dévasté, et que le cerveau du spectateur essaie vainement de comprendre ce qui a pu se passer? Eh bien c'est à peu près la même situation que vivent Gérard Jugnot et Clotilde Courau en débarquant à leur domicile alors que les policiers sont en plein de travail d'investigation, et que leur fils Rémi semble avoir disparu. Le seul indice est finalement une petite caméra trainant sur une table, et dont le contenu sera probablement révélateur des évènements de la nuit passée...

Honnêtement, qu'on ne vienne plus me dire que les réalisateurs Français sont nuls et ne savent faire que des drames pour bobos complexés en manque d'émotions. Si je regarde sur ces derniers mois, beaucoup de mes coups de cœurs sont des réalisations bien de chez nous (Au bonheur des Ogres, 9 mois ferme, etc...) , qui prouvent que l'Hexagone a encore bien de la créativité à revendre dans le cinéma.
Bien sûr le parallèle avec VBT est évident, mais ce n'est pas un bête copier/coller et la réalisation comme le montage sont brillants, avec des gags qui s'enchaînent: aussi bien des running-gags que des prévisibles qui se mettent en place petit à petit ou encore des surprises sorties de nul part. Et on se paie même le luxe de quelques références comme une course de karts particulièrement endiablée.

Bref, un super moment...

Edit 2:

Divergente: Un excellent moment et film correct dont le thème n'est pas sans rappeler Le meilleur des mondes (Aldous Huxley). L'histoire et l'univers m'ont semblé cohérents, le jeu des acteurs est loin d'être mauvais, et la mise en scène reste crédible. Rien qu'en analysant les comportements des différentes factions, je pense qu'on pourrait disserter pendant des heures. Cela-dit, concernant les altruistes, ceux -ci me semblent un chouïa caricaturaux (plus altruiste que ça, c'est mère Thérésa), même si certains choix, comme de vivre dans une simili-pauvreté, semble finalement logique.

J'ai légèrement revu mon jugement sur cette société: l'idée est loin d'être absurde, voire intéressante. Mais en l'état des choses, elle reste quand même voué à l'échec (la crise présentée en est la preuve).
Trop stricte, trop figée, pas assez de passerelles entre les différentes castes et surtout l'impossibilité de faire machine arrière si on s'aperçoit qu'on a finalement fait le mauvais choix: c'est totalement aberrant. Vous imaginez si tout le monde se retrouvait kické hors du système juste parce qu'il a connu un échec, ou qu'il est un peu moins bon et se retrouve en queue de file?
Et bien entendu, je désapprouve totalement l'idée d'abattre les divergents simplement parce qu'ils "pourraient" menacer le système. Plutôt que d'en faire des parias, je pense qu'ils pourraient justement apporter la flexibilité qui manque tant à cette société pour réellement prospérer.

Cliquez pour afficher/cacher

Du coup, je pense me procurer le (les?) bouquins prochainement. Mais d'abord, je terme les Cycle Ender. ;)
« Modifié: 19 avril 2014, 20:11:01 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

illidark58

Re : Cinéma
« Réponse #2634 le: 20 avril 2014, 18:51:01 »
Ben c'est bien là le problème: de quel droit une société (si utopique soit-elle) se permet de décider qui doit vivre ou mourir, ou qui doit s'exiler?
Peut-être que les résultats sont là, mais pour moi le prix me semble bien trop lourd pour la réussite.

Après, j'avoue n'avoir pas vu le film ni lu le livre, mais au vu du résumé et de la BA, c'est un peu comme ça que je le perçois.

Conneries... Franchement si c'est ça ta société idéale, tu as du souci à te faire, à mon humble avis...
Je n'ai pas dis que c'était une société idéale. Plutôt des sociétés ayant un but extrême (style zéro danger ou zéro inégalités.)

Citer
Divergente: Un excellent moment et film correct dont le thème n'est pas sans rappeler Le meilleur des mondes (Aldous Huxley). L'histoire et l'univers m'ont semblé cohérents, le jeu des acteurs est loin d'être mauvais, et la mise en scène reste crédible. Rien qu'en analysant les comportements des différentes factions, je pense qu'on pourrait disserter pendant des heures. Cela-dit, concernant les altruistes, ceux -ci me semblent un chouïa caricaturaux (plus altruiste que ça, c'est mère Thérésa), même si certains choix, comme de vivre dans une simili-pauvreté, semble finalement logique.

J'ai légèrement revu mon jugement sur cette société: l'idée est loin d'être absurde, voire intéressante. Mais en l'état des choses, elle reste quand même voué à l'échec (la crise présentée en est la preuve).
Trop stricte, trop figée, pas assez de passerelles entre les différentes castes et surtout l'impossibilité de faire machine arrière si on s'aperçoit qu'on a finalement fait le mauvais choix: c'est totalement aberrant. Vous imaginez si tout le monde se retrouvait kické hors du système juste parce qu'il a connu un échec, ou qu'il est un peu moins bon et se retrouve en queue de file?
Et bien entendu, je désapprouve totalement l'idée d'abattre les divergents simplement parce qu'ils "pourraient" menacer le système. Plutôt que d'en faire des parias, je pense qu'ils pourraient justement apporter la flexibilité qui manque tant à cette société pour réellement prospérer.
Après, d'après 4, c'était beaucoup moins compétitif avant. Tant que la volonté était là, le reste suivait. Après, le fait que les choix soient définitifs, ce n'est pas très utile pour la société en effet...

Citer
Cliquez pour afficher/cacher
Perso, je trouvais notre érudite plus intéressée par ses idéaux que par sauver sa peau et contrôler le monde. Après, peut-être que non, mais si c'était le cas, ça serait assez cool.


Et sinon, est-ce que quelqu'un a vu Noé ?
« Modifié: 20 avril 2014, 18:53:10 par illidark58 »

Asians have to balance their supreme intelligence with unending weirdness

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10594
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Cinéma
« Réponse #2635 le: 21 avril 2014, 18:50:18 »
Captain America II : Convaincu !

En voilà une très bon ambassadeur des adaptions Marvel au cinéma qui confirme la qualité du premier opus voire mieux.
Avec toutes les caractéristiques l'accompagnant, il s'agit certes d'un blockbuster mais pas que. La séquence d'infiltration de très haute volée en introduction donne le ton car le rythme reste constant tout le long du film et on ne peut pas vraiment dire qu'on s'ennuie.
Au delà des enjeux politiques ou complotistes qui monopolisent une partie de l'histoire, le récit nous fait la part belle à la situation post Avengers de notre super-héros sur son principe fondamental: La justice!
Le dosage appliqué pour mettre en évidence les préoccupation du Captain à ce sujet est parfaitement équilibré tout en tenant compte de nombreux paramètres.
La seule tache du film proviendrait hélas de quelques échanges dont Hollywood aurait pu nous faire grâce.

Pour le reste là encore ce n'est que du bonheur, en voilà un blockbuster avec un vrai méchant et un vrai gentil tous deux très estimables. Chris Evans est définitivement une réussite au niveau de son choix pour endosser le costume du Captain. Aucun doute là dessus. Le reste du casting quant à lui n'est pas en reste dans leurs apparitions, adroit et ajusté comme il le fallait. Pas de fausses notes pour ma part.
Cliquez pour afficher/cacher

La musique est la cerise sur le gâteau parce qu'elle a fait son taf de support mais aussi parce qu'elle s'est faite distinguer à travers sa faculté à facilement vous embarquer. Et pour ma culture personnelle, elle m'a permis de faire la découverte et la connaissance du compositeur de la BO:Henry Jackman.

Alors que les récents films Iron Man ou Thor se révèlent passablement divertissants ou passablement médiocres au fil du temps, Captain America, et Le Soldat de L'Hiver en particulier, confirme qu'Hollywood devrait lui allouer davantage de faveurs. C'est rodé, coriace et efficace.

http://www.youtube.com/watch?v=vOPonJDIQFI
« Modifié: 21 avril 2014, 18:57:38 par allbrice »
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #2636 le: 26 avril 2014, 21:04:02 »
Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu?: Le couple Verneuil a un gros problème, leurs 3 filles se sont mariées (dans l'ordre) avec: un arabe, un juif, un chinois. Pour eux qui sont plutôt traditionalistes c'est un véritable drame, mais ils ont toujours enduré la situation du mieux qu'ils pouvaient. Alors quand la 4ème leur annonce qu'elle va se marier avec Charles, bon catholique issu d'une famille pratiquante, ils sont prêts à sabrer le champagne. Mais, car il y a un mais, ils vont vite découvrir qu'il y a un détail avec leur futur dernier gendre, que leur fille a omis de leur signaler (par distraction ou par crainte): c'est un noir, plus précisément un comédien immigré venu de Côte d'Ivoire. Cet ultime mariage sera-t-il la goutte d'eau qui fait déborder le vase?

En allant voir ce film, je craignais de me retrouver face à une comédie pour bobos bien-pensants, limite caricaturale avec les 2 vieux méchants racistes d'un côté, et les gentils enfants ouverts et tolérants de l'autre... Ô combien j'avais tort...
La phrase qui pourrait résumer le mieux l'esprit du film est "On est tous le raciste d'un autre". Eh oui, outre les parents, les enfants aussi présentent leurs lots de préjugés, et il suffit d'un rien pour que les clichés ressortent et fusent en plein repas de famille (en même temps, mettre un Juif et un Arabe à la même table...et ne parlons pas du Chinois).
Alors oui, la recette peut sembler éculée, mais les dialogues sont tellement savoureux, toujours à la limite du politiquement correcte (quand ils ne la dépassent pas carrément). On prend plaisir à voir les nouvelles amitiés se tisser peu à peu, malgré les difficultés de la situation, et les premiers pas hésitants (pour ne pas dire désastreux), le tout sans lourdeur dans les scènes.
Mention spéciale au curé de Chinon, qui compte les coups à chaque fois que la mère Verneuil vient le voir en confession, et se fait le témoin amusé des évènements de cette 4ème cérémonie qu'il aura (enfin) la joie de tenir.

Encore une bonne pioche pour ma part. :)
« Modifié: 26 avril 2014, 21:17:32 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Sacrilège

Re : Cinéma
« Réponse #2637 le: 27 avril 2014, 18:53:18 »
Merci pour ton avis Nakei, il fait partie des films que j'ai envie de voir en ce moment (sans trop en avoir le temps...). Je suis toutefois allée voir Babysitting cet après-midi et je ne me suis pas déplacée pour rien. Le film est vraiment très drôle, sans passer par des blagues lourdes ou déjà-vues. On rit car la réalisation est bien faite, les phrases bien placées et le déroulement se fait avec fraîcheur. On s'attache particulièrement aux acteurs et on passe un très bon moment devant ce film. Ce n'est pas un remake de Very Bad Trip ou un Projet X à la française, c'est autre chose et c'est très bon !

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10594
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Cinéma
« Réponse #2638 le: 27 avril 2014, 20:26:29 »
Babysitting n'est pas Project X mais plutôt un Project X like :p
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

illidark58

Re : Cinéma
« Réponse #2639 le: 02 mai 2014, 23:54:25 »
Spider-man 2 : Après les récents succès de Marvel (Thor avec son humour anglais, et Captain America qui finit par devenir intéressant...), j'étais en droit de m'attendre de quelque chose de ce Spider-man. Malheureusement, non, il ne se distinguera pas des autres...

Au contraire, je dirais qu'il se "dé-spiderman-ise" : Plus de spider-sens de l'humour, plus de directeur enragé, plus de reporter occupé par ses DM de maths, plus de meilleur pote playboy milliardaire, plus de "bim-bam-pow" qui faisaient la série, plus de vannes qui tombent à l'eau et plus l'aspect de rigolade permanente...

Pour devenir quoi ? Je ne sais pas... Par contre, l'intégration musicale est carrément sympa

Bref, il y a un Scott Norris dans les crédits... (D'ailleurs, la scène après les crédits, WTF?)
« Modifié: 03 mai 2014, 15:43:30 par illidark58 »

Asians have to balance their supreme intelligence with unending weirdness