Auteur Sujet: Cinéma  (Lu 951987 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Papimoule

Re : Cinéma
« Réponse #1965 le: 02 mars 2012, 21:07:26 »
Citer
tu ne peux pas passer à côté de son interprétation dans le sublime Contre-enquête.
Bon... j'ai vu, j'ai vaincu. Autant je suis d'accord avec ce film pour dire que Dujardin est un bon acteur. Autant le film... C'est pas terrible. Le problème ne vient pas spécialement d'une mauvaise réalisation même si elle aurait pu être mieux. Le problème ne vient pas plus d'un mauvais jeu d'acteur. Le bug arrive sur le message du film et sa manière de balancer ça.
De un l'histoire pêche, pour un polar il est trop prévisible. A moins d'être un parfait couillon ou de ne pas s'y connaitre sur ce type de film on ne peut que deviner si la personne est coupable ou non. La fin tente de relever le tout mais laisse un goût amer du fait qu'elle manque au niveau de la logique. (et que les dialogues sont d'une connerie...)
Ce que j'ai détesté c'est qu'on tourne en dérision la défense, les avocats véreux et malhonnêtes sont omniprésents. Étant un parfait anti peine de mort, ce film tente de me démontrer le contraire. C'est d'un mauvais goût... On critique l'argument de "si la personne est innocente, la tuer revient à ne jamais pouvoir revenir sur la décision" d'une façon à en faire gerber plus d'un. On voit aussi que la justice en prend pour son grade. Les flics c'est bien, la justice c'est mal. Je suis pas fan de notre système judiciaire mais là c'est tellement mal amené.
Je ne critique en aucun cas le choix d'être pour ou contre la peine de mort, je trouve au contraire que les deux se défendent largement. Cependant Contre Enquête critique la loi qu'a fait passé Badinter avec des procédés dégueulasses. Un bon pervers est un pervers mort, la justice c'est bon pour libérer les truands parce que les flics eux ils font du bon boulot. Je caricature le film mais grossièrement c'est ça.

Bref, des dialogues pourris, une histoire sans saveur, une démonstration écœurante... voici ce que j'ai retiré de une heure vingt de cinéma.
"la mort d'un homme est une tragédie. la mort d'un million d'hommes est une statistique"

Yuki Usagi

Re : Cinéma
« Réponse #1966 le: 02 mars 2012, 21:34:23 »
Je reviens du cinéma où je suis allée voir Extrêmement fort et incroyablement près : un tire extrêmement peu encourageant pour une incroyablement bonne surprise.

« Si le soleil explosait, on mettrait 8 minutes à s'en rendre compte. C'est le temps que mets la lumière à nous parvenir. Pendant 8 minutes, on sentirait de la lumière et de la chaleur. Ça faisait un an que mon père était mort, et mes huit minutes avec lui étaient bientôt écoulées. »

Oskar a neuf ans, l'histoire ne nous dit pas s'il a toutes ses dents, mais il n'a plus son papa, qui s'était exceptionnellement retrouvé au 151ème étage d'une des tours du World Trade Center le 11 septembre 2001. Oskar n'est tout à fait un petit garçon ordinaire, c'est un surdoué, un enfant précoce, appelez-le comme vous voulez ; il aime les choses logiques, il a peur de parler aux gens. C'est pour ça que son père, de son vivant, s'arrangeait pour qu'il doive parler au plus de monde possible lors de gigantesques chasses au trésor qu'il orchestrait à travers New York.
Un an après sa mort, Oskar fouille dans les affaires de son père, restées intactes depuis le drame, et y trouve une clé. Cette clé, il en est convaincu, est l'indice moteur d'une dernière énigme. S'il trouve la serrure qui lui correspond, il découvrira sans doute quelque chose, un dernier message de son père.
Et Oskar parcourt New York et fait des nouvelles rencontres, au rythme de son tambourin qu'il agite pour se calmer.

Un film que j'ai beaucoup apprécié, avec son lot de sentiments positifs comme négatifs et de personnages intéressants, de la mère qui semble ne pas savoir comment aider son fils à faire le deuil de son père, au vieil homme muet "avec qui on peut parler". On a envie de savoir ce qu'ouvre la clé, mais aussi quels sont les derniers messages que le père d'Oskar a laissé sur le répondeur, que le garçon ne dévoile que progressivement à son entourage et au spectateur.
J'ai pleuré comme une madeleine, de tristesse comme de joie.

Ah, et j'ai failli oublier : la BO est géniale.
http://www.youtube.com/watch?v=eyRBEXrpKsY


Edit : Hier, tout en tapant ce message, je faisais l'andouille sur le chan, du coup j'ai oublié plein de trucs *hontamwa*
J'ai beaucoup aimé la façon dont était traité le personnage d'Oskar, enfant précoce/surdoué. Il aime ce qui est logique et rationnel, il n'est pas très à l'aise pour parler aux gens... Je me suis reconnue à beaucoup d'endroits. Il y a surtout cette scène
Cliquez pour afficher/cacher

J'ai aussi dû voir le film en VF, alors je m'adresse à ceux qui s'apprêtent à commettre la même erreur : si vous pouvez, voyez le en VO. Oh, la plupart du doublage français est de bonne qualité. Sauf une voix : celle du personnage principal. Et ça fait mal. D'un côté, on a un gamin qui joue super bien, et puis il se met à parler. Il avait trop souvent une espèce de ton un peu faux, qui avait tendance à me faire décrocher du film dans lequel j'étais plongée. Il faudra vraiment que je le revoie en VO. Je peste souvent contre les VF quand telle ou telle voix ne colle pas à tel ou tel personnage, mais là, j'ai la réelle impression qu'elle m'a gâché le film  :'(
« Modifié: 03 mars 2012, 14:04:32 par Yuki Usagi »

Dregastar

Re : Cinéma
« Réponse #1967 le: 03 mars 2012, 01:28:34 »
@Yuki : Belle musique. D'ailleurs, ton résumé qui est assez intéressant me permet à l'instant de découvrir ce film.

@Elry : Le premier XMENS était bon, ensuite ça baisse en gamme sur les autres opus. Malicia est mal représentée par rapport à la BD, je trouve ( c'est une bombe a l'instar de Psylocke et c'est une fille qui a d'avantage de caractère que celle proposée dans le film). Cyclope, lui, ils l'ont massacré, il est inexistant, n'a aucun charisme et ni influence dans ces films là. Alors, que dans la BD, il en a pas mal à revendre, bien qu'il soit quelque peu discret par nature. Dans ces films, les mieux représentés sont :Le Professeur Charles Xavier, Tornade, Wolverine et Iceberg.. Je ne parle pas seulement de l'aspect physique mais aussi de la personnalité. (il y'en a d'autres, mais les XMENS en film ça valaient/méritaient d'avantage que toussa. ). Apres, ça reste de bons divertissements et même d'avantage pour ceux qui découvrent l'univers Marvel.

En tout cas merci pour ces p'tites infos sur les Avengers et c'est vrai que ca semble beaucoup de perso et d'éléments pour un seul film. J'attend de voir la surprise, si ça en est une... En tout cas, a défaut d'être transcendant, ça m'étonnerait qu'ils aient raté leur coup avec ce film.

A suivre.
« Modifié: 03 mars 2012, 02:10:20 par dregastar »
★★★★★

Papimoule

Re : Cinéma
« Réponse #1968 le: 04 mars 2012, 13:28:11 »
The Artist: Après avoir critiqué sans avoir vu je reviens totalement sur ce que j'ai dit. Ce film mène avec brio l'humour, la tragédie, le grandiose... Il sait en faire des tonnes au bon endroit, faire rire et pleurer. C'est bien plus qu'un beau film. Le choix de repartir dans le muet est une excellente idée vu le thème abordé. Finalement The Artist avec une bande son de folie, une actrice pulpeuse, un Dujardin jamais égalé, une histoire à l'Américaine nous donne là le meilleur film français, au moins, de l'année.
Je ne dirais pas que c'est un chef d’œuvre mais en tout cas un excellent film.
"la mort d'un homme est une tragédie. la mort d'un million d'hommes est une statistique"

Squik

Re : Cinéma
« Réponse #1969 le: 05 mars 2012, 21:43:18 »
Décès de Ralph McQuarrie le 3 Mars 2012
Illustrateur pour le film "La Guerre des Etoiles", il a notamment donné vie à la plupart des personnages emblématiques de la saga tels que Dark Vador, Chewbacca, ou C3PO.
Les fans de Star Wars lui doivent beaucoup. RIP. :'(

Une petite sélection de ses oeuvres l'ayant rendu célèbre (et sans quoi Star Wars n'aurait jamais été ce qu'il est aujourd'hui):
Cliquez pour afficher/cacher
« Modifié: 05 mars 2012, 21:48:11 par Squik »
Mon compte SensCritique.

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #1970 le: 06 mars 2012, 17:46:00 »
Un grand nom nous a quitté, hélas.  :'(

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

spinster

Re : Cinéma
« Réponse #1971 le: 07 mars 2012, 19:20:58 »
J'aimerai revenir sur le post d'Elry qui montre la bande annonce d'Hunger Game... C'est moi ou c'est clairement un C/C de Battle Royale (et on me souffle que c'est une trilogie devenu "best seller"...)... Sans compter que les américaines s'accordent à dire que le film n'est pas une copie de BR et que ceux qui pensent ça sont des anti-américain...

Unicorn

Re : Cinéma
« Réponse #1972 le: 07 mars 2012, 19:31:20 »
Des américains qui pompent sur la littérature/le cinéma japonais, ce serait bien la première fois :rolleyes: [/irony]
No, I won't return your phone calls. I like them and I want to keep them !

spinster

Re : Cinéma
« Réponse #1973 le: 07 mars 2012, 19:39:35 »
Mouais mais là j'ai vraiment trouvé ça gros... Après, je suis peut être plus sensible à ce plagiat car j'ai abandonné Hunger Game au bout de huit pages tellement j'avais l'impression de lire Battle Royale

Unicorn

Re : Cinéma
« Réponse #1974 le: 07 mars 2012, 19:45:04 »
Ben moi j'ai beaucoup aimé Battle Royale (films/romans et un peu moins le manga) donc je pense que je vais pas regarder ce film Hunger Games ...
Je ne savais même pas qu'il était basé sur des romans :D
No, I won't return your phone calls. I like them and I want to keep them !

Zankaze

Re : Cinéma
« Réponse #1975 le: 07 mars 2012, 20:16:49 »
Romans que vous devriez lire, d'ailleurs. Bien que ça aie l'air mainstream, gamin et neuneu, ça ne l'est pas du tout et j'avais été très agréablement surpris. L'adaptation a l'air de ne pas valoir un kopeck mais le support original vaut son pesant de cacahuètes.


"Set your Heart Ablaze."

Deluxe Fan

Re : Cinéma
« Réponse #1976 le: 14 mars 2012, 19:37:29 »
"Alors c'est l'histoire d'un groupe de nazis qui ont se sont cachés sur la face cachée de la Lune après s'être fait botter le cul lors de la Seconde Guerre Mondiale ; et soixante-dix ans plus tard, ils décident de se venger en envahissant la Terre avec des vaisseaux spatiaux !"

Voilà le pitch invraisemblable d'un réalisateur finlandais, qui s'est affranchi des majors du cinéma pour produire son film de manière indépendante, ce qui lui prit pas moins de cinq ans. Et le résultat n'est pas dégueu je trouve (pour de la série B tout du moins  :D) :

Zankaze

Re : Cinéma
« Réponse #1977 le: 14 mars 2012, 20:30:53 »
Fallait oser. On dirait Hellsing mixé avec the Legend of Koizumi. =D


"Set your Heart Ablaze."

Nakei1024

Re : Cinéma
« Réponse #1978 le: 15 mars 2012, 17:51:51 »
Je sens qu'on va bien rire.  :D

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Kanapeach

Re : Cinéma
« Réponse #1979 le: 20 mars 2012, 08:57:18 »
Projet X

J'étais prévenu, ce film est fait par le réalisateur de Very Bad Trip, je n'ai pas été surpris, il s'agit du même principe avec des personnages plus jeunes. Le schéma scénaristique change puis-qu’ici il ne s'agira pas de recouvrer une mémoire défaillante mais de vivre en live les débordements, mais l'aboutissement est le même.

Pas vraiment de scénario, juste un jeune qui veut fêter dignement son anniversaire en ayant un peu plus de ses 4 amis habituels. C'est plutôt la façon dont tout dégénère qui est intéressante à étudier. Suite aux préparations de la fête on retrouve donc un petit rassemblement de jeunes tous plus avides d'alcools et de drogues les uns que les autres.

La montée en puissance du barrage en couille de la fête est juste jouissive avant d'atteindre son apothéose pas loin de la fin. Le film est dans l'ensemble drôle, on enchaîne dans un premier temps les quelques vannes entre potes. Puis vient le moment de la plus grande soirée de tous les temps où on aura surtout droit à des plans sur des fesse et des poitrines entrecoupés de quelques (running) gags assez délirants mais certainement pas assez nombreux.

L'idée qu'a eu le réalisateur sur la façon de filmer son travail est assez amusante. On se croirait dans un Kane & Lynch avec caméra amateur qui se balade. Au début c'est dépaysant mais on s'y fait, par contre à la fin, ça en devient un peu gerbant avec ces mouvements brusques constants. Etrange, pas mal, mais un peu trop vers la fin.

Dernière chose, le film jouit d'une bande-son assez réussie. On se croirait vraiment en boîte alors que l'on est confortablement assis au milieu d'une salle de ciné. Sûrement assourdissant pour la plupart, personnellement elle m'a bien accroché.

Que retenir ? Un film que je conseille surtout à la catégorie 16-20 ans et à ceux qui ont apprécié Very Bad Trip. Dans la droite lignée des films précédents, on y retrouve les mêmes ingrédients avec quelques nouveautés comme la caméra embusquée. Je n'irai pas jusqu'à dire que je me suis éclaté mais j'y ai passé un bon moment et puis pour 3,5e...
I'm burning through the skyyyy yeah