Auteur Sujet: A quoi jouez-vous en ce moment ?  (Lu 748473 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1191
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3630 le: 24 novembre 2020, 22:01:52 »
Echo
   
Le joueur incarne En, qui dans sa quête désespérée de la dernière chance a fini par atterrir aux confins inexplorés de la galaxie pour y trouver un étrange complexe du turfu.
Seulement ce complexe accueille ses visiteurs d'une façon étrange...
En gros il crée des clones de En, des Clones qui apprennent donc des actions du joueur (En) et s'ils ont l'air un peu débiles au début on finit par se rendre compte qu'ils veulent pas être copains avec la version original et plus vous leur montrerez  l'étendue de votre savoir plus ils deviendront relous ne l'utilisant contre vous.



Dans les faits on parcourt les niveaux tout en cherchant un moyen souvent peu passionnant, de débloquer l'accès au niveau tout en composant avec nos copies.
Ça plus le fait que l'exploration est du genre "couloir", avec des interactions limitées en conséquence, l'expérience de jeu en devient quelque peu linéaire par moments.
Cela dit Echo sort un peu du lot car s'il se présente comme un jeu d'infiltration, le jeu propose différents gameplay pour composer avec vos clones, en résulte un jeu hybride dont l'appréciation se fera plus au travers des exigences qu'a le joueur envers qu'au jeu proprement dit.

Cela étant la force d'Echo, c'est en fait son immersion, les doublages sont très bons (la sauvageonne rousse de GOTS je crois, timbre légèrement grave, mi fumeyy mi casseyy, plutôt styleyy), l'intrigue auréolée de mystères, on assistera régulièrement à des dialogues entre En et une I.A dont les rapports vont évoluer à mesure que les raisons qui ont amenées En sur ces lieux oubliés nous seront dévoilées.
C'est vraiment qualitatif jusque dans la bande sonore minimaliste et sybilline qui a même reçu un prix.

On appréciera l'élégance Nordique (Ultra Ultra le studio est basé à Copenhague) qui au lieu de mouler le cul de l'héroïne en combinaison, a choisi de lui faire un espèce de sarouel dont l'allure "j'me suis chié dessus", si elle est esthétiquement discutable, tend au moins à quelque chose de moins sexué par rapport aux standards habituels.

Autre note positive, Echo possède une véritable aura.
 D'abord En ressemble à un top modèle Scandinave physiquement et dans sa démarche. ensuite le "complexe" qui oscille entre le Néo-Baroque et l'Art Déco ressemble à une utopie d'architecte avec tout le sens de la démesure que ça implique.
Assez vite donc, vient l'impression de se balader dans un Château de Versailles du turfu' complètement vide et avec la seule compagnie de vos clones qui ressemblent à des mannequins macabres qui déambulent dans les couloirs sans but ni conscience en vous singeant dangereusement.
Expérience originale  s'il en est.

Dommage que le jeu n'ayant pas trouvé son public, le studio Ultra Ultra ait été obligé de mettre la clef sous la porte.
Après j'ai ouï-dire que Echo sortirait peut-être en film un jour... quelque part... bref c'est un peu comme l'adaptation de Cowboy Bebob sauf que j'aimerais vraiment voir Echo dans une adaptation live, parce que ça fait longtemps que j'ai pas vu un film de SF qui ne soit ni bancal, ensuite parce que le matériau s'y prête foutrement bien.



River City Girls


Quand leurs petits amis sont kidnappés, Misako et Kyoko troquent le vernis à ongle pour la batte de base-balle et désertent leurs heures de colle avec les cassos pour aller sauver leurs boyfriends.

Un beat them'up pixelisé où l'on se balade toujours de profil comme sur les vieilles bornes d'arcade.
On va d'un point A à un point B en niquant la race de tout le monde avec tout ce qui passe à portée de main quand les poings ne suffisent pas à calmer les récalcitrants.
possibilité également de recruter les plus lâches (ou les plus clairvoyants) d'entre eux qui viendront demander grâce, libre ensuite au joueur de se montrer magnanime (ou rancunier).

On pourra acheter tout un tas de trucs aussi inutiles que nécessaires, le défi étant que pour s'acheter des trucs de ouf y faudra économiser, seulement plus on a d'oseille plus on risque d'en perdre si on se fait hagar salement dans une cage d'escalier en cours de route.
C'est comme ça que je me suis retrouvé à transpirer la morve au nez à 2 hp en voulant sortir d'un centre commercial remplis de gens beaucoup trop agressifs à mon goût.

 J'ai adoré cette tension mais j'ai l'impression que le fait d'avoir un peu trop "farmer" alors que le jeu se prêtait plutôt à un run spontané a un peu faussé la donne en terme d'équilibrage, résultat vers la fin, trop de thune, ce qui a cassé un peu la dynamique de la découverte d'item surprise dans les échoppes croisées en chemin puisqu'il me suffisait d'acheter tout ce que je voyais.

Sinon le manque d'effusion auquel je m'attendais vu le genre de titre, m'a un peu gêné notamment dans les interactions avec le décors et c'est dommage car les arrières plans sont très fournis en détail comme souvent dans ce genre de jeu, c'est vraiment léché.
'fin v'là quoi, pour les envies de vandalisme et de violence brute on repassera.

Après ça reste fun à jouer, surtout en coop locale - un truc presque anachronique - et casser des bancs sur des cheerleaders vindicatives est assez jouissif.
Quant aux boss ils ont du swag, les dialogues sont aussi cons que drôles même si faire des clins d'oeil à une communauté ne m'a jamais paru être une qualité en-soi, une VO qui déchire et qui rend plus attachant encore notre duo de choc et puis surtout... un univers patchwork qui rend plutôt bien.
Entre Scott Pilgrim et le folklore du high school Japonais fantasmé dans les vieux OAV avec ses boss improbables le tout sur une OST New Retro Wave à la Drive.

Reste cette fin polémique assez lourde de sens et qui divise les focking neuwds puisqu'apparemment le jeu serait une adaptation de Nekketsu Koha Kunio-Kun, une série de jeux vidéos qui compte au moins autant d'opus que les Gundam et dont j'ai pas grand-chose à foutre.
Cela dit la conclusion a été modifiée par les Dev, il est donc inutile d'en disserter ici mais c'est suffisamment atypique pour être cité.

Nakei1024

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3631 le: 28 novembre 2020, 22:05:53 »
Avec le black-friday et les soldes sur Steam, j'ai pris un jeu dont j'entends régulièrement parler (toujours de manière assez dithyrambique): XCOM: Enemy Unknown.
Avec toutes les extensions disponibles et 75% de réduction il revient à 7.50 euros seulement. :)

Edit: J'ai un problème au lancement du jeu, lorsque j'essaie d'y jouer je n'ai que le son, mais mon écran reste noir (comme s'il ne recevait aucun signal).
J'ai fait la mise à jour des pilotes de ma carte graphique, mon fichier DirectX semble lui aussi à jour et la vérification des fichiers du jeu m'indique que ceux-ci ne sont pas corrompus.
S'il y'a des joueurs qui ont une idée sur la manière de régler ce problème autrement qu'en réinstallant le tout, je suis preneur. ;)
« Modifié: 29 novembre 2020, 15:31:50 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Benja6910

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3632 le: 01 décembre 2020, 09:23:48 »
J'ai acquis lors du Black Friday le nouveau Marvel Spiderman Miles Morales

J'ai pu jouer 2 ou 3h et je suis assez mitigé. Je n'ai pas encore vu la réelle évolution entre le premier volet et celui-ci. Miles possède un pouvoir en plus qui permet d'upgrader clairement les possibilités de combos, mais dans le fond, le jeu est assez identique bien qu'il me semble plus puissant d'une certaine façon.

La carte de New York, qui avait été totalement scannée pour être intégrée dans le premier jeu telle quelle dans le jeu, est de fait la même dans le second, si ce n'est que cette partie du jeu se déroule plusieurs mois (1 ans, je sais plus) après les événements du premier jeu et que nous sommes en hiver (neige). Ainsi que les quelques missions secondaires de recherches, bien qu'ayant différent noms, sont a peu de chose près les mêmes.

L'histoire semble par contre assez intéressante. Je vous en dirai plus par la suite.

Mais mon premier avis est ce nouveau jeu, ou du moins, la ou j'en suis, n'est pas une réelle évolution du premier jeu. Il s'agit d'une suite d'un jeu qui était déjà d'une qualité exceptionnel. Ce qui en fera un excellent jeu de toute façon :)


Seul une solidarité la plus complète nous permettra de dépasser cette crise.

Nakei1024

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3633 le: 03 décembre 2020, 18:45:26 »
XCOM - Enemy unknown/within(selon le DLC): Lorsque la Terre devient la cible d'attaques extra-terrestres, les nations du monde décident de mettre leurs ressources en commun pour créer XCOM. Ce groupe international composé de militaires, scientifiques et ingénieurs aura pour but de devenir la première et dernière ligne de défense de l'Humanité.

Parlons d'abord du scénario et de son évolution au fil des missions. Sans surprise on est clairement dans du film de série Z: imaginez, la petite vingtaine (jusqu'à un maximum de 70) de soldats dont on dispose représentent l'unique solution viable, tandis que les grandes puissances semblent impuissantes à réagir, malgré leurs forces militaires. Clairement il ne faudra pas chercher un quelconque développement philosophique: on est ici pour renvoyer ET chez lui à grands coups de pompe dans le derche. Et il suffit de voir les modèles de nos soldats (gros baraqués pour les hommes, combattantes athlétiques pour les femmes) pour comprendre qu'on nage en pleins stéréotypes.
Puisqu'on parle de stéréotypes, abordons les adversaires croisés en cours de route. Les premiers aliens sont tout simplement de vrais Roswells (petits, frêles, avec une grosse tête, de grands yeux et un sale caractère) et l'on ne tardera pas à rencontrer des similis agents Smith (taillés comme des allumettes d'où leurs noms).
Pourtant, à côté le récit (pour caricatural qu'il soit) n'hésite pas à se révéler brutal et violent avec des civils qu'il faudra souvent empêcher de se faire massacrer de manière plus ou moins brutale et des troupes qu'il faudra éviter de perdre sur le terrain.
Difficile de ne pas parler des ingénieurs et scientifiques de la base, que l'on adorera détester: toujours prompts à nous enguirlander si l'on ne leur ramène pas quelques cadavres à disséquer ou du matériel à analyser en fin de mission. Et que dire de la joie lisible dans leurs yeux lorsqu'on leur ramène un spécimen vivant à "interroger" (je plains les pauvres dont les dernières heures ne seront pas de tout repos) ou qu'ils nous sortent un nouveau projet de recherche éthiquement douteux (manipulation du génome Humain ou fusion homme/machine).
Bref, niveau ambiance il est difficile de dire si on se rapproche plus d'un Alien/Starship Troopers ou de Mars Attack/Paul...

D'un point de vue technique, le jeu n'a pas à rougir avec des graphismes qui tirent légèrement vers le comics et une musique qui se marie bien avec l'action. Et pour l'instant je n'ai pas vraiment eu l'occasion de noter de bugs (qu'ils soient graphiques ou fonctionnels).

Mais là où l'ensemble brille clairement, c'est avec son gameplay aux petits oignons. Malgré une simplicité et une sobriété permettant une prise en main intuitive, force est de constater que les possibilités offertes sur la carte tactique ne manquent pas, qu'il s'agisse de la gestion des couverts, des tirs en état d'alerte ou même des multiples compétences actives/passives de nos soldats, sans oublier la gestion de la base et de l'équipement.
Comme le dit l'adage: "facile à prendre en main, difficile à maîtriser".
Le jeu se montre d'ailleurs impitoyable avec les erreurs de jugement que pourrait faire le joueur: un mouvement trop imprudent avec un soldat ne tardera à pas à le faire passer de vie à trépas. Et la mort d'un soldat étant définitive, il faudra alors le remplacer par une nouvelle recrue qu'il sera nécessaire de ré-entrainer et équiper de zéro. Quant aux soldats blessés, ils devront faire un passage plus ou moins long par l'infirmerie avant d'espérer pouvoir repartir sur le champ de bataille, frais comme des gardons. Il sera donc préférable de ne pas se limiter à une seule escouade (4-6 membres) active et d'entraîner un maximum de soldats pour conserver un pool grandissant de chair à canon.
Le jeu peut également se montrer cruel avec les statistiques lors des actions sur le terrain: rater un tir à 90% de chances de réussites ou enchainer les échecs peut suffire à pourrir une mission (el famoso jet de dés foireux bien connu des joueurs de jeux de plateau) et attirer une bonne dose de frustration. C'est d'autant plus frustrant que juste en rechargeant une partie quelques tours auparavant (il reste possible de sauvegarder à tout moment), ces même jets peuvent soudainement (comme par miracle) basculer en nôtre faveur...
Notons qu'en début de partie, le joueur peut très facilement avoir l'impression de se laisser dépasser par l'ampleur de la tâche qui l'attend: avec les dizaines de recherches disponibles, l'agrandissement de la base, les nouvelles recrues à engager, entraîner et équiper ou encore la gestion de la panique grandissante aux 4 coins du globe... On peut rapidement être pris de vertiges. Surtout que nos ennemis aliens ne nous attendent pas forcément pour frapper aux 4 coins du globe: à peine un secteur peut-il sembler sûr et sécurisé qu'une nouvelle alerte se met à sonner ailleurs. Tout semble fait pour maintenir une tension grandissante sur le joueur et limiter les moments de calme.

Pour conclure: gameplay agréable et intuitif, réalisation sobre mais efficace, scénario caricatural mais à même de maintenir une tension constante, le tout dans une ambiance relativement délirante. XCOM se révèle véritablement plaisant à prendre en main tout en proposant une bonne rejouabilité par la suite.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3634 le: 15 janvier 2021, 22:42:46 »
XCOM: Enemy within: Suite et fin du jeu. Que dire sinon que j'ai passé un super moment devant celui-ci: chaque nouvelle amélioration, chaque nouvelle arme ou nouveau pouvoir apporte une vraie sensation de puissance et un plaisir non dissimulé lorsqu'il s'agit de poutrer de l'alien de manière plus dévastatrice (mention spéciale pour les pouvoirs psychiques, quel plaisir de griller la cervelle de ses adversaires).

J'ai joué en difficulté normale (2/4) et même si la difficulté était loin d'être extraordinaire, le jeu se montre véritablement impitoyable. La différence entre succès et réussite dépend parfois moins d'un mauvais placement que d'une suite de jets foireux mettant en l'air toute une situation avantageuse difficilement acquise. Mais en même temps c'est aussi ce qui fait le charme du gameplay.

Bref, une super expérience que je conseille vivement. Si j'ai la motivation je retenterai peut-être une nouvelle partie en remontant le niveau de difficulté.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

ShiroiRyu

  • Staff Webzine
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 12329
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Mon roman fantasy écrit de mes propres mains
  • A-theque M-theque
  • Les petits, les gros, faut tous les aimer !
Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3635 le: 05 février 2021, 22:16:21 »
Au cas où, avec Princess Connect, si vous y jouez, j'ai une guilde nommée "Gourmets".
Je dis pas non car bon, avec les combats de clan qui arrivent.
Nous sommes une dizaine/quinzaine !

Nakei1024

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3636 le: 14 mars 2021, 14:33:53 »
Star Wars - Episode I Racers (Switch): Pris d’une vague de nostalgie, j’ai racheté le portage de ce jeu sorti en 1999. Premier constat, il ne s’agit pas d’un remake ou d’un remaster mais d’un simple portage sur lequel on s’est contenté de lisser les graphismes pour les rendre « acceptables ». Mais à 13 euros le jeu, ça pique quand même un peu, surtout quand on revoit les cinématiques affichant un FPS ridicule ou même l’écran titre dont on n’a même pas pris la peine de réajuster la définition de l’image.
Heureusement une fois en jeu, sur la piste de course les sensations de vitesse et la fluidité sont bien présentes (là on a droit à du 60FPS je pense) pour une expérience aussi réussie qu’à l’époque. Bien sûr les modèles ont vieillis (la bonne vieille 3D façon PS1) et demeurent relativement « hexagonaux » mais on ne va pas se mentir, déjà à l’époque Lucas Arts avait fait un superbe boulot pour son jeu. Combien d’après-midis j’ai pu jouer avec mes potes pour tenter de faire sauter les chronos sur les différents parcours durant mes années collège. Avec un bonne dizaine d’environnement/planètes différentes, il y’a suffisamment de circuits et de variété dans les épreuves pour passer un excellent moment, d’autant plus que la plupart des circuits sont loin d’être linéaires avec ce qu’il faut d’embranchements et passages cachés pour tenter de grappiller de précieuses secondes au chrono.
En point d’orgue, on courra rien moins que la classique de la Boonta de l’épisode I. De mémoire un parcours relativement technique truffé de pièges et passages étroits pour mettre à l’épreuve nos talents de pilote.
Niveau maniabilité et contrôles, sur ma console je n’ai pas grand chose à reprocher, même si j’aurais aimé pouvoir paramétrer certaines touches différemment. Autre regret, l’absence d’un mode multi en ligne, le seul disponible étant le local à 2 joueurs.

Comme je l’ai dit le jeu est un simple portage, ce qui sous-entend qu’aucun élément du jeu d’origine n’a été modifié/amélioré, à commencer par l’équilibrage des différents coureurs. En clair, on fera l’essentiel du jeu avec 2-3 modules (si l’on souhaite obtenir des temps honorables) sur la vingtaine de pilotes disponibles. Les autres seront surtout réservés au jeu-libre ou éventuellement au multi local pour varier un peu les plaisirs.

Bref, un portage un peu fainéant qui ne vaut sans doute pas son prix actuel (attendez les soldes) et présente son lot de défauts. Mais pour un fan comme moi, l’expérience et la nostalgie ont clairement joué et le plaisir reste globalement intact.
En attendant qu’un éditeur ait l’idée de ressortir un opus remis au goût du jour (après tout la licence Star Wars semble toujours aussi vendeuse, et ce dans différents genres), c’est plus un bon souvenir d’enfance que je me paie. :)
« Modifié: 14 mars 2021, 14:39:47 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Kael

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3637 le: 14 mars 2021, 21:35:05 »
C'est un jeu qui m'a marqué aussi. J'ai regretté le jour où il n'y était plus sur le PC de mon beau-père. J'étais comme ça  :'(

Merci pour ce retour, continue comme ça  8) :)

Nakei1024

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3638 le: 27 mars 2021, 15:43:45 »
Petite question, il y’a des joueurs d’Animal Crossing ici?
J’ai déjà Squik en ami sur le jeu, mais j’aimerais étoffer un peu mon carnet d’adresses pour visiter de nouveaux horizons. :)

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Benja6910

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3639 le: 30 mars 2021, 14:22:09 »
J'ai installé un petit emulateur Game-Boy Color sur mon Iphone. Du coup, me voilà replonger dans Pokémon Rouge et Or, d'il y a 18-20ans.

Bordel que ça a veilli. Et bordel que c'est bon !

Seul une solidarité la plus complète nous permettra de dépasser cette crise.

sarthasiris

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3179
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • -ho mary sweet mary my mary hohoho
Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3640 le: 30 mars 2021, 15:15:29 »
Citer
Bordel que ça a veilli.
Heureusement qu'on peut accélérer les choses. Même en x4 j'ai l'impression que c'est lent. Je ne sais pas comment on faisait quand on était gosse.

Perso' j'ai rejoué à la version émeraude. Y'a aussi ce genre d'émulateur sur Androïde.
« Modifié: 30 mars 2021, 15:17:04 par sarthasiris »
Il ne faut jamais rien prendre au sérieux.

Benja6910

Re : Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3641 le: 30 mars 2021, 15:18:02 »
Heureusement qu'on peut accélérer les choses. Même en x4 j'ai l'impression que c'est lent. Je ne sais pas comment on faisait quand on était gosse.

Je reste aussi scotché sur la difficulté du jeu. J'ai encore un relatif bon souvenir de Pokémon X que j'ai fini il y a 4  ou 5 ans. Ici quand je rejoue à la version Rouge, c'est nettement moins facile.

Seul une solidarité la plus complète nous permettra de dépasser cette crise.

Châtaigne

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3642 le: 30 mars 2021, 16:09:05 »
J'y rejoue aussi en ce moment (sur ordi) parce que je me refais la première saison de Pokémon au fur et à mesure et ouais... la difficulté m'a un peu frappé. C'est vraiment dur (en plus j'ai clairement pris le pire starter). Je me trouve bien obligé de farmer un peu comme un porc pour pas me faire défoncer.

Mais en même temps, ça me fait de nouveau apprécier Pokémon en tant que jeu, alors que j'avais vraiment décroché sur l'ère 3DS.

Bryynlol

Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3643 le: 30 mars 2021, 18:59:09 »
Imagine galérer sur Pokemon cartouche.
Cliquez pour afficher/cacher

sarthasiris

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3179
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • -ho mary sweet mary my mary hohoho
Re : A quoi jouez-vous en ce moment ?
« Réponse #3644 le: 30 mars 2021, 19:03:14 »
Désolé mais bryyn' a raison, y'a pas plus facile que ces jeux... :cop: C'était limite plus dur de trouver les bons pnj, que de gagner les combats.
Il ne faut jamais rien prendre au sérieux.