Auteur Sujet: Reportage sur le Japon à la télévision  (Lu 18723 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Rydiss

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2480
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Prononcez mon pseudo comme il vous plaira...
Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #45 le: 19 novembre 2010, 22:41:32 »
Il me semble que lundi, Canal+ a diffusé un reportage avec Antoine de Caunes (Toqués de Tokyo). J'ai pas vu grand chose, mais étaient abordés : le festival du pénis (non, j'ai pas halluciné), les hôtes, les otakus au sens large (en gros, il cherchait à comprendre ce que ça signifiait) et d'autres trucs, qui apparemment étaient très drôle, mon père et mon frère n'arrêtaient pas de rigoler (alors que moi je bossais comme une dingue...).
La passion m'habite, mais la raison domine.

Chevalier de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe.

- Idiots can be found everywhere.
- You think everyone is an idiot except you.
- I don't often meet people who are smarter than me.
Ghost Hunt - Akumu no sumu ie.

illidark58

Re : Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #46 le: 19 novembre 2010, 23:20:31 »
Pour ceux/celles qui auraient loupé le reportage évoqué par Beck, vous pouvez le retrouver sur cette page.
J'ai adoré !!! Le documentaire et super bien fait, et surtout, il a eu vraiment beaucoup de chance !
On peut voir plein de personnalités différentes, ça fait vraiment pays de rêve...
J'ai adoré l'épisode l'épisode 4 quand :
Cliquez pour afficher/cacher
Tant d'aventures en stop... En 10 semaines, il connait plus le Japon que les japonais eux-même...
C'est marrant que ça soit un étranger qui soit à l'origine de tant d'évènements, qu'il crée des liens entre les japonais entre eux, qui disent ne jamais se rencontrer ou s'aborder par peur de déranger, et surtout de montrer que la plupart ne sont pas vraiment timides mais cherchent à éviter de déranger et aider le plus possible... Après, il faut déjà être ouvert pour inviter un étranger en auto-stop à bord, mais c'est pour ça qu'il rencontre autant de personnalités différentes... Franchement, ce reportage est super, il n'y a pas à dire...

Edit : Ce qui n'est pas mal non plus, c'est qu'il montre aussi le coté un peu négatif : La femme mariée un peu bonne à tout faire, le gars qui vient de se faire licencier qui essaye quand même de payer le repas...

Il manquerait un yakusa, un petit détour à akihabara et ça aurait été dur de faire plus complet =D
« Modifié: 20 novembre 2010, 09:45:55 par illidark58 »

Asians have to balance their supreme intelligence with unending weirdness

escafleiko

Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #47 le: 20 novembre 2010, 16:17:07 »
J'ai enregistré le programme "toqué de tokyo". Je n'ai pas vu le reportage, juste quelques minutes où on voyait des femmes sur un manège en lolita dont une disait qu'elle ne dévoilerait pas son âge. Cette partie devait traitée de al recherche de la jeunesse.
Enfin, l'un des problèmes de ce genre de documentaire est el fait de vouloir montrer un pan de al sociégté qui touche une faible partie de la population et qu'ils montent comme étant coutumier du pays. Je ne sais pas si c'est le cas ici mais j'ai déjà vu ce genre de documentaire dans le passé.

Rydiss

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2480
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Prononcez mon pseudo comme il vous plaira...
Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #48 le: 20 novembre 2010, 18:38:20 »
J'ai enregistré le programme "toqué de tokyo". Je n'ai pas vu le reportage, juste quelques minutes où on voyait des femmes sur un manège en lolita dont une disait qu'elle ne dévoilerait pas son âge.
Les filles dont tu parles, ce n'est pas n'importe qui : elles ont été désignées par le gouvernement pour être les ambassadrices du kawai à travers le monde... Ils se sont pas adressés aux premières venues, ça fait plaisir à voir, même si je n'ai pas appris grand chose de nouveaux. Généralement, les personnes interviewées étaient des gens assez spécialisés dans leur domaine.

J'ai vu le reportage, et c'était bien marrant. Antoine de Caunes s'en est donné à cœur joie, l'humour qu'il apportait brisant l'impression de cliché (qui finalement n'était pas tant présent que ça). Après, ils ont parlé de beaucoup de domaines : cuisine, religion, cinéma, culture générale et otaku, sexe... Ils ont préféré toucher le plus de domaines de possibles, plutôt que d'en approfondir un seul et pour ma part, j'ai découvert des choses complètement dingues que j'ignorais (notamment le groupe de danse des salarymen, ou le café aux chats, excellent).
La passion m'habite, mais la raison domine.

Chevalier de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe.

- Idiots can be found everywhere.
- You think everyone is an idiot except you.
- I don't often meet people who are smarter than me.
Ghost Hunt - Akumu no sumu ie.

escafleiko

Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #49 le: 20 novembre 2010, 22:39:32 »
Ok, j'y jette un oeil (même si j'avais l'intention d'y jeter un oeil avant). Je craignais de visionner des "clichés" sur le japon, les otaku et autres que les journalistes aiment bien. Surtout qu'après montage, on peut faire dire tout et n'importe quoi.

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10598
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #50 le: 30 décembre 2010, 16:05:19 »
Citer
Y a du sushi à se faire !

En 2009, dans son édition tokyoïte, le Michelin a sacré la capitale japonaise, au détriment de son homologue française. On y apprenait qu'aux yeux du guide rouge, la ville nippone s'enorgueillissait de onze "trois étoiles", contre seulement dix à Paris. Et toque ! Victoire relative si l'on considère que Tokyo compte plus de restaurants : 160 000 contre 15 000 chez nous, toujours selon le Michelin. Reste que la ville est un paradis pour les gourmets, où nombre de chefs hexagonaux viennent se ressourcer les papilles. Qui sont d'ailleurs les étoilés nippons ? Des Français, des Japonais ? Un peu des deux ? Pour le comprendre, la réalisatrice s'est rendue à Tokyo. Elle y a rencontré Shuzo Kishida, jeune chef formé en France, Jiro Ono dont le sushi se déguste comme un mets savant, ou Toru Okuda, qui rêve de conquérir le monde avec sa cuisine kaiseki. Sans oublier nos ambassadeurs dans la capitale japonaise, Alain Ducasse et Michel Troisgros, sensibles aux charmes de la cuisine locale mais attachés à préserver leur identité, et Dominique Corby, qui vit à Tokyo depuis dix-sept ans et dont le restaurant a obtenu une étoile au Michelin. Un voyage aux mille et une saveurs, où Tokyo s'affirme comme le lieu de tous les défis culinaires.

Citer
Date(s) de rediffusion: Samedi, 8. janvier 2011, 05h55
Jeudi, 13. janvier 2011, 14h45
Samedi, 15. janvier 2011, 13h10
Source: Arte
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Rydiss

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2480
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Prononcez mon pseudo comme il vous plaira...
Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #51 le: 04 janvier 2011, 16:41:05 »
Bien, peut-être ce message sera considéré comme un hors-sujet, car je ne vous présente pas un reportage sur le Japon, mais sur un de ses voisins : la Corée du Sud. Enfin bon, si vous pensez que ça dérange, tant pis. Pour ma défense, on aborde un certain nombre de fois quelques relations avec le Japon.

Bref, voici un reportage réalisé par l'émission "Un oeil sur la planète" que personnellement je suis peu (c'est diffusé un peu tard pour moi...). Doc très intéressant donc, où sont abordés 4 sujets : la puissance économique et la rapidité de son développement à travers l'entreprise Samsung (très impressionnant, à voir), la situation politique avec la Corée du Nord, et enfin la culture, divisée en 2 grandes parties : ce qu'il nomme la vague coréenne (drama, cinéma, musique... Parfois drôle, on sent bien la perplexité du narrateur et le ton un peu satyrique, surtout lorsqu'il parle de la K-pop et de son succès avec ses boys/girls band  Je m'y suis parfaitement retrouvé) et la religion (qui comme d'habitude fait parfois flippée...). Et en bonus de fin, vous avez comme générique la chanson qui a fait un buzz par chez nous... Mais si, celle-là http://www.wat.tv/video/jo-hye-ryun-syongkeusyongkeusyong-2ca35_2i2lv_.html ... Sont forts ces journalistes, vive l'humour :D

Il a été diffusé hier soir, mais fort heureusement, pour ceux qui n'ont pu le voir ou pour lesquels il y a eu une coupure de courant lors de l'enregistrement (comme moi...), vous pouvez le voir à cette adresse: http://www.pluzz.fr/un-oeil-sur-la-planete.html

Près de 2 heures de reportages intéressant, dont vous ressortirez moins bête (et ça c'est tout ce qu'on demande ;)).
« Modifié: 04 janvier 2011, 17:06:58 par Rydiss »
La passion m'habite, mais la raison domine.

Chevalier de l'Ordre des Chevaliers de l'Orthographe.

- Idiots can be found everywhere.
- You think everyone is an idiot except you.
- I don't often meet people who are smarter than me.
Ghost Hunt - Akumu no sumu ie.

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10598
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #52 le: 04 janvier 2011, 21:35:53 »
J'ai vu aussi ce reportage hier soir. J'ai trouvé cette chronique assez générale sans rentrer pleinement en profondeur sur un plan (politique, économique, social et culturel) en particulier. Normal me direz vous puisqu'il ne s'agissait pas ici d'une investigation. D'ailleurs, pourquoi le narrateur faisait-il systématiquement un comparatif au Japon :huh: Était-ce réellement nécessaire pour montrer l'évolution progressive de la Corée du Sud à l'échelle asiatique voire aussi mondiale :huh:

Ce qui m'a le plus intéressé et marqué dans ce bulletin, c'est la crainte développée par les autochtones face à la mondialisation et l'ouverture des frontières. En somme, 120 minutes agréables dessinant le portrait d'une civilisation en progrès à l'échelle du système économique dominant.
« Modifié: 04 janvier 2011, 21:41:46 par allbrice »
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10598
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #53 le: 09 février 2011, 00:12:11 »
Citer
Tokyo Freeters

Apparu dans la seconde moitié des années 1980, le terme freeter a d'abord désigné les jeunes Japonais désireux de s'affranchir du modèle traditionnel de dévouement à l'entreprise. Depuis, à l'image positive véhiculée par ce vent de liberté s'est substituée la réalité plus douloureuse de la précarité. Victimes de la morosité économique, les nouveaux freeters cumulent les emplois et se réfugient dans les cybercafés lorsqu'ils n'ont pas de toit. Dans une société où la compétition s'apprend dès le plus jeune âge, beaucoup se sentent coupables. Et si certains tentent de se révolter en organisant des manifestations, la plupart d'entre eux choisissent de rester seuls avec leur souffrance. Marc Petitjean donne la parole à ces "travailleurs jetables après usage", qui portent un regard à la fois lucide et désespéré sur leur situation, et à d'anciens freeters reconvertis dans la lutte contre les exclusions. Agrémenté de magnifiques portraits photo en noir et blanc des intervenants, ce documentaire efficace met en lumière le fossé d'incompréhension qui sépare cette génération en détresse du reste de la société japonaise.
Source: Arte tv
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Deluxe Fan

Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #54 le: 09 février 2011, 01:15:05 »
Tiens, je l'ai vu ce docu-là. Je peux donner mon avis ?


En tant que reportage d'Arte, c'est évidemment très bien fait, très documenté. Beaucoup d'interviews, certaines doublées d'autres juste sous-titrées.

On vous explique que le terme de freeter (contraction de l'anglais free et de l'allemand arbeiter) désigne une certaine catégorie de la société, qui se sont retrouvés exclus du modèle social japonais classique.

Normalement, le japonais qui sort des études s'engage corps et âme dans son entreprise qui, en échange, lui prévoit un emploi à vie et une couverture sociale. Cet esprit d'entreprise, qui à pris son essor durant le miracle économique japonais (1960-1990) est à la base du système social nippon : très peu d'inégalités, prédominance de la classe moyenne. Cela entraîne une forte pression sur la jeunesse ainsi qu'une forte compétition. Comme le dit un doctorant de Todai interviewé dans le reportage, trois "parapluies" protégeaient le citoyen nippon : l'État, l'entreprise, la famille. Ce sont ces trois parapluies qui se sont refermés successivement.

- certains jeunes, épris de liberté, décident de s'émanciper du carcan social et d'accéder à l'indépendance. le narrateur a d'ailleurs parlé à ce sujet de "Mai 68 japonais". Comparaison facile mais qui peut trouver du fondement. Un moment on voyait un jeune homme aller dans une sorte de cyber café japonais pour y passer ces nuits... Le pauvre type expliquait que le peu d'argent qu'il gagnait passait dans les clopes et qu'il survivait en se gavant de Coca...

- Suite à l'éclatement de la bulle économique, les entreprises se sont restructurées, et ont troqué leurs CDI contre des CDD, ce qui a fait augmenter la précarité de la jeunesse. C'est là que les freeters interviennent : ils font tout et n'importe quoi pour gagner des sous ; et ça tombe bien car au Japon tu peux trouver n'importe quel emploi. Un moment on voit un de ces freeter aller au boulot : il tenait un panneau d'affichage au Tokyo Dome pour guider les spectateurs qui font la queue. Un autre jeune fille était hôtesse dans un bar pour 65 yens de l'heure (40 centimes !).

- mais le point le plus important, c'est de voir que l'État a complètement lâché ces personnes. En réalité, les droits sociaux n'existent au Japon que pour ceux qui sont dans le système : une fois dehors, tu n'est plus rien.

Un autre intervenant expliquait que la différence entre le Japon et la France au niveau des revendications sociales, c'est qu'en France celles-ci s'expriment avec force sur la place publique (vous vous souvenez de la réforme des retraites ?), tandis qu'au Japon ceux qui font l'objet de l'exclusion intériorisent la situation et finissent par culpabiliser. ainsi les freeter s'isolent volontairement (hikkikomori) : certains en viennent à commettre l'irréparable, s'ils ne voient plus aucune perspective. C'est pour cela qu'il est difficile de les identifier et de les aider. On ne sait même pas combien ils sont exactement.

Mais certains d'entre eux ont quand même choisi de s'associer pour s'échanger conseils, et conserver un peu de vie sociale. Ensemble, ils consultent des juristes qui peuvent les aider en cas de conflit avec des entreprises, et ils organisent des manifestations protestataires ( le genre de truc que tu vois pas tous les jours au Japon).

Le reportage se concluait avec une intervention de notre doctorant de Todai expliquant que selon lui, le Japon devrait revoir l'ordre de ses priorités, abandonner l'idée qu'il peuvent encore être la puissante économie qu'ils étaient et se concentrer sur les doléances de sa population. A trop vouloir copier l'Occident le Japon a délaissé la paix sociale qui faisait sa caractéristique.

Bref, un reportage très intéressant quoique un peu pessimiste. De toute manière je n'ai rien lu ou vu dernièrement sur le Japon en termes positifs.
 

yarashii

Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #55 le: 06 novembre 2011, 00:47:24 »
Ce n'est pas ressent, vous l'avez peut être déjà vu.

Article : Le suicide, c'est culturel

Reportage (22min) : Japon les sauveurs de vie

Jevanni

Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #56 le: 13 décembre 2011, 15:48:37 »
J'up le sujet par une "découverte" aujourd'hui en passant sur le site de l'ina, si vous voulez voir des reportages parfois anciens et originaux sur le Japon.
http://www.ina.fr/recherche/recherche?search=japon&vue=Video

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10598
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #57 le: 28 décembre 2011, 13:15:54 »
Vu aujourd'hui sur la chaine citée en source.
Rien de transcendant pour ma part. On a plus ou moins droit a des images assez charmantes et vanteuses de l'archipel a travers sa culture. Religion, mode de vie, sport, pêche...

Citer
Nippon

Une grande traversée du Japon, où tradition et modernité se mélangent avec raffinement. Nous assistons à la marche sur le feu et à la cérémonie des bougies qui doit mener à l'éveil spirituel.
Arte
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Starrynight

Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #58 le: 29 décembre 2011, 11:41:06 »
Y aura-t-il un jour un reportage sur le Japon où l'on ne se sentira pas obligé d'en parler comme étant un mélange de tradition et de modernité ?  :rolleyes:

Lisez les news.

"Je m’intéresse à l’avenir car c’est là que j’ai décidé de passer le restant de mes jours" (Woody Allen)

Jevanni

Re : Re : Reportage sur le Japon à la télévision
« Réponse #59 le: 29 décembre 2011, 12:38:53 »
Y aura-t-il un jour un reportage sur le Japon où l'on ne se sentira pas obligé d'en parler comme étant un mélange de tradition et de modernité ?  :rolleyes:
En même temps c'est plutôt vrai, et ce qui choque aux premiers abords. Après c'est aussi du revu ...