Auteur Sujet: Bibliothèque  (Lu 148342 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #570 le: 01 janvier 2017, 11:37:04 »
Rêve dans le pavillon rouge


Le lien Wikipédia

On suit le parcours du jeune Jia Baoyu, descendant d'une des plus prestigieuses familles de l'empire de Chine. Entre complots, corruption, dépenses fastueuses et débauche de certains personnages, celle-ci va néanmoins voir sa position ébranlée par plusieurs drames, jusqu'à tomber en disgrâce aux yeux de l'empereur.

Ce récit est l'un des 4 grands romans de la littérature Chinoise (parmi lesquels on trouve également l'histoire des 3 royaumes), et le dernier en date car écrit au 18ème siècle.
Avouons-le, quand on voit les manigances auxquelles se livrent les différents personnages, on se dit que les sitcoms actuelles mettant en scène de grand personnages adeptes de complots n'ont rien inventé. On pourrait même dire qu'elles jouent petit...
L’œuvre se déroulant principalement dans le gynécée de la résidence, la majeure partie du casting est naturellement féminine. Et loin de servir de potiches, on se rend compte que ce sont elles qui tiennent d'une main de fer la gestion du domaine et des affaires familiales, dans un jeu d'influence où chacune tente d'étendre son pouvoir, malgré une hiérarchie très stricte.
Et ces multiples tractations ne s’arrêtent pas aux dames de la noblesse (épouses ou concubines), même entre servantes de différents rangs et fonctions, toutes les occasions sont bonnes pour gagner la confiance et les faveurs des maîtresses de maison.
D'une certaine manière, on peut considérer que l'on a affaire à un roman féministe, car bien que leur place reste inférieure à celle des hommes, certaines dames ne manquent pas d'autorité, y compris auprès de leurs homologues masculins à qui elles inspirent une certaine crainte.
« Modifié: 01 janvier 2017, 11:38:41 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Sacrilège

Re : Bibliothèque
« Réponse #571 le: 31 juillet 2017, 13:20:36 »
Je lis énormément mais je ne pense jamais à en parler ici. Je fais une exception pour vous parler de Keigo Higashino, écrivain japonais de roman policier.

Higashino est un très bon auteur, qui s’illustre aussi bien dans des romans courts ou à l’inverse frôlant les 700 pages. Mettant en avant les coutumes du pays, il décrit beaucoup les quartiers et les attitudes de ses personnages, dans un souhait de montrer les actions et les façons de raisonner typiques des japonais, sans que cela ne bascule dans de la caricature.

De fait, les descriptions peuvent être difficiles à appréhender dans un premier temps, mais prennent tout leur sens une fois que l’on a compris la logique et le fond de pensée de l’auteur. Publiés en France chez l’excellent éditeur Actes Noirs, ses livres sont fournis de détails sans être rébarbatifs. Si vous souhaitez voir de quoi il retourne, je vous conseille Un Café Maison, qui est l’un de ses ouvrages les plus abordables pour commencer. Je ne dis pas que les autres ne sont pas bons ou que celui-ci est trop simplet, mais certaines histoires peuvent être déroutantes de prime abord (je pense notamment à La Maison où je suis mort autrefois et Le Dévouement du suspect X).

Je lis actuellement La Lumière de la nuit, qui met en avant une série de meurtres / disparitions / suicides, ayant tous un dénominateur commun et ayant lieu à Osaka. Je m’embrouille parfois entre les noms des différents personnages, mais cet auteur gagnerait à être connu en France parmi les fans de polar.

Shizao

Re : Bibliothèque
« Réponse #572 le: 08 août 2017, 15:39:24 »
Dernièrement j'ai lu le Banquier anarchiste de Fernando Pessoa. Je me suis laissé tenté par le titre amusant puis c'est assez court comme bouquin. Voir un banquier expliquer pourquoi il est plus anarchiste qu'un ouvrier, c'est... particulier. Mais décevant au final.

La réflexion est vraiment poussée sur les problèmes qu'engendrent les révolutions et tout ça, c'est ce que j'ai vraiment apprécié. Par contre la notion d'anarchisme développée par le banquier en tant que modèle de société est au mieux bancal.

Pitucho

Re : Re : Bibliothèque
« Réponse #573 le: 08 août 2017, 17:40:41 »
Dernièrement j'ai lu le Banquier anarchiste de Fernando Pessoa. Je me suis laissé tenté par le titre amusant puis c'est assez court comme bouquin. Voir un banquier expliquer pourquoi il est plus anarchiste qu'un ouvrier, c'est... particulier. Mais décevant au final.

La réflexion est vraiment poussée sur les problèmes qu'engendrent les révolutions et tout ça, c'est ce que j'ai vraiment apprécié. Par contre la notion d'anarchisme développée par le banquier en tant que modèle de société est au mieux bancal.
Ha! Pile au bon moment!
Ces derniers jours, j'ai passé un peu de temps avec un cousin et ses amis avec qui j'ai discuté des prochaines élections municipales. Ils m'ont un peu parler d'anarchisme en évoquant une notion de Fernando Pessoa : la "fiction sociale", si la traduction française le dit ainsi. Le livre a du faire référence à cette notion je présume que j'ai trouvé très intéressante. Du moins, on a partir de là discuté politique de manière plus philosophique qu'à mon habitude.
Je n'ai pas lu ce livre mais je leur demanderais à ce sujet.

Shizao

Re : Bibliothèque
« Réponse #574 le: 08 août 2017, 19:40:08 »
Je te le confirme, la fiction sociale est une notion centrale du livre et est présente tout le long. C'est la base du raisonnement. La façon dont Pessoa la développe est également très intéressante. Le soucis pour moi c'est vraiment la conclusion et un aspect que j'avais vu venir de loin.

J'y connais pas grand-chose à l'anarchisme non plus, mais disons que Pessoa résume un peu mes doutes sur les idées anarchistes.

Squik

Re : Bibliothèque
« Réponse #575 le: 25 mars 2018, 21:58:23 »
Le Problème à Trois Corps (Liu Cixin)



La première chose à dire sur ce livre, c'est que son quatrième de couverture ainsi que les différents synopsis qu'on peut trouver sur le net spoilent pas mal. Il s'agit de donner envie au lecteur, or ce livre n'est que le premier d'une trilogie et sert presque d'introduction aux tomes suivants (que je n'ai pas encore lus, le 3ème n'est même pas encore paru chez nous). Le rythme est donc assez lent dans ce tome, puisqu'il raconte comment l'humanité découvre l'ampleur d'un problème qu'elle devra gérer pendant les siècles suivants, et qui sera réellement traité dans les 2 autres tomes. Le 4ème de couverture révèle donc des éléments qui arrivent tardivement dans ce livre, et de fait on passe bien 2/3 à se dire "d'accord c'est bien beau tout ça mais quand est-ce qu'on va parler de [...]".
Bref vous êtes prévenus, ceci dit lire le 4ème de couverture ne m'a pas pour autant totalement gâché la lecture, ça reste un livre que j'ai adoré, et dont je vais essayer de parler sans spoiler.

L'histoire se déroule sur deux époques en parallèle. Dans les années 1960, une jeune fille traumatisée par la révolution culturelle chinoise est engagée dans une base militaire top-secrète, sur un projet dont le but est d'envoyer des ondes vers l'espace pour contrer les satellites des puissances ennemies. Dans les années 2000, un scientifique est mêlé à une enquête mystérieuse : une série de suicides des plus grands chercheurs laisse perplexe les polices du monde entier. Son enquête va l'amener à participer à un jeu vidéo en réalité virtuelle : le problème à trois corps, dont le but est de trouver les règles régissant le cycle jour/nuit chaotique d'un monde étrange.

Et... voilà, c'est à peu près tout ce que je peux dire sans spoiler. Sachez tout de même qu'il s'agit d'une oeuvre de hard-SF d'une ambition folle, qui aborde de nombreux thèmes comme la nature profonde des sciences, les sectes, les idéologies politiques avec de nombreux chapitres presque historiques décrivant la société chinoise pendant la révolution culturelle, une époque qu'on ne connait pas forcément très bien en France. Il faut savoir que l'auteur, Liu Cixin, est très connu en Chine et, gage de qualité, il est le premier auteur asiatique à avoir remporté le prestigieux prix Hugo récompensant la littérature SF, pour ce livre justement.

À noter que c'est un livre assez pointu quand il parle de concept scientifique. Alors évidemment il n'est pas nécessaire d'être docteur en astronomie pour comprendre, mais il vaut mieux avoir un léger bagage en science physique. Par exemple, dans un chapitre il est beaucoup question du fond diffus cosmologique, et le livre explique ce dont il s'agit de façon très succincte. Disons que si vous êtes friand de vidéos de vulgarisation, comme e-penser pour ne citer que le plus connu, ça sera suffisant pour comprendre l'essentiel du bouquin.

Bref, un ouvrage que je recommande chaudement, et en ce qui me concerne je vais bientôt attaquer sa suite : La Forêt Sombre=D
« Modifié: 26 mars 2018, 19:16:41 par Squik »
Mon compte SensCritique.

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8455
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Bibliothèque
« Réponse #576 le: 26 mars 2018, 09:03:47 »
C'est vilain de donner envie quand la fin n'est pas encore dispo en France. :wacko:

Et ça me fait penser qu'il faudrait enfin que je me remette à lire...

Squik

Re : Bibliothèque
« Réponse #577 le: 26 mars 2018, 19:19:51 »
Je te rassure le dernier tome, Death's End dans les pays anglophones (et 死神永生 en chinois), ne devrait pas tarder à sortir chez nous. Il est déjà publié en Chine et dans les pays anglophones donc, les deux premiers tomes sont sortis respectivement en 2016 et 2017 chez nous, je pense qu'on peut s'attendre à le voir paraitre en France dans le courant de l'année. Et en attendant avec les deux premiers tomes tu as déjà un bon millier de pages pour patienter.  :)
Mon compte SensCritique.

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8455
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Bibliothèque
« Réponse #578 le: 27 mars 2018, 09:39:47 »
Damned, il va être temps de dépoussiérer la liseuse. :P

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #579 le: 06 octobre 2018, 14:12:09 »
En me rendant chez mon libraire bédéphile favori, je suis tombé sur une série que je ne connaissais pas, mais qui se révèle particulièrement intéressante (et devrait plaire aux fans de World of Warships): Les grandes batailles navales.


Il s'agit d'une série de "stand-alone", moins d'une dizaine à ce jour, retraçant chacun un affrontement naval historique, avec le concours du Musée national de la Marine...
Qu'il s'agisse d'un évènement majeur ayant eu des répercussions cruciales en terme d'Histoire ou de géopolitique, d'une évolution dans la manière de concevoir les conflits maritimes ou même de suivre les figures importantes de ceux-ci.

De Salamine à Midway, en passant par Traflagar ou Tsushima (1904), chacun de ces albums superbement illustrés (avec de magnifiques double-pages) vous replongera au milieu de l'enfer des canonnades et abordages en pleine mer.
Enfin, chaque tome se termine par une petite dizaine de pages documentées permettant de préciser davantage les conditions et implications de ces affrontements.

Cliquez pour afficher/cacher
« Modifié: 06 octobre 2018, 14:17:39 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Zero70

Re : Bibliothèque
« Réponse #580 le: 07 octobre 2018, 09:09:04 »
De toute façon, on perd toujours contre les Anglais dès qu'il y a de la flotte :(

« S'ils restaient chez eux, la criminalité au Japon baisserait de 98%. »
~ Inspecteur Megure à propos de la famille de Kogoro Mouri et leur entourage

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #581 le: 07 octobre 2018, 11:05:19 »
Pas nécessairement. D'accord Trafalgar a été une énorme branlée, mais historiquement je suis sûr qu'on peut trouver pas mal d'exemples dans lesquels la marine Française a su briller face aux amiraux Anglais.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Zero70

Re : Bibliothèque
« Réponse #582 le: 07 octobre 2018, 11:54:25 »
C'était une boutade ;)

« S'ils restaient chez eux, la criminalité au Japon baisserait de 98%. »
~ Inspecteur Megure à propos de la famille de Kogoro Mouri et leur entourage

sarthasiris

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3251
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • -ho mary sweet mary my mary hohoho
Re : Bibliothèque
« Réponse #583 le: 07 octobre 2018, 12:34:41 »
Les anglais avaient la réputation d'avoir la flotte la plus puissante du monde avant la 1GM c'était de notoriété publique. Une réputations qu'ils mirent des centaines d'années à construire. Y'a juste en 1915 où leur flotte s'est fait massacrer dans le détroit des Dardanelles. Et que leur supériorité navale a été remise en question.

Sinon j'ai écrit un petit papier sur un bataille navale, donc j'en profite:

http://lelombrik.net/96611#commentaires

La BD a l'air intéressante, ça fait ds années que j'en ai pas lu. Je vais tenter le coup.
Il ne faut jamais rien prendre au sérieux.

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #584 le: 07 octobre 2018, 12:54:37 »
Justement, l'un des 3 tomes que j'ai pris traite de cette bataille navale.

Cliquez pour afficher/cacher

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...