Auteur Sujet: Bibliothèque  (Lu 148346 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #585 le: 27 octobre 2018, 14:25:21 »
Petit retour sur la série des Grandes batailles navales.

J'ai continué à me procurer quelques tomes, et outre le graphisme toujours aussi beau (surtout sur la période Renaissance et grands voiliers), la narration est vraiment plaisante. Plusieurs artistes sont mis à contributions, bien que Jean-Yves DELITTE soit commun à tous, ce qui donne une certaine continuité à la série.

Contrairement à ce à quoi je m'attendais, un tome ne s'intéresse pas uniquement à la bataille (on commence au début de la bataille et on termine à la fin), en décrivant les mouvements tactiques et le placement des unités en début et au fur et à mesure de l'affrontement. Ce n'est clairement pas un "rapport de bataille", et celle-ci s'étend rarement sur plus d'une demie douzaine de pages. Comme je l'ai déjà dit on a droit à de superbes cases et l'on ressent vraiment toute la violence des affrontements, tant du point de vue humain que matériel, qu'il s'agisse d'abordages et de mêlées sanglantes  ou de canonnades à bout portant...

Mais du coup, que raconte-t-on dans le reste des planches (chaque tome faisant une cinquantaine de pages). Eh bien tout simplement une mise en situation historique des évènements: quelles sont les forces en présence, pour quelle raison y-at-il eu ces batailles et quelle suite d'évènements a fini par les rendre inévitables et apporter la victoire ou la défaite de chaque camp (surprise, manque d'information, défaut de matériel, stupidité des "officiers"...)?

Il ne me manque plus que quelques tomes sur ceux parus jusqu'à présent (Trafalgar, Jutland et Salamine), mais une fois encore, je renouvelle mon conseil pour cette superbe série.

Cliquez pour afficher/cacher
« Modifié: 12 mars 2019, 20:16:54 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Minuit

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 1407
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Phallique, au calme clair de lune triste et beau
Re : Bibliothèque
« Réponse #586 le: 12 mars 2019, 17:32:18 »
La Promesse de Sorj Chalandon.

Je voulais depuis un temps lire ce livre. Je viens d'en achever la relecture dans l'après-midi.

Dans une vieille maison, chaque jour, une nouvelle personne vient. On ouvre les volets, on choisit un livre ou on marche bruyamment, puis on repart. Une personne pour chaque jour : et le ballet mystérieux dure pendant des mois. Les habitants de la maison, Etienne et Fauvette, regardent doucement les visiteurs s'agiter, commentent leurs actions, leurs allées et venues. Mais au fil du temps, la machine s'enraye, peu à peu. À mesure que la Promesse se rompt, c'est le temps des secrets qui s'étiole.

Prodigieusement efficace et sensible. J'aime la langue, un peu mâchée, qui regorge de fantaisies, jamais fausse. J'aime les personnages, croqués à la va-vite, comme des dessins en mouvement. J'aime ce doute, ce mystère, cette poésie qui relève chaque page un peu plus de la cruauté du sort.

Mais c'est presque inévitable : on veut finir ; on veut expliquer.

Si vous cherchez un livre ingénieux, calme et mélancolique, vous avez sans doute un excellent candidat. Mais ne faites pas l'erreur qui fut la mienne : arrêtez-vous là où votre sentiment vous l'indique. La fin d'un livre est toujours celle qu'on lui donne, même si parfois elle ne coïncide pas avec la dernière page.

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #587 le: 18 janvier 2020, 18:25:50 »
L'intégrale de Calvin & Hobbes, en 4 tomes. Jusqu'à présent je n'avais lu qu'une poignée de tomes, mais aujourd'hui j'ai enfin pu achever l'ensemble des aventures de ce petit garçon et de son tigre en peluche, avec en prime les dates de parutions de chaque strip en bas de page.

Et alors que je pensais que Bill WATTERSON avait achevé son œuvre seulement récemment (début des années 2010), j'ai constaté qu'en fait ces strips ne l'avaient occupé que le temps d'une décennie (milieu 1986 à fin 1995). Du coup, j'aimerais savoir s'il à continué à dessiner après ça, s'il a livré d'autres œuvres aussi plaisantes?

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

sarthasiris

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3251
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • -ho mary sweet mary my mary hohoho
Re : Bibliothèque
« Réponse #588 le: 15 avril 2020, 17:42:59 »
En ces temps de confinement je n'ai plus d'excuse pour ne pas lire les bouquins qui traînaient dans mon armoire.

Je me suis récemment plongé dans "Le grand cirque" de Pierre Clostermann.


Un must pour tous les amateurs d'aviation et d'histoire. L'auteur, -un aviateur as Français de la deuxième guerre mondiale- y décrit ses nombreuses missions. On est tantôt fasciné et horrifié par ces récits intenses. Suspendu à ses lèvres à chaque page, j'ai rarement autant apprécié une lecture.

Clostermann porte un regard sur l'armée américaine qui dénote très-très franchement avec l'idée populaire et complètement fallacieuse d'une Europe sauvée de l'AXE grâce à l'intervention des américains dans le conflit. Au contraire, il y dépeint une armée très indisciplinée qui commettait bourde sur bourde. Que ce soit vis-à-vis des tirs alliés, des bombardements de civiles ou de leur homologation de victoire complètement fantasmée comparé à leur pertes colossales.

Il raconte aussi comment la guerre était cruelle, j'ai particulièrement été secoué par sa description de l'accident d'une jeune recrue qui n'arrivait pas à poser son avion endommagé et qui a fini brûlée vif dans des cris d'agonis à l'intérieur de son cockpit alors qu'il avait tenté malgré tout de se poser en force.

On comprend également pourquoi les allemands dominaient le ciel malgré leur infériorité numérique. C'est une véritable mine d'information.

Bref, Zankaze, si tu passes par là, faut que tu lises ce truc. :P
Il ne faut jamais rien prendre au sérieux.

Zankaze

Re : Bibliothèque
« Réponse #589 le: 15 avril 2020, 19:12:36 »
T'inquiète pas, c'est déjà fait, 5 ou 6 fois. =D

C'était l'un de mes livres de chevet quand j'étais gamin, mon père me l'a fait lire super tôt.


"Set your Heart Ablaze."

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #590 le: 21 avril 2020, 12:26:03 »
Pour rebondir sur le post de Sarthasiris, je viens de finir le roman Catch 22. J'avais déjà parlé de la série TV sur le topic dédié.

Affiche du film de 1970 (pas encore vu)

De même que la série était franchement géniale, le bouquin est tout aussi réussi, plongeant le lecteur dans un univers totalement absurde dans lequel les simples soldats et autres pilotes sont soumis aux délires mégalomaniaques et parfois contre-productifs de leurs supérieurs qui n'hésitent pas à les envoyer dans des missions toujours plus dangereuses juste pour se couvrir de gloire et de renommée.
Dans ce contexte, le soldat Yossarian, impuissant face à la cruauté et l'incompétence de ses supérieurs, cherche un moyen pour se faire réformer et rentrer au pays, alors que son nombre de missions à effectuer ne cesse d'augmenter et que ses amis meurent les uns après les autres en plein vol.

Contrairement à d'autres récits, je n'ai pas "dévoré" le livre. Il faut dire que les évènements narrés (sans oublier bon nombre de conversations) semblent tellement absurdes et dénués de sens qu'il faut parfois faire une pause pour digérer ce qu'on vient de lire.
Mais malgré tout, voici un livre que je conseille fortement pour découvrir  l'intervention US en Europe sous un tout nouvel angle. Le pire, c'est que j'ai l'impression que le trait n'est pas si forcé que ça.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #591 le: 02 janvier 2021, 12:41:54 »
L’Arabe du futur (Riad Sattouf): Gros coup de cœur pour ce récit autobiographique.
Né d’un père Syrien et d’une mère Française, le petit Riad passe son enfance entre la Syrie, la Lybie, l’Arabie Saoudite et la France.
Entouré de ses parents (et plus tard de ses 2 frères), il dresse un tableau vivant de ses différentes rencontres et expériences. Le plus souvent sous un ton assez humoristique (mais pas que) il aborde un large panel de thématiques comme la religion, le poids des règles et traditions dans le cercle familial, sa vision d’enfant des relations géopolitiques du moyen-orient, ses premiers amours et sa découverte progressive du monde de la BD (encouragé par son talent pour le dessin).
Certaines des personnes rencontrées seront sympathiques, d’autres moins, et l’auteur n’hésite pas à caricaturer les personnes avec lesquelles il s’entendait le moins, à tel point que je me demande parfois s’il ne force pas un peu le trait (notamment pour les 2 cousins qui semblent l’avoir pris en grippe à cause de ses cheveux blonds).
Actuellement la série compte 5 tomes (on est à l’adolescence du personnage dans les années 90) et chacun fut un véritable plaisir à découvrir. Autant dire que j’attends impatiemment la suite.

Du même auteur il existe également Les cahiers d’Esther, qui semble plutôt intéressant aussi. Il faudra que j’y jette un œil. :)


J’ai également profité des vacances pour lire quelques tomes de l’Hérésie d’Horus (dans l’univers de Warhammer 40.000). Pour cette série la qualité de l’écriture dépend généralement de l’auteur en charge du tome (c’est très inégal d’un récit à l’autre), mais pour le coup je suis plutôt bien tombé.

Enfin, j’ai reçu Le cycle des robots (Isaac Asimov) en 6 tomes pour les fêtes. J’en attaquerai la lecture dans les jours qui viennent.
« Modifié: 02 janvier 2021, 12:51:40 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #592 le: 02 janvier 2021, 19:28:20 »
Les cahiers d'Esther, c'est pas l'histoire d'une jeune ado, inspirée par la nièce (ou une proche famille / amie) de l'auteur? Si c'est bien ça c'est vrai que ça a l'air sympa. Même si je ne raffole pas des dessins. En même temps c'est LE reproche que j'ai à faire à la BD de "chez nous".

C'est marrant que tu réveilles le topic, j'ai essayé de mon côté ce matin mais j'ai été coupé, du coup je vais essayer de repost plus ou moins ce que j'ai pas pu finir ce matin :

Apostasie de Vincent Tassy nous emmène dans l'histoire d'Anthelme, un jeune étudiant qui au détour d'une promenade se retrouve dans la Sylve Rouge, forêt majestueuse et féérique où la magie semble régner. C'est là bas qu'il fera la connaissance d'Aphelion, homme charismatique qui le lancera à la recherche d'Apostasie, la princesse disparue (synopsis de moi-même :P )
Derrière une histoire de fantasy qui semble assez banale se cache une petite pépite d'un style visual key dark baroque assez explicite dans l'horreur. Car même si on est pas dans un livre horrifique, certaines scènes sont particulièrement borderline et explicites.
Le style narratif colle parfaitement à l'histoire, divisée en 3 parties bien distinctes : la première a une narration presque pompeuse mais avec un découpage dynamique, qui donne non seulement de la vitalité au récit, mais fait aussi aller l'histoire vers l'essentiel; la seconde partie est l'histoire d'une histoire, et là où l'auteur a fait très fort c'est que sa narration est radicalement différente pour montrer le changement de point de vue; la troisième partie quant à elle est un récit plus linéaire et malheureusement plus long dans son ressenti.
Amis de la violence classieuse, des histoires de vampires et des relations (homo)érotiques à peine dissimulées dans des décors à couper le souffle, ce livre est fait pour vous.

Sachant qu'il me semble que c'est le premier ouvrage publié de l'auteur, je trouve que pour une première il frappe un bon coup, malgré les disparités trop très évidentes entre les différentes parties, il arrive à nous emmener dans son monde et à nous tenir en haleine tout au long de son livre.






Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #593 le: 07 janvier 2021, 11:02:45 »
Bolchoi Arena (Boulet - Aseyn): Le Bolchoi Arena (BA pour faire court) est une immense simulation virtuelle à laquelle des millions de « joueurs » se connectent chaque jour. Dedans, chacun est libre de devenir ce qu’il veut: chevalier, pilote de course ou explorateur du cosmos (en se basant sur les dernières découvertes scientifiques pour être au plus près de la réalité).
L’histoire commence lorsqu’une étudiante en astrophysique (un petit génie quoi) se connecte pour la première fois, sur les conseils de sa meilleure amie. Dès les premières heures elle se fait remarquer par la communauté de joueurs suite à ses « exploits ». Elle ne tarde pas à être approchée par les groupes les plus puissants du domaine spatial qui aimeraient bien recruter cet élément particulièrement prometteur.
Mais à force de passer des heures au milieu des étoiles et de parcourir la surface des grands astres du système solaire (toujours inaccessibles dans le monde réel), Marjorie (c’est son nom) commence à négliger ses études et son petit ami. À plonger toujours plus profond dans ce monde presque aussi réel que le monde réel, ne risque-t-elle pas de se perdre?


Mon avis: La première chose qui frappe en découvrant ce premier tome (2 sortis actuellement, espérons que le 3ème ne se fasse pas trop attendre), c’est son graphisme rétro qui n’est pas sans rappeler les grandes œuvres cyber-punk, genre Akira, Ghost in the shell ou Appleseed. Avant de lire les noms des dessinateur et scénariste, j’ai vraiment cru qu’il s’agissait d’un manga (peut-être même une réédition d’une vieille œuvre méconnue).
Pas loin d’un Ready player one, j’ai vraiment pris mon pied à lire ce premier tome en compagnie de l’héroïne qui découvre progressivement cet univers (surtout la zone espace en fait) et ses règles, car de puissantes alliances et conglomérats se mènent une guerre impitoyable pour le contrôle des territoires et ressources. Cyborgs, gros vaisseaux, exploration et batailles spatiales... autant dire qu’il y’avait largement de quoi me séduire dans cette œuvre. Et la partie IRL n’est pas en reste, même si bien entendu la vie d’une étudiante dans un appartement parisien peut sembler bien morne en comparaison de ce que propose le BA.
Bref, pour moi c’est un gros coup de cœur et j’ai hâte de découvrir la suite, après le twist en fin de ce premier tome.
« Modifié: 07 janvier 2021, 11:25:01 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #594 le: 22 janvier 2021, 10:50:31 »
Arachnae, premier tome de la trilogie de l'Archipel des Numinées.
Des bas-fonds les plus sordides aux éclats de la cour princière, la cité d’Arachnae se livre sans fards, gangrenée par l’horreur et les excès. Dans le Labyrinthe où se côtoient la misère et le vice, des cadavres d’enfants torturés sont retrouvés. Théodora, la belle bretteuse libertine, est contrainte de s’allier avec l’austère Capitaine Gracci pour faire cesser ces crimes, alors qu’une guerre souterraine sans merci se joue entre le prince Alessio et les Moires, ses conseillères, et qu’une secte mystérieuse semble étendre son influence sur l’aristocratie décadente.
Ces alliés que tout oppose parviendront-ils à dénouer la trame des possibles, ou se laisseront-ils engluer dans la toile de la Destinée ? (source : Booknode)

Là on explore plus le côté intrigues/politique de la fantasy que le côté pur bestiaire/magie.
Et ça fonctionne très bien. Le livre se lit très très facilement, je dirais même qu'il s'engloutit. Prenant et agréable, la lecture de cette aventure est un vrai plaisir. Vocabulaire simple, découpage dynamique, pas de longues descriptions qui nous font perdre le fil de l'histoire ou d'événements mineurs qui viennent perturber le rythme. Les intrigues sont complexes sans être capilotractées, pas de pouvoirs de la mort qui tue ou de trucs trop wtf qui sortent du c*** du loup (désolée pour l'expression). Tout y a sa place et c'est cool.

C'est une trilogie, et personnellement je m'arrêterais au tome 1, pour la simple et bonne raison qu'on m'a fortement déconseillé la suite (et là je vais écouter). Car apparemment plus on avance dans l'histoire globale, et moins ça a de sens. Le tome 2 semble moyen, et le 3 sorti de je ne sais quel enfer, donc pour mieux apprécier je me contente du premier tome, qui se lit très bien tout seul malgré une fin assez ouverte laissant une place pour d'autres événements, on sent bien que le cycle Arachnae est terminé.

-----

Je vais compléter ceci par une lecture pas si récente mais étrangement pas abordée ici malgré le nombre de fans de Berserk : le Cycle Elric de Moorcock
Pour bien expliquer Elric, il faudrait un sacré pavé, mais en gros, c'est l'histoire d'un Prince déchu, traitre à son sang, albinos et physiquement faible, dont l'histoire est relié à l'histoire du Monde, que dis-je, à celle du Multivers !! Et armé d'une épée dévoreuse d'âmes.
Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le fond, go Wikipedia parce que pour expliquer tout ça il me faut la matinée ^^'

Elric, c'est un peu la base de ce qu'on appelle la Dark Fantasy, c'est le coup de pied au culte de la fantasy classique de Tolkien ou Howard, une fantasy plus sombre, torturée et décidemment anti-manichéenne.

Elric, c'est surtout un classique et surtout une épopée. Car oui, la lecture d'Elric est une vraie aventure, car si on devait qualifier Moorcock d'un adjectif, je diras : inconstant.
Si certains récits sont de vrais bonheurs de lectures, aussi épiques que palpitants, aussi addictifs que satisfaisants, certains tomes relèvent carrément de la torture psychologique, une sorte d'Eclipse dans le cerveau (pour ceux qui voient la ref ^^).
Si comme moi vous choisissez d'aborder Elric par l'intégrale en 3 volumes, vous connaîtrez l'ascenseur émotionnel de l'extrême, qui vous fera notamment passer de l'extase suprême au second récit du second volume, à l'horreur cauchemardesque et quasi totale dans le récit qui suit.
Alors qu'au récit précédent, La Sorcière Dormante, j'étais quasiment à en redemander et à m'extasier sur cette histoire prenante, épique à souhait et formidable, La Revanche de la Rose m'a plongé dans un état d'ennui tel que je me suis forcée à lire l'histoire. Réellement forcée. Pas juste trainé les pieds. Une horreur à absolument tous les niveaux : scénario, narration, découpage, tout y est affreux.
Mais la suite vaut la peine.

Le cycle d'Elric se pose dans un ensemble du cycle développés par Moorcok au fils des années, qui représentent en gros les différentes incarnations du Champion Eternel, sorte de guerrier suprême aux différents avatars dans différents univers qui forment le Multivers.
N'ayant lu que le cycle d'Elric je peux pas dire quand chose là dessus à part que ça semble être un beau Bazard XD

En gros, c'est pas une lecture facile, mais si vous arrivez jusqu'au bout, vous ne verrez plus la fantasy de la même manière et surtout vous pourrez constater l'immense influence de Moorcock dans la culture fantasy. Et rien que pour ça, ça vaut le coup.






Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #595 le: 26 janvier 2021, 10:32:19 »
Le Chien des Baskerville de Sir Arthur Conan Doyle.
Sir Charles Baskerville, revenu vivre une paisible retraite dans le manoir de ses ancêtres, au cœur des landes du Devonshire, est retrouvé mort à la lisière des marécages, le visage figé dans une absolue terreur. Autour du cadavre, on relève les empreintes d'un chien gigantesque. Ami et médecin de la victime, James Mortimer sait que son patient était troublé par une vieille malédiction : un chien viendrait de l'enfer pour réclamer les âmes des descendants des Baskerville. Il décide de faire appel à Sherlock Holmes pour protéger Henry, l'héritier de la victime.
(source : Babelio)
Avis : Classique de la littérature s'il en est, c'est comme tous les classiques, pas forcément facile à lire. Pas que ce soit compliqué en soi, mais il faut se mettre dedans. Et pour se mettre dedans, il faut éviter toutes, et je dis bien TOUTES les interactions avec le monde extérieur, car dès qu'on sort de sa bulle, difficile d'y revenir. Par contre quand on est dedans, le livre se gobe carrément.
L'histoire est intéressante, mais c'est surtout l'ambiance qui est particulière. J'ai bien aimé, mais encore une fois, faut vraiment être dedans.
Je vais pas m'attarder dessus pendant 107 ans, mais c'est une lecture qui à chaud peu paraître un peu ardue, mais à froid révèle un caractère intéressant et presque passionnant.
Après l'entrave au grand plaisir vient peut être du choix de l'édition : Librio à 2€, c'est pas cher mais on comprend vite pourquoi, le récit est très densément écrit donc pas forcément agréable (physiquement) à lire.

La grande surprise vient surtout de mon souvenir de certaines adaptations, celle qui rempli peut être le mieux son contrat en apportant en plus quelque chose à la licence c'est peut être la série Sherlock, où on retrouve à la quasi perfection l'ambiance et la relation entre Holmes/Watson malgré une transposition dans le monde contemporain. Même si les 2 dernières saisons semblent s'écarter un peu du sujet.

Bref, rétrospectivement une bonne lecture.

Zankaze

Re : Bibliothèque
« Réponse #596 le: 28 janvier 2021, 14:21:54 »
Anansi Boys, Neil Gaiman, 2005

Cliquez pour afficher/cacher

L'histoire se déroule dans le même univers que le livre/la série American Gods mais n'a en commun qu'un seul personnage.

Gros Charlie Nancy est un banquier timide, effacé et maladivement conformiste qui vit à Londres. Dommage pour lui, il est aussi sans l'avoir pleinement réalisé le fils d'Anansi, dieu araignée de l'astuce, de la fête et des histoires.
A la mort de son père, il apprend qu'il possède un frère, Mygal. Mygal est charismatique, égocentrique, sans gêne et croque la vie à pleines dents comme si c'était le cheeseburger de quelqu'un d'autre. Il a aussi hérité de tout les pouvoirs de leur père. La rencontre est inévitable et va faire des étincelles.

Neil Gaiman a toujours été extrêmement doué pour poser des ambiance et écrire du fantastique, et il conjugue à son habitude les deux avec Anansi Boys. L'oeuvre démarre en petit livre mainstream comme on en trouve partout sur les présentoirs à decitre et se finit comme un conte africain. C'est une quête initiatique, mais pour les deux personnages. A l'inverse d'American Gods, qui est assez sombre et racontée sur le ton de la destiné et des choix, Anansi Boys est plutôt une histoire au coin du feu dont le conteur a en permanence un sourire en coin.

C'est drôle, facile à lire, très bien écrit, et par un de mes auteurs favori: une franche recommandation.
« Modifié: 28 janvier 2021, 14:25:23 par Zankaze »


"Set your Heart Ablaze."

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #597 le: 28 janvier 2021, 17:19:03 »
Tu fais bien d'en parler Zankaze, j'avais hésité à me le prendre l'année dernière mais finalement j'avais trop peur d'une sorte de suite à American Gods. Tu le vends bien en tous cas, je garde l'idée de côté, merci ;)

Pas que j'aime pas American Gods, au contraire.
Même si j'ai préféré Neverwhere, cette aventure dans ce Londres parallèle, trop bien :3

Zankaze

Re : Bibliothèque
« Réponse #598 le: 28 janvier 2021, 18:08:19 »
Amusant, parce que moi c'est l'inverse :D American Gods est l'un des rares livre qui sera toujours dans mes favoris (et la série est pas mal du tout). Neverwhere était sympa, mais je préfère les nouvelles du même setting, en roman j'ai eu du mal.


"Set your Heart Ablaze."

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #599 le: 29 janvier 2021, 10:54:38 »
BMG en allant sur Wikipedia, j'ai vu qu'il avait écrit pleeeeeeeeeeeeeein de choses, je savais qu'il était connu et qu'il avait une belle carrière, mais pas à ce point  :o
J'aime bien son style donc je vais sûrement tenter d'autres trucs, j'ai Des Choses Fragiles et autres Nouvelles en attente. Du coup tu me conseilles quoi de lui?