Auteur Sujet: Bibliothèque  (Lu 148340 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Isindu

Re : Bibliothèque
« Réponse #645 le: 06 juin 2021, 17:41:49 »
L'auteur est très bavard, en préambule de ses textes ou dans son autobiographie.

S'il l'avait eu en tête, il l'aurait écrit quelque part.

Et s'il avait eu ce genre d'idée pour d'autres textes, idem.

Or s'il y a de la sociologie, de l'histoire ou des mathématiques dans ses textes, il n'y a pas de philosophie chez Asimov. En tout cas pas de références philosophiques.

Après libre à nous de faire de la philosophie à partir de ses textes, mais c'est une autre histoire.

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #646 le: 07 août 2021, 12:33:06 »
Face aux feux du soleil (Isaac ASIMOV): 4ème tome du « cycle de robots ».
Isaac A. avait décidément le chic pour imaginer des sociétés extrêmes pour ne pas dire inquiétantes. Après les Terriens massés dans d’immenses cités souterraines, avec une démographie galopante (pour ne pas dire alarmante), place aux Solariens se partageant leur planète avec une population d’à peine quelques dizaines de milliers de personnes. Il en découle que chaque individu gère un territoire de milliers d’hectares de manière solitaire, et que les seules relations sociales admises se font via des projections télévisées.
On retrouve avec plaisir les personnages d’Elijah BAYE et R. Daneel OLIVAW dans une nouvelle affaire de meurtre, à des années lumière de la Terre. Un meurtre apparemment improbable puisqu’aucun Solarien n’aurait le courage d’approcher un compatriote. Quant aux robots, les 3 lois les empêchent tout simplement de causer le moindre tort à un Humain.

J’ai véritablement dévoré ce 4ème opus. A la base j’avais prévu de bouquiner uniquement en soirée chez de la famille, mais avec la météo pourrie qu’on se ramasse cet été, je l’ai terminé bien plus vite que prévu. Si j’avais su j’aurais pris les tomes 5 et 6 également…
« Modifié: 07 août 2021, 13:54:10 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Isindu

Re : Bibliothèque
« Réponse #647 le: 11 août 2021, 08:56:58 »
L'espace d'un an (Beck Chambers) : Pour l'histoire, ce n'est qu'un road movie spatial.

En pratique c'est complètement génial.

J'ai pleuré plusieurs fois.

Voilà, je fais court, même si je pourrai en dire des tonnes.

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #648 le: 12 août 2021, 18:08:24 »
Merci Isundu, encore un titre à mettre dans ma (longue) liste à lire ;)

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #649 le: 06 septembre 2021, 10:55:12 »
Les Joyaux Noirs d'Anne Bishop (trilogie) :
Il y a sept cents ans, une Veuve Noire a vu une prophétie prendre vie dans sa toile de songes. Désormais, le Sombre Royaume se prépare à l'arrivée de sa Reine, la sorcière qui détiendra un pouvoir plus grand que celui du Sire d'Enfer lui-même. Mais, celle-ci est encore jeune, influençable et vulnérable face à ceux qui voudraient la pervertir. Or, quiconque la tient sous sa coupe contrôle la Ténèbre. Trois hommes, des ennemis jurés, le savent. Et ils connaissent la puissance que recèlent les yeux bleus de cette enfant innocente. Ainsi commence un impitoyable jeu d'intrigues, de magie et de trahisons, dans lequel la haine et l'amour sont les armes... et dont le trophée est bien plus redoutable que tous l'imaginent.
(source : Booknode)


Petite précision avant de commencer : il existe un 4° tome qui est une sorte de préquelle, dispo en fr qu'en version numérique, apparemment totalement dispensable. Donc j'en parlerais pas, mais il existe.

On entre donc dans un univers clos et assez particulier, aux concepts un peu obscurs au départ.
Le Lignage, les Joyaux, Veuves Noires, Ténèbres, Toiles de Songes, Reines et Sorcière, voilà les termes auxquels vous serez confrontés tout au long de ces 3 tomes, mais n'ayez crainte, tout y est expliqué.
De la fantasy, il y a, de l'action assez peu, on a du bestiaire original, de la magie en pagaille, et énormément d'interactions entre les différents personnages.

Narrativement, c'est bien foutu, faut l'avouer.
Suffisamment segmenté pour faciliter la lecture, le découpage est dynamique, chaque partie est divisée elle-même en chapitres, eux-mêmes divisés en sous-parties qui peuvent aller d'une dizaine de pages à un seul paragraphe.
Chaque sous-partie relate l'histoire en fonction du point de vue d'un personnage en particulier, et est précédée de l'emplacement géographique du moment du récit. Bon quand la majeur partie de l'action se passe dans le même pays c'est dispensable, mais quand ça commence à partir à droite et à gauche c'est utile.
Le langage utilisé est à la portée de tous, y a peut être 1 mot ou 2 de temps en temps qui coince, mais pas de problème particulier au niveau du vocabulaire.
Le vrai point positif de la narration, c'est le point de vue : on ne voit jamais le récit du point de vue de Jaenelle, le personnage central de l'histoire, ce qui rajoute un peu au mystère du personnage. J'aime énormément ce concept.

Au niveau du schéma narratif, c'est un peu particulier.
En gros, l'introduction et l'élément perturbateur (pour prendre un cadre bien scolaire XD ) prennent la moitié de chaque tome. Donc sur, par exemple le tome 2 qui fait plus de 800 pages, on a 400 pages avant d'atteindre le moment où tout bascule (les péripéties pour ceux qui ont suivi :P ).
Du coup ça peut paraître parfois un peu long, mais pas le long où on se fait ch***, non, le long un peu bloquant, comme la saga Twilight (vous savez les films de vampires pour ados où tout le long du film on se demande quand c'est que ça commence et quand on a les crédits on se dit "ah ben c'est déjà fini?").
Par contre quand ça bascule, ça bascule fort.
Violent, sanglant, choquant. Voilà comment on pourrait qualifier le peu d'action qui se passe dans cette trilogie. Car une fois enclenchée, l'action déroule très vite et on se retrouve au cœur d'une tempête.
A chaque tome.

Niveau scénario, c'est plutôt pas mal.
Comme dit plus haut, les relations entre les personnages prennent beaucoup beaucoup BEAUCOUP de place, mais bon ça renforce les liens, l'auteur ne se contente pas de nous balancer des "ah ben untel et untel sont proches", non, on voit leur proximité, on la vie, ce qui la rend plus tangible et plus forte.
Les personnages sont en réalité plus proches des animaux que des humains dans leur comportement. Beaucoup de "tensions" entre eux. Alors je mets des "" parce que le mot tension est un peu fort, ok ils se toisent, la pression monte, mais dans 95% des cas ça reste infertile. C'est d'ailleurs un des points noir de l'histoire, cette fausse tension amenée par l'auteur, qui ne sert ... ben à rien en fait. L'arnaque est vite découverte, du coup le fait que les personnages soient quasiment systématiquement à 2 doigts de s'entre tuer alors que finalement non n'apporte que de la lourdeur, et non pas de la tension.
Je passe vite fait sur l'antagonisme de l'histoire, composé d'un duo de ... looseuses  :o
Autant les protagonistes sont intéressants, marquants, profonds, autant le duo est totalement foireux et d'une intelligence limitée au final (gneugneu vengeance, gneugneu puissance  :rolleyes: ). Dommage que face à des protagonistes intéressants l'auteur n'ait pas trouvé d'antagonistes à la hauteur.
 
Certains passages sont assez marquants.
Souvent assez brefs (pas toujours) et violents, ils jonchent le scénario comme une trainée de cadavre vers un charnier. Torture, meurtre, viol, trahison, voilà de quoi sont composés les "gros morceaux scénaristiques" de l'histoire. Autant dire que que là on est à des années lumières de Twilight.

La fin est un peu suspendue, elle laisse assez libre court à l'imagination, même si quelque part les événements finaux bouclent le nœud de l'histoire. Pas la peine d'aller plus loin.

Du coup, petit bilan
Points forts :
-une narration autour du personnage central sans jamais être réellement sur lui
-des passages marquants et durs
-un univers original et bien expliqué
-des relations entre les personnages très développées ...
Points faibles :
-... qui alourdissent parfois le récit à coup de tensions artificielles
-des antagonistes totalement à la rue, qui frisent parfois le ridicule
-quelques longueurs qui ne facilitent pas l'accroche, surtout au premier tome

Conclusion :
Personnellement j'ai trouvé dans cette trilogie un agréable compagnon de soirée, j'ai adoré me plonger dedans, la lecture est fluide et agréable.
Malgré ses défauts cette trilogie reste une très bonne lecture, plus tournée vers le lectorat féminin.







« Modifié: 07 septembre 2021, 12:04:31 par Davenne »

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8455
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Bibliothèque
« Réponse #650 le: 28 septembre 2021, 21:27:09 »
Je viens donc de finir la trilogie du problème à trois corps avec la forêt sombre et la mort immortelle. Petit plouf avait trouvé le premier tome vertigineux, le vieux plouf le regarde avec un sourire en coin "si tu savais".

De façon étonnante pour une trilogie, le meilleur volume aura été le deuxième qui a l'avantage de s'appuyer sur une idée neuve mais simple qui structure toute la série. Et si j'aime parfois me perdre dans des concepts très imaginatifs (dont le troisième volet déborde) j'apprécie encore plus l'élégance d'une intuition qui semble évidente après coup. Et oui je sais que c'est l'imagination d'un auteur donc il est facile que dans ce monde clos qu'il crée de toute pièce il semble intelligent mais quand même.

Ça fait bien trop longtemps que j'ai arrêté de lire (mais je compte bien me rattraper) mais il n'empêche que ça faisait bien longtemps que je n'avais pas lu une aussi chouette saga SF. Et Liu Cixin peut sans trembler s'assoir à côté des Alastair Reynolds et autre Peter F. Hamilton à la table de cette nouvelle vague.

Maintenant allons voir du côte des nouvelles pousses de la fantasy...
Cliquez pour afficher/cacher

Zankaze

Re : Bibliothèque
« Réponse #651 le: 28 septembre 2021, 23:15:06 »
J'en ai pas mal entendu parler en bien, tu me dira ce que ça vaut?
« Modifié: 28 septembre 2021, 23:17:20 par Zankaze »


"Set your Heart Ablaze."

Squik

Re : Bibliothèque
« Réponse #652 le: 29 septembre 2021, 18:02:05 »
Ah cool content de voir que tu as terminé et adoré la trilogie du Problème à Trois Corps Afloplouf, ce sont des livres qui m'avaient énormément marqué quand je les ai lus il y a 2-3 ans. J'attends toujours avec une hâte mêlée d'appréhension l'adaptation de Netflix.
Si jamais tu te poses la question au sujet de La Rédemption du Temps, un livre dans le même univers que la trilogie, j'avais été très déçu : pas le même auteur et il est loin d'égaler le talent de Liu Cixin, et il y a un très gros côté fanfic au récit (d'ailleurs c'est à la base une fanfic). Tout à fait dispensable à mon avis.


Sinon ces derniers mois j'ai lu les 4 tomes de La Passe Miroir de Christelle Dabos


Synopsis du tome 1 Les Fiancés de l'Hiver
Cliquez pour afficher/cacher

Excellent tétralogie de fantasy, c'est marketé en France comme des romans jeunesse mais je les placerais plutôt dans une catégorie "young adult" tant c'est assez mature dans l'écriture et les thèmes abordés. L'univers est passionant à explorer avec ses familles, ses arches flottantes, et une utilisation originale des pouvoirs magiques des habitants et comment la société est construite autour ; beaucoup de personnages très attachants également, la protagoniste Ophélie en première, et tous très développés. Enfin un gros mystère développé sur 4 tomes, sur l'identité d'un personnage se faisant appeler "Dieu", qui semble être à l'origine de ce monde fragmenté sur lequel il possède, en agissant dans l'ombre, une grande influence.
« Modifié: 29 septembre 2021, 18:03:42 par Squik »
Mon compte SensCritique.

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #653 le: 08 octobre 2021, 10:41:26 »
Des Choses Fragiles, Neil Gaiman
« Les histoires, tels les gens, les papillons, les oeufs d'oiseaux, les coeurs humains et les rêves, sont des choses fragiles faites d'un matériau aussi peu solide ou durable que vingt-six lettres et une poignée de signes de ponctuation. Ou des paroles faites de sons et d'idées, abstraites, invisibles, disparues sitôt prononcées. Et pourtant certaines, simples et minuscules, ont survécu à ceux qui les ont racontées. » Neil Gaiman
Incluant poèmes, nouvelles et le court roman Le Monarque de la Vallée où l'on retrouve le héros d'American Gods, un somptueux recueil enrichi d'une interview inédite de l'auteur.
(source : Babelio)

Déjà je tiens à saluer le très grand talent de l'auteur qui arrive à être aussi intéressant en histoires longues qu'en plus courtes. C'est pas donné à tous les auteurs, donc chapeau l'artiste.

J'ai beaucoup aimé ce livre et sa construction, car chaque nouvelle à droit à son petit commentaire d'auteur qu'on peut retrouvé au début, après l'intro. J'aime bien le fait qu'il fasse partager à ses lecteurs le contexte d'écriture, et que ces commentaires soient compilés et non à la suite des nouvelles, ce qui nous donne le choix de les consulter ou pas.

La qualité des nouvelles (et poèmes)  est très bonne, même si certaines ressortent plus que d'autres, je dirais  :
-La Présidence d'Octobre avec son ambiance particulière et sa fin très frustrante
- Les Épouses Interdites des Esclaves sans Visage dans le Manoir Secret de la Nuit du Désir Redoutable non pas forcément pour son histoire mais pour sa construction qui donne un rythme très particulier et appréciable
-La Vérité sur le cas du départ de Mlle Finch et son ambiance étrange
-La Saint-Valentin d'Arlequin
-le Jour de l'arrivée des soucoupes et son côté très décalé
-L'Oiseau-soleil
- le Monarque de la vallée, forcément, une histoire d'American Gods qui en plus d'apporter une petite suite nous éclaire sur le background d'American Gods, un régal.
-Les Autres
-Comment parler aux filles pendant les fêtes

Bref, super lecture conseillée par Zankaze, merci à toi, j'ai passé de très bons moments.

---

Ubik, Philip K.Dick
"Une pulvérisation invisible d'Ubik et vous bannirez la crainte obsédante, irrésistible, de voir le monde entier se transformer en lait tourné".
Qu'est-ce qu'Ubik ? Une marque de bière ? Une sauce salade ? Une variété de café ? Un médicament ? Peut-être... Et quel est donc ce monde où les portes et les douches parlent et n'obéissent aux ordres qu'en retour de monnaie sonnante et trébuchante ? Un monde où les morts vivent en animation suspendue et communiquent avec les vivants dans les "moratoriums".
C'est dans cet univers que Glen Runciter a créé un organisme de protection contre les intrusions mentales : télépathie, précognition, para-kinésie. Joe Chip, un de ses employés, est chargé de monter un groupe de "neutraliseurs" de pouvoirs "psy", afin de lutter contre ce qui semble être une menace de grande envergure.
(source : Babelio)

Si vous cherchez une histoire qui vous retourne le cerveau, foncez les amis  ;)

J'ai eu du mal au départ à accrocher, mais une fois que j'ai été dedans, je n'en suis pas sortie.
Bien écrit, bien pensé, et totalement renversant.
Quand le récit décolle, c'est une succession d'événements plus étranges les uns que les autres, dans lesquels les personnages évoluent toujours sur le fil du rasoir, certains tombent, et ceux qui restent n'en sortent pas indemnes.

L'anachronisme dans toute sa splendeur  =D
Les époques réelles et fictives se croisent, se collisionnent, pour donner un univers complexe mais addictif.

L'omniprésence de certains personnages et de la recherche de la vérité font de cette histoire une ode à l'étrange et à l'inattendu.

Et en bonus, la fin est divine et met le cerveau à ébullition.

Superbe classique de la SF, à lire absolument !!



Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #654 le: 28 décembre 2021, 18:57:23 »
L'Espace d'Un An, Becky Chambers
Recommandé par Isindu (dommage y a pas l'option message clignotant sur la mise en page du message)
Rosemary, jeune humaine inexpérimentée, fuit sa famille de richissimes escrocs. Elle est engagée comme greffière à bord du Voyageur, un vaisseau qui creuse des tunnels dans l’espace, où elle apprend à vivre et à travailler avec des représentants de différentes espèces de la galaxie : des reptiles, des amphibiens et, plus étranges encore, d’autres humains.
(source : Babelio


Pour commencer, si Isindu recommande un livre, juste, lisez-le. Voilà.
Si tu passes par ici, je te remercie, et si tu ne passes pas, alors Gally tu es chargée de la mission sacrée de transmettre à ton cher et tendre mes remerciements.
Voilà pour les "crédits"

L'Espace d'Un An, c'est pas une bête et méchante histoire de baston à gros coups de laser dans l'espace, non, c'est un récit de vie.
De l'action, il y en a, un peu, mais ce qui est super dans ce bouquin, c'est l'étonnante complexité et profondeur du monde créé par son auteur.
Des espèces intell, il y en a, tout plein, et dans le temps imparti par le nombre de chapitres, vous allez connaître presque tout ce qu'il y a à savoir sur ces espèces, peut être pas dans les plus petits détails, mais dans les grandes lignes. Une partie de leur culture, de leurs relations intra et inter espèces, comment elles sont entrées dans l'Union Galactique ... Bref, le bagage nécessaire pour comprendre un peu le contexte de l'histoire.
Contexte presque plus mis en avant que l'histoire au passage, car elle découle entièrement du contexte.

C'est pas une aventure épique pleine de batailles épiques et de moments ... épiques (:P ), c'est plus une sorte de journal de bord, où ne sont pas détaillés les événements dans leurs plus petits détails, mais où est narrée une histoire selon le point de vue des différents protagonistes, plus selon leurs impressions et leurs ressentis que selon les faits. Ce qui rend le récit assez immersif, même si j'avoue avoir eu un peu de mal au départ.
D'ailleurs les relations entre les différents membres de l'équipage du Voyageur sont au centre de l'histoire, c'est un vrai récit de voyage familial sauce SF.
Bien écrit qui plus est.

Donc si vous avez envie d'une petite histoire pas prise de tête dans le genre SF, foncez ;)

J'espère une édition poche pour les 2 tomes qui suivent !!




Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8455
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Bibliothèque
« Réponse #655 le: 30 décembre 2021, 11:03:26 »

Le livre des martyrs - Les Jardins de la Lune (T1/10)

Alors... il y a beaucoup à dire. On m'avait prévenu que le début était hardu. C'est à l'origine l'univers d'un jeu de rôle et l'auteur te balance en plein milieu sans la moindre exposition. T'as du name dropping toutes les 10 pages mais tu connais que dalle donc tu passes ton temps à aller lire le glossaire et la carte voire le wiki en ligne. Bref, la caricature même du bouquin de fantasy. Sur 600 pages, les 400 premières sont pénibles, même pour moi qui aiment le genre.

Sauf que. Une fois passé cet apprentissage, on s’absorbe intégralement dans ce monde incroyablement vieux (genre Terre du Milieu vieux) et fascinant. Il y a des dieux, de plusieurs âges, qui se battent par le truchement de leurs ascendants (leurs prophètes) et qui finalement ne sont pas si puissants qu'on le croirait, les humains qui se tapent entre eux avec de l’espionnage, des assassinats avec d'autres races qui semblent suivre des objectifs bien mystérieux... En grossissant le trait un genre de Silmarillion/Compagnie Noire/Trône de Fer. Alors calmez-vous, analogie n'est pas égalité. Ça reste un vrai défaut d'écriture de faire un premier bouquin aussi laborieux. Mais vu qu'il y en a encore 9 derrière, je pourrais plus facilement lui pardonner si l'univers ne s'écroule pas sur lui-même.

Isindu

Re : Bibliothèque
« Réponse #656 le: 30 décembre 2021, 11:45:54 »
Tout d'abord, je remercie Davenne pour sa proposition. Toutefois je tiens à préciser que Gally@ exige la monogamie.

Vu que le poche de L'Espace d'un an de Becky Chambers est sorti en septembre 2020, et qu'il n’apparaît toujours pas dans le planning de la collection, je me suis décidé fin octobre à acheter la suite en grand format. Je suis allé directement dans la boutique de l'éditeur, vu que les livres étaient absent de la boutique du festival international de science-fiction des Utopiales.


Si je parle ici de cela, c'est que je vais en dire un mot ou deux sur ces deux ouvrages.

Tout d'abord en terme de recommandation, ces suites ne font pas partie de mes recommandations. Ne vous sentez donc pas obligé de les lire :D

Le deuxième tome Libration (terme abscons, que compte changer l'éditeur dans sa prochaine réédition, le titre original étant A Closed and Common Orbit) est la suite directe du premier tome, mais on suit deux personnages, dont un personnage secondaire, qui ont quitté l'équipage qu'on a suivi lors du premier tome  L'Espace d'un an . Le récit est séparé en deux, le passé du personnage secondaire, et le présent des deux personnages. Les deux parties se répondent en miroir, car l'une porte sur les relations d'un robot avec les humains, et l'autre sur les relations d'un humain avec les robots. Les points de vue sont intéressants, malgré un thème très classique depuis l'âge d'or, l'auteur apporte quelque chose de neuf. Toutefois, contrairement au premier tome, cela intéressera plutôt spécifiquement les amateurs du genre, vu qu'on se place dans des interactions moins évidentes à placer dans notre quotidien.

Le troisième tome Archives de l’exode , renoue avec les voix multiples du premier tome. Par contre cette fois-ci, au lieu de partager l'ensemble d'un équipage restreint, le lecteur découvre un panel d'une communauté décadente, en manque de repères, et cherchant son avenir, avec les dilemmes de la séparation. On peut y trouver une très belle allégorie de nos petits villages de campagne. Il y a de bons moments, c'est touchant. Mais là encore, nous sommes dans un domaine de science-fiction bien ancré dans le genre, celui de la colonisation. Encore une fois, il y a un renouvellement extrêmement bienvenu, il n'est pas question de dénaturer l’œuvre en l'enfermant dans une case. Toutefois, même si l'écriture est très proche de l'humain, qu'il y a de très bon moment, il n'y a pas l'envie de faire partager à n'importe qui. Donc si vous êtes amateur du genre, ne vous posez pas trop de question, allez-y (ou attendez le poche, je ne pense pas qu'il devrait trop tarder, même si je pense que ça serait plutôt 2023) ! Mais si vous êtes plus touche à tout, cela peut vous intéresser, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut l'acheter tout de suite et le mettre en haut de votre pile à lire.

Un petit mot sur le bandeau rouge sur ce troisième tome, le prix Hugo 2019. Il faut bien noté qu'il s'agit d'une récompense pour l'ensemble de la série, et pas vraiment pour ce dernier tome. Concernant le prix Hugo 2019 dans la catégorie roman, il s'agit de cet ouvrage (avoir les prix Hugo, Locus et Nebula, c'est réservé aux plus grands, et point d'orgue, le prix français Julia Verlanger).


Un mot rapide pour l'autre ouvrage publié en français de cet auteur,  Apprendre, si par bonheur. Il est intéressant pour les gens familiers ou curieux de la démarche scientifique. C'est écrit plutôt sous la forme d'un reportage. On va trouver de l'émotion, mais plutôt sur la fin. Il est un peu plus difficile d'accès que la série Les Voyageurs (sans être ardu au niveau littéraire).

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Bibliothèque
« Réponse #657 le: 30 décembre 2021, 19:17:55 »
@Isindu : si Gally veut venir aussi c'est pas un soucis, plus on est de fous plus on ris :P

Merci de ton retour pour les 2 autres tomes, et effectivement, ça attendra le format poche pour ma part, mais je garde l'info sous le coude parce qu'ils m'intéressent vraiment. Apprendre si par Bonheur aussi, pourquoi pas, si il sort aussi un jour en poche. J'aime bien le style d'écriture de l'auteure, donc y a pas de raisons.

Encore un grand merci  :D

@Afloplouf : ça a l'air ... mmh ... intéressant?
En fait l'histoire en elle même a l'air super bien, mais le coup de devoir resituer systématiquement ou presque les lieux/personnages/faits parce que c'est pas super bien expliqué, ça refroidi.
Genre quand t'attends un train sur un quai de gare en pleine cambrousse à 20h en plein hiver .

Autant quand on explique pas tout dès les premières lignes c'est pas forcément grave si les explications finissent par venir de manière claire, mais là l'auteur semble lâcher dans la face du lecteur "tiens, ben démerde toi hein, t'aime la fantasy, bon ben voilà, amuses toi alors  :wacko:"
Bref, j'espère pour toi que la suite sera moins ardue et au moins tout aussi intéressante ;)






Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #658 le: 01 février 2022, 17:07:12 »
Fin du Cycle des robots (Isaac ASIMOV), avec Les robots et l’Empire. Ce dernier tome était encore très bon, mais j’ai trouvé la fin abrupte, ne répondant pas à certaines questions et énigmes posées dans le récit.

Cliquez pour afficher/cacher

Du coup, est-ce qu’il y’a une saga de l’auteur centrée sur l’Empire (origine, naissance, apogée…), pour combler le vide entre les 2 œuvres que sont Les robots et Fondation?

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Isindu

Re : Bibliothèque
« Réponse #659 le: 01 février 2022, 20:26:49 »
@Nakei

https://www.noosfere.org/livres/serie.asp?numserie=6401

Par contre il faut bien avoir en tête du côté totalement artificiel du lien entre le Robot et l'Empire. Regardez les dates de parution. Tout comme les préquelles à Fondation par exemple.

Nous ne sommes donc pas dans l'énoncé de réponse, mais d'invention de l'auteur a posteriori pour apporter un peu d'élégance. Donc quelque soit les réponses, ce ne sont pas LES réponses, mais juste la réponse de l'auteur quand il s'est creusé la tête. L'intérêt de remplir les trous quarante après la parution des premiers moment d'une série, je le trouve extrêmement minime.
« Modifié: 01 février 2022, 20:32:23 par Isindu »