Auteur Sujet: Bibliothèque  (Lu 127057 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Davenne

Re : Bibliothèque
« Réponse #630 le: 04 avril 2021, 09:52:53 »
Les Anges Déchus, cycle Takeshi Kovacs tome 2, de Richard Morgan
Réenveloppé dans un corps conçu pour le combat tactique, Takeshi Kovacs est désormais un mercenaire engagé dans une guerre sanglante qui ravage la planète Sanction IV.
Kovacs profite du conflit pour rejoindre un petit groupe qui essaie de s'approprier une découverte archéologique inestimable. Et, de fait, il est propulsé dans un maelström d'intrigues et de trahisons en comparaison duquel le conflit qu'il vient de quitter fait pâle figure.
En effet, toutes les corporations tueraient pour cette découverte. Car elle risque de signifier la fin de l'humanité ou le début d'une nouvelle ère. Or dans ce XXVIIe siècle d'une humanité ravagée par la violence, les hommes sont bien mal préparés à l'héritage qui s'offre soudain à eux: les étoiles!

(source : Babelio)
Fini les comparatifs avec une adaptation.
Du coup j'y ai vu personnellement bien plus clair dans le style de Richard Morgan.

En fait, la narration est du même genre que le premier tome, par contre l'histoire n'a rien à voir.
On passe du polar noir cyberpunk à un récit de guerre/mercenaires plus ou moins de l'espace.
Et comme le tome 1, c'est assez inégal.
Parce que j'ai trouvé ce qui me dérangeait un peu : le background est meilleur que le scénario.
Oui oui, l'histoire est assez moyenne, par contre dès qu'on touche au background, c'est l'éclate. L'un des meilleurs chapitres de tout le tome 2 a été pour moi l'explication de la colonisation des autres planètes : le comment, le pourquoi. En gros, ce qui touche plus à la SF. En fait dès que le scénar commence à s'approcher de ce qui touche au pourquoi du comment, il décolle littéralement.

On a ici un tome résolument plus SF, plus pointilleux que le premier tome de la série, avec des thématiques intéressantes (colonisation des planètes, les Martiens, leur technologie) et des scènes vraiment très cool, dont une bataille totalement epic au dénouement qui pose encore plus de questions et fait marcher notre petit cerveau humain à plein régime.

J'ai préféré le développement de ce second tome au premier.

J'avais un peu d'appréhension sur ce tome, mais ce fût une expérience satisfaisante, qui laisse présager du bon pour l'ultime tome de la saga.

 

Davenne

Re : Bibliothèque
« Réponse #631 le: 27 avril 2021, 10:15:44 »
Furies Déchaînées, cycle Takeshi Kovacs tome 3, de Richard Morgan
Takeshi Kovacs crie vengeance ! Il a déclaré la guerre aux extrémistes religieux de la Nouvelle Apocalypse et est bien décidé à les éliminer jusqu'au dernier. À peine de retour sur son monde natal, Harlan la planète océan, Kovacs est jeté dans un ouragan d'intrigues politiques et de mystères technologiques tandis que les fantômes de son propre passé de violence se rappellent à lui. Quellcrist Falconer, leader révolutionnaire, serait revenue d'entre les morts ! Et qui lance-t-on à ses trousses? Une réplique illégale de Kovacs, en hibernation depuis deux cents ans, qui ne compte pas partager sa nouvelle existence avec un sosie criminel sur le retour. Dans ce chaos, une chose est sûre: un certain Takeshi Kovacs va devoir mourir. Pour de bon.
(source : Booknode)

Suite et fin des aventures de notre Takeshi-san.
Le constat reste le même que dans les 2 premiers tomes : c'est inégal.
Au moins on peut pas dire que l'auteur soit pas régulier  :rolleyes:
L'histoire n'est ni mauvaise ni vraiment très bonne, elle contente.
Pas mal de blabla, de baston à coup de gros flingues.

Ici le scénario se passe sur Harlan, la planète d'origine de notre protagoniste, donc on a de nouveau un focus sur son passé. Pas toujours très intéressant, il faut le dire, puisque ce qui nous intéresse c'est ce qu'il a vécu dans les Corps Diplomatiques, le reste étant déjà plus ou mois abordé dans le tome 1.
Ce qui sauve (encore  :rolleyes: ) le roman, c'est ce qu'il y a derrière le récit, son contexte, je dirais même le contexte de cette planète étrange à 3 lunes et de son système d'auto-défense martien que les humains ne sont jamais arrivés à désarmés. C'est en plus assez développé et cohérent, donc intéressant.

L'histoire est clairement pas passionnante, par contre elle commence à trouver son intérêt quand elle commence à répondre aux questions : pourquoi il massacre des prêtres, pourquoi il a quitté les Diplo, pourquoi il ne trouve pas sa place sur sa propre planète et c'est quoi ce système d'autodéfense qui tire quasiment à vue de radar?
Donc l'intérêt, c'est la dernière partie.
Se taper presque 40 chapitres pour apprécier les environ 10 derniers.
L'auteur immerge le lecteur dans le quotidien des Corps Diplomatiques : l'immersion lente et longue pour pouvoir mieux frapper.
Par contre la rencontre avec son double est un peu foireuse, à tout casser on en a pour 15 pages, et pour une conclusion qui tombe comme une fiente de pigeon sur la tête.

La fin est assez ouverte et laisse de vraies possibilités à l'imagination.
Pas fan des fins trop ouvertes à la base, mais là c'est pas plus mal, on continue de rêver aux possibilités qu'offrent ce merveilleux et immersif background.

Donc dernier tome mitigé, comme les 2 autres.

BILAN DU CYCLE TAKESHI KOVACS

Points forts :
- de la baston avec des gros flingues, pour les amateurs du genre
- une écriture fluide et facilement abordable
- des descriptions ni trop lourdes ni trop légères
- une régularité quasi-militaire dans le rythme du récit
- un protagoniste sympathique et attachant
- un background digne d'intérêt, prometteur, qui sait titiller l'imagination ...

Points faibles
- ... mais que l'auteur n'a pas exploité assez profondément
- des personnages secondaires totalement osef pour la grande majorité
- les passages d'actions ou d'explications prennent moins de place en terme de nombre de pages que les passages intermédiaires. Donc on passe pas mal de temps à lire du blabla en somme

Conclusion
C'est loin d'être mauvais, c'est pas excellent non plus, je dirais que c'est "contentant".
Pas la meilleure lecture du millénaire mais loin d'être la pire.
Dommage que le côté SF serve juste (ou presque) de décor.
Le terme "techno-triller cyberpunk" est vraiment bien adapté au récit.
3 tomes c'est pas la mer à boire, je le recommanderais pas spécialement, mais je ne tirerais pas une sonnette d'alarme à la bouse intersidérale.

13/20 pour l'ensemble.

Un mot sur l'adaptation Netflix
Très bonne saison 1 prise en tant que telle et pas forcément en tant qu'adaptation.
Les scénaristes vont jusqu'à prendre la parti de changer littéralement certains concepts du bouquins
Cliquez pour afficher/cacher
Du coup parfois on arrive à des non-sens un peu perturbants au départ quand on attaque les bouquins.
La saison 1 tire vraiment son intérêt à être prise seule.

Alors que la saison 1 apportait un autre regard, plus tourné polar noir et des visuels à couper le souffle,
la saison 2 se vautre.
Complètement.
Et c'est encore pire après avoir lu les livres.
C'est comme si vous preniez une bonne histoire, le meilleur vous le jetez à la poubelle, tout en gardant 3 ou 4 éléments secondaires que vous les détournez en mode "progressisme-néo-bienpensance-révolutionnaire" et que vous le serviez avec un grand sourire condescendant.
= Saison 2 d'Altered Carbon sur Netflix  :)
Ils ont TOUT loupé.
Ils avaient l'occasion de faire un bon truc, même en partant dans une direction un peu différente des livres, ils avaient une bonne base, de quoi s'amuser un peu, approfondir ce qui ne l'avait pas été dans les livres. Non, ils ont juste ch*** sur la licence.
= Le Monde Merdeilleux de Netflix :)

Bon après Black Butler a eu droit au même traitement avec la déchéance de sa seconde saison, donc Netflix a même pas inventé le concept.




« Modifié: 27 avril 2021, 10:17:36 par Davenne »

Zankaze

Re : Bibliothèque
« Réponse #632 le: 27 avril 2021, 11:50:03 »
Merci de t'être donné la peine de faire une critique détaillé, je sais à peu près à quoi m'attendre si je me lance maintenant.

Si tu as encore envie de cette ambiance/univers, Black Man, du même auteur, est plutôt sympa sans être renversant.
Personnellement je m'en suis lassé assez vite (de cet univers/ambiance).


"Set your Heart Ablaze."

Davenne

Re : Bibliothèque
« Réponse #633 le: 28 avril 2021, 09:49:43 »
Si ça peut aider ou donner des idées ;)

Black Man je me le prendrais dans pas trop longtemps, y a le premier tome du LN de Nisemonogatari qui sort cet été, j'en profiterai.
Perso l'univers et l'ambiance titillent fortement mon imaginaire, ça me fait voyager gratos et sans bouger de mon canapé :P

Châtaigne

Re : Bibliothèque
« Réponse #634 le: 28 avril 2021, 10:39:04 »
D'ailleurs, ça donne quoi la traduction française des monogatari? J'avoue qu'après la douche froide qu'ont été les traductions de pas mal d'autres LN/romans en rapport avec l'animation jap (coucou la traduction de Penguindrum) j'hésite vraiment à me lancer dedans. :huh:

Davenne

Re : Bibliothèque
« Réponse #635 le: 28 avril 2021, 12:36:06 »
J'ai pas eu de soucis avec la trad, j'ai pas fait spécialement attention, donc même si c'est pas le plus fidèle du monde c'est pas non plus handicapant.

Si t'as aimé la narration des animes, c'est bon tu peux y aller les yeux fermés tu sais à quoi t'attendre vu que c'est très fidèle (ou plutôt les animes sont fidèles au LN). C'est d'ailleurs là où le manga pèche, car malgré les superbes dessins de Oh Great! la narration est plus classique.

Là où je mettrais quand même un gros panneau lumineux en forme de triangle rouge, c'est que les monogatari, c'est un peu spécial.
Pas toujours facile à suivre.

Châtaigne

Re : Bibliothèque
« Réponse #636 le: 28 avril 2021, 12:49:58 »
J'ai en partie lu les romans en anglais, d'où aussi mon hésitation... :P

Je verrai si j'en vois un en bibliothèque ou en librairie un jour, histoire de feuilleter. Merci de ton retour en tout cas. ;)

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8385
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Bibliothèque
« Réponse #637 le: 19 mai 2021, 22:31:39 »
Le Problème à Trois Corps de Liu Cixin avec une traduction de Gwennaël Gaffric



Une jeune étudiante en physique se retrouve envoyée aux travaux forcés, condamnée par la Révolution Culturelle Chinoise. Elle est finalement recrutée comme technicienne dans une station radar militaire bien mystérieuse. Des décennies plus tard, dans notre futur immédiat, un chercheur en nanomatériaux chinois se retrouve presque malgré lui envoyé comme agent double dans une association d'intellectuels qui cultive le secret mais inquiète les gouvernements du monde entier. Ses membres se suicident les uns après les autres et la dernière d'entre eux a laissé un message sibyllin : "La physique n'existe plus".

Je crois que définitivement, malgré leur praticité, les lisseuses électroniques ne sont pas pour moi. Ça ou bien ça faisait longtemps que je n'étais pas tombé sur un aussi bon bouquin. Alors je vous préviens, c'est de la Hard Science Fiction. Point de tentacules ici mais un récit qui s’assoie sur des sciences assez pointues. Le titre même fait référence au problème à N corps orbitaux de Poincaré. Comme tous les bons bouquins de Hard SF, les personnages ne sont pas si bien écrits et si l'auteur essaye de vulgariser un peu la chose, sans quelques bases scientifiques j'ai peur que ça reste assez hermétique. Pour le coup, l'adaptation à venir en série pourrait abaisser la barrière d'entrée à la manière d'un The Expanse. Donc surveillez ça de près quand ça arrivera sur les écrans.

Car comme tous les bons bouquins de Hard SF, c'est une histoire absolument vertigineuse ; ici doublée de belles montagnes russes et de cette brillante idée très divertissante de mélanger ce premier film historique (et on apprécie le dépaysement proposé par un auteur chinois) et de film d'espionnage. On se demande longtemps le rapport de la choucroute de ces deux histoires et oh boy, what a ride !

Mention spéciale pour l'excellent traduction française. La lecture coule toute seule et il y a ce qu'il faut de notes de bas de page pour fournir aux mangeurs de baguettes les clés historiques/de langue pour ne pas être paumé ni être submergé.

Matchoss

Re : Bibliothèque
« Réponse #638 le: 19 mai 2021, 23:10:22 »
Roo, je l'ai démarré lundi. Lecture très plaisante. Effectivement, c'est de la SF plutôt poussé, mais je trouve que c'est bien vulgarisé et nous entraine assez facilement dans des concepts vertigineux. Un peu tôt pour juger l'intrigue en ce qui me concerne vu que je suis juste à la moitié du premier tome.
En tout cas, c'est assez rafraichissant d'avoir un point de vue chinois. J'ai très peu de connaissance de la période de la Révolution Culturelle et c'est très intéressant à découvrir.

Isindu

Re : Bibliothèque
« Réponse #639 le: 20 mai 2021, 12:34:38 »
Pour de précédents avis sur le forum à propos du Problème à trois corps, http://www.anime-kun.net/forums/index.php/topic,5822.msg384325.html#msg384325 et les messages suivants.

Squik

Re : Bibliothèque
« Réponse #640 le: 20 mai 2021, 21:12:27 »
J'avais aussi parlé du Problème à Trois Corps en page 39 de ce même topic (désolé je sais pas comment trouver l'url vers un message), je suis content de voir que d'autres personnes apprécient ce livre =D

J'en profite pour recommander les deux tomes suivants de la trilogie, La Forêt Sombre et La Mort Immortelle, qui repoussent à chaque fois la limite des ambitions démesurées de l'auteur en imaginant un futur alternatif pour l'humanité, avec beaucoup de réflexions philosophiques et sociologiques sur les implications d'une conquête spatiale.

Et bien sûr j'attends beaucoup de la future série Netflix, avec aux commandes les créateurs de la série Game of Thrones... Bon vu comment cette série s'est terminée ça refroidit un peu la hype, mais au moins cette fois ci la saga littéraire est terminée ils n'auront pas besoin d'imaginer une fin rushée.  =D
Mon compte SensCritique.

Zankaze

Re : Bibliothèque
« Réponse #641 le: 20 mai 2021, 21:39:52 »
Le style de l'auteur ayant eu beaucoup à voir avec mon désenchantement, je suis prêt à retenter l’expérience avec une série.
Même si avec ce genre d'adaptations, c'est souvent quitte (la fin de GoT, Altered Carbon) ou double (The Witcher, The Expanse)...


"Set your Heart Ablaze."

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #642 le: 06 juin 2021, 12:52:33 »
Les cavernes d’acier (Isaac Asimov): 3ème opus du « Cycle des robots », et on quitte le format des nouvelles pour passer à un véritable récit mêlant roman policier et SF (avec brio qui plus est).
Le titre en lui-même me semble clairement être une allusion au fameux mythe de la caverne de Platon et ce n’est pas anodin au vu de la conclusion du récit, laissant entrevoir la possibilité d’une évolution positive pour l’Humanité. Car la situation décrite dans les chapitres précédents est loin d’être brillante, pour ne pas dire inquiétante voire autodestructrice.
Une fois de plus les robots apparaissent à la fois comme une des problématiques centrales mais également comme solution potentielle pour peu qu’on ait la sagesse d’y réfléchir correctement.

Bref, j’ai hâte d’attaquer le quatrième tome pour voir l’évolution du futur prévu par le génie d’Asimov.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Isindu

Re : Bibliothèque
« Réponse #643 le: 06 juin 2021, 15:37:35 »
Le titre est très bien expliqué dans le développement du roman. Parfois le lien entre certains titres et le contenu est un peu ténu, mais là c'est très clair (il s'agit du lieu où se déroule le roman).

Pourquoi vouloir faire sortir Platon pour quelque chose d'aussi prosaïque ?

Nakei1024

Re : Bibliothèque
« Réponse #644 le: 06 juin 2021, 15:53:25 »
Rien n’empêche selon moi d’imaginer que l’auteur ait eu en tête cette idée quand il a voulu décrire son univers (même si ce n’est probablement que pure extrapolation de ma part).

Cliquez pour afficher/cacher
« Modifié: 06 juin 2021, 15:57:22 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...