Auteur Sujet: Bakemonogatari  (Lu 34731 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10594
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Bakemonogatari
« Réponse #45 le: 31 juillet 2010, 23:17:57 »
Enigma, aucun des personnages n'a réussi à te captiver aussi :huh:
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Martoni

Re : Bakemonogatari
« Réponse #46 le: 15 avril 2011, 16:12:25 »
Critique Bakemonogatari

Dans la famille « OVNI de l’animation », je voudrais la fille.

Je remercie déjà xxx de m’avoir conseiller de regarder le premier épisode de cette série atypique.

Tout d’abord, sur la forme, les images sont belles, la musique est agréable, mais la mise en scène est très particulière.
 On a l’impressions que les auteurs font des expérimentations :
-   première scène avec un traveling qui zoom sur la petite culotte d’un des personnages
-   deuxième scène avec un magnifique escalier (mystère de l’architecture, et prise de tête pour savoir comment ça tient en place) et une contre plongée, pour voir l’héroïne tombée du ciel
-   troisième scène, une discussion entre personnages dans une salle de classe, avec point de vue extérieur de côté, ou point de vue de l’un des personnages
-   …

 Cela se regarde vraiment comme une succession de plans très différents. On a l’impression que chaque plan est travaillé un maximum visuellement et au niveau de l’ambiance.
Les seiyuu sont bons et permette de modifier le rythme de la série par des emphases, des phrases tranquilles et tout d’un coup des débits plus rapides.

En gros on a l’impression de voir une création artistique très travaillé.

Maintenant, sur le fond, ça ressemble à une histoire classique d’anime/manga avec un petit côté déjanté en plus.
En gros de ce que j’ai compris du premier épisode, le contexte est le japon, dans un lycée, le protagoniste masculin a été mordu par un vampire mais un certain professeur a réussi à le rechanger en humain, sauf qu’il a gardé une guérison beaucoup plus rapide, la protagoniste féminine a été modifiée également et a perdu son poids (5kg au lieu de 40kg), ce qui lui permet de cacher des armes scolaires dans son corps !!! totalement barré mais pourquoi pas et l’intrigue de la série est de savoir ce qui est arrivé à l’héroïne et  de trouver un moyen pour la rendre normal.

En conclusion, on voit se mélanger travail visuel poussé, histoire barrée et contexte lycéen et ce smoothie ne passe vraiment pas ! on peut apprécier des choses indépendamment mais toutes ensembles c’est réellement indigeste.
Dans un animé, il faut une narration, il faut aider le spectateur à suivre l’intrigue, à comprendre ce qui se passe à l’écran. On peut se permettre quelques divergences de manière à surprendre le spectateur mais là c’est une travail de tous les instants pour faire le tri de ce que l’on voit et pour rattacher les bouts et ainsi récupérer une trame.
Pour moi, cet animé est soit prise de tête soit contemplatif !!! le problème c’est que je recherche quelque chose de divertissant et ce n’est pas le cas pour Bakemonogatari.

Tu bluffes Martoni ! Ton arme n'est pas chargée !

Ladyklochet

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1358
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • I'll grant any wish in one decisive attack!
Re : Bakemonogatari
« Réponse #47 le: 15 avril 2011, 16:43:05 »
AHAHAHAHAH
Pardon mais c'est vraiment beau de voir ce qu'on peut raconter si on essaye de ne regarder qu'un épisode...
Pardon mais Bakemonogatari c'est pas vraiment ça...
Déjà ce n'est pas une histoire d'anime/manga classique, c'est une adaptation d'une série de romans (comme pour Haruhi Suzumiya)
C'est juste l'histoire d'un garçon qui essaye de résoudre les phénomènes paranormaux autour de lui. Le contexte lycéen n'est pas du tout mis en valeur (les personnages sont des lycéens mais à part ça...)
Après c'est vrai que c'est à la fois contemplatif et prise de tête et ça te convient pas? mais alors c'est quoi pour toi divertissant?  :huh:
Après, on s'en rend pas bien compte avec le premier épisode mais un des points forts de bakemonogatari sont les dialogues. Hitagi a une répartie de premier ordre (et kanbaru est pas mal non plus)...
Ensuite un détail : le fait que Hitagi ait perdu du poids ne lui permet pas de cacher des trucs sur elle (on est pas dans tenjo tenge) c'est juste son personnage qui est comme ça (et Shaft qui en rajoute)
« Modifié: 15 avril 2011, 16:44:42 par Ladyklochet »

Martoni

Re : Bakemonogatari
« Réponse #48 le: 15 avril 2011, 17:25:55 »
peut-être que divertissant n'est pas le bon mot ! je dirais prenant ! et cet anime par le biais de son premier épisode ne m'a pas pris !
quand je dis histoire anime/manga classique, ce n'est pas pour critiquer ! c'est juste que ça ressemble à d'autres d'animés !
que ce soit une adaptation de série de romans ne change rien à l'expérience que j'ai eu à regarder ce premier épisode !

sinon j'ai lancé un topic avec comme concept de donner mon avis sur un unique épisode d'une série que je n'ai pas encore vu ! je trouve intéressant de voir ce que peut penser qqun en ne regardant que le premier épisode d'une série, le pilote comme on dit pour les séries tv. et dans le cas des séries tv si le pilote ne plait pas la série ne se fait pas !!! donc le jugement sur un épisode se tient !   

Je ne dis pas que la série est nulle à chier comme pourraient le dire certains ! je dis juste ce que je pense du premier épisode !


Tu bluffes Martoni ! Ton arme n'est pas chargée !

LordFay

Re : Bakemonogatari
« Réponse #49 le: 15 avril 2011, 21:06:24 »
Ouais, l'animation de Bakemonogatari est assez impressionnante. Quelques trucs tout de même :
• elle n'est pas unique. Si j'ai bien compris, la plupart des Shaft/Shinbo utilisent des trucs très similaires.
• et malheureusement, elle n'est pas toujours utile. Je ne suis pas de ceux qui la trouvent totalement superflue et sans intérêt, loin de là, mais certains aspects sont simplement injustifiés.
• quant à dire si c'est artistique ou pas... Oulà, je m'y risquerais pas. Mais si quelqu'un de plus avisé que moi vient me dire "Non, Bakemonogatari, ce n'est pas de l'art", je veux bien le croire.

Je ne condamne pas la réa de Bake, hein. Je l'adore et je la trouve globalement exceptionnelle. Simplement, elle n'est pas dénuée de défauts, et le côté "copier-coller" annihile totalement le côté "expérimental". Bake n'est pas du tout expérimental, c'est plutôt une sorte de produit fini qui sort de Shaft.
enfin, ce serait mieux s'ils avaient VRAIMENT fini leur anime, plutôt que de nous coller des Scènes rouges / scènes noires / etc de partout

A ça faut ajouter que le fan-service de Bake est toujours sur le fil du rasoir. Le plan du début est une sorte d'énorme bras d'honneur aux panty-shots, mais c'est aussi et avant tout du service sur Tsubasa Hanekawa.

Le scénario... Bah il est finalement assez simple : une succession d'arcs à propos de filles atteintes de différentes entités (d'ailleurs je te conseille de voir l'épisode 2, il conclut l'histoire de Hitagi Senjougahara). Mais il a l'élégance de varier beaucoup d'un arc à l'autre, notamment grâce à la réalisation shinbotesque. Les impressions ressenties de l'un à l'autre sont différentes, et chaque entité est fondamentalement différente des précédentes.

(spoil sur toute la série)
Cliquez pour afficher/cacher

Enfin, si on veut vraiment parler d'un scénario, je dirais quand même qu'il est très bon. Cf en particulier la fin du 2e arc (ep 5) :
Cliquez pour afficher/cacher

EDIT - après relecture, je constate que j'ai employé 90% de mon message à répondre à des problématiques non posées. Tant pis, ça m'apprendra. :D
« Modifié: 15 avril 2011, 21:08:13 par LordFay »
ristretto revenants, le blog des fragments rôlistes confus

Soren

Re : Bakemonogatari
« Réponse #50 le: 15 avril 2011, 21:22:05 »
Citer
enfin, ce serait mieux s'ils avaient VRAIMENT fini leur anime, plutôt que de nous coller des Scènes rouges / scènes noires / etc de partout

Ce que je peux détester ces machins, j'avais abandonné la série à l'épisode 1 en partie à cause de ça la première fois que j'ai voulu la regarder.

Citer
Bake n'est pas du tout expérimental, c'est plutôt une sorte de produit fini qui sort de Shaft.

Ouaip, adaptation de roman à succès + Akiyuki "je fais toujours la même chose " Shinbo. C'est une bonne série mais elle n'a en effet rien d'expérimental ou de révolutionnaire comme j'ai pu lire par-ci par-là.

Cyann

Re : Bakemonogatari
« Réponse #51 le: 15 avril 2011, 21:30:31 »
Je le savais, Martoni n'a pas aimé, et je le savais!

Pourtant cet animé est une perle comparable à mon sens à un FLCL qui tu as apparemment aimé, donc je te conseille de maintenir le cap! Sinon, continue de chercher l'animé parfait... On n'y est pas encore ^^



"Authenticity is invaluable" J.Jarmush

shakugan93

Re : Bakemonogatari
« Réponse #52 le: 20 avril 2011, 05:47:05 »
Cyann quand tu aura trouver l anime parfait dis le moi jle cherche aussi ^^
toujours impatient devant les nouvelles sortie ^^

orphée

Re : Bakemonogatari
« Réponse #53 le: 27 avril 2011, 11:56:05 »
@Soren
Shinbo ne fait pas toujours la même chose. :angry:
Après, c'est vrai qu'il a tendance à recycler certains jeux graphiques, mais on ne peut pas comparer Bake à Moon Phase, Cossette, Sayônara Zetsu, cette merde de Maria Holic , Natsu no Arashi ou Arakawa. Les jeux graphiques eux mêmes, bien que semblables, ont des orientations différentes pour chaque anime (jeux de texture (SZS, Natsu no Arashi) vs jeu de couleur (Bake, soultaker) vs jeux de lumières (moon phase, arakawa).
Et encore, je parlais du type de jeu graphique dominant dans chaque anime. Car d'autres se fondent dans le décors, et sont moins remarqués mais essentiels. (La scène de la chûte de Senjougahara dans Bake par exemple)
« Modifié: 27 avril 2011, 11:58:25 par orphée »
lumières en jachère, médiats empiriques

Soren

Re : Bakemonogatari
« Réponse #54 le: 27 avril 2011, 12:20:41 »
Derp. Madoka, Bakemonogatari, Arakawa, Soremachi, Vampire Bund, Denpa Onna to seishun otoko et il doit y en avoir d'autres parmi ceux que je n'ai pas vu, c'est à 80% la même chose hein, juste les couleurs qui change. SoulTaker j'ai pas fait gaffe j'avais du sang dans les yeux. Shinbo réutilise toujours les même tics, genre la camera qui remonte en faisant le tour du personnage, les gros plans sur les yeux, la bouche, les pieds ou tout autre truc dont on se fout(les gros plans tout court en fait, ce sont souvent les même et il en abuse toujours autant), les insertions d'images réelles.
Il recycle même ses storyboards, quand tu vois Erio, Akemi Homura et Hitagi faire les même poses mises en scène de la même manière tu te poses des questions. D'ailleurs vu que tu parles de la chute d'Hitagi tu as la même dans Madoka avec juste l'angle de vue qui change...C'est pareil pour ses héros d'ailleurs, ils ont tous les mêmes mises en scène quand ils hurlent intérieurement leurs répliques.

Je crois qu'un jour je vais ouvrir un topic shinbo pour concentrer les débats. J'ai un pavé sur sa nullité dans les starting blocks.
« Modifié: 27 avril 2011, 12:32:37 par Soren »

Red Slaughterer

Re : Bakemonogatari
« Réponse #55 le: 27 avril 2011, 15:11:22 »
Citer
Les jeux graphiques eux mêmes, bien que semblables, ont des orientations différentes pour chaque anime (jeux de texture (SZS, Natsu no Arashi) vs jeu de couleur (Bake, soultaker) vs jeux de lumières (moon phase, arakawa).


Ils ont tous au moins un point commun : ce sont des lolismes sans queue ni tête. Ils ne servent à rien ces jeux visuels, c'est juste Shinbo qui fait son kéké.

Maria † Holic en est la preuve. C'est pas la série qui est nulle, c'est sa réalisation. Le manga d'origine était une parodie évidente de Otome wa boku ni koishiteru et de Maria-sama ga miteru (et certainement quelques autres clin d'œil à ce genre yuri (même si Marimite n'est pas un un yuri)) dans laquelle on a remplacé toute la "subtilité" yuri-esque de la relation entre les personnage par une espèce de lesbienne en chaleur. Mais c'était clairement pas un SZS 2.2.

C'est ça le problème de toutes ces productions. Entre ce dont elles sont supposées parler et la manière dont elles le font, il y a une énorme décalage.

Et les gros plans de Shinbo, sérieux. On pourrait faire des lignes entière à ce sujet tellement c'est risible parfois.
Peut-être que si un jour je faisais des histoires dans lesquelles on avait des gros plans sur des horloges post-moderne incrustées à même les murs, moi aussi on va penser que je fais de l'art. =o

Soren

Re : Bakemonogatari
« Réponse #56 le: 27 avril 2011, 17:57:57 »
Citer
C'est ça le problème de toutes ces productions. Entre ce dont elles sont supposées parler et la manière dont elles le font, il y a une énorme décalage.

C'est vraiment flagrant sur Soredemo machi wa mawatteiru. Le premier épisode est censé être léger, comique, donc on attend du dynamisme avec des personnages qui bougent partout, sauf que la réalisation est lourde avec plein de gros plans, et au final rend l'animé statique et lent. Ca dégage une impression de serious business complètement à l'opposé de ce qu'est l'anime. Il suffit de lire les deux premiers chapitres du manga pour saisir l'intensité du foirage, je les ai trouvé plaisants alors que j'ai eu du mal à tenir les 25 minutes de l'équivalent animé.
Arakawa m'a fait le même effet de décalage lui aussi.

orphée

Re : Bakemonogatari
« Réponse #57 le: 01 mai 2011, 11:44:53 »
j'ai commencé Madoka, j'ai pas trouvé que sa réalisation graphique était copiée sur un autre Shinbo (en tout cas, sur un de ceux que j'ai vu). Au contraire, c'est encore un univers graphique différent (essentiellement mis en avant par les papillons), et l'utilisation de la synthèse rend l'anime très agréable à regarder. Et je ne vois pas la scène qui serait copiée sur la chute de Senjougahara.
lumières en jachère, médiats empiriques

jadraja

Re : Bakemonogatari
« Réponse #59 le: 01 octobre 2011, 23:13:15 »
J'avais abandonné la série après 5 ou 6 épisodes. En fait je crois que c'est mon premier Shaft.

Bon déjà on a le style graphique dont tout le monde a déjà parlé. Ce que j'apprécie beaucoup dans cette série là c'est la propreté des dessins: une bonne maitrise des jeux d'ombres et de lumière, un bon effort sur le dessin des détails au niveau du corps (notamment au niveau des pieds et des mains, qui sont souvent négligés dans les séries TV), et un chara-design étudié. J'ai été agréablement surpris par les passages en SD, qui varient en style et font parfois référence à de très vieux mangas.

Par contre je me pose des questions quant à l'utilité des séquences "rouge", "noir", "blanc etc... J'ai compris qu'à chaque personnage était associée une couleur, mais techniquement je n'ai pas compris l’intérêt de la chose. Peut-être un système d'images subliminales? (Car j'en ai décelé certaines, qui sont assez explicites d'ailleurs). Et puis c'est quoi cette histoire de "Portugal", "Roumanie" et je sais plus quoi encore? Encore, les couleurs, je savais que c'était associé aux personnages, mais les pays? Ou est le rapport? Et puis quand ça défile trop vite au début, je ne vois pas non plus l’intérêt, impossible de lire si on devait suivre ça à la télé (je n'ai même pas essayé de faire "pause" pour voir, vu que je me mets dans les mêmes conditions qu'à la télé, étant une série TV)

Ce fut une bonne expérience pour moi, mais ce n'est pas une œuvre incontournable à mes yeux, car certaines parties de cet animé me parurent moyen. Mais en globalement, j'ai trouvé certains passages très surprenants de par leur qualité d'animation et de mise en scène, vraiment. Quand fluidité il y a, ça devient vraiment très agréable à l’œil, et assez rapide quand même.

Quelques trucs qui m'ont surpris, dont 1 image subliminale (la première):

Cliquez pour afficher/cacher
Cliquez pour afficher/cacher