Auteur Sujet: Bakemonogatari  (Lu 34049 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Soren

Re : Bakemonogatari
« Réponse #60 le: 01 octobre 2011, 23:28:59 »
Citer
Par contre je me pose des questions quant à l'utilité des séquences "rouge", "noir", "blanc etc...

Ça sert à faire genre on fait de l'art alors que c'est là juste parce que Shaft était incapable d'animer entièrement un épisode dans les délais impartis.

Citer
certaines parties de cet animé me parurent moyen

Je sais pas si on pense aux mêmes mais je trouve les arcs de Mayoi et de Nadeko assez mauvais.
Ce qui m'ennuie aussi avec cette série c'est le côté random des dialogues. Des fois c'est intéressant et d'autres ça cause de la virginité des personnages pendant 10 minutes.

jadraja

Re : Bakemonogatari
« Réponse #61 le: 02 octobre 2011, 00:29:55 »
Je sais pas si on pense aux mêmes mais je trouve les arcs de Mayoi et de Nadeko assez mauvais.
Ce qui m'ennuie aussi avec cette série c'est le côté random des dialogues. Des fois c'est intéressant et d'autres ça cause de la virginité des personnages pendant 10 minutes.

Tout à fait. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle j'avais pas réussi à finir entièrement la série après quelques épisodes. Mais la fin rattrape pas mal de choses, et je suis moins déçu.

Einzbern

Re : Re : Bakemonogatari
« Réponse #62 le: 02 octobre 2011, 02:34:33 »
Quelques trucs qui m'ont surpris, dont 1 image subliminale (la première):
Cliquez pour afficher/cacher
Cliquez pour afficher/cacher

Lol. La première je ne m'en souviens plus, mais la seconde ça m'a bien fait flasher aussi! Quoiqu'il faut quand même avoir l’œil car si ma mémoire est bonne, c'est une séquence assez rapide et intense en action. Il faut vraiment le vouloir pour choper une capture d'écran juste à ce moment!  =D

Je rejoins ton avis sur les arcs ennuyeux... A certains moments c'est vraiment exagéré la baisse de régime. Je pense notamment
Cliquez pour afficher/cacher
Quel supplice ça a été pour moi! Je veux bien croire qu'il y ait un rapport avec les légendes nippones (et encore, j'en sais absolument rien) mais la vérité c'est que je m'en tape, je me suis ennuyé c'est tout ce que mon cerveau me dit!

jadraja

Re : Bakemonogatari
« Réponse #63 le: 02 octobre 2011, 09:47:06 »
Lol. La première je ne m'en souviens plus, mais la seconde ça m'a bien fait flasher aussi! Quoiqu'il faut quand même avoir l’œil car si ma mémoire est bonne, c'est une séquence assez rapide et intense en action. Il faut vraiment le vouloir pour choper une capture d'écran juste à ce moment!  =D

C'est pas que je le veux :p

Mais quand y'a des scènes vraiment trop bonnes en animation, je ne peux m’empêcher de les revoir au ralenti, c'est plus fort que moi  :D

LordFay

Re : Bakemonogatari
« Réponse #64 le: 02 octobre 2011, 10:04:54 »
L'arc de Nadeko est de loin le moins bon. Par contre pour Mayoi, I beg to differ.

C'est l'arc de l'absurde, de la perte. En marge de ce monde gris qui le déprime un peu, Koyomi se retrouve seul et isolé dans son parc. D'une certaine manière, il cherche à s'échapper, mais il est perdu : il tourne en rond, que ce soit sur les attractions avec Senjougahara ou dans son dialogue avec elle. On n'attend pas d'une telle discussion qu'elle développe quelque chose de sophistiqué et intéressant, elle est faite pour embrouiller, ne pas aboutir ; accessoirement, elle développe un peu la (délicieuse) relation Koyomi/Hitagi et elle a une fonction comique (je suis le seul que ce genre de discussions fait rire !?). Et quelques petits jeux de langages comme d'hab avec Bake.

La suite est dans ce goût-là : on sort du parc mais on ne fait que se perdre encore plus. Oshino, la source de solutions et d'aide, est difficilement accessible. Il n'y a pas de danger, donc pas vraiment de stress, mais il n'empêche que les personnages sont bloqués, ils sont dans une impasse. Quant à la fin de l'arc, eh bien, Mayoi et Hitagi trouvent quelque chose... mais pas vraiment Koyomi, qui est toujours aussi paumé.
Cliquez pour afficher/cacher
Du point de vue du scénario, franchement :
Cliquez pour afficher/cacher
Citer
Par contre je me pose des questions quant à l'utilité des séquences "rouge", "noir", "blanc etc... J'ai compris qu'à chaque personnage était associée une couleur, mais techniquement je n'ai pas compris l’intérêt de la chose.
A la base, c'est un choix pour compenser le budget de l'anime qui avait été totalement éclaté. Après, on peut localement leur trouver un peu de sens (une succession de "scènes rouges" par exemple aura tendance à augmenter l'impression de violence) mais ça reste assez secondaire. Soren est dans le vrai et c'est typiquement le genre de choix qui attire ses haterz à Shinbo.
ristretto revenants, le blog des fragments rôlistes confus

Soren

Re : Bakemonogatari
« Réponse #65 le: 02 octobre 2011, 11:29:01 »
Le problème,avec les scène rouge, noire et compagnie c'est pas tellement d'être un cache-misère mais surtout de ne servir à rien. Un bon cache-misère c'est l'utilisation des plans fixes dans Evangelion, qui sont tellement intégrés à la mise en scène que personne ne s'imagine la série sans eux, du coup on "oublie" que c'est juste un truc cheap pour économiser le budget. Dans Bake c'est déconnecté de la narration et de la mise en scène, ce qui fait que ça rappelle à chaque minute qu'on mate un truc pas fini, c'est très agaçant.
C'est un des trucs qui attire pas mal de haterz à Shaft, cette tendance à ne pas finir ou à bâcler voire à diffuser en retard comme on l'a vu avec Bake et Madoka.

Deluxe Fan

Re : Bakemonogatari
« Réponse #66 le: 02 octobre 2011, 14:46:54 »
D'une certaine manière, il cherche à s'échapper, mais il est perdu : il tourne en rond, que ce soit sur les attractions avec Senjougahara ou dans son dialogue avec elle. On n'attend pas d'une telle discussion qu'elle développe quelque chose de sophistiqué et intéressant, elle est faite pour embrouiller, ne pas aboutir ; accessoirement, elle développe un peu la (délicieuse) relation Koyomi/Hitagi et elle a une fonction comique (je suis le seul que ce genre de discussions fait rire !?). Et quelques petits jeux de langages comme d'hab avec Bake.
Tu n'es sûrement pas le seul que ça fait sourire ; mais moi ça me laisse souvent de marbre. Permets-moi de te donner mon opinion.

Si tu me dis que Bakemonogatari est un très bon roman, je te crois. Vraiment. Les histoires de fantômes sont bien trouvées, les persos relèvent du harem classique mais sont attachants, et les dialogues cocasses sont certainement très bons pour dynamiser la lecture.

Mais dans un anime, ça marche pas pareil.

Le dessin animé, c'est un média de l'image et du son. C'est un média où la parole et l'écrit vient en second plan. C'est un média où un plan silencieux - ou musical - peut facilement avoir mille fois plus de signification et de beauté qu'une seule ligne de dialogue (revois tes Miyazaki, tu verras). Autrement dit, les dialogues qui servent à accélérer le rythme dans un récit, ne peuvent que l'alourdir dans un anime. Et chez Bakemonogatari ou Katanagatari (du même auteur), c’est flagrant.

De ce fait, ce qui sauve Bakemonogatari et en fait pour moi un bon anime, c’est la qualité de sa réalisation. Si c'était un autre studio que Shaft qui avait adapté Bakemonogatari, je doute qu'il aurait eu son succès. Tu peux le constater en lisant la critique de Jadraja : il semble avoir beaucoup aimé l'animation, mais pas un mot sur le reste ; et il a raison. On retient plus le combat contre Hanekawa, dans les derniers épisodes, que les dialogues entre Koyomi et Hitagi. Parce que quand je regarde un dessin animé, je m'attends à voir des dessins qui s'animent, pas des discussions inintelligibles et vulgaires qui tournent en rond. Et cela justifie totalement le style de Shaft.

Ce que je dis là, peut s'appliquer à un certain nombre d’animés tirés de LN. Dans Denpa Onna to Seishun Otoko, tu as le même type d’univers que dans Bakemonogatari (un mec, plusieurs filles et du dialogue à gogo), mais comme il n'y pas autant d'audace et d'action, tu t’emmerdes du début à la fin. Dans le premier épisode de Fate/Zero, il y a une scène hilarante où tu vois Tohsaka et un autre mec en train de tourner autour de Kirei pendant qu'il lui parlent. C'est complètement con mais ils étaient obligés de faire ça car sinon, c'aurait été insupportable de simplement écouter ce qu'ils se racontaient.
En bref, tous les moyens sont bons pour atténuer la purge que sont les dialogues dans les animes, car c'est bel et bien une purge. Dans Bakemonogatari, ils ont cherché à ne pas endormir le spectateur en lui abreuvant les yeux d'images assez agressives, et c'est une tactique redoutablement efficace.

Nakei1024

Re : Bakemonogatari
« Réponse #67 le: 20 novembre 2011, 14:33:06 »
Je viens de regarder les 5 premiers épisodes et pour l'instant, j'accroche à ces histoires de fantômes. Les dialogues sont vraiment croustillants, la mise en scène originale (on reconnait bien le style du studio Shaft) et si en plus vous rajoutez quelques jolies filles ici et là, je signe sans hésiter. :)

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Dregastar

Re : Bakemonogatari
« Réponse #68 le: 20 mars 2012, 13:37:06 »
Suite à la critique de M'sieur @Nakei , je me suis enfin lancé dans cette série. Au 10ème épisode, je ne le regrette toujours pas.
J'aime beaucoup la mise en scène, mais encore plus le visuel assez particulier de cette série et ainsi que les dialogues entre les deux protagonistes principaux. Sur ce dernier point c'est l'éclate, de la belle/bonne répartie, des sous entendus marrants et même assez profond/intelligent, par moments. Au départ j’étais décontenancé par l'action quelque peu flottante de cet anime mais, de fil en aiguille, j'apprécie assez le genre et ça bouge/évolue a sa façon. ( on va dire)

Seulement avant de pouvoir réagir plus en détails et définitivement dessus, soit ici sur ce topic ou via une critique, si les couleurs signifiaient quelques choses ? je me le demande... (?) Je parle de ces écrans rouges ou noirs qui s'introduisent parfois entre certains dialogues/scènes..
« Modifié: 20 mars 2012, 13:38:38 par dregastar »

Soren

Re : Bakemonogatari
« Réponse #69 le: 20 mars 2012, 14:25:06 »
Citer
si les couleurs signifiaient quelques choses ? je me le demande... (?) Je parle de ces écrans rouges ou noirs qui s'introduisent parfois entre certains dialogues/scènes..

Oui. Les rouges veulent dire "merde on n'a pas fini à l'heure" et les noirs "fait chier y a plus de budget". :ph34r:

Sirius

Re : Bakemonogatari
« Réponse #70 le: 04 janvier 2013, 14:21:24 »
Pour parler des autres chapitres de la saga en quelques mots, autant j'ai été très déçu par le gigantesque massacre qu'a été Nisemonogatari, autant j'ai aimé Nekomonogatari. L'histoire de Hanekawa  est fort sympathique même si comme Araragi le dit si bien, c'est plus par luxure qu'autre chose qu'on observe les gambades de ce vilain chat.

Un peu réconcilié avec la série du coup et j'attends donc le film, Kizumonogatari. Et j'ai entendu parler d'une version "blanche" pour Nekomonogatari. Ils vont y changer la couleur des soutifs? Can't wait ^^'

RadicalEd

Re : Re : Bakemonogatari
« Réponse #71 le: 04 janvier 2013, 14:36:23 »
Un peu réconcilié avec la série du coup et j'attends donc le film, Kizumonogatari. Et j'ai entendu parler d'une version "blanche" pour Nekomonogatari. Ils vont y changer la couleur des soutifs? Can't wait ^^'
Je crois que ça sera dans la seconde saison de Bakemonogatari annoncée pour 2013 (cf. news ANN)

Par contre je ne sais pas s'il y a une date pour kizumonogatari, il me semble que ça avait été annoncé pour 2012 à l'origine...
« Modifié: 04 janvier 2013, 14:37:55 par RadicalEd »

Down

Re : Bakemonogatari
« Réponse #72 le: 04 janvier 2013, 15:26:31 »
J'ai trouvé Nekomonogatari pas mal, bien qu'un niveau en-dessous de Bake. D'un autre coté, j'avais aussi bien aimé Nisemonogatari, et je dois avouer que je ne vois pas vraiment de différence particulière entre Nise et Neko. Pas plus qu'avec Bake, d'ailleurs, même si, encore une fois, il est un cran au-dessus.

Kizumonogatari est prévu dans les salles cet hiver, d'après les tableaux, non?

Soren

Re : Bakemonogatari
« Réponse #73 le: 04 janvier 2013, 16:47:00 »
Pas encore fini Nekomonogatari mais pour l'instant c'est mieux que cette purge de Nisemonogatari qui était plombé entre autres par le focus sur les persos@lacon que sont Karen et Tsukihi.
Tsubasa est autrement plus intéressante, le corollaire étant que quand elle n'est pas à l'écran ça devient chiant. Cette discussion Koyomi-Tsukihi sur l'amour, mon dieu, je voulais me tirer une balle.
Niveau réal c'est pareil que Nise avec ce que ça implique de tics shinboboesques agaçants et de décors cheap et vides. Les décors à chier ça amène d'ailleurs un passage assez rigolo, où Koyomi dit à Tsubasa "allons dans un endroit plus tranquille" alors qu'il n'y a rien ni personne autour d'eux :D

Kyoshi

Re : Bakemonogatari
« Réponse #74 le: 04 janvier 2013, 21:08:28 »
Citer
D'un autre coté, j'avais aussi bien aimé Nisemonogatari

Nisemonogatari, c'était pas mal...mais l'horreur des scènes de fanserv suffisait largement à me rendre le trucs indigeste. A côté, les poses de Hanekawa, c'est des estampes religieuses...

Du coup ouais, Nekomonogatari fini, et aimé. 8)