Sondage

Quel est votre personnage préféré dans les Mystérieuses cités d'or ?

Esteban
1 (20%)
Zia
1 (20%)
Tao
0 (0%)
Mendoza
2 (40%)
Pichu
1 (20%)

Total des votants: 5

Vote clôturé: 03 février 2012, 01:45:48

Auteur Sujet: Animation en Dehors du Japon  (Lu 154031 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1227
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #225 le: 15 mai 2020, 18:43:38 »
The Line, ou la définition de la lourdeur très lourde!!

 studio Anglais d'animation dont on aura vu le taff dans un clip de Gorillaz, un clip pour League of Legends et même pour Gucci, rien que ça, la thune doit tomber mais je trouve ça amplement mérité!


https://www.catsuka.com/news/2020-04-17/fast-plus-agile-egal-sharp-pub-de-the-line-pour-le-velo-izzo-de-yt-industries

https://www.catsuka.com/news/2019-05-03/the-mighty-grand-piton-par-wesley-louis-et-le-studio-the-line

ShiroiRyu

  • Staff Webzine
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 12405
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Mon roman fantasy écrit de mes propres mains
  • A-theque M-theque
  • Les petits, les gros, faut tous les aimer !
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #226 le: 20 mai 2020, 08:11:49 »
https://www.youtube.com/watch?v=jFPYDneq29g

Je ne savais pas qu'une version française était sortie.
Pour Hazbin Hotel !

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #227 le: 20 mai 2020, 16:29:05 »
C'est cool, mais si on veut la suite de l'histoire, on la trouve où?

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #228 le: 27 mai 2020, 12:14:05 »
Je cherche une vieille série en CGI datant des années 90: Roughnecks - Starship Troopers Chronicles.

A priori c'est assez difficile à trouver, donc si jamais vous connaissez un site où il serait disponible (streaming ou DL), contactez-moi par MP. ;)
« Modifié: 27 mai 2020, 12:17:56 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #229 le: 29 mai 2020, 14:28:03 »
Grâce à Sartha, j'ai pu trouver l'intégrale de la série sur le net, merci à lui...

Premier constat, ça a sacrément vieilli. Cela-dit en 1999, réaliser une série complète en CGI, qui plus est sur la licence Starship Troopers, c'était presque être un pionnier dans ce domaine. Et puis malgré tout, ça me rappelle les cinématiques que l'on pouvait voir sur les vieux JV, tellement de nostalgie...
La série compte 36 épisodes de 24 minutes, répartis en 8 arcs narrant chacun une nouvelle campagne à laquelle participe l'escouade Roughnecks (ou les "Francs-Tireurs de Razzak").
Dans cette escouade, on retrouve pêle-mêle les recrues Johnny Rico, Dizzy Flores ou Carl Jenkins (des noms bien connus) mais on croise aussi la pilote surdouée Carmen Ibanez... Bref les fans feront rapidement le lien avec le film et le livre, jusqu'au design des guerriers arachnides, reconnaissables entre tous (en même temps, Paul Verhoeven est encore à la production).

Pourtant, si la base de l'univers est la même que dans les films, il y'a clairement des différences avec ceux-ci. Ainsi Carl n'a pas rejoint les "opérations spéciales", mais sert en tant que soldat dans "l'infanterie mobile" où ses dons télépathiques servent régulièrement. De même, Dizzy n'a (pour l'instant) pas rencontré le destin tragique du film. Enfin, oubliez les équipements légers dont disposaient les pauvres trouffions du film, ici ils portent directement des armures mobiles leur permettant de combattre dans tous les environnements (même les plus hostiles) et de se déplacer rapidement sur le théâtre des opérations, quand ils ne pilotent pas carrément des méchas...
Bref on est plus proche de ce qui est décrit dans le bouquin.

Concernant l'histoire, chaque nouvelle campagne épuise progressivement les membres de l'équipe. Car alors que les autorités de la Fédérations pensent trouver une nouvelle manière de porter un coup fatal aux "parasites", leur ignorance, leur arrogance et leur manque de jugement mènent les troupes au bord du désastre, tout en n'hésitant pas à mentir à la population quant à la réalité du terrain. Sans oublier les génies des opérations spéciales qui organisent des missions tellement improbables que seul un fou pourrait les accepter s'il avait le choix.
Pourtant, c'est dans l'adversité que des liens finissent par se créer entre les différents membres de l'escouade. Alors que les personnalités ont initialement tendance à se confronter et s'opposer, progressivement on voit apparaître une vraie fraternité et une amitié profonde entre chacun. Parce qu'au fond, c'est la seule chose en laquelle ils peuvent réellement avoir confiance pour se soutenir en cas de coup dur.

Techniquement, je pense qu'on peut dire que c'est de l'excellent travail. La qualité reste constante au fil des épisodes, l'animation est relativement fluide (pour l'année de sortie), le design (vaisseaux, équipements, bâtiments, etc...) est véritablement convaincant et le travail de doublage comme la musique restent efficaces.
Bien sûr, production de 1999 oblige on se retrouve avec une résolution et des textures assez dégueulasses (en 480p pour moi), mais ça passe sans trop de mal.

Par contre, d’un point de vue sonore, certains bruitages sont vraiment à côté de la plaque, à commencer par le son des armes qui font davantage penser à des jouets que de vraies armes (pew pew pew…). Et pour une série basée sur l’univers de Starship Troopers, ben je n’ai encore vu aucun démembrement, tout au plus quelques blessures. Bien sûr la voix off nous parle régulièrement des lourdes pertes subies durant les opérations, mais rien à l’écran. Pourtant  c’est quand même l’un des intérêts des films (pour moi en tout cas) : voir tous ces jeunes couillons biberonnés par une propagande militariste se faire massacrer par des insectes géants alors qu’ils étaient sûrs de leur victoire à peine 5 minutes plus tôt.
J’imagine que ces 2 points ont été décidés par les producteurs pour ne pas se manger la censure (ou un classement 18+) lors de la diffusion, mais c’est un peu dommage quand même.

Enfin bref, je pense que tout fan de la licence devrait voir cette série au moins une fois, ne serait-ce que pour enrichir un peu le background de l’univers.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Zankaze

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #230 le: 29 mai 2020, 14:37:53 »
C'est bien que le message antimilitariste du film aie été conservé, ce n'était pas garanti vu que le public visé était pas forcément identique.


"Set your Heart Ablaze."

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #231 le: 04 juin 2020, 11:40:07 »
Je viens de finir la série Roughnecks - Starship Troopers. 8 arcs de 1h30 chacun, ça prend un petit moment à regarder, mais ça s'apprécie d'autant plus que la série est une franche réussite (à mon humble avis). Je pense que n'importe quel fan de la licence saura apprécier cette production à sa juste valeur.
Comme dit plus haut, la série date de 1999, donc soyez indulgents par rapport à la qualité de la CGI. Par contre, on ne peut que saluer la richesse de l'univers produit par Paul Verhoeven. Si le film se limitait à l'infanterie (légère) mobile et quelques modèles de vaisseaux et d'arachnides, ici on a droit à un catalogue complet d'équipement et créatures pour répondre aux besoin des différents environnements visités, le tout disposant de design très réussis (quoiqu'un peu vieillissant par moment).

De toute évidence, la série et le film ne se déroulent pas dans le même univers (trop de différences entre les 2). Mais du coup, j'hésite à statuer si les films CGI sortis dans les années 2010 (Invasion et Traitor of Mars) se veulent comme la suite de la série ou celle du film.

En tout cas, pour moi c'est un bon point et un grand oui. J'aimerais savoir si d'autres personnes du forum ont eu l'occasion de voir cette série.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #232 le: 30 juin 2020, 08:49:14 »
Deux séries: Zombillenium et La rose écarlate annoncées

Je suis surtout attiré par la première (la BD est géniale, et le film était cool aussi), mais c'est pas mal si on commence à voir ce genre d'adaptations dans les mois qui viennent.
« Modifié: 30 juin 2020, 08:50:55 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #233 le: 01 juillet 2020, 16:21:42 »
Sur conseil de Squik, j’ai commencé Le prince des dragons (Netflix). C’est plutôt joli à regarder et fait par des anciens ayant travaillé sur Avatar.
Si j’accroche je verrai à créer un topic dessus (à moins qu’il n’existe déjà).

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

GTZ

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 4599
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Enseignant pour la vie
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #234 le: 01 juillet 2020, 17:01:04 »

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1227
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #235 le: 09 novembre 2020, 22:05:35 »
 POw POw POOOOw!!!

Voilà donc ce que font les studios Chinois, pourquoi se faire chier avec la production d'un anime quand on peut décrocher le cocotier avec 10 mn de cinématique pour l'un des plus gros succès mondial de ces 10 dernières années.


Sinon une saison 2 pour Primal l'anime de Genndy Tartakovsky, qui dépeint une fresque de l'ultraviolence sur fond de préhistoire mais pas le genre chiant et authentique plutôt celle ou les hommes se battent contre des dinosaures parce que c'est ce que font les homo-badass!
Paradoxalement, l'absence de dialogues rend l'anime très parlant, le visionnage en devient viscéral, limpide dans ses silences et intense en sensations lors de ses passages à l'acte.
Cet aspect retour à l'essentiel en animation est plutôt à contre-courant, la prouesse n'en reste pas moins appréciable.


Reste ce truc là, Blood of Zeus

Zeus le plus grand queutard tapi parmi les hommes, sème des batards à droite à gauche entre deux coupes d'hydromel et quand sa go l'apprend elle kiffe pas et sa go ba c'est pas trop le genre à qui on souffle des douilles comme une boloss.
Ainsi vient au monde Heron qui n'a pas le CV d'un Persée mais qui en gros doit quand même nettoyer les traces de crasse laissés par les dieux dans la cuvette de l'humanité.

Apparement par les mecs kont bosser sur Castlevania.
même s'ils étaient pas les seuls et ça se voit techniquement malgré des similarités comme cet aspect  figé "Penseur de Rodin" des personnages entre chaque poses clefs.
Sinon au-delà du fait qu'utiliser le requiem de Mozart dans un trailer soit plutôt désuet, la direction artistique a des idées de mise en scène plutôt pertinentes, largement inspirées de ses fameuses scènes de la mythologie racontées sur des vases.
Mais dans l'ensemble ça manque quand même de swag, surtout parce que le traitement des personnages y compris des divinités à quelque chose de très... plat? l'aura mythique s'écorne quelque peu quand quelqu'un ouvre la bouche dans cet anime.
Pour autant on retrouve cet aspect proprement mesquin dans les relations divines qui comme chacun sait, ne sont pas dépourvues de...piquant?
Du reste l'histoire se tient même si ses relents mythologique ont quelque chose d'assez cliché à force d'avoir été vandalisés et vulgarisés par des centaines d'oeuvres du sicèle dernier jusqu'à nos jours.
M'enfin je n'en suis encore qu'aux 2 premiers épisodes, on verra bien Inch'Allah.
« Modifié: 09 novembre 2020, 22:07:48 par jinrho78 »

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1227
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #236 le: 25 novembre 2020, 22:40:48 »
Enfin un trailer pour Onyx Equinox, ça promet!

https://youtu.be/GQLdc82f5a8?list=PL3uxflrAzLEa9mYmm9yVxlfQr6J1MUdRf



Bon ça c'est définitivement de la lourdeur lourde, (c'est Japonais mais comme j'sais pas vraiment si on peut considérer ça comme un Sakuga je le poste là.)

https://youtu.be/CWnqX41JHuM?list=PL3uxflrAzLEa9mYmm9yVxlfQr6J1MUdRf


Un p'tit court métrage des Gobelins, j'ai toujours eu le béguin pour ce genre trait qui va à l'essentiel sans essayer de cacher les imperfections propre au dessin, la palette de couleur, joli mélange de couleur froide et chaude mais souvent dans l'entre-deux, fait vraiment sens par rapport au sujet de l'anime en plus d'être assez joli!

https://youtu.be/jKh-DP89FPY?list=PL3uxflrAzLEa9mYmm9yVxlfQr6J1MUdRf


et enfin le dernier et non des moindres, le nouveau d'Alethrion, toujours aussi qualitatif.

https://youtu.be/qCykJhDRJWw?list=PL3uxflrAzLEa9mYmm9yVxlfQr6J1MUdRf

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1227
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #237 le: 11 février 2021, 20:09:04 »
Onyx Equinox

Probablement la production Crunchyroll Originals qui avait le plus retenu mon attention lors de l'annonce du projet.

Plongée en plein folklore Aztèque:

alors qu'un pari sur le sort de l'humanité se joue entre les Dieux, Izel est choisi comme champion pour représenter les hommes, sa mission, fermer les cinq portes des Enfers avant que la situation ne devienne irrémédiable.


Folklore Azteque, rien que cette mention a suffit pour me motiver, pas tant que je sois un dingue de cette ancienne culture mais je n'avais pas vu tel dépoussiérage depuis Les Mystérieuses Cités D'or et c'est largement appréciable.
D'ailleurs plus que de Folklore à proprement parler, il s'agit plutôt de mythologie, si la patte graphique est assez conventionnelle dans le style U.S, le charadesign en revanche tire son épingle du jeu dans sa représentation de l'univers, les divinités et autres créatures fantastiques en l'ocurrence, sont plutôt géniales, on sent une véritable étude dans le choix de la palette largement bariolée de rouge sang, de vert outre-tombe et bien sûr d'or précieux.
Onyx Equinox a sû se parer d'atours pertinents ce qui vient rattraper l'animation un peu faiblarde.

Ensuite l'écriture semble d'avantage axée sur la construction de l'intrigue que sur celle des personnages ce qui expliquerait pourquoi les relations entre les personnages semblent si... chaotiques? pour ne pas dire hystériques dans certains cas... malgré tout un attachement qui se crée autour des persos' rassemblés là par la force du destin après avoir pris cher.
j'en reviens décidement toujours à ce bon vieux Avatar sauf qu'à la différence d'Avatar il y a très souvent des effusions de violences genre fracture ouvertes qui m'ont d'abord étonnés mais qui finalement font écho au contexte d'urgence apocalyptique.
sans parler de la violence sacrificielle et tout les trucs fun propre aux civilisations Amerindiennes.

L'avantage c'est que la structure elle, au fur et à mesure devient de plus en plus solide.
Des twist osés, d'autres juste néccesaires, en tout cas la série n'hésite pas à faire ce qu'il faut pour avancer et même si ça semble un peu condensé, on sort des 12 épisodes en ayant la sensation qu'il s'est vraiment passé des trucs, qu'on a eu des réponses pas trop mal ficélées et que ça promet pour la saison 2 (inch' Allah).





Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #238 le: 22 février 2021, 18:46:02 »
Les grandes vacances / The long long holiday!



Colette et Ernest sont frère et sœur vivant à Paris. En 1940, alors que la guerre avance et que leur père se trouve sur la ligne de front, leur mère décide de les envoyer chez ses parents, dans un petit village de Bretagne. Dans cette nouvelle vie, ils rencontrent vite de nouveaux camarades et commencent à se dire que la vie ici n'est pas désagréable.
Mais bien vite, les armées Allemandes finissent par arriver et perturbent leur existence. L'école qu'ils venaient tout juste d'intégrer ne tarde pas à fermer, et pour eux débutent de longues longues vacances.


Une petite série en 10 épisodes, dans un style BD plutôt agréable. J'ai regardé les premiers épisodes et déjà j'apprécie chacun de ces gamins aux caractères divers et variés.
« Modifié: 22 février 2021, 19:02:20 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #239 le: 27 février 2021, 11:26:56 »
Fin de la série, et je la conseille volontiers au visionnage. C'est tout en finesse et en douceur, sans pour autant négliger les thèmes les plus durs de cette époque.

De l'exode à la libération, le rationnement, la résistance et la collaboration, l'occupation sans oublier la shoah et les camps de concentration... Aucun sujet n'est oublié, sans pour autant donner dans la surenchère ou l'excès d'angélisme ou de diabolisation. Et mine de rien on verse sa petite larme de temps à autres.

J'ai juste pu trouver les épisodes en anglais sur Youtube, mais ça ne m'a pas dérangé outre-mesure: c'est assez facile à comprendre malgré tout.
Je doute qu'une saison 2 voie le jour (on a largement fait le tour), mais je ne dirais pas non à d'autres productions dans le même style.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...