Auteur Sujet: Wagaya no Oinarisama  (Lu 1370 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nakei1024

Wagaya no Oinarisama
« le: 16 septembre 2013, 19:11:00 »

Fiche AK
Studio d'animation: Zexcs
Réalisation: Iwasaki Yoshiaki
Chara-design: Nitta Yasunari
Chara-design original: Houdeneizou
Auteur: Shibamura Jin
Musique: Takanashi Yasuharu
Diffuseur: Chiba TV, KBS Kyoto, Sun TV, Tokyo MX TV, TV Aichi, TV Kanagawa, TV Saitama

Synopsis:

Citer
Depuis des générations, la famille Mizuchi possède le pouvoir de contrôler le Ki de l'eau. Ce pouvoir est exclusivement utilisable par des femmes, mais la famille n'ayant pas eu de fille depuis longtemps, les anciens décident de confier sa future direction à deux frères (respectivement 16 et 11 ans). Ceux-ci n'ayant aucun talent pour l'occulte, et leur tâche impliquant d'être régulièrement menacés par des démons, il est fait appel à une divinité renarde pour les protéger. Celle-ci vient s'installer chez eux, en pleine banlieue citadine, alors qu'elle n'a jamais connue que l'isolement et la solitude après avoir été scellée dans un rocher pendant de nombreuses années. La découverte du monde actuel est donc en soi une première épreuve. Pour ne rien arranger, ayant oublié depuis longtemps si elle était née homme ou femme, ladite divinité change régulièrement d'apparence, selon son humeur...
Néanmoins, son aide se révèle rapidement indispensable, puisque les premiers adversaires ne tardent pas à se lancer à l'attaque.

Malgré le fait que l'anime soit dans ma wishlist depuis son année de sortie (2008), le fait qu'aucun commentaire, aucune critique et aucun sujet n'ait été rédigé à son sujet, il était peu à peu sorti de ma tête. C'est donc par hasard que je l'ai retrouvé en cherchant un nouvel anime à visionner, et que j'ai attaqué les premiers épisodes.

Pour l'instant, je ne peux pas encore me faire une idée précise de ce qui m'attends: un peu de magie, un peu de combat, un peu d'humour...et à priori ce n'est pas un harem qui nous attends. Je n'ai eu aucun mal à suivre les premiers épisodes, qui m'ont paru divertissants et plutôt agréables à l’œil, sans être exceptionnels. J'espère ne pas m'être trompé en laissant la série patienter dans ma wishlist aussi longtemps, mais au moins je pars sur une première impression globalement positive.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...