Auteur Sujet: Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica  (Lu 46105 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

ShiroiRyu

  • Staff Webzine
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 12273
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Mon roman fantasy écrit de mes propres mains
  • A-theque M-theque
  • Les petits, les gros, faut tous les aimer !
Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #135 le: 08 septembre 2011, 11:49:46 »
Ouais, j'adore un perso alors on la ramène à la vie !
Si y a aucune crédibilité à ça et aucune véritable raison ...
M'enfin bon, une raison de plus de pas aimer.  :wacko:

Kyoshi

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #136 le: 08 septembre 2011, 12:08:08 »
Pffftt...HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA.

Ce genre d'histoire, ça convient parfaitement à quelqu'un du style de Kouta Hirano (Hellsing), mais pour le serious business de Madoka je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer.

Yuki Usagi

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #137 le: 08 septembre 2011, 18:48:08 »
Il ne devait pas vraiment l'aimer. Les personnages qu'on aime bien, on a envie de les torturer le plus possible :wacko:

Zankaze

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #138 le: 09 septembre 2011, 11:05:36 »
Toi, t'es vraiment destinée a aimer le nasuverse... :D


"Set your Heart Ablaze."

RadicalEd

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #139 le: 25 janvier 2012, 03:39:17 »
Je viens de visionner cette série et j'ai vraiment apprécié. Je ne suis pas fan des série de Magical girl (je crois que la dernière que j'ai vue, c'était full moon wo sagashite, il y a 10 ans) mais celle-ci n'est pas vraiment une série de magical girl.
Cliquez pour afficher/cacher
La tonalité sombre l'en démarque et l'histoire est totalement différente de ce que je me rappelle du genre.

Au final, pour donner un petit avis rapide :
Le plus gros défaut qui m'ait gêné, c'était le chara-design assez laid et les gros plans intempestifs qui le souligne. Autre défaut, le développement des personnages est également trop rapidement expédié à cause du format en 12 épisodes, c'est dommage.

Sinon, au niveau du positif, tout d'abord la musique de Kajiura est excellente de bout en bout. L'histoire est bien ficelée même si le rythme est irrégulier (début un peu lent). Le final répond à la plupart des interrogations et clôture bien la série. J'ai également bien apprécié le visuel de Shinbo qui ne m'a pas semblé outrancier sur cette série et qui donne vraiment un aspect étrange à la dimension des sorcières.
A l'arrivé, j'ai trouvé que c'était un bon divertissement qui ne semble pas exclusivement réservé aux fans de magical girl, avec une histoire intéressante et une identité visuelle marquée.

Bon, en lisant ce topic, j'avoue avoir pas mal ri car je n'ai pas vu ni même soupçonné de yuri et que j'ai trouvé certaines critiques à propos de Shinbo un peu hallucinantes. Cette série a eu le mérite d'avoir fait couler beaucoup d'encre :D

edit: fiche reliée au topic
« Modifié: 25 janvier 2012, 03:40:50 par RadicalEd »

RadicalEd

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #140 le: 25 janvier 2012, 16:27:17 »
Désolé pour le double post (je sais, c'est le mal) mais je voulais déterrer un message qui me paraissait intéressant...
Sans parler de fond et de forme (parce que je trouve que ce sont des termes bancal avec un pas mal de sous-entendus) c'est une question de cohérence. Quand on parle de narration séquentielle, il n'y pas séparément les images et l'histoire, c'est impossible. Ce serait comme essayer de dissocier les mots de l'histoire dans un roman.
Ça existe dans les romans comme la "compagnie noire" par exemple (et ça marche très bien) mais je ne vois pas trop le rapport avec l'animation. Le fond et la forme sont séparés, ils sont censés se compléter mais ça s'arrête là.
Citer
C'est de l'animation, c'est visuel, tout va ensemble, et ça passe même pas des trucs stupidissime (non, il n'y a pas de moquette avec des motifs abstraits ni de grandes étagère de bouquins dans un hopital, non, il n'y a pas de chiffre incrustés dans un mur pour faire une horloge ou des boites de toutes les couleur posées sur un meuble d'un salon, parce que ça n'a aucun cohérence). Un élément qui n'a pas de sens dans ce genre de situation : favoriser l'identification (tous les détail quotidiens, surtout) ou au contraire, mettre un certain recul pour qu'on voit la fiction en tant que fiction. Tout ce qui est abstrait, c'est la deuxième catégorie. Et ça, c'est pas de l'art, c'est du bon sens.
Justement, sans parler d'art, concernant cet aspect je dirais que le visuel permet de garder l'attention du spectateur. Le motif hypnotique du sol attire l'attention pendant que se déroule la scène conventionnelle de la visite à l'hôpital. Pour moi l'échec narratif se situe au niveau du dialogue qui n'est pas palpitant et de la caméra statique. Le visuel du Shinbo (en plus d'être une marque de fabrique) constitue une béquille à faible coût pour conserver l'attention du spectateur (tout comme les pitreries des pingouins dans Penguindrum pour la scène d'hôpital, par exemple). La solution narrative par excellence est de ne pas avoir de scènes convenues et donc pouvoir se passer d'artifices visuels mais il y a bien peu d'animes qui y arrivent.

Je suis d'accord qu'utiliser des décors familier permet plus facilement le processus d'identification  mais ça n'est pas indispensable. Tant que le spectateur a suffisamment d'éléments auxquels se rattacher il pourra y arriver et la gymnastique que cela lui demandera permet de rendre la position de spectateur moins passive. A mon avis, l'ennemi principal d'un divertissement est l'ennui et donc le visuel de Shinbo marche auprès d'un certain public dont je fais partie car il sollicite l'attention visuelle en permanence via le côté incongru de certains éléments du décor qui se mélangent aux éléments familiers.

Après certains lui reprochent de faire toujours la même chose, mais il a beaucoup évolué depuis SoulEater ou Moonphase (je ne l'ai d'ailleurs pas vu réutiliser les visuels "maison de poupée"). Bien que son style ne serve pas toujours le propos de la série, il a le mérite d'en avoir un.

Pour finir, je ne suis pas fan de Shinbo... Je le précise avant qu'on me traite de fanboy de mauvaise foi.

Alexandre de Réal

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #141 le: 06 février 2012, 02:03:58 »
Bon ben je viens de commencer la séries... Et de la finir!
Vu l'heure qu'il est, ce serait mentir de dire que je n'ai pas aimé, puisque normalement je dors à 10 heures...

En vitesse, le pourquoi du comment:
Je crois que tout le monde est d'accord la dessus, la bande son est juste géniale! Okay, il faut zapper l'opening après la deuxième phrase parce que la suite est bof, mais c'est de l'ordre du détail.
Deuxième point, en total désaccord avec ce qui c'est dit juste avant, le chara-design est cool! Les personnages ont une fâcheuse tendance à prendre des poses absolument impossible lorsqu'ils discutent mais ça leur donne un peu de caractère.
Habile transition, en effet, le format 12 épisode, c'est vraiment dommage. Les trois derniers épisode nous montre, à travers Homura, qu'il y avait moyen de donner du fond aux personnages, c'est dommage que les autres n'en profite pas.
Cliquez pour afficher/cacher
Cet animé à aussi l'avantage d'avoir un principe de timeline intéressant
Cliquez pour afficher/cacher
Autre point positif, l'intensité (qui n'est peut-être effectivement pas au rendez vous dans l'épisode 1) va tout de même croissante avec les épisodes, ce qui permet assez bien de s'occuper quand on a 4 heures à tuer, ça passe tout seul!
D'ailleurs à ce propos, je conçoit que l'aspect visuel des kekkai puisse fatiguer certain, mais personnellement je n'ai absolument pas trouver ça gênant, et même plutôt cool en fait. Les sorcières on des tronches sympathiques (pas dans le sens "gentil" mais dans le sens "interressant")

Aller encore un ou deux détails pour la route, je viens de me refaire tout les Card Captor et je crois qu'on peut décemment pas dire que les séries visent le même public!

Mon avis sur le dernier épisode:
Cliquez pour afficher/cacher

Voilà en somme l'essentiel de ce que j'avais à dire! L'anime reste bien sympa d'après moi, ça se laisse regarder tout seul, et si vous avez moyen de jeter un coup d'oeil, ça vaut le coup.

Deluxe Fan

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #142 le: 06 février 2012, 02:22:46 »
Habile transition, en effet, le format 12 épisode, c'est vraiment dommage.
[...]
Autre point positif, l'intensité (qui n'est peut-être effectivement pas au rendez vous dans l'épisode 1) va tout de même croissante avec les épisodes, ce qui permet assez bien de s'occuper quand on a 4 heures à tuer, ça passe tout seul !
Justement, on tape souvent sur le format 12 épisodes, mais c'est je pense cet aspect condensé, voire concentré, qui permet à la série de rester intense tout du long et de maintenir une certaine qualité technique... En contrepartie, on n'a pas vraiment le temps de construire des personnages solides. A ce titre, c'est l'exact opposé de Card Captor et ses soixante-dix épisodes (j'adore Card Captor, c'est ma série culte, mais c'est vachement lent).

Cela dit, on est parfaitement d'accord que si on cherche du divertissement de qualité, c'est à voir.

Red Slaughterer

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #143 le: 06 février 2012, 02:48:39 »
Citer
une certaine qualité technique...

Je me suis étouffé en tombant quinze fois de ma chaise.
Tu veux quand même pas que je ressortes les screens ? x]

La série était techniquement assez irrégulière, le chara-design se cassait même régulièrement la figure au cours des épisodes.

Zankaze

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #144 le: 06 février 2012, 03:38:38 »
Peut être, mais ils s'arrangeaient pour que ça ne soit pas trop visible. Si bien que je n'ai pas grand de quoi me plaindre. Et pour ce qui est de l'animation, elle est quand même vraiment classe.

Citer
Justement, on tape souvent sur le format 12 épisodes, mais c'est je pense cet aspect condensé, voire concentré, qui permet à la série de rester intense tout du long

Second That.


"Set your Heart Ablaze."

Soren

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #145 le: 06 février 2012, 04:21:19 »
Puis Madoka c'est aussi une des séries qui a abusé du "on va balancer des épisodes pas finis à la TV, si vous voulez voir les épisodes finis achetez les BR trolololo". Et je suis pas mal d'accord avec Red, les visages des persos se déformaient régulièrement de manière un peu suspecte.

Red Slaughterer

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #146 le: 06 février 2012, 10:27:05 »
Citer
Peut être, mais ils s'arrangeaient pour que ça ne soit pas trop visible.

Non, c'est tes yeux qui s'arrangeaient pour que ce soit pas trop visible. xD

Je crois que c'est Dai Satô qui faisait remarquer que les réalisations de Shinbo sont intéressantes surtout dans le sens où elles sont faites sans beaucoup de moyens. Mais de là parler de grandes qualités techniques ou artistiques, il y a un pas à ne pas franchir, l'animation de Madoka reste relativement cheap.

Maintenant, même dans Pokemon y'a du sakuga.

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10576
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #147 le: 06 février 2012, 15:23:14 »
Autant sur le plan technique, je te rejoins Red, mais pour ce qui est de l'artistique de Madoka je diverge.
Le monde des sorcières, dans sa conception, était bien pensé pour afficher les lamentations de leur propriétaire. Encore mieux, le combat ombragé de Sayaka ou encore la représentation psychédélique du passé de Kyouko.
Je pense qu'il y avait une recherche minimale dans sa création pour donner un repère au spectateur et une enveloppe artistique référentielle.
« Modifié: 06 février 2012, 15:25:02 par allbrice »
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."

Red Slaughterer

Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #148 le: 06 février 2012, 19:53:46 »
Ca reste trop occasionnel, voire opportuniste, pour être vraiment pertinent. Pour trois scènes plus ou moins réussis, on a un million de détails qui ne servent à rien et empêche la série d'obtenir une certaine cohérence.

Parce que c'est certainement ça le plus gros défaut de la série : pris séparément, y'a pleins de choses intéressantes, mais mis bouts en bouts, y'a de grosses dissonances. Ne serait-ce que ce découpage qui va séparer les trois premiers et derniers épisodes du reste de la série et qui créé quand même un immense déséquilibre.

Je l'avais déjà dis, mais les décors parfois trop abstraits gênent aussi la cohérence de l'histoire.

allbrice

  • Staff AK
  • Legend Member
  • ********
  • Messages: 10576
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
    • Like Anime-Kun !!
  • A-theque M-theque
  • I'm nuclear, i'm wild
Re : Puella Magi Madoka Magica / Mahō Shōjo Madoka Magica
« Réponse #149 le: 06 février 2012, 21:30:13 »
Je l'avais déjà dis, mais les décors parfois trop abstraits gênent aussi la cohérence de l'histoire.
A ce propos, Ed avait donné un avis qui, pour ma part, complète cette idée.

Citer
utiliser des décors familier permet plus facilement le processus d'identification  mais ça n'est pas indispensable. Tant que le spectateur a suffisamment d'éléments auxquels se rattacher il pourra y arriver et la gymnastique que cela lui demandera permet de rendre la position de spectateur moins passive. A mon avis, l'ennemi principal d'un divertissement est l'ennui et donc le visuel de Shinbo marche auprès d'un certain public dont je fais partie car il sollicite l'attention visuelle en permanence via le côté incongru de certains éléments du décor qui se mélangent aux éléments familiers.
"The extraordinary is in what we do, not who we are..."