Auteur Sujet: Shin Sekai Yori  (Lu 56324 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Red Slaughterer

Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #210 le: 20 mars 2017, 15:51:29 »
Citer
Et pour la trouzmillième fois, je compte de nouveau regarder la série alors t'en fais pas, je prévois ça plutôt que d'aller traquer des macho dans les rues et sur internet, ou manifester pour le port de mini-jupe et mini-short.  ;)

Effectivement j'ai tout de suite beaucoup plus envie de te répondre, mais je suis pas si sûr que t'es vraiment envie d'entendre ce que j'ai à te dire là, maintenant.  ;) ;)

Zero70

Re : Re : Coups de coeur, coups de gueule
« Réponse #211 le: 20 mars 2017, 16:18:21 »
C'est typiquement le genre d'argument avec lequel tu peux défendre, B vs S, Deadpool et les titres over-hypés dans le genre... x).

Je ne vois pas ce qu'il y a de confus dans ces 2 films. Et si Deadpool est clairement over-hypé, ce n'est pas du tout le cas de Batman v Superman, complètement sous-estimé alors qu'il envoie bouler la plupart des films Marvel.


« S'ils restaient chez eux, la criminalité au Japon baisserait de 98%. »
~ Inspecteur Megure à propos de la famille de Kogoro Mouri et leur entourage

Hei

Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #212 le: 20 mars 2017, 16:29:29 »
Ça dépend, si c'est ton avis pseudo philosophique sur la place de l'homosexualité dans la société, effectivement l'utilité sera limitée.
En revanche, j'est bougrement envie de savoir ce que tu penses de la limite entre le choix d'un sujet abordé tel que la sexualité (sous ses différents aspects au sein de la société) et son traitement dans la série. Accessoirement, ce que tu penses que ça a pu apporter à la série. Là, pour le coup, je ne promets pas une réponse immédiate (ça veut dire que des siècles pourront être pris) mais ce sera effectivement intéressant pour moi. D'où le fait que la discussion pourrait prendre place une fois que je voudrais bien discuter dans le détails de la série et de ce sur quoi elle cherche à interpeller et interroger le spectateur. Ça évitera à son éminence d'avoir à perdre de son précieux magical time!

Hei

Re : Re : Coups de coeur, coups de gueule
« Réponse #213 le: 20 mars 2017, 16:33:29 »
Je ne vois pas ce qu'il y a de confus dans ces 2 films. Et si Deadpool est clairement over-hypé, ce n'est pas du tout le cas de Batman v Superman, complètement sous-estimé alors qu'il envoie bouler la plupart des films Marvel.
Je parlais plutôt à l'argumentation qui veut qu'un défaut soit en réalité je qualité voulue et orchestrée.
Pour ce qui est de la super production DC, la version director's cut est effectivement une prouesse hallucinante. Ce qui est sorti au cinéma est un bourbier voulant poser dans la précipitation et la hâte, l'univers de la Justice League. Ce n'est même pas affaires de confusions ou de réelles fautes mais plus de maladresses, de perso' mal introduits et j'en passe.

Marvel de toute façon....  :rolleyes:

sarthasiris

  • Staff Webzine
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 3409
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • -ho mary sweet mary my mary hohoho
Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #214 le: 20 mars 2017, 16:34:47 »
Citer
faudrait expliquer comment le comportement d'enfants aussi encadrés découlent dans l'homosexualité
C'est juste pas le propos, cette série à une portée tellement plus lointaine que le simple fait de savoir pourquoi Jean Michel il préfère sucer des bites au nez de poisson. Shin Sekai Yori parle d'une dystopie, du fonctionnement du genre humain et de ses vices, du conditionnement. Même de la lutte des classes. C'est du sérieux.

Citer
Faites un effort, c'est pas si difficile : si ça ne vous concerne pas, il y a 95% de chances que vous n'ayez rien de pertinent à dire sur le sujet.
Ça me rappelle un interview d'Alexandre Astier (j'ai inclus ladite séquence dans le lien).
Il ne faut jamais rien prendre au sérieux.

Hei

Re : Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #215 le: 20 mars 2017, 16:42:07 »
C'est juste pas le propos, cette série à une portée tellement plus lointaine que le simple fait de savoir pourquoi Jean Michel il préfère sucer des bites au nez de poisson. Shin Sekai Yori parle d'une dystopie, du fonctionnement du genre humain et de ses vices, du conditionnement. Même de la lutte des classes. C'est du sérieux.
Sur le sujet général, c'est sûr qu'il y a bien plus à dire. Mais ce que je soulevais c'était bien le choix fait. Pas le fond de la série, sur lequel tout le monde à kiffé se pencher, sans broncher et sur lequel j'encense moi même la série.
Y a pas photo, que le sujet peut très bien être plaqué sur des questions actuelles avec intérêt. D'où l'avis que je sollicitais à Red. Je suis intrigué sur ce point et ça là qu'il avait l'air de pouvoir m'éclairer!

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8471
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #216 le: 20 mars 2017, 17:16:34 »
Alors on va la mettre en spoiler parce que ce passage est très précisément expliquée dans la série.

Cliquez pour afficher/cacher

Pour le coup ça désarçonne car toute notre société, toute notre culture, sont construites autour de la notion d'individu : le héros, mon choix (rationnel bien sûr), mon libre arbitre, etc. C'est tellement rabâché depuis des siècles que c'est du "bon sens". Or ce n'est qu'une interprétation, qu'une idéologie. Mais certains courants de pensée balaye tout ça, que nous ne décidons de rien, que l'environnement seul détermine nos actions, que le libre arbitre est une illusion. Shin Sekai Yori se rapproche de ce point de vue là. Le poids de la société sur l'individu, Shin Sekai Yori est une série qui va à l'encontre de la culture occidentale mais c'est raccord avec la société japonaise.

Red Slaughterer

Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #217 le: 20 mars 2017, 17:37:34 »
> Fait une liste de ce qu'il voudrait que ses interlocuteurs abordent et n'abordent pas dans leurs messages
> Les appelle son éminence


Je me demande vraiment comment c'est possible d'essayer de jouer à celui qui aura la réplique de plus, de demander une réponse à ce même interlocuteur et ne pas comprendre un seul mot des réponses qui lui sont faites en même temps.
Pourtant je me suis exprimé en phrases simples et courtes, il n'y a aucune ambiguïté possible dans ce que j'ai écris. Du coup je vois pas ce qu'il y a d'autre à ajouter au-delà de la phrase que t'as cité depuis l'autre sujet.

Du coup, je vais me contenter de souligner cette manière dont t'es déjà de battre en retraite en essayant vainement de rediriger le sujet vers un terrain moins défavorable.

Citer
C'est juste que va m'expliquer la période homo?
Citer
faudrait expliquer comment le comportement d'enfants aussi encadrés découlent dans l'homosexualité, avec zéro exemples de ce genre (sachant que l'Homme fonctionne par copie) et une biologie qui voudrait que par conscience de son sexe on recherche le sexe opposé. (J'ai beau savoir que chez certaines espèces animales, l'homosexualité est naturelle, dans ce cas-là, ça s'explique un peu moins par le sujet, que par l'ère du temps...)

J'ai été réglo, j'ai même attendu une deuxième intervention avant de lâcher une petite hétéronormativité (et encore, c'était du second degré). Et juste relis cette deuxième citation, t'as craqué ton slip avec une telle puissance sur cette phrase, ça à du s'entendre jusqu'à Jupiter.

C'est toi qui a abordé le sujet, et tu l'as fait alors même qu'il y avait déjà des antécédents sur la série. Pire même : presque à chaque fois que quelqu'un à voulu critiquer la série, le sujet est sortit. Et à chaque fois, c'était assez gênant. On pouvait encore plaider la bonne volonté au début, mais tu as juste mis les deux pieds dans le plats selon toutes les lois du net en vigueur.

Excuse moi de souligner l'évidence, mais cette conversation n'aurait même pas eu lieu s'il n'avait pas été question d'homosexualité à la base. Et j'ai rien besoin de prouver : je me souviens pas avoir vu ce genre de réaction à la moindre scène de sexe, mais on l'a déjà vu plusieurs juste pour cette série là. C'est aussi la remarque que je vois plus souvent sur Horô Musuko.

Désolé si ça ne t'intéresse pas, mais il parait que c'est moi qui tape mes messages et qui décide de quoi ils parlent. Pas de chance, hein.

PS : Aflo, sale empêcheur de tourner en rond.

Hei

Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #218 le: 20 mars 2017, 18:26:42 »
C'est cool t'as toujours pas répondu à la question mais Aflo' m'a lancé quelque chose de concret. Et non, je ne cherchais pas à la joute verbale de l'ironie/guéguerre sur le fils du rasoir, juste à discuter sur le sujet.

Sur ton dernier paragraphe, je soulève cette question là parce que faire de l'original pour faire de l'original ça m'agace. Mais ce n'est visiblement pas le cas vu l'explication d'Aflo.

Je vais essayer de me revoir ça assez rapidement.


Désolé, j'avais pas mon après-midi pour ça.
« Modifié: 20 mars 2017, 18:57:00 par Hei »

sarthasiris

  • Staff Webzine
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 3409
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • -ho mary sweet mary my mary hohoho
Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #219 le: 20 mars 2017, 19:08:20 »
 
Citation de: Afloplouf
Cliquez pour afficher/cacher
Euh, t'es sûr qu'on retrouve cet élément dans l'anime? Parce que là pour le coup ça me dit rien du tout. :huh:

Puis ils font comment? Ils les forcent à regarder l'intégral de Sex and the City? Ils obligent les hommes à regarder des photos de Kurt Cobain torse nu? J'dis pas, ça pourrait marcher.
Il ne faut jamais rien prendre au sérieux.

Isindu

Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #220 le: 21 mars 2017, 18:53:00 »
C'est bien marrant cette résurgence du débat autour d'un seul épisode, le 8, plus de quatre après la diffusion de la série.

J'adore aussi les questions sur le comment dès qu'on aborde un peu de psychologie, alors que jamais on ne se pose la question pour les voyages interstellaires ou les méchas.

Je ne suis même pas sûr que la série veuille particulièrement interpeller à propos de l'homosexualité. Si c'était le cas, on aurait eu bien plus d'allusions que celles contenues dans un épisode sur vingt-cinq. Le poney dit tout, les comportements sexuels intimes sont favorisés, peu importe que les gens soit du même sexe ou pas, soit pubères ou pas.

Pourquoi la relation homosexuelle vous gène, et pas la tentation entre gamin de l'épisode 5 ? À revoir cette scène, c'est bien plus qu'une suggestion. C'est bien plus suggestif qu'un pauvre bisou entre garçons comme on le voit dans l'épisode 8. Il faut vraiment être malade pour être seulement choqué par l'homosexualité dans Shinsekai Yori.

sarthasiris

  • Staff Webzine
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 3409
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • -ho mary sweet mary my mary hohoho
Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #221 le: 21 mars 2017, 19:29:03 »
C'est bien marrant cette résurgence du débat autour d'un seul épisode, le 8, plus de quatre après la diffusion de la série.

J'adore aussi les questions sur le comment dès qu'on aborde un peu de psychologie, alors que jamais on ne se pose la question pour les voyages interstellaires ou les méchas.
Hein? C'est quoi le rapport avec les méchas et les voyages en hyperespace? je vois pas ce que t'essayes de prouver en disant ça. :huh:

Je ne suis même pas sûr que la série veuille particulièrement interpeller à propos de l'homosexualité. Si c'était le cas, on aurait eu bien plus d'allusions que celles contenues dans un épisode sur vingt-cinq. Le poney dit tout, les comportements sexuels intimes sont favorisés, peu importe que les gens soit du même sexe ou pas, soit pubères ou pas.

Pourquoi la relation homosexuelle vous gène, et pas la tentation entre gamin de l'épisode 5 ? À revoir cette scène, c'est bien plus qu'une suggestion. C'est bien plus suggestif qu'un pauvre bisou entre garçons comme on le voit dans l'épisode 8. Il faut vraiment être malade pour être seulement choqué par l'homosexualité dans Shinsekai Yori.
Intéressant cet ennemi invisible que tu dénonces. Je sais pas où t'as vu que ça gênait qui que ce soit en fait. C'est d'autant plus étrange quand tu viens en rajouter une couche sans raison apparente, si ce n'est pour nous exposer ton joli plumage, pour une raison qui m'échappe une fois de plus.

Juste un truc: venir avec ses grands sabots après un débat, alors qu'au final on ne fait que rabâcher ce qui a déjà été dit, c'est pas spécialement pertinent.

Des bisous.
Il ne faut jamais rien prendre au sérieux.

Isindu

Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #222 le: 21 mars 2017, 21:06:44 »
Sartha...,

Le sarcasme te va bien, mais pas quand tu fais preuve d'imbécilité en ne voyant pas le rapport avec les méchas dans une discussion autour d'une série de science-fiction.

Je t'embrasse.

Red Slaughterer

Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #223 le: 21 mars 2017, 23:59:32 »
Citer
Intéressant cet ennemi invisible que tu dénonces. Je sais pas où t'as vu que ça gênait qui que ce soit en fait.

J'ai du voir ce passage aborder au moins six ou sept fois quand il s'agissait de critiquer la série. Ici, sur le sujet des critiques et sur d'autres forum.

C'est juste clair comme le jour que de voir une série animée japonaise citer un exemple de rapport homosexuel dans le règne animal qui sème la panique dans un sujet que tout le monde assume être tourné autours de l'inné (naturel) et de l'acquis (social). Sauf que cet antagonisme n'existe que dans le débat public et n'a aucune réalité. Je vous invite  essayer de nier avec toute la force de votre être si le cœur vous en dit, mais c'est juste marqué noir sur blanc :

Citer
faudrait expliquer comment le comportement d'enfants aussi encadrés découlent dans l'homosexualité (social), avec zéro exemples de ce genre (sachant que l'Homme fonctionne par copie) et une biologie qui voudrait que par conscience de son sexe on recherche le sexe opposé. (naturel) (J'ai beau savoir que chez certaines espèces animales, l'homosexualité est naturelle, dans ce cas-là, ça s'explique un peu moins par le sujet, que par l'ère du temps...)

Et c'est pour ça que j'ai dis hétéronormé plutôt que de commencer à la chasse aux sorcière en parlant d'homophobie.

C'est un biais plus global qui est le résultat d'institutions qui comme beaucoup d'institutions sont majoritairement perpétrée par des personnes qui en sont victimes, dans le sens où elles subissent cette influence sans nécessairement s'en rendre compte.

Et c'est amusant puisque ça rejoint exactement ce que je disais sur le sujet d'ACCA 13 en ce qui concerne les dystopie : le statut d'observateur détaché du contexte donne au spectateur cette impression de pouvoir décrypter son environnement avec ce même recul.

Hei

Re : Shin Sekai Yori
« Réponse #224 le: 22 mars 2017, 00:35:49 »
La seule partie que t'as pas surlignée dessert ce que tu avances... M'enfin, on est plus à ça près. On cherche encore la panique.

@Isindu :
Avec ce qu'on m'a rétorqué je me suis laissé embarqué sur un des exemples qui m'a gêné mais j'aurais dû prendre l'autre exemple que je ne vois évoqué nul part. Le fait de t'ériger un personnage qui semble plus tout être, ce qui s'apparente à un héros, pour le mettre complètement en marge et te le faire craquer à côté d'une demoiselle qui finit par être l'héroïne. Ne pas choisir de personnage définitivement.

Faut que je compile le tout avec des souvenirs frais en tête mais ces exemples constituaient un ensemble qui me donnait que cette série faisait tout pour sortir des sentier battu et attirer l'attention par une marginalité over 9000. Quand tu montres quelque chose à l'écran, tu sais ce qui va en découler et avec le contexte au moment où la série est sortie, cette scène autant que d'autres points m'ont frappé par le côté racoleur dans le genre : "Regardez, nous on parle de ça! Nous on traite les choses différemment.". L'accumulation de certains des points évoqués, c'est ce qui me gêne. Un bisou perdu qui déboule de nul part et que des centaines de bonhomme vont t'expliquer par la science des sciences que c'est normal qu'une espèce cherche l'auto-extinction, well là n'est pas mon problème. Bref, la science des sciences continuent d'opérer mais je voulais te répondre Isindu, puisque je suis persuadé que la série ne cherchait absolument pas à faire débat là-dessus. (Et je ne suis pas du tout sur cette ligne là, ils auraient pu mettre de la zoophilie une romance de 3-4min plutôt qu'un bisou (pour le boucher mignon, je me demandais si tu continuerai les attaques sur la personne plus que sur le propos), et je ne compare pas les deux dans leur place au sein d'une société avant que le boucher n'opère un travail de paraphrase, qu'on m'aurait opposé la même argumentation et que ça m'aurait posé autant problème.)


Enfin, je vais continuer par mp pour la suite mais je tenais à te faire comprendre que je ne tique pas sur la scène, la thématique pour ce qu'elle est mais pour la manière dont on l'utilise, non pas au sein du récit mais dans un ensemble qui se veut clairement en marge des productions animées. Ce qui est loin d'être un mal, c'est juste que la hype qui en découle repose énormément sur ça et que du coup, ça me gêne.

PS: Petit easter egg, je ne doute pas de ta volonté de revenir voir si j'ai changé mon propos pour pouvoir cracher encore un peu. Du coup, je comptais déjà ne pas répondre à ton prochain message puisque tu n'écoutes plus ce que je te dis depuis déjà quelque message, à part pour attaquer évidemment. La bonne journée mister défenseur de l'ordre public mondial.
« Modifié: 22 mars 2017, 05:27:29 par Hei »