Auteur Sujet: Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie  (Lu 21290 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Avendil

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #60 le: 22 avril 2019, 19:04:42 »
Aucune idée pour les associations, mais y'en a toujours dans les grandes villes en théorie (en tout cas à Marseille y'en a deux, et y'en a une pas loin de Nice aussi). Selon le type, elles louent un local avec plusieurs salles ou bien les adhérant jouent chez un des membres.

Pour vampire et Cthulhu, les deux systèmes sont très clairs et tournent bien, et sont parfaits pour commencer je pense ; j'aime beaucoup les deux. J'ai joué à la V20 de VTM d'ailleurs, qui est top et a quelque suppléments sympas (secrets des clans et secrets des lignées notamment).
Selon le MJ Cthulhu est quand même plus "difficile" que Vampire, de part une létalité naturellement bien plus élevée ; mais ça dépend vraiment d'avec qui tu joues.

Vampire a l'avantage aussi de t'ouvrir au large World of Darkness, et ce sera facile d'enchaîner avec une campagne de Loups Garous, Mage, Changelins (ou même Wraith si tu as le courage), vu que le système et l'univers sont les même.

Je te souhaite plein de succès dans ta découverte du JdR en tout cas !

Edit : juste pour Cthulhu, je te recommande vraiment de pas acheter le manuel du gardien ou même de le consulter si tu comptes pas être Gardien, ça te gâcherai beaucoup du plaisir. Pour vampire c'est beaucoup moins le cas (et y'a pas de manuel du maître de toute façon).
« Modifié: 22 avril 2019, 19:12:58 par Avendil »

Stories are written and read to rebel against the fact that we only live once.

Zankaze

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #61 le: 22 avril 2019, 23:21:18 »
J'ai moi-même la v20 de Vampire qui est très solide et un excellent point de départ. N'oublie pas que tu peux également jouer dans l'univers de Warhammer 40k, avec un système également très solide et un univers que tu connais déjà, ce qui aide beaucoup.
Le nouveau jeu sorti, Wrath and Glory, tourne de façon honnête, mais l'ancien système, celui d'Only War, Dark Heresy, Deathwatch et Rogue Trader est lui béton et bien gritty s'il te prend l'envie d'aller faire griller de l'hérétique ou d'explorer les immensités spatiales.

Enfin, si tu es de passage sur Lyon, passe par la boutique Trollune qui organise tout les premier lundi du mois des séances d'initiation au JDR avec des MJ expérimentés. C'est un régal pour newbies comme pour vieux de la vieille. (Et si tu me préviens à l'avance, je pourrais peut-être y être).

Sinon, en autre jeu sympa pour débuter si tu cherche qqchose de différent, Black Box va sortir Shadowrun Anarchy, une version simplifié et allégée du mythique Shadowrun, un jeu à l'univers génial qui mélange Cyberpunk et Fantasy dans un shaker tout sale.
Le jeu d'origine est extrêmement complet mais une véritable usine à gaz, par contre j'ai pu tester la version simplifiée qui est un régal.
« Modifié: 22 avril 2019, 23:24:57 par Zankaze »


"Set your Heart Ablaze."

Nakei1024

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #62 le: 23 avril 2019, 09:38:02 »
Merci pour vos conseils, j’essaierai de m’en souvenir si je parviens à trouver une association active près de chez moi.
A Lyon j’ai déjà repéré une boutique Descartes entre la station Perrache et la place Bellecour. Mais si c’est pas trop loin j’irai faire un tour vers Trollune. Par contre pour passer un lundi, ça risque d’être chaud...

Au passage, je rappelle que je serai à la Japan Touch le week-end du 4-5 mai (le samedi en tout cas).
« Modifié: 23 avril 2019, 09:40:32 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Zankaze

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #63 le: 23 avril 2019, 14:10:22 »
Ce qui est sympa avec Trollune c'est que c'est aussi une communauté, pas juste une boutique. Rolistes, carteux, figurinistes... Si tu y passe, préviens moi, j'habite juste à côté. On ira faire du lèche vitrine et discuter JDR.


"Set your Heart Ablaze."

tiptaptoe

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #64 le: 23 avril 2019, 18:16:10 »
Ah la la les jdrs. Que de souvenirs  =D

Comme Zankaze, on a passé 5 ans sur une campagne dans Guildes et c'est super jouissif de combiner trame générale/aspect politico-économique assez élevé. Bon, on avait rajouté les coups de couteau dans le dos dès le début car il ne peut y avoir qu'un seul maitre de guilde :wacko:. Mais c'était l'idée de départ qu'on avait soumis à notre MJ.

5 ans à faire pleurer notre MJ (qui s'est quand même bien amusé  =D)
"Après coup, craquer l'allumette a été ma grosse erreur. Mais j'essayais seulement de récupérer le hamster." Eric Tomaszewski

Nakei1024

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #65 le: 25 avril 2019, 16:59:38 »
Je viens de recevoir un gros paquet, je pense que c'est la V20 de VTM.
Ça semble tellement lourd et dense que ça pourrait presque servir d'arme d'autodéfense... =D

Edit: J'ai feuilleté rapidement le bouquin (pas le temps de lire ce soir), la qualité est au rendez-vous et j'ai hâte de découvrir le contenu. :)
« Modifié: 25 avril 2019, 17:54:51 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Zankaze

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #66 le: 25 avril 2019, 17:08:18 »
Pour l'avoir chez moi, tu peux probablement parer une balle de petit calibre en fin de trajectoire avec. Et facilement tuer quelqu'un.  =D


"Set your Heart Ablaze."

Zankaze

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #67 le: 12 mai 2019, 01:32:11 »
J'en profite pour dire que j'ai acheté la nouvelle édition de Wulin, un jeu de Nicolas Henry, sinologue, sur la Chine ancienne. Au diable le réalisme historique même si on peut faire ce choix, l'idée est plus ici de jouer des personnages d'artistes martiaux héroïques et dramatisés dans un univers à la Tigre et Dragon. Très peu ou pas de fantastique, mais des techniques secrètes fatales en pagaille et des courses poursuite à la surface de l'eau, des amours tragiques et des némésis à combattre sous la pluie au milieu d'un champ sous la lune...


Le plus vraiment sympa, c'est que c'est bourré de bonnes idées. Le système a été conçu par un amoureux de la cosmogonie chinoise: il s'agit de paliers à atteindre en faisant la somme de D8, le 4 comptant pour 0 et le 8 pouvant être transformé en le chiffre qu'on veut. (Le 4 est le chiffre de la mort dans la culture chinoise, et le 8 celui de l'harmonie, plus ou moins). Trop peu et c'est l'échec, mais dépasser le seuil qu'on s'est soi-même fixé invite à dangereusement perdre son souffle et/ou son énergie vitale... L'idée est encore l'harmonie et l'équilibre, encore renforcée par plusieurs autres mécaniques.

Le système est assez complexe au premier abord, mais autorise aux joueurs une vraie réflexion tactique lors des combats en gérant plusieurs jauges qui influent les unes sur les autres. A l'usage, on s'y fait rapidement même si ça a l'air compliqué dit comme ça. Autre idée, les armes font autant de dégâts que les mains nues mais permettent juste de plus facilement tuer l'adversaire: n'importe quel joueur un peu inspiré peut arrêter un coup de sabre avec des baguettes. Pour finir, on peut potentiellement faire des arts martiaux avec n'importe quel stat, même avec un personnage très intellectuel: ce ne sera juste pas les mêmes coups et spécialités.
C'est bien sûr cinématique as fuck et on se prend rapidement à aller défier l'école adverse de la Grue cendrée et ses élèves arrogants sur leur perron devant toute la ville, rosser les brigands dans l'auberge à grand coups de chaises, défendre l'honneur du marchand arrêté injustement par le magistrat ou soigner les mourants à base d'encens, de méridiens et de chakras.

On en est à la 2e partie, mes joueurs adorent, et moi avec eux. Pour peu que le genre vous parle, mangez-en, c'est du tout bon!
« Modifié: 12 mai 2019, 02:32:49 par Zankaze »


"Set your Heart Ablaze."

Nakei1024

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #68 le: 29 juin 2019, 11:00:36 »
Première partie de Vampire hier soir.
A l'origine on aurait du être 5 joueurs (plus le MJ), mais le Brujah et la Malkavienne ont du annuler au dernier moment pour raisons professionnelle.

Nous étions donc moi en temps que Toréador, particulièrement à l'aise dans les discussions, gros lecteur et violoniste à mes heures perdues (3 points en représentation).
Venait ensuite une "vraie Brujah" d'origine Japonaise, étreinte durant les années 20 et ayant énormément voyagé depuis. Ayant l'habitude de se présenter en kimono traditionnel, son point fort est sa maîtrise des langues (10 plus sa langue maternelle).
Et puis il y a Mickey Jackson, un Ventrue black, étreint dans les années 70, il se remarque par son élégance naturelle, ses costumes blancs (toujours du dernier cri) et ses moyens financiers (3 points dans l'historique "ressources"). Et il y a aussi son énorme coupe afro qui ajoute à son apparence. Enfin, il est ami du préfet/prévôt.

Le scénario commence à la Nouvelle-Orléans, en plein mardi gras. Chaque année à cette époque, de manière traditionnelle, l'Elysium ouvre ses portes à tous (dans le cadre des festivités), mortels et vampires. Bien entendu la Mascarade reste respectée et malgré l'absence apparente de gardes, la sécurité et la surveillance restent drastiques.
Les 3 PJs font partie de la fête: la Brujah, récemment arrivée en ville, se promène parmi les convives.
Le Ventrue vient pour lier contact et se mêler au gratin de la ville et de la société vampiriques, présentant au passage ses respects au prince de la ville, une Ventrue également.
Quant à moi, après avoir rapidement salué ce dernier, je commence à jouer un peu de violon pour ceux qui voudraient danser (3 succès).

C'est à ce moment là que 5 individus font irruption, armés de uzis et commencent à prendre le prince pour cible, qui se mange une bonne trentaine de balles en quelques secondes. Mon personnage se prend aussi une balle perdue en pleine épaule droite. Bien que surpris par cette manœuvre, les gardes réagissent promptement et se précipitent sur les assaillants. Les autres vampires sur place attrapent sur les mortels dans la cour et tentent de les regrouper pour assurer leur sécurité. Pour ma part, mon personnage, relativement proche de la porte d'entrée, parvient à se relever et se précipiter vers elle pour la fermer au plus vite (pour éviter les entrées/sorties).
L'attaque est rapidement maîtrisée et les assaillants capturés. Les Malkaviens et Ventrues présents commencent à utiliser leurs sorts pour altérer la mémoire des humains encore sous le choc (genre lendemain de grosse cuite).
Pendant ce temps, sous la direction de Mickey J. plusieurs vampires (dont les PJs) entreprennent de se rendre dans la rue pour chercher et ramener les mortels qui auraient pu entendre les tirs et tenteraient d'en parler autour d'eux. L'utilisation du sort lvl 2 d'auspex permettant de repérer ceux en état de choc, l'affaire est rondement menée et les dégâts limités (pour le moment), d'autant que la police ne se présentera pas (intervention du prince?).
Par la suite le prince, ayant remarqué le comportement exemplaire des 3 PJs pendant l'attaque, les convoque et leur demande de mener l'enquête pour trouver le(s) responsable(s) de l'attaque. Puis il se retire dans son domaine.
Le trio assiste à l'interrogatoire des prisonniers, des vampires caitiffs. Malgré la violence de celui-ci, les trois parviennent à se contrôler. Les assaillants (sous l'emprise des sorts de domination), révèlent avoir été contactés par téléphone et recrutés en échange de 10.000 dollars chacun (5000 au début, et 5000 après le boulot). Ils ne se sont rencontrés qu'en allant récupérer les armes nécessaires à leur mission (le soir même) et n'ont pas plus d'infos sur le commanditaire.
Par chance, l'interrogatoire permet de trouver sur l'un d'entre eux le smartphone avec lequel les appels ont été transmis, et un autre l'a caché dans sa planque. Pour les 3 autres, ils ont été détruits. Faute d'autre piste, le groupe s'y rend et retrouve rapidement le téléphone, mais pas d'indice supplémentaire.
Après analyse des 2, on constate qu'un numéro revient systématiquement. Grace à un contact du préfet (mais au prix d'une dette mineure), Mickey demande à un hacker de trouver à qui (et d'où) appartient ce numéro.

La soirée s'est terminée alors que nous commencions à faire le point sur l'enquête et à établir des pistes potentielles pour la suite, en attendant les résultat du hacker.


Un bon début dans le monde du JdR. Étant donné la composition du groupe, il y'a eu assez peu de phases de combat/dialogues et davantage d'enquêtes et d'exploration. J'espère que les 2 autres joueurs seront présents pour la prochaine session (en septembre normalement).
« Modifié: 30 juin 2019, 11:25:09 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Zankaze

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #69 le: 29 juin 2019, 20:23:53 »
La partie a l'air sympa, mais la fréquence de vos partie me laissent dubitatif... J'imagine bien que c'est pas volontaire, mais ça va pas vous faciliter la tâche pour bâtir une table riche et vivante.

J'espère que ça t'a plu si c'est c'était ta première partie ceci dit. Et que ça t'a donné envie d'en faire bien d'autres!
« Modifié: 29 juin 2019, 21:21:45 par Zankaze »


"Set your Heart Ablaze."

Nakei1024

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #70 le: 29 juin 2019, 20:56:54 »
Pour le rythme, c’est assez exceptionnel: déjà il y a les vacances entre juillet et août. Et aussi la « brujah » accouche d’ici 2 semaines, donc...
Mais à partir de la rentrée, j’imagine qu’on sera plus sur du 1 (voire 2) partie par mois.

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #71 le: 21 septembre 2019, 18:56:26 »
Suite et fin de la partie hier soir.

Pour cette nouvelle session, nous sommes rejoints par le Brujah iconoclaste, mais sa copine Malkavienne est toujours absente pour raisons professionnelles.

Après analyse du contenu des smartphones, on constate qu'il a été utilisé depuis ce qui semble être un vieux parking souterrain, aujourd'hui abri des clochards de la ville.
On décide donc de s'y rendre pour voir ce qu'on pourra y découvrir. En arrivant, on constate que les clochards sont toujours présents, mais pas forcément enclins à venir nous chercher des noises (ce qui nous arrange bien). Un écriteau à l'entrée indique que le bâtiment est sensé être interdit au public, en raison de sa vétusté et de l'affaiblissement progressif de sa structure.
Sans trop de difficultés, nous progressons jusqu'au 4ème sous-sol, pour constater que celui-ci est en inondé (de l'eau jusqu'aux mollets), à l'exception d'un bloc de béton ayant basculé, ce qui laisse une petite portion en surface. Après une analyse de cette zone, la "vraie" Brujah parvient à déterminer que c'est bien là qu'était placée là caisse contenant les 5 uzis et chargeurs récupérés par le commando pour leur mission suicide (6 réussites sur un jet de perception/survie).
Pendant tout ce temps, le Ventrue reste à l'entrée du 4ème sous-sol, refusant de patauger dans l'eau sale avec son costume et ses chaussures hors de prix.
On repère également quelques entrées grillagées servant pour la ventilation, mais que l'on soupçonne d'être reliées aux égouts d'une manière ou d'une autre. Malheureusement, même avec sa puissance, nôtre nouvel ami Brujah est incapable de les démonter.
Pendant que je décide de prendre quelques photos du lieu (pour servir de preuves ou dossier d'enquête) avec mon smartphone, j'ai soudainement l'intuition d'être observé (6 réussites sur mon jet de perception/intuition), mais suis incapable de déterminer d'où vient mon doute (que des échecs sur mon jet de perception/vigilance). Et comme j'ai fait l'erreur de prévenir mes coéquipiers à voix haute, on peut penser que l'observateur s'est dissimulé plus adroitement.elysium , et de revenir la nuit suivante, vêtus de manière plus appropriée (bottes et tenues spéciales) avec du matériel pour pouvoir forcer les grilles de la ventilation.
Le lendemain, nous retournons donc sur place et entreprenons de visiter les conduits, mais aucun indice ne nous permet de trouver un quelconque passage vers les égouts, et l'absence de marque qu'une caisse d'armes ait pu transiter par ici nous laisse déduire que celui qui l'a amenée ici est passé par l'entrée principale. Hors les clochards n'ayant à priori rien vu, nous soupçonnons qu'il puisse s'agir d'une personne disposant de la discipline "occultation". Au vu de nos connaissances actuelles, nous déduisons qu'il peut s'agir d'un Nosferatu ou d'un Malkavien... Mais pour l'instant, faute de pistes supplémentaires, nous retournons à l'elysium.

En rentrant dans l'elysium, nous croisons un groupe de 5 vampires, dont celui au centre irradie littéralement de puissance. Mais c'est en arrivant devant le prince que l'on constate que quelque chose ne va pas (sauf moi qui foire complètement mon test de perception/empathie). En discutant avec le prévot, le Ventrue apprend qu'un archonte a été envoyé par un des justicars de la Camarilla, et que celui-ci a vertement sermonné le prince pour le bris de mascarade, lui intimant de faire au plus vite la lumière sur les évènements.
L'ambiance n'est clairement pas à la fête, mais en regardant à nouveau les photos prises la veille, je constate que sur l'une d'elle, une silhouette a été prise à mon insu. En améliorant la qualité de l'image avec un ordinateur, il semblerait effectivement qu'un Nosferatu nous ait observé durant nos recherches dans cette zone. Il pourrait bien être le suspect que nous recherchons, mais comment parvenir à mettre la main dessus, sachant que "l'occultisme" nous empêche de le voir. Nous demandons donc à l'assistante du prévot, une Malkavienne, d'en savoir plus sur l'occultisme et son fonctionnement.
Après quelques explications et en confrontant nos idées, nous décidons de mettre au point un piège à l'aide de caméras Gopro, de détecteurs de mouvements et de 2 mines claymore trouvées sur le marché noir. Comme le souligne le ventrue: "Mon pouvoir c'est d'avoir un score élevé sur les ressources financières"...
Le reste de la nuit est dédié à réunir tout se matériel et à monter un piège qui soit fonctionnel et efficace (merci la vraie Brujah et son jet d'astuce/technologie).

Le soir suivant, le piège est donc installé tandis que nous faisons semblant de continuer nôtre enquête façon police-scientifique. Une fois de plus je suis le seul à foirer mon jet d'astuce/subterfuge pour éviter que la cible ne se doute de quelque chose (je me permets même de faire un échec critique). Par chance, les autres membres du groupes se révèlent bien meilleurs acteurs et compensent ma malchance aux dés. Puis nous remontons pour nous éloigner de la scène et attendre que la cible se manifeste et n'active le piège, ce qui ne tarde pas à arriver avec l'explosion des 2 mines claymores.
Ni-une ni-deux, nous nous précipitons pour voir le Nosferatu à terre, passablement blessé, mais déjà en train d'essayer de se soigner et de redevenir invisible. Les 2 Brujah sont les premiers sur lui et tentent de l'immobiliser. Après 2-3 rounds de corps à corps au sol, l'iconoclaste parvient à planter un pieu dans le cœur du suspect, ce qui l'immobilise instantanément.
Puis nous nous dépêchons de récupérer le matériel et remontons prestement, sans être inquiétés par les clochards qui ont pris la fuite suite aux deux détonations et bruits de combat au sous-sol.
Retour à l'Elysium.
« Modifié: 22 septembre 2019, 12:39:02 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #72 le: 21 septembre 2019, 19:18:37 »
En arrivant à l'elysium, nous faisons nôtre rapport au prévôt et lui remettons notre prisonnier pour procéder à son interrogatoire. Avec l'aide de l'assistante Malkavienne qui use de dons "télépathiques", nous parvenons à déterminer qu'il est effectivement le commanditaire de l'attentat et que c'est bien lui qui a armé les 5 Caitiffs.
Mais curieusement, lorsqu'on commence à lui demander des informations sur celui qui aurait pu lui ordonner de mettre sur pied une telle opération, ainsi que des infos sur les Nosferatus et Samedis de la ville (car il s'avère qu'il ne s'est jamais présenté au Prince, et il pourrait ne pas être le seul), son esprit semble étrangement brumeux, ce qui a le don d'agacer la Malkavienne.
En dernier recours, nous estimons que seule le Prince (Ventrue de son état) pourrait avoir la puissance nécessaire pour parvenir à débloquer le blocage mental qui semble verrouiller son esprit.
Mais celle-ci nous explique que du fait de la présence d'un archonte dans la ville, une telle action pourrait être considérée comme une tentative de cacher quelque chose aux autorités de la Camarilla, et donc un acte de trahison.
C'est alors que la primogène Nosferatu de la ville (qui est aussi le plus grand rivale politique du prince dans la ville de la Nouvelle-Orléans) entre avec fracas dans l'élysium, suivie de près par l'archonte.
Elle exige que le prisonnier lui soit remis pour qu'elle s'occupe personnellement de son cas, ajoutant que le Prince "lui doit bien cela". Bien entendu cette dernière proteste, mais l'archonte vient lui aussi mettre son grain de sel dans la discussion, et très vite, le ton monte entre les 3 vampires.
Autant dire que dans l'élysium, chacun essaie de se faire le plus petit possible pour éviter de se retrouver pris dans la joute verbale entre 3 personnages aussi puissants et importants (à commencer par les PJs qui balisent sévèrement).
Mais finalement, le Prince finit par céder aux exigences du primogène Nosferatu, lequel s'empresse de décapiter (à mains nues) le prisonnier.
Puis les 3 se séparent et chacun semble retourner à ses affaires.

Malgré la fureur qui semble irradier du Prince, celle-ci parvient à garder sa contenance et félicite les PJs pour leur efficacité dans l'enquête, ajoutant qu'elle n'oubliera pas ceux-ci à l'avenir, et saura les récompenser en temps et en heure. Puis elle retourne dans ses quartiers privés, sans plus d'explications concernant la scène qui vient de se dérouler.

Ainsi se clôture le scénario, avec en prime 10 points d'expérience bien mérités.
« Modifié: 22 septembre 2019, 12:39:48 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #73 le: 20 octobre 2019, 13:58:22 »
Nouveau scénario sur Vampire (ce coup-ci je vais simplifier au max).
Pour la séance, nous étions 3: moi, le ventrue Mickey Jackson et la "vraie" brujah d'origine Nippone (Chihiro). Les joueurs Brujah et Malkavienne étaient encore absents...

Après quelques semaines et la réussite de la première aventure, le groupe a gagné une petite renommée dans la société vampirique de la Nouvelle-Orléans.

L'aventure commence lorsque les membres du groupe reçoivent une invitation pour l'avant-première d'une exposition artistique dans un entrepôt de la ville. Il s'agit d'une exposition itinérante qui est déjà passée dans plusieurs grandes villes, et a systématiquement été encensée par la presse et le public, même si aucune information n'a jamais filtré sur le contenu exact des œuvres exposées ou l'identité de (ou des) artiste(s).

Les 3 se retrouvent donc sur place le soir de la date indiquée, au milieu de quelques autres vampires et une majorité de mortels (quelques journalistes et beaucoup de personnalités du gratin de la NO). Et effectivement, l'exposition (tableaux, sculptures et autres créations abstraites) vaut le coup d’œil. Mon personnage, en bon Toréador, tombe même en pâmoison devant les œuvres (ce qui l'immobilise quelques minutes). Pourtant, sans savoir pourquoi, il y a quelque chose qui nous dérange dans tout ça, une sorte d'intuition. Je décide donc d'utiliser mon auspex pour sentir l'odeur émanant des tableaux, et au milieu des peintures plus ou moins industrielles, je reconnais l'odeur caractéristique du sang. En faisant de même avec les sculptures, c'est l'odeur de chairs mortes que je crois reconnaître. Sans plus attendre, je préviens les 2 autres PJs qui sont aussi surpris et choqués que je peux l'être, et nous commençons à réfléchir à ce que nous pouvons faire.
Si possible, j'aimerais utiliser ma psychométrie sur les sculptures pour essayer d'en déterminer l'origine et voir ce qu'elles pourraient nous apprendre. Mais cela revient à toucher et manipuler celles-ci pendant quelques instant, ce qui risque de mettre en colère les "rambos" engagés pour la sécurité de l'évènement. On pense aussi à faire tomber une statue au sol pour révéler son contenu au "grand jour", mais ça risque de mettre une sacrée pagaille (en plus de nous attirer des ennuis). En bonus, j'ai repéré un garou dans la salle (calme et plutôt bien habillé), impossible de dire s'il s'agit juste d'un spectateur ou d'une personne liée à l'exposition et aux œuvres présentées...
Le Ventrue décide donc de contacter son ami prévôt de la ville pour lui demander conseil. Celui-ci prévient que l'exposition itinérante a déjà été repérée par la Camarilla dans plusieurs villes, mais comme elle reste rarement plus de quelques jours, aucune enquête sérieuse n'a pu être menée. Puisque nous avons la "chance" d'être invités sur place dès l'avant-première, il faut essayer dans savoir le plus possible sur l'origine des œuvres et sur l'artiste. Au vu de nos connaissances, nous penchons pour un Toréador (aux goûts particulièrement malsains); s'il fait partie de la Camarilla, il va devoir s'expliquer, s'il fait partie du Sabbat, il va falloir l'inviter à dégager de nos territoires.
Dans tous les cas, la consigne donnée est "discrétion", donc on oublie l'idée de faire tomber une sculpture ou même d'interroger le garou (qui n'a peut-être rien à voir là-dedans selon le prévôt)...

Dans la salle d'exposition, nous voyons peu d'éléments susceptibles de nous guider. En revanche, la guitoune présente dans l'entrepôt (en hauteur et hors d'accès du public) pourrait être l'endroit idéal pour poursuivre nos investigations. Mais comment y accéder?

Je vous passe les détails, mais en gros, le MJ nous a fait des jets hallucinants lors de notre première approche au bluff (avec un Ventrue et un Toréador, ça semblait logique), avec deux gardes intelligents qui ont refusés de nous laisser passer.
Ensuite on est passé par l'extérieur et les toits: la "vraie" Brujah nous a impressionnés en brisant un cadenas et ouvrant un velux (verrouillé) à mains nues.
En atteignant la guitoune, un autre "rambo" nous attendait caché dans l'ombre (lumières éteintes) et a violemment refermé la porte une fois la Brujah entrée dans la salle,  m'infligeant quelques dégâts qui m'ont secoué et fait basculer au sol. Il a en outre encaissé 2 coups de la Brujah (armée d'un poing américain) sans trop de mal (les dés étant clairement du côté du MJ).
Me relevant difficilement, je parviens à rouvrir la porte et à rentrer dans la pièce, suivi du Ventrue. Lui armé d’un tazer et moi d’un colt, nous mettons en joue notre adversaire, ce qui le calme immédiatement.
Tandis que le garde est maintenu au sol et que le Ventrue lui fait comprendre qu’il a tout intérêt à ne pas faire l’idiot et à se taire (au risque de perdre son boulot si on s’aperçoit qu’il a été mis en difficulté par une « faible femme » et 2 maigrichons), la fouille de la pièce permet de trouver des documents dont le contenu est filmé avec nos smartphones. Puis on remet tout en place sans rien emporter (pour ne pas alerter le personnage à l’origine de l’exposition), on assomme le garde et on s’en va en espérant qu’il n’aura pas la mauvaise idée de trop parler (bon jet du Ventrue en intimidation/charisme).
Pour la fin de la nuit, nous analysons le contenu des documents sur ordinateur. Outre une photo de « l’artiste » (un hispanique plutôt joli à regarder), on trouve également divers numéros de comptes bancaires ainsi que des coordonnées GPS et un numéro 302. Mickey contacte un hacker pour faire des recherches sur ces comptes, et les coordonnées GPS indiquent la gare de NO (potentiellement de casiers sécurisés dans l’espace public). On soigne nos blessures (4 légères pour moi et Chihiro) en utilisant nos points de sang, et on décide d’aller dormir pour se rendre à la gare le lendemain soir.

Tout se passe bien pour Mickey et Chihiro, mais mon sommeil est perturbé par d’horribles cauchemars (j’ai pris le malus éponyme sur mon personnage) en foirant mon jet de volonté (6 dés, difficulté 7). Et comme en plus j’ai fait un 1 et aucune réussite (1, 2x4, 2x5, 6), c’est un échec critique et je devrai enlever 2 dés à tous mes groupements pour la nuit suivante.

Bref, si jusqu’à présent on a su se montrer relativement efficaces et discrets, la deuxième nuit de l’aventure s’annonce plus complexe (mon malus, sans oublier les points de sang utilisés pour nous soigner pour moi et Chihiro).
« Modifié: 20 octobre 2019, 14:51:37 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Le Coin des Rôlistes/ Jeu de Rôle et Cie
« Réponse #74 le: 06 février 2020, 17:41:38 »
Le MJ qui organise les parties de Vampire souhaite nous faire découvrir d'autres jeux en parties one-shot entre 2 scénarios. Eventuellement si les expériences sont convaincantes, on pourra rejouer par la suite.

Après le choix entre différents jeux, nous nous sommes tournés vers Knight.

Citer
Le monde a sombré dans les ténèbres et le désespoir. L'Humanité s'est regroupée dans des "Arches", des villes gigantesques protégées par des murs de lumière. Pourquoi protégées ? Parce que les ténèbres sont parcourues par des créatures monstrueuses. L'une des seules lignes de défenses (l'une des meilleures, en tous cas), est le Knight. Cette armée est composée de survivants aux ténèbres, qui se sont illustrés d'une façon ou d'une autre. Ils revêtent une armure sophistiquée composée de nano-machine et capable d'exploits incroyables. Chaque type d'armure a sa spécialité et, mixé dans un groupe, elles déploient tout leur potentiel. Un jeu résolument tourné vers l'action (mais pas que) dans un monde sombre et désespéré.

Si certains connaissent et ont des conseils pour créer un personnage équilibré et bien débuter l'aventure (j'hésite entre un Priest et un Psionic), je suis preneur.

Il y'avait aussi un nouveau venu dans l'asso, qui proposait d'organiser des OS de Shadowrun, mais si je m'investis trop souvent dans les JdR, ma copine risque de tirer la gueule... Dommage...

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...