Auteur Sujet: Burn the Witch  (Lu 739 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Burn the Witch
« le: 23 février 2021, 10:49:25 »
BURN THE WITCH


Fiche AK

Auteur : Tite Kubo

Année : 2018

Licences : Shueisha (Japon) /Glénat (France)

Volumes : 1 (en cours)

Type : Shônen

Synopsis : L'histoire de Burn The Witch prend place au Royaume-Uni, et plus précisément, dans la ville de Londres à une époque fictive où les dragons et les sorcières côtoient les humains. Durant plusieurs générations, ces communautés cohabitaient ensemble en parfaite harmonie, mais un jour les dragons devinrent hostiles et attaquèrent les humains les privant de leurs vies ainsi que de leurs foyers. Face à cette situation critique, Londres décida de fonder une milice appelée Wing Bind qui recensait dans ses rangs de prodigieux sorciers capables de traquer les dragons maléfiques. Niihashi Noel et Nini Spangle, deux sorcières au tempérament diamétralement opposé, sont partenaires et membres de cette fameuse escouade. Le quotidien de ce duo survolté est rythmé par les nombreuses missions d'intervention consistant à protéger les humains et appréhender des dragons.
(source : Nautiljon)

Avis : Tite Kubo, le retour !!!
Annoncé comme un one shot, ce sera finalement une série, comme annoncé à la fin du tome 1.
Cette petite précision est en réalité de taille, car oui, Tite Kubo reprend officiellement du service, et ça c'est cool.

Et pour fêter ça, Glénat a mis les petits plats dans les grands en nous servant une jolie édition standard, avec belle jaquette (voir image de la présentation) et son titre en relief, et surtout une vraie couverture couleur dessous. Et pas des couleurs en demi-teinte, non, de belles couleurs chatoyantes. A savoir que le motif de la jaquette et ses couleurs se retrouvent sur les 2° et 3° de couverture. J'adore l'idée du petit trésor sous la jaquette plus classique, qui répond au texte "on ne juge pas un livre à sa couverture". En espérant que Glénat garde ce format.

Et avant de parler de l'histoire en elle-même, j'ai envie d'aborder un point qui m'a fait bien plaisir : le contexte de cette histoire.
Car oui, Burn The Witch se situe en même temps que Bleach, le récit fait en réalité partie de son univers étendu (le WB = West Branch, sous entendu de la branche ouest de la Soul Society), et ceci est fait de manière absolument transparente et assumée.
Pourquoi insister sur ce fait?
Car non, Tite Kubo ne se cache pas derrière sa précédente réussite, il ne la remanie pas de manière plus ou moins discrète pour en faire du neuf (coucou Hiro Mashima coincé dans sa boucle depuis Rave) ou ne tombe pas dans le piège des spinoffs ou pire encore des suites new generation (coucou Masashi Kishimoto ), le tout pour nous servir plus ou moins la même histoire avec une étiquette "nouveauté" dessus.
J'aime la manière très cash avec laquelle l'auteur et l'éditeur se sont positionnés sur cette licence : oui, c'est du Bleach-like, mais en même temps quelque part ça reste du Bleach. Donc normal que ça ressemble à Bleach.

Niveau histoires et personnages, on peut s'amuser à faire les comparaisons avec Bleach, autant dans le chara-design, dans les caractères, dans le potentiel des personnages, dans la hiérarchie ou les techniques de combat.
Mais s'arrêter là serait un peu dommage, on est dans du Bleach-like, pas dans du Bleach tout court.
Car même si l'histoire semble partir un peu dans la même direction, en particulier avec le personnage de Balgo
Cliquez pour afficher/cacher
On a l'air de partir sur quelque chose d'un peu différent, les rôles des personnages présentés dans le tome 1 n'étant d'ailleurs pas encore tous très bien définis et l'intrigue principale pas encore présente ou tout juste effleurée. D'ailleurs les dragons ont une nature et un but assez différent des hollows, donc ça va forcément aboutir à autre chose.

Au passage je vous invite à lire la critique du film d'adaptation par Deluxe Fan, fort intéressante et qui dresse un bon tableau du nouveau titre de Tite Kubo.
Et pour vous faire une petite idée par vous même, il est dispo sur Crunchyroll et diffusé le 24/02/21 (cad demain ^^) sur la chaîne Mangas en vostfr.

Verdict : Même si quelque part j'aurais souhaité que l'auteur nous emmène dans une nouvelle aventure, cet univers étendu intéressant à l'air très prometteur.
Affaire à suivre donc.

Conseillé , forcément, en particulier pour les amoureux de Bleach
« Modifié: 23 février 2021, 11:12:59 par Davenne »

GTZ

  • Staff AK 3
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 4636
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Enseignant pour la vie
Re : Burn the Witch
« Réponse #1 le: 23 février 2021, 13:55:11 »
C'est ici qu'on peut Troller Tite Kubo ?

En tant que "fan" de Kubo, j'ai testé, j'ai lu deux chapitre, allez peut être trois.

Comment dire, ça n'avait ni queue ni tête, mais comme d'habitude avec le monsieur à lunette. Graphiquement de la gueule c'est sur, il sait tenir un stylot le gars, à part ça, j'ai trouvé ça aussi chiant qu'un éléphant de mer en fin de vie.

Beau il est vrai, confus c'est sur, les personnages classiques sans plus mais avec Kubo on peut s'attendre a ce que ça parte en vrille en terme de développement, genre le petit gars c'est lui qui va devenir le plus chaud, bon j'ai pas lu au dela du trois et je confirmerai pas, j'ai des romcoms pourris à lire. J'ai mieux à faire quoi.


Cliquez pour afficher/cacher

Y a pas à dire quand y a pas Kenpachi ça vaut  rien du tout Blearch.

Désolé Davenne c'était vraiment trop tentant, je laisse la place au "vrai" fan du "maître" de la blague sur papier.

Il en existe encore, tant mieux, Blearch est mort dans la misère et la honte, il est tout de même bien qu'on s'en souvienne. A une époque c'était bien.

Par contre dernière remarque, Kubo faut vraiment qu'il prenne un scénariste.
« Modifié: 23 février 2021, 13:57:06 par GTZ »

Davenne

  • Autrice AK
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1048
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • C'est un anagramme de "No name"!
Re : Burn the Witch
« Réponse #2 le: 24 février 2021, 10:08:46 »
Merci pour ton retour ;)

Perso je lui laisse une chance, les premiers chapitres de Bleach n'étant pas des plus passionnants, on sait que Kubo est un peu lent au démarrage, donc à voir par la suite.

Je comprends totalement ton amertume, j'apprécie d'ailleurs que l'auteur n'ait pas sorti cette histoire alors que le cadavre de Bleach était encore chaud, ça aurait été trop.
Après je l'ai "désacralisé" en me rematant l'anime en 2019, sans fillers et en m'arrêtant à ce qui aurait dû être la vraie fin, cad après le power up final d'Ichigo et ses conséquences.
L'arc Fullbringer est une maladresse, une lourdeur qui ne devrait pas exister. Le retour des shinigami ressemblant étrangement à la tirade bien connue de la Team Rocket : "nous sommes de retour pour vous jouer un mauvais tour, afin de préserver le monde de la dévastation, afin de rallier tous les peuples à notre nation, afin d'écraser les hollow et les fullbriger, afin d'étendre notre pouvoir jusqu'au delà du Seireitei. Rukia, Renji, La Team Shinigami, plus rapide que la lumière. Rendez-vous tous ou ce sera la guerre !!"
Sans parler ni de l'arc final totalement abusif, malgré certaines scènes absolument epic
Cliquez pour afficher/cacher
qui justifient presque la présence de cet arc malheureusement poussif au possible. Sans parler de la fin  :rolleyes:

Bref, les boulettes à répétition de Tite Kubo, de manière normale, affaiblissent le lien entre l'auteur et le lecteur, mais j'ai toujours cette lueur d'espoir :)

Par contre dernière remarque, Kubo faut vraiment qu'il prenne un scénariste.
Surtout quand tu vois le résultat quand il n'est pas aux commandes du scénario dans Sous les fleurs de la forêt de cerisiers de Aoi Bungaku Series  =D