Sondage

Quel est votre personnage préféré dans les Mystérieuses cités d'or ?

Esteban
1 (20%)
Zia
1 (20%)
Tao
0 (0%)
Mendoza
2 (40%)
Pichu
1 (20%)

Total des votants: 5

Vote clôturé: 03 février 2012, 01:45:48

Auteur Sujet: Animation en Dehors du Japon  (Lu 171789 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8468
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #255 le: 14 novembre 2021, 23:25:36 »
Je confirme que même pour quelqu'un comme moi qui connait peau de zob à LOL, Arcane se suit très bien. Comme lorsqu'ils ont fait du JDP, Riot a a signé un chéquier avec beaucoup de zéros donc c'est friqué comme rarement une série d'animation est friquée et techniquement ça se voit. Le scénario me fera pas tomber de ma chaise mais il a l'avantage d'être bien rythmé et d'être posé sur un univers déjà riche. Au passage la VF est excellente.

En passant sur Netflix, il faut bien comprendre qu'ils ont un fonctionnement bien différent des networks : ils n'ont pas vraiment une ligne éditoriale et ne s’immisce quasiment jamais dans les productions. Alors ça peut donner des trucs totalement flingués (coucou Marseille) des trucs excellents mais qui explosent le budget (Sense 8 ) et parfois les astres s'alignent. Est-ce qu'ils seront capables de continuer comme ça (en tout cas ils n'arrêtent pas de lever des fonds donc pour la tune ça va) quand les nouveaux acteurs de la SVOD eux ont une vision plus classique qui vont peut-être manquer de folie mais sont plus constants.
« Modifié: 21 novembre 2021, 16:21:03 par Afloplouf »

sarthasiris

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3282
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • -ho mary sweet mary my mary hohoho
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #256 le: 17 novembre 2021, 18:14:13 »
Je n'aurais pas misé une cacahuète sur ce genre de projet..., et pourtant.

La B.O c'est le seul truc qui me laisse dubitatif. On enchaine de l'Imagine Dragons et une track qui fait penser à du Billie Eilish. Je n'ai rien contre ces artistes, mais ça ne colle pas trop avec un univers Steampunk à moitié post-apo, un peu à la Bioshock.

Pour le reste ouais, je comprends le succès, c'est prenant. Après j'ai vu qu'un épisode, donc à suivre.
Il ne faut jamais rien prendre au sérieux.

jinrho78

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1291
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • si tel le chardon j'avais des épines
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #257 le: 20 novembre 2021, 01:59:57 »
Épisode 5:

Le plus cool est de voir comment les créateurs du show ont transformé les champions en véritables personnages alors que le jeu est quasiment vide de storytelling à l'origine.

Sinon je commence vraiment à me faire à l'esthétique qui arrive étonnament à rendre compte de l'organique malgré son aspect "propret", la saleté des bas-fonds est presque palpable.
Le show jongle beaucoup entre l'intradiégétique et l'extradiégétique pour assembler plusieurs niveaux d'ambiance et parvenir à donner une direction cohérente à l'ensemble malgré tout.
Gros travail de mise en scène au passage, les évenements s'enchaînent non-stop, on passe un autre cap.

Le ton est plus sombre encore avec notamment cette baston de dur à cuir à la Gang of New-York.
D'ailleurs j'aime assez ce sens du détail
Cliquez pour afficher/cacher


Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #258 le: 21 novembre 2021, 15:54:58 »
Je viens de finir la S4 de Castlevania sur Netflix et j'ai beaucoup aimé.
Du coup, je pense m'intéresser un peu à ce Arcane, en espérant y trouver une agréable surprise (au vu des commentaires, cela semble être le cas).

Edit: Je viens de regarder les 2 premiers épisodes et j’accroche à fond. C’est beau, la direction artistique vaut le détour avec cet univers steampunk, et chacun des personnages croisés jusqu’à présent a éveillé ma curiosité.
Après ne connaissant pas le jeu, aucun d’eux ne m’est connu et je ne sais même pas lesquels sont des PJs (avec leurs caractéristiques spécifiques) ou de simples personnages secondaires inventés pour l’occasion. J’imagine que ça ne jouera pas sur mon appréciation de la série, mais ça reste frustrant.
Vivement la suite…
« Modifié: 21 novembre 2021, 18:39:40 par Nakei1024 »

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Zero70

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #259 le: 15 février 2022, 09:28:15 »
J'ai terminé Arcane il n'y a pas longtemps, et si j'ai vraiment beaucoup apprécié cette série, j'ai un peu de mal avec les avis dithyrambiques qui pleuvent dessus.
Cette série a des défauts, le principal étant pour moi le personnage de Jinx (je développerai bien mon avis si vous voulez en discuter). Globalement, ça va un peu trop vite et le final n'est pas grandiose, ça manque clairement d'un gros combat.
Bref, ce n'est pas un chef-d’œuvre, et je pourrais citer des dizaines d'animes bien meilleurs.
« Modifié: 15 février 2022, 09:29:53 par Zero70 »

« S'ils restaient chez eux, la criminalité au Japon baisserait de 98%. »
~ Inspecteur Megure à propos de la famille de Kogoro Mouri et leur entourage

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #260 le: 01 mai 2022, 10:24:40 »
Star Trek - Lower decks: J'ai commencé à regarder les premiers épisodes et c'est plutôt sympa, avec un côté satyrique très marqué.
Si vous avez déjà vu les séries les plus emblématiques de la licence (la série originale et Next generation), vous avez sûrement en tête l'images des personnalités héroïques du pont de commandement, dont l'intelligence et la bravoure n'ont d'égales que leur charisme écrasant leur permettant de se sortir des pires situations, à bord de leur vaisseau, fleuron de la technologie.
Pour le coup, oubliez tout ça: ici on va plutôt suivre les seconds couteaux, les petites mains invisibles qui s'affairent pour essayer de faire que tout se passe bien. Mais si vous savez bien, ces troufions à l'uniforme rouge qui accompagnent les officiers en mission, et qui sont généralement les premiers à mourir (permettant par la même occasion de lancer l'intrigue).
Et de toute manière, sur l'USS Cerritos, ils suffit de voir les officiers supérieurs (des bourrins plus attirés par la baston et leur brushing impeccable, avec le capitaine qui semble plutôt intéressée à régler ses affaires de famille) pour comprendre que l'on est sur un casting de second zone. Même le vaisseau est loin de dégager la même aura qu'un Enterprise ou Discovery... Le générique d'intro suffit à comprendre à quel point le vaisseau et son équipage sont loin d'être des cadors dans leurs domaines, bien loin de l'image héroïque voulue par Starfleet.

Je dirais même plus, à force de voir les galères auxquelles sont soumis Beckett, Boimler, Tendi et Rutherford (le quatuor principal), on finit par se dire que leurs supérieurs les considèrent au mieux comme des faire-valoir tous juste bons à les mettre en valeur, au pire comme des pions sacrifiables et corvéables à merci, à peine bons à servir le café en salle de réunion (ou de poker...).
D'ailleurs, Beckett n'hésite pas à crier au et fort (et devant qui elle veut) que sur le pont supérieur il n'y a que des c....rds incompétents, et que la vraie action se joue sur les ponts inférieurs.
Cliquez pour afficher/cacher

La série est scénarisée par Mike McMAHAN, qui est entre autre producteur et scénariste de Rick et Morty, il a également travaillé sur South Park. Autant dire que le show s'adresse avant tout à un public mature, avec des protagonistes au comportement rarement exemplaire, et au vocabulaire pour le moins fleuri. Pourtant, loin d'être une simple comédie, on sent dans la réalisation toute la passion des créateurs pour le matériau de base. Bien sûr, toutes les références et allusions aux autres séries et films Star-Trek ne sont utilisées que pour mieux les détourner et proposer un show satyrique à l'opposé de son modèle. Mais malgré cela, en visionnant les épisodes, je ne peux m'empêcher de me dire que oui, je suis bien dans le même univers.

Et au final, pour l'instant j'apprécie vraiment la série et la conseille aussi bien aux connaisseurs qu'aux néophytes (personnellement, je pense appartenir à la seconde catégorie).

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

kisagi

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7559
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Menzi le soleil qui illumine la région de Paldea.
Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #261 le: 23 juillet 2022, 11:29:41 »
Un film avatar le dernier maître de l'air pour 2024 avec le retour de Aang et de ses amis en version adulte :
https://twitter.com/AvatarNews_/status/1550613335430664192

Matchoss

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #262 le: 23 juillet 2022, 11:53:16 »
SI vous cherchez un petit film avec une animation assez originale et qui conte des légendes irlandaises, je vous recommande Le peuple loup. La musique est cool. Le scénario est assez simple au départ (pas loin de celui de Princesse Mononoke, homme vs nature), mais j'ai bien aimé la conclusion.

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #263 le: 02 octobre 2022, 19:19:18 »
Je suis pas sûr que ce soit de la Japanim' (et j'ai un peu la flemme de créer un topic), donc je poste ici.
Je viens d'attaquer la série Cyberpunk - Edgerunners sur Netflix, et après une poignée d'épisodes, j'aime bien. Le style est assez dynamique et propose une jolie débauche de couleurs et d'ultraviolence. Du coup la série n'est clairement pas à mettre entre toutes les mains, tant pour sa violence et ses images et dialogues assez crus (l'installation des implants sans anesthésie) que ses flash colorés qui pètent la rétine.
Niveau ambiance, ça me rappelle un peu Black Lagoon avec ce gamin qui se retrouve intégré à un gang un peu contre son choix (toujours plus que ce pauvre Rock mais bon), et se retrouve mêlé à des histoire pas franchement propres avec des personnages dangereux, limite psychopathes...

Ça n'a peut-être pas le standing ni la profondeur d'un Gits ou Akira, mais dans le genre défouloir ça fait parfaitement le taf. Et ça fait un petit moment que j'ai pas vu un (bon) anime cyberpunk.

Comme c'est adapté du jeu éponyme (C2077), ça me tenterait presque de tester ce dernier sur PC: il semblerait qu'une bonne partie des problèmes d'origine soient désormais corrigés et qu'il soit relativement jouable. Un avis sur la question?

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Afloplouf

  • Administrator
  • Hero Member
  • ********
  • Messages: 8468
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Voir le profil AK
  • A-theque M-theque
  • Pris en flagrant délit de glandouille
Re : Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #264 le: 05 octobre 2022, 14:03:08 »
Comme c'est adapté du jeu éponyme (C2077), ça me tenterait presque de tester ce dernier sur PC: il semblerait qu'une bonne partie des problèmes d'origine soient désormais corrigés et qu'il soit relativement jouable. Un avis sur la question?
Sur PC, ça va côté bugs. C'est un très bon jeu mais qui souffre de laisser entrevoir qu'il aurait pu être exceptionnel. En revanche, si le travail sur les personnages est très bon, ça la fout mal que Edgerunners soit globalement mieux écrit/rythmé. :ninja:

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #265 le: 05 octobre 2022, 19:37:09 »
Fin de la série, et j’ai bien aimé.

Cliquez pour afficher/cacher


L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...

Nakei1024

Re : Animation en Dehors du Japon
« Réponse #266 le: 22 octobre 2022, 10:07:15 »
Cliquez pour afficher/cacher

Batman contre le fantôme masqué: Dans les rues sombres de Gotham, un nouvel individu fait son apparition. Avec une apparence et des méthodes très proches de celles du justicier masqué, il se fait très vite remarquer en assassinant plusieurs grands chefs de la pègre. La police croyant avoir affaire au chevalier noir ne tarde pas à accuser ce dernier des différents meurtres et se lance dans une véritable chasse à l'homme.
Pendant ce temps, Bruce WAYNE retrouve un ancien amour de jeunesse et se demande si, après toutes ces années, il ne devrait pas raccrocher et enfin prendre un repos bien mérité en fondant une famille.


Sorti en 1993, le film est passé relativement inaperçu. Personnellement je me souviens surtout de l'affiche que l'on pouvait voir dans diverses revues pour enfants de l'époque, sans jamais avoir pu me procurer la VHS (le film étant directement sorti sous ce format chez nous), il faut rappeler qu'à peu près à la même période, Disney sortait son mastodonte Le roi lion. Pourtant, il semblerait qu'au fil du temps, ce "long métrage" se soit taillé une solide réputation auprès des fans de la chauve-souris, certains n'hésitant pas à dire qu'il s'agit tout simplement de la meilleure adaptation cinématographique des aventures du Batman (même devant les œuvres de NOLAN et Tim BURTON).

Et effectivement le film est très bon: malgré une durée assez courte (1h15, générique compris), le contenu est dense et aborde des thématiques originales dans cet univers sombre et torturé. Pour commencer, avec ses nombreux flashback et allers-retours entre le passé et le présent, on a presque affaire à une "origin-story" montrant les premiers pas (pas très glorieux) de Bruce WAYNE dans sa traque des criminels, jusqu'à sa véritable transformation en Batman (une des meilleures scènes du film).
On en vient ensuite à cette question: et si Bruce décidait un beau jour qu'il en a assez fait pour Gotham, et qu'il était enfin temps pour lui de fonder une famille et de jouir d'un bonheur mérité? Serait-ce seulement possible ou retomberait-il dans sa névrose et le souvenir (la malédiction?) de ses parents?

Le film bénéficie d'une réalisation en phase avec la série animée des années 1990, du coup la qualité est quand même au rendez-vous et le public garde ses repères. Mais on se dit aussi que pour un long métrage, et même avec les standards élevés de l'anime, ben ça fait un peu léger, surtout en sachant que le film est quand même sorti en salle aux Etats-Unis. Ça ne gâche rien mais un traitement un poil plus qualitatif n'aurait pas été mal non plus. Surtout qu'à côté, le scénario est excellent et la bande son fait toujours son petit effet. Quant aux dialogues, ils font mouche (la VF a bénéficié d'un excellent travail) et illustrent à merveille les dilemmes des différents protagonistes. Lors des séquences les plus calmes les personnages n'hésitent pas à se lancer de petites piques, comme Alfred (le majordome) rappelant à son maître qu'il a eu l'honneur de changer ses couches alors qu'il n'était qu'un nourrisson (avec le décalage de la situation et du décor de la batcave, c'est le genre de détail que le spectateur apprécie).
La série des années 1990 était déjà sombre, ce film l'est encore plus. Pour commencer il y'a ce fameux "Fantôme masqué" qui semble apprécier la mise en scène et les arrivées théâtrales, se déplaçant tel un spectre vengeur issu d'un véritable cauchemar. Vient ensuite ce pauvre Batman qui morfle quand même méchamment tout au long du film, aussi bien physiquement que psychologiquement. L'histoire est également ponctuée de quelques morts que, sans être montrées à l'écran, on imagine quand même assez violentes. Et malgré tout le film reste regardable par tous, les jeunes comme les moins jeunes, ce qui est un exploit en soi.

Pour conclure, sans aller jusqu'à dire qu'il s'agisse du meilleur Batman, je ne peux que m'incliner devant le travail accompli, parfaitement raccord avec la série animée.  :)


Du coup, j'ai vu qu'il y'avait pas mal d'autres long-métrages d'animation du même style (plus ou moins récents) qui existaient également. Pour ceux qui connaissent, lesquels sont véritablement intéressants (pour ne pas dire indispensables), et quels sont les titres à éviter?

L'alcool tue lentement, tant mieux, je ne suis pas pressé...