Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique d'une société dépravée. Âme sensible s'abstenir.

» Critique du manga Arigatô par Benja6910 le
21 Août 2014

Je n'ai pas pour habitude de me vanter ou de me mettre en avant mais, il faut bien l'avouer, je suis connu par une partie de notre communauté pour mes textes on ne peut plus timbrés.
Je voudrais donc commencer par m'excuser auprès de mes très nombreuses fans car cette fois, je ne pourrai pas être aussi dingue que d'habitude.

La plupart d'entre vous se demanderont probablement pourquoi. Tout simplement parce que ça serait une insulte à l'oeuvre qu'est Arigatô.

Il m'est difficile d'écrire une critique sur ce manga, car non seulement je ne suis pas expert en la matière, mais en plus, plusieurs mois après l'avoir lu, je suis toujours autant sur le cul.

Cette oeuvre nous propulse dans l'histoire tragique d'une famille qui s'est perdue et notamment dans le combat d'un père de famille, Suzuki Ichiro, qui après plus de 6 mois d'absence dû à son travail rentre enfin chez lui. Ce qu'il y trouvera sera pire que l'enfer. Une maison remplie d'ordure, une femme alcoolique, une fille cadette en rupture totale avec les valeurs de bases et surtout une fille aînée de 16 ans, droguée et servant d'objet sexuel à une bande de jeunes malfrats. Le tout dans le foyer de cet homme.

Lorsque j'ai lu ces premières pages, je fus sans voix, la première chose m'ayant marqué est le côté graphique : les dessins sont grossiers et laid. Dans un premier temps cela peut déranger mais après on se rend vite compte que cette façon de dessiner transmet une puissance et un côté plus sombre au manga en général.
Du côté de l'histoire, j'aimerais commencer par dire que j'ai rarement vu autant de violence physique et psychologique en si peu de temps et si condensé.
Dante et son enfer ne font que pâle figure à côté de ce qu'a vécu cet homme en si peu de temps. Mais est-ce que Suzuki Ichiro a faibli et a baissé les bras, comme la plupart d'entre-nous aurions fait ? Non monsieur, cet homme est resté droit et fier et s'est battu pour ses valeurs et surtout pour sa femme et ses filles tout au long du manga.
Vous ne pouvez pas imaginer sans avoir lu ce manga à quel point ce personnage est un héros des temps moderne. Il a survécu aux pires crasses qu'un homme peut rencontrer dans sa vie.

J'en ai mis du temps, mais finalement j'ai compris. Arigâto n'est pas qu'un simple petit manga écrit et dessiné par un fou ou un dépressif.
Il s'agit ici d'une réelle critique de notre société dans ses excès les plus cruels, pervers et violents.

Jamais je n'aurais cru un jour être autant choqué après une lecture. C'est tout simplement affolant. L'auteur fait subir à cette famille toutes les pires choses possibles et imaginables dans la société actuelle : Meurtre, Drogue, Viol, Pédophilie, Secte, ...
Bref, toutes ces choses qui font que vous ne souhaitez plus voir vos enfants sortir jouer dans la rue se retrouvent et sont vécues par cette famille et en seulement 4 petits tomes.

Comme vous avez pu le comprendre, bien qu'ayant plus de 20 ans, Arigatô n'est pas un manga à prendre à la légère. Lisez-le seulement si vous vous sentez prêt à voir ce que la société actuelle à de pire à vous offrir car Arigatô c'est ça, une lecture qui vous marquera pendant longtemps, comme ce fut mon cas.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (12)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Benja6910, inscrit depuis le 12/12/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.055 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.203499 ★